Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 décembre 2022 6 24 /12 /décembre /2022 08:46

Bonjour les amis,

La Coupe du Monde au Qatar est terminée et mon esprit ne veut retenir que ce qu'elle m'a apporté d'émotions et aussi de belles sensations esthétiques. 

Parmi tous les beaux gestes que j'ai vus, et Dieu sait s'il y en a eu, le deuxième but de M'Bappé en finale avec sa splendide volée qui remet les pendules à l'heure contre l'Argentine entrera dans l'histoire tout comme celle de Jean Michel Larqué en finale de la Coupe de France en 1975.

M'Bappé, meilleur buteur de cette Coupe du Monde,  a su se hisser à un niveau stratosphérique.

Regardez cette photo. Le geste est parfait, d'une grande pureté esthétique...Le football c'est aussi un Art et une Culture. Je suis sûr que Michel-Ange ou Leonardo da Vinci ou Maurice Béjart   seraient restés bouche bée s'ils avaient vu une telle action...

M'Bappé ou la beauté du geste...

Merci à M'Bappé qui aura été mon cadeau de Noël et qui m'aura permis, avec d'autres immenses joueurs français et étrangers, de vivre cette Coupe du Monde avec les yeux d'un enfant de 10 ans.

J'a vibré aussi avec les marocains, les croates, les japonais, etc...

J'ai souvent regardé les matchs avec mon fiston et celui-ci pouffait de rire quand il me voyait complètement épaté par des séquences de jeu vertigineuses, quand il y avait des enchaînement offensifs précis impliquant 3 ou 4 joueurs, avec un grand sens de l'anticipation....

Il me disait: " Papa, on voit bien que tu ne suis pas les championnats européens car, des séquences comme ça, il y en a toutes les semaines...".

J'adore voir des attaques rapides où le ballon est envoyé non pas là où se trouve le coéquipier, mais là où il se trouvera quelques fractions seconde plus tard. J'adore cette art de la dynamique et de l'anticipation qui exige un vrai esprit d'équipe.

Je terminerai ce court billet en vous souhaitant de passer une belle soirée de Réveillon et de bien profiter de cet esprit de Noël à vocation universaliste qui baigne dans les familles et qui va au delà du simple monde chrétien.

 

 PS: Avant de vous laisser j'aimerais partager avec vous un montage photo qui m'a bien fait rire, un montage réalisé par un internaute et qui circule sur facebook.

Voici ce qu'aurait donné la remise des trophées du Mondial si c'était l'académie des Oscars qui l'avait organisée...🤣

M'Bappé ou la beauté du geste...

PS nº 2: Ça a été très pénible et très gênant de voir Macron qui tente de s'approprier l'événement et qui ne laisse pas les joueurs vivre leur défaite en groupe, entre eux...C'est juste une question de respect et de décence ! Macron qui va consoler M'Bappé ostensiblement en mondiovision devant toute la planète c'est, quelque part, tenter de s'approprier une partie de sa gloire...😤

M'Bappé ou la beauté du geste...
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2022 4 22 /12 /décembre /2022 08:27

Bonjour les amis,

Hier j'avais publié un billet  dans lequel je me scandalisais de la passivité de la FIFA et de Gianni Infantino face aux manifestations de racisme des supporteurs argentins et face au comportement peu respectueux de certains joueurs de la sélection argentine.

La passivité des dirigeants de la FIFA a eu comme premier effet de ne pas mettre un coup d'arrêt définitif à ces comportements honteux. Hier sur la plateforme de  l'autobus qui défilait dans les rues de Buenos Aires les joueurs ont paradé avec une poupée à l'effigie de M'Bappé.

Là, je ne parle pas de supporteurs exaltés mais de joueurs.

Parader dans une capitale avec une poupée à l'effigie de l'adversaire vaincu ça dépasse l'entendement. Jamais on n'a vu ça dans toute l'histoire du foot.

Est-ce une équipe de foot qui a gagné un titre ou une armée romaine triomphante qui humilie l'adversaire vaincu ?

Déclaration de Jean-Michel Larqué

Déclaration de Jean-Michel Larqué

La première question qui me vient à l'esprit concerne Messi. Le capitaine argentin (qui joue avec M'Bappé au PSG) est dans l'autobus et ne freine pas le comportement honteux de ses coéquipiers.

Messi démontre qu'il n' a pas la catégorie, l'étoffe ou la classe d'un capitaine comme  Beckenbauer, Pelé, ou Platini... C'est encore un gamin finalement très immature, et son esprit n'est pas à la hauteur de son talent footballistique, et ne le sera jamais. Pauvre Messi ! On ne peut pas lui demander plus que ce qu'il a à offrir.

Mais ma stupéfaction provient de la passivité de la FIFA.

Oú est Gianni Infantino ?...est-il tombé dans le coma ?

J'ai fait des recherches ce matin sur le net pour trouver une réaction mais il n'y a rien. Que dalle !

Jean Michel Larqué dit que les dirigeants de la FIFA n'ont aucun sens de l'honneur, mais en fait c'est bien pire. Ils n'ont aucun sens des responsabilités.

La FIFA ne réagit pas tant qu'il n'y a pas une expression populaire massive de rejet ou tant qu'elle ne perd pas de l'argent.

Incapables de prendre les devants...incapables de voir l'énorme problème que leur pose le comportement de l'équipe argentine qui défie tous les principes éthiques du sport.

Théoriquement, dans un monde normal, on devrait tous se dire que la fédération de football argentine va avoir un gros problème avec la FIFA.

Or aujourd'hui c'est l'inverse qui se produit. La FIFA a un gros problème avec la fédération argentine.

Ce comportement de l'équipe argentine et de leurs supporteurs nous ramène aux heures sombres de l'humanité: au chauvinisme, à l'esprit patriotique guerrier, au suprémacisme, au racisme aussi.

Bref, à tout le contraire des valeurs que le sport devrait inculquer. 

Si la FIFA avait réagi en temps et en heure la parade de la honte d'hier n'aurait pas eu lieu.

Infantino essaiera peut-être de récupérer le tir dans les jours qui viennent mais c'est trop tard. Il a raté le coche....Le mal est fait...les images resteront gravées dans nos esprits pour toujours.

Certains des joueurs sont comme des enfants, très immatures. Or, les enfants c'est quand ils commettent des mauvaises actions qu'il faut les reprendre...pas 5 jours après...

Et ça c'était la responsabilité du capitaine de l'équipe. de tout le staff, de la fédération argentine et de la FIFA.

PS: un peu hors-sujet et afin d'essayer de ne pas perdre ma bonne humeur.

Hier 2 supporteurs se sont jetés d'un pont sur l'autobus des joueurs. L'un a rejoint Messi, l'autre est tombé du bus et a failli rejoindre Maradona...🤣 Heureusement il ne s'est rien fait de grave🙏.

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2022 3 21 /12 /décembre /2022 08:29

Bonjour les amis,

En marge des matchs de la coupe du Monde 2022 j'ai découvert ces jours-ci des documents affligeants sur le comportement de certains supporters argentins entonnant un chant raciste contre M'Bappé et sur l'incroyable complaisance d'une chaîne de télévision argentine. Regardez la vidéo ci-dessous. Le journaliste de cette chaîne  met bien du temps à réagir et à interrompre l'émission. 

En voyant ce document vidéo je me suis d'abord souvenu d'un ami originaire de Buenos Aires qui m'avait  raconté par le menu le contenu des chants des supporters lors des rencontres en Argentine entre River Plate et Boca Junior (premier club de Maradona). L'utilisation de la race ou du pays d'origine pour insulter les joueurs étaient monnaie courante (je vous parle d'il y a 50 ans...mais apparemment ça continue encore en 2022). Par exemple les supporters de River Plate traitaient ceux de Boca Junior de "bolitas", ce qui en argot espagnol veut dire de forme très péjorative "bolivien"...

Ce document vidéo est diffusé également en espagnol sur les réseaux sociaux et si la FIFA est un peu curieuse elle se rendra compte qu'il y a plein de réactions de sympathie d'internautes argentins (mais pas seulement...il y a toute la fachosphère aussi) pour applaudir ces chants racistes, chauvins, suprémacistes et homophobes d'une incroyable bêtise et vulgarité.

Parmi les réactions de ces internautes je note pour certains, un profond suprémacisme blanc car ils croient que leur supériorité est dans leur "sang" au sens littéral. Nous voila subitement retombés aux heures les plus noires du XX ème siècle avec des chants qui n'ont rien à envier à ceux des nazis.

Et là on se pose plein de questions.

Que fait la fédération argentine de football pour éradiquer de tels comportements?

On voit bien sur la vidéo qu'il ne s'agit pas de vieux beaufs d'un autre temps mais plutôt de jeunes crétins très ringards, ce qui est plutôt inquiétant

Que font les joueurs de l'équipe nationale et le staff pour se désolidariser ?...pas grand-chose...pire, certains joueurs de cette sélection donnent eux-mêmes le mauvais exemple et encouragent leurs supporters dans les pires outrances.

Regardez de quelle manière le gardien argentin  célèbre son trophée sur le podium au Qatar. Un geste obscène, machiste et phallique, en direction des français, un geste d'une incroyable immaturité qui n'a pas besoin de traduction...âge mental du gardien approximativement de 5 ans !

Qatar 2022 ou quand le racisme et le suprémacisme font débat...

Et que fait la FIFA?

La fédération a mis depuis des années la lutte contre le racisme comme une de ses priorités et les comportements que je dénonce ruinent des années d'efforts contre ce fléau.

Va t'elle rester les bras croisés ?

Va t'elle infliger, comme elle l'a fait à Diego Simeone pour un geste similaire,  une amende risible de 20 000 euros au gardien?...une amende risible au vu de ce que gagnent les joueurs.

Je profite de mon billet pour désamorcer aussi un faux-procès fait à la fédération argentine. Le WASHINGTON POST s'est ému à travers un article de l'absence de joueurs noirs au sein de l' Albiceleste. Elle l'avait déjà fait il y a 10 ans. L'auteure de l'article Erika Denise Edwards parle même de " construction de nation blanche".

Ce à quoi les argentins peuvent répondre facilement. Leur pays a été colonisé et n'a pas été colonisateur. Par ailleurs un recensement indique que 1% de la population est noire donc il ne faut pas s'étonner de la blancheur de l'équipe.

Je me permets d'aller plus loin. Le problème est peut-être inversé. Didier Deschamps a selectionné 9 joueurs  qui sont ethniquement d'origine européenne sur un total de 29.

Il y a en France une sous-représentation blanche anormale et donc une discrimination  qui s'explique peut-être par le fait que dans les centres de formations les responsables tendent à privilégier, à tort, certains gabarits et certaines physiologies. Or, les japonais, par exemple, ont démontré durant la compétition qu'il n'est pas nécessaire d'être taillés comme des armoires pour gagner contre les plus fortes équipes mondiales.

Griezmann raconte qu'il a eu des difficultés en France car il était jugé trop petit. Au club de Metz ils lui ont conseillé quand il était jeune de "grandir un peu et de revenir ensuite...". C'est finalement en Espagne que son talent a pu s'exprimer.

Enfin faut-il rappeler que Messi ne mesure que 1 mètre 69 ?

PS: ajout de dernière minute.

4 heures après avoir fini la rédaction de mon article je me rends compte que les conneries du gardien continuent avec des manifestations lamentables en Argentine...désespérant...pffff!!!!....

Infantino, oú es-tu ? Faudrait peut-être réagir !...😡😡😡

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2022 2 13 /12 /décembre /2022 15:30

Bonjour les amis,

En attendant le choc Argentine-Croatie de ce soir, je vous raconte deux petites mises en boîtes rigolotes et  sympas de Maradonna.

Commençons par la fois où le sélectionneur argentin Carlos Bilardo a expliqué à Maradonna qu'il n'emmènerait pas le joueur Claudio Caniggia au mondial de 1990.

Réponse de Maradonna à Bilardo à 23 secondes sur la vidéo ci-dessous ...

"Ok nous serons deux à ne pas venir !".... " OK somos dos ! "

Plus camarade et plus solidaire que Diego tu meurs. Diego imite sur la vidéo Bilardo interloqué qui remonte et réajuste sa cravate et revient complètement sur sa décision. Evidemment l'entraîneur argentin ne pouvait pas se passer de Maradonna. Circulez y'a plus rien à discuter...Par ailleurs Caniggia avait fait un très bon mondial. 

La 2 ème intervention rigolote  de Maradonna qui date d'il y a 10 ans c'est quand il raconte comment réagissait à l'époque Cristiano Ronaldo quand il marquait un but.

Voila ce que dit Maradonna:

Les autres joueurs, quand ils marquent,  éclatent de joie et la partagent avec leurs camarades, mais Ronaldo te regarde d'un air de dire.

Eh mec ! Ce but là y' a personne capable de le faire...

"Eh no lo hace nadie esto....à 51 secondes sur la vidéo ci-dessous.

Como si nadie hubiese hecho un taco en su vida...Comme si personne d'autre n'avait marqué un but dans sa vie...Comme si c'était lui l'inventeur ...🤣

J'ai essayé de traduire grosso-modo en français les 2 interventions de Maradonna mais ceux qui comprennent l'espagnol seront pliés en deux en regardant les vidéos !

A noter, pour ceux que ne comprennent pas l'espagnol, qu'il y a aussi les mimiques rigolotes de l'immense Diego qui était aussi un bon boute-en-train.

Sur ce, bonne demi-finale Argentine - Croatie à toutes et à tous.

Et que le meilleur et le plus méritant gagne.

PS: Je dédie ce court billet à L'Hatem qui pourra savourer les 2 vidéos en version originale.😉

PS nº 2: Le comportement des joueurs argentins lors du quart de finale contre les Pays-Bas a déchaîné tellement de commentaires indignés dans la planète foot que je suis sûr que ça va conditionner et influencer certains paramètres du match de ce soir.

D'une part les argentins en début de rencontre vont être probablement moins rugueux, ou moins rouspéteurs avec l'arbitre. Ils vont essayer de racheter un peu leur image très détériorée (ils le savent et n'ont qu'à s'en prendre qu'à eux-mêmes).

D'autre part l'arbitre de ce soir est maintenant prévenu après la rencontre Pays-Bas- Argentine et il n'aura aucune envie que le match lui file entre les mains. Ça peut influencer sa manière d'arbitrer notamment en début de partie.

Ce quart de finale contre les Pays-Bas restera dans les esprits de tout le monde au moment du coup de sifflet de ce soir. 

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2022 7 11 /12 /décembre /2022 10:28

Bonjour les amis,

Le mondial du Qatar ne déçoit pas. Là où j'avais prévu une surprise en quarts de finale il y en a eu deux.

Après l'élimination du Brésil par la Croatie, c'est le Maroc qui a fait sensation hier après-midi en éliminant le Portugal.

Pourtant le Maroc avait préalablement gagné 2 à 0 contre la Belgique, et éliminé les espagnols en huitièmes aux tirs au but. Ils étaient attendus et les lusitaniens savaient par avance qu'il fallait prendre cette équipe très au sérieux.

Hier en suivant le match, je me suis dit que les portugais menés 1 à 0 avaient 50 minutes devant eux pour revenir au score. On ne peut pas dire qu'ils n'aient pas tout tenté. On ne peut pas dire que l'entraîneur  Fernando Santos ait commis une grosse erreur de coaching. Il avait fait assez tôt les changements nécessaires pour recoller au score. Hier il y a eu un gardien marocain très en forme et, par ailleurs, un nombre important de tirs portugais non cadrés.

Normalement sur 50 minutes on se dit que ça va rentrer, ça va égaliser...mais hier ça n'a pas marché.

Sans vouloir enlever le moindre mérite à l'équipe du Maroc qui a tout donné, le scénario d'hier laisse perplexe. Cherchez l'erreur !

Ronaldo doit méditer amèrement en ce moment. C'était son dernier mondial et il est sorti d'une manière un peu déconcertante. Il n'aurait jamais imaginé un tel scénario.

Ce que j'ai apprécié dans ce match c'est que, contrairement à ce qui était à craindre, le jeu ne s'est pas pourri hier. Le jeu s'est durci mais les portugais sont allés de l'avant de manière propre sans douter qu'ils allaient égaliser tôt ou tard.

L'autre quart de finale qui opposait l'Angleterre à la France m'a laissé une sensation bizarre et contrastée.

Un mélange de chaud-froid...

Bien évidemment je me réjouis de la qualification des Bleus que je crois méritée.

Mais il y a deux éléments qui m'ont troublé.

1- L'arbitrage de Sampaio qui est resté incompréhensible pour moi durant les 90 minutes du match. Je n'ai rien compris à sa façon de pardonner certaines fautes et d'en sanctionner d'autres qui me paraissaient très légères. J'ai eu l'impression que Sampaio sortait d'une autre planète. Je ne comprenais rien à ses décisions.

Il était tellement à côté de la plaque que le VAR a dû intervenir pour lui expliquer qu'il y avait un deuxième pénalty.

Notons que sur le premier but français Sampaio ne siffle pas une faute préalable de Upamecano sur Saka.

Ce genre d'erreur ça vous change le scénario d'un match.

Cet arbitrage a dû déconcerter les anglais.

Voici ce que dit l'ex-jouer Gary Neville qui qualifie l'arbitrage de Sampaio de "blague absolue".

La presse catalane également s'est faite écho de la mauvaise qualité de l'arbitrage.

2.- Il y a eu durant la rencontre de longs moments où les anglais ont dominé l'équipe de France et se sont montrés très dangereux mais ça ne s'est pas traduit au tableau d'affichage...

Donc hier la France a été plus réaliste ou alors elle a été davantage en réussite que l'Angleterre.

La nouvelle rassurante c'est que l'équipe de France a montré de grandes possibilités offensives et un jeu varié qui ne se limitent pas à des percées foudroyantes de M'Bappé (qui n' a pas fait grand chose hier).Ça partait souvent de Griezmann qui a envoyé de très bonnes passes à ses partenaires. Quand les Bleus attaquent ils impressionnent et le danger n'est pas facilement lisible ou prévisible, comme le démontre le premier but.

 

Quelles leçons tirer des quarts de finale au Qatar ?

Résumons-nous à l'issue de ces quarts.

Il n'y a pas une main-mise absolue de l'Europe sur la compétition et le mot "mondial" garde son sens.

L'Afrique et le continent américain seront représentés en demi-finale.

Le Brésil, grand favori est éliminé et c'est maintenant la France qui fait figure d'épouvantail et qui tient le rôle de la Canarinha dans la compétition.

Avant que les Bleus n'arrivent en finale il faut rencontrer le Maroc et je ne doute pas que Deschamps va se repasser à la loupe le match Maroc-Portugal. Le duel de l'équipe de France contre le Maroc sera différent de celui qui vient de l'opposer à l'Angleterre.

Deschamps n'a aucune envie de se faire piéger et enfermer comme Fernando Santos.

Les marocains ont une défense très solide et savent lancer des attaques très rapides. Un jeu très vivace qui devrait séduire Diego Simeone. Les marocains ne sont pas obsédés par la possession du ballon...Pour faire une métaphore à deux balles, la France c'est le brillant Réal Madrid d'Ancelotti et le Maroc l'Atletico de Madrid de la grande époque.

A suivre donc...

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2022 3 07 /12 /décembre /2022 09:09

Bonjour les amis,

suite à mes anti-pronostics de la semaine dernière il me faut faire exercice d'autocritique. Les surprises que j'y annonçais/espérais ne se sont pas produites. Les portugais se sont promenés hier contre une Suisse méconnaissable qui n' a jamais été dans le coup. Un score de 6 à 1 sans appel. Bravo les portugais qui sont sur une courbe ascendante.

J'avais annoncé une victoire du Japon face à la Croatie et les 2 équipes ont dû arriver à la séance de tirs aux but pour se départager. J'avais donc bien pressenti que c'était plus que jouable pour le Japon.

Je suis extrêmement déçu qu'aucune équipe asiatique ne franchisse les huitièmes de finales car elles sont porteuses d'un jeu qui se base sur la vivacité du collectif et qui ne dispose pas de grands gabarits pour dominer le jeu aérien. Il faut donc rééquilibrer avec d'autres armes, par d'autres qualités....Je rêvais d'une finale avec le Japon, et ce sera pour une autre fois.

La bonne surprise de ces huitièmes c'est qu'on a retrouvé une Argentine plus convaincante et qui n' a pas forcément besoin d'un exploit personnel de Lionel Messi pour s'imposer, même si Lautaro Martinez a tout raté contre l' Australie, cette mauvaise série ne va pas durer éternellement.

Venons-en maintenant à ma plus grosse déception, l'élimination de l'Espagne par le Maroc de la pire des manières, par la séance des tirs aux buts. 

J'étais en concert avec ma chorale et je n'ai vu qu'un résumé du match.

Je vous livre une partie de l'analyse de la rencontre qui vient d'être donnée par l'ex-gardien espagnol Santi Cañizares.

" Défaite décevante de l'Espagne. Assez inespérée aussi. Le parcours de l'équipe est allé du plus vers le moins. Le problème a été dans l'interprétation et l'exécution du système de jeu, pas dans le système.

Il y eut une bonne interprétation contre le Costa Rica, de façon verticale, avec de la mobilité. Aujourd'hui ça n' a pas été le cas. Le jeu de défense marocain a été extraordinaire. Durant la première partie on n' a pas tiré en direction des buts, et ça ce n'est pas une bonne nouvelle quand c'est toi qui a la possession et qui soumet le rival. Ça veut dire que tu n'essaies pas d'atteindre le but de la bonne manière.

Très pauvre notre présence dans leur surface. Nico Williams  a essayé tout le temps, Morata aussi. Mais ce fut insuffisant. Ce qui m'inquiète le plus c'est le manque d'autocritique des joueurs. Ils ne reconnaissent pas avoir fait cadeau de longues minutes sans réelle intention d'aller vers le but."

 

Et oui, hier on a eu droit à un syndrome grave au football, le syndrome de la "possession".

Vous avez la possession mais vous n'en faites rien. Vous avez la possession mais c'est vous qui êtes sorti quand même.

" On a perdu mais on avait la possession ! " ...En fait ça s'était déjà produit en phase de poule face au Japon...Cherchez l'erreur...

Ce qui caractérise une grande équipe de foot c'est que si vous lui laissez la possession, elle vous le fait payer très cher.

La vraie occasion des espagnols contre la Maroc a eu lieu à la 120 ème minute avec un tir qui a frappé le poteau adverse.

Ce n'est pas normal et ça n'aurait pas dû se produire comme ça.

Sur un match éliminatoire il faut qu'une équipe perde certes, mais elle se doit de tomber avec les honneurs...La sortie de l'Espagne n'est pas digne de son rang. Un travail de réflexion devra être mené après la déconvenue un peu inadmissible d'hier.

Photo de l'entraîneur Luis Enrique avec ce sous-titre moqueur: " Mais on a eu la possession...."

Photo de l'entraîneur Luis Enrique avec ce sous-titre moqueur: " Mais on a eu la possession...."

Voici maintenant le tableau des quarts de finale.

Qatar 2022 ou quand l'heure des quarts de finale a sonné...

Voici non pas mes pronostics mais les résultats que j'espère.

L'Argentine élimine les Pays-Bas au cours d'un beau match. La victoire des Pays-Bas contre les Etats-Unis est un peu en trompe l'oeil et laisse entrevoir les carences de cette équipe que je n'imagine pas arriver en finale.

Le Brésil est grand favori mais je crois que les croates ont largement les moyens de les sortir de la compétition. A mon avis la Canarinha ne dansera pas la samba à la fin du match...

Angleterre-France. J'espère que ce sera le plus beau match de ces quarts. Avantage à la France face à des anglais très compétiteurs qui vont tout donner.

Maroc-Portugal....fin du rêve pour les marocains et retour sur terre face à une équipe du Portugal qui ne pardonnera pas comme l'a fait l'Espagne.

Rendez-vous le 11 Décembre pour refaire les comptes.

Si je me trompe ça ne me gênera pas à condition que l'équipe qui me fait mentir le fasse à travers du beau jeu...😁

 

 

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2022 7 16 /01 /janvier /2022 18:18

Bonjour les amis,

Je vous avais fait part la semaine dernière de mon indignation face au comportement hautement irresponsable du nº 1 mondial de tennis Novak Djokovic, que certains surnomment déjà NoVAX JoeCOVID.

Alors, j'ai appris depuis cet article que Djokovic avait accordé une entrevue à un journaliste français (par ailleurs âgé) du journal l'EQUIPE au lieu d' être à l'isolement comme c'était son devoir pour ne pas mettre en danger la vie d'autrui.

Par ailleurs il est allé en Espagne fin décembre, à Marbella, alors qu'il n'en n'avait pas le droit s'il se savait positif.

Une enquête est ouverte en Espagne sur demande du gouvernement espagnol.

Il aurait également enfreint les normes de la Serbie durant cette période.

 

La justice australienne s'est définitivement prononcée aujourd'hui  en obligeant le joueur à quitter son terrritoire, ce qui est une sentence frappée au coin du bon sens. Nul n'est au dessus des lois, encore moins quand il s'agit de lois sensées protéger la santé publique, encore moins quand on parle de grands champions sportifs très suivis qui devraient donner le bon exemple au reste de la citoyenneté.

Je rappelle que l'objectif affiché de l'Austalie qui a plus d'expérience que les européens en matière de lutte contre les virus est d'éradiquer le covid. Un objectif qui exige d'appliquer les normes de protection avec une grande rigueur.

Finalement Djokovic, malgré le soutien très criticable, populiste et ridicule du président serbe (en effet le joueur risque des sanctions également en Serbie à cause de ses infractions), sort par la petite porte après avoir reconnu des "erreurs" dans les pièces qu'il a fournies aux autorités australiennes lors de son arrivée.

" Erreurs" étant dans le cas qui nous concerne un doux euphémisme pour ne pas reconnaître qu'il y a eu une volonté délibérée  de mentir de manière éhontée.

C'est d'ailleurs ce qu'a dit un journaliste télé australien qui a qualifié hors-antenne le joueur de "lyer" et de "asshole"...c'est à dire "menteur" et "trou du cul"...

Les antivax pensaient tenir un héros...finalement ce serait plutôt un zéro !

Djoko est un champion de tennis incontesté, mais comme citoyen, ce qu'il a fait est assez impardonnable.

Les règles étaient claires. Il avait le droit d'entrer en Autralie à condition d'être vacciné. L'Australie est un pays souverain et si ses règles ne lui convenaient pas Djoko n'avait qu'à rester chez lui et nous éviter ce long feuilleton pénible, ce bras de fer judiciaire pathétique, dans lequel il est tout, sauf une victime.

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 09:52

Bonjour les amis,

Cette année c' est le 25 ème anniversaire des jeux olympiques de Barcelone de 1992, des jeux qui ont permis à l' Espagne de revenir de manière décomplexée dans le groupe des grandes nations.

Parmi les histoires liées à ces jeux , il en est une dont j' ai pris connaissance cette semaine et qui m' a mis de bonne humeur.

Elle concerne la judoka espagnole Miriam Blasco qui avait gagné la médaille d' or dans sa catégorie.

Alors on dit toujours que tout sportif se doit de respecter son rival, mais dans le cas de Miriam c' est allé un peu plus loin puisqu' elle est tombée amoureuse de son adversaire anglaise,Nicola Fairbrother,qu' elle a vaincu en finale... et qu' elle a épousée il y a un an et demi.

Voici un bref résumé de leur histoire sur le clip vidéo ci-dessous

 

L' amour, là où on ne l' attend pas...

Alors, évidemment, une telle histoire est très touchante,surtout si on considère que les noces ont eu lieu 23 ans après ce combat.Il s' agit d' une vraie et belle histoire d' amour, vécue loin des médias.

Du coup, on ne peut s' empêcher de penser que de telles idylles entre adversaires pourraient se reproduire à l' avenir.

On peut même imaginer que cette belle histoire puisse inspirer des scénaristes .

Par exemple, vous vous souvenez tous du PULP FICTION de Quentin Tarantino dans lequel le mafioso Marsellus Wallace veut truquer un match de boxe et demande à Butch (un boxeur interprété par  Bruce Willis) de se coucher devant son adversaire dans le 5 ème round.

Au lieu de perdre comme convenu  le match de boxe, Willis envoie un coup de poing mortel à son adversaire et s' enfuit avec l' argent qu' il a misé sur son propre combat.

Imaginons maintenant un remake de PULP FICTION réalisé par Ang Lee en 2025.

Dans le nouveau scénario alternatif, Butch,qui est sur le point d' envoyer son adversaire au tapis, s' interrompt dans le 5 ème round et lui fait une demande publique en mariage que celui-ci  accepte sous les applaudissements et les larmes d' émotion d' un public très romantique.Les deux boxeurs s' enfuient du stade pour convoler en voyages de noces à Las Vegas, poursuivis par la mafia...commence alors une course poursuite sanglante à travers les Etats-Unis.

Bon, soyons juste.Les réalisateurs n' ont pas attendu le mariage de Blasco pour intégrer des aventures d' amour homosexuelles dans leurs histoires.

Il y aurait plein de films à citer.

Oui, mais cette fois-ci l' histoire est plus originale puisqu' il s' agit d' une championne qui tombe amoureuse de sa principale rivale.

Il y a une nouvelle dimension psychologique intéressante.En effet, jusque maintenant les adversaires sportifs de nos champions pouvaient leur inspirer respect, haine,crainte, admiration mais rarement un sentiment amoureux.Grâce à Miriam Blasco et Nicola Fairbrother cette lacune est désormais comblée...

L' amour surgit partout, y compris, là où on ne l' attend pas.C' est quand même assez réjouissant...non ?

 

 

 

 

 

 

Enfin, et pour célébrer moi-aussi ce 25 ème anniversaire je vous propose un duo improbable  entre deux monstres sacrés: une diva internationale du bel canto et une méga star planétaire du rock. Montserrat Caballé et Freddy Mercury...BARCELONA , remember, c' était en 1992 !

PS: Je ne sais pas pourquoi, mais cette histoire de Blasco m' inspire des scénarios loufoques alternatifs à des évènements sportifs qui se sont produits.

Par exemple, le coup de boule de Zidane à Materazzi. Imaginons que notre Zizou national, au lieu de se retourner tout fâché pour filer un coup de boule à Materazzi, se retourne et aille lui rouler une pelle, en lui disant: " Toi, je t' aime trop...." en italien ça donnerait " Te, ti  voglio troppo ! "

L' arbitre aurait pu difficilement sortir un carton rouge pour un cas non prévu par le règlement...Provocation géniale de notre champion devant un public médusé.Ça aurait eu de la gueule, non ?

PS nº 2: Redevenons sérieux quelques instants.

Ce billet me donne l' occasion de rappeler que si l' homosexualité n' est plus un thème tabou dans le milieu du sport, il est des disciplines où il est très difficile pour certains joueurs de faire leur coming-out sans que ça ne provoque de graves préjudices dans leur carrière professionnelle.Le foot, par exemple...

https://www.marianne.net/debattons/tribunes/footballeurs-gays-preparez-vous-des-revelations

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2017 5 21 /07 /juillet /2017 12:13

Bonjour les amis,

Les affaires de corruption se succèdent sans discontinuer en Espagne, et vous aurez noté que j' ai presque arrêté d' écrire pendant plusieurs mois sur ce sujet pour ne pas trop vous lasser d' une part, et parce que ce thème récurrent me sature aussi, d' autre part.

Mais aujourd' hui j' ai au moins un motif pour y revenir.Ce motif est dans le titre de mon article.

Hier le président de la fédération nationale  de football a été placé en détention provisoire sur ordre d' un juge.

 

Alors plusieurs remarques s' imposent.Nous étions jusque maintenant surtout habitués à des affaires qui éclaboussent le monde de la ligue professionnelle de football , les joueurs qui pratiquent l' évasion fiscale à grande échelle grâce à la complicité d' agents spécialisés dans la création de sociétés fantômes qui permettent d' échapper au fisc ( Ronaldo, Messi, etc...).

On était habitué aux cadres de certains clubs commettant des délits financiers,comme l' ex-président du Barça Sandro Rosell actuellement en prison pour blanchiment de capitaux, mais la fédération nationale avait jusqu' aujourd' hui réussi à échapper aux mailles des filets de la justice.

Je ne veux pas faire d' humour noir mais cette  anomalie paraissait suspecte et cette lacune est aujourd' hui réparée. Ouf ! C' en est presque rassurant ! Je veux dire "rassurant pour la justice" !

Et oui, la nature a horreur du vide.Or la fédération brasse de gros intérêts financiers également , et il semblait curieux , singulier et quasi inexplicable qu' elle soit restée en marge des problèmes de corruption qui affectent les autres secteurs lucratifs de la société et du sport.Là, on est rassuré.Tout est bien qui finit bien...

Finalement, et sans entrer dans les détails,il y a des éléments intangibles qu' on retrouve toujours dans toute affaire de corruption.

1." Là où il y a du fric il y a de la corruption " semble être une loi aussi sûre que celle de la gravité de Newton. Pas de risque qu' il y ait de gros scandales de corruption au sein de la fédération de badminton.

2. On voudrait souvent nous faire croire que la corruption est une affaire d' individualités malfaisantes et corrompues, mais rien n' est plus faux.La corruption s' appuie presque toujours sur des systèmes opaques et ne fonctionne jamais sans un réseau de complicités, de voix et d' appuis qu' il va falloir acheter.Elle va donc de paire avec un manque de transparence et de démocratie.Que ce soit Villar ou un autre qui ait commis des méfaits n' a aucune importance.Ce qui est important c' est que Villar ait pu faire son petit business pendant presque 30 ans sans être réellement inquiété.

Villar qui dort maintenant en prison a été a été réélu 8 fois président depuis 1988.

Evidemment, il sera présumé innocent tant qu' il n' y aura pas de condamnation ferme contre lui,mais ce qui est frappant  c' est le nombre de délits qui lui sont reprochés.L' ordonnance du juge qui l' a envoyé en prison préventive occupe 44 pages bien serrées !

Le juge n' aurait jamais mis Villar en prison s' il n' avait détecté de très graves irrégularités pour lesquelles celui-ci aura à l' avenir tout le temps et tout le loisir nécessaires pour organiser sa défense.

La chute de Villar met forcément la fédération nationale dans une situation très délicate car les délits reprochés à son président ne datent pas d' hier. 

Comment en est-on arrivé là ?

Combien de complicités ? Combien de votes achetés ?

Pourquoi ces pratiques qui ont  été dénoncées par certains depuis longtemps n' ont pas été saisies par la justice plus tôt ? Comment Villar arrivait-il toujours à se protéger malgré les accusations dont il était l' objet, malgré les polémiques créées par sa gestion ?

Villar avait de très mauvaises relations avec la presse qu' il accusait d' être malintentionnée à son égard. Aujourd' hui ce n' est plus la presse qui le met en accusation mais un juge, avec une liste de chefs d' inculpation longue comme le bras...

Là, ça devrait être la tempête parfaite au sein de la fédé, mais ce matin, j' entendais à la radio certains cadres faire le gros dos. Les vice-présidents territoriaux veulent croire encore en l' innocence de leur chef...ils attendent les prochaines décisions du juge pour s' exprimer....Il se disent "peinés et surpris".

Qu' on me permette d' être surpris de leur surprise !

je n' en dirai pas plus aujourd' hui pour ne pas enfreindre la loi.J' attendrai moi-aussi les décisions de justice pour dire tout ce que je pense de toute cette clique !

Et en attendant, je me contenterai de me satisfaire de voir que la justice est peut-être lente mais qu' elle fait son boulot.

C' est déjà ça, comme dit Souchon dans sa chanson.

 

 

 

 

 

Quand les mauvaises nouvelles deviennent presque rassurantes...

PS:Un dernier point hors-sujet qui ne me rend pas Villar particulièrement sympathique.Celui-ci avait été joueur de foot avant de devenir cadre de la fédé.

Et vous savez quelle a été l' action de jeu qui l' a rendu célèbre ?

Il était chargé de marquer Cruyff durant un match et il l' a fait d' une manière très particulière en lui fichant son poing dans la figure, et en l' envoyant au tapis...

C' est ici à 4 minutes 23 secondes sur le document vidéo

Comme dit l' un des personnages de Franquin dans son album idées noires:

" A chacun son caractère !...."

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 13:39

Bonjour les amis,

Il y a quelques années de cela j' étais allé assister à un match de foot catégorie benjamin, et j' avais eu la très désagréable surprise de me retrouver à côté de certains parents de joueurs qui se sont comportés de la pire des manières.

D' abord, il faut dire qu' ils avaient déjà sifflé quelques bières  à la buvette du Stade avant le début du match.Certains d' entre eux étaient donc déjà " très chauds" sous les effets de l' alcool (euphémisme).

Quand le match a commencé, Ils ont tout de suite couvert l' arbitre sous une pluie d' insultes et  d' imprécations. 

Le comble, c' était aussi de les entendre gueuler des ordres de placement sur le terrain à leurs enfants qui allaient complètement à l' encontre des indications de leur coach...Aucun respect pour le travail de l' entraîneur !

Bref , c' était le délire...et je suis parti écoeuré sans attendre la fin du match...J' aime le foot mais je ne supporte pas les réactions irrespectueuses du public quand il y en a, et encore moins quand ce sont des enfants qui jouent..

J' imagine et j' espère qu' aujourd' hui de telles manifestations comme celle que je viens de décrire sont moins fréquentes qu' à l' époque des faits que je relate.

En ce moment, je vais plutôt voir les matchs de basket où jouent certains membres de ma famille, et c' est assez cool et respectueux ( enfin relativement cool...).

Mais aujourd' hui, après avoir vu sur le net une pancarte  adressée au public d' un stade, ça a fait tilt et ça m' a rappelé ce triste épisode de cette partie de foot pathétique que je n' ai pas oubliée.

Cette pancarte, pleine d' humour et de simple bon sens, la voici

Ces parents qu' il faut rééduquer parfois...

Cette pancarte, les amis, elle mériterait d' être installée dans tous les stades où se jouent ce genre de compétitions.

Et oui...Les éducateurs et les formateurs essaient de faire du bon boulot mais parfois c' est les parents qu' il faut rééduquer...

 

Ces parents qu' il faut rééduquer parfois...

PS: Hors-sujet

je profite de ce court billet pour vous faire une petite confidence.Parfois, lors de matchs importants, des amis ou connaissances m' invitent à venir le voir avec eux, et souvent, je décline poliment l' invitation...En effet, j' aime bien être dans le match ( complètement dans le match) sans qu' il y ait des éléments extérieurs ou des réactions qui me distraient...finalement j' aime bien voir une partie seul devant la télé ou avec mon fiston...et, en rediscuter plus tard tranquilos avec mon entourage.

Partager cet article
Repost0