Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2022 1 05 /12 /décembre /2022 09:44

Bonjour les amis,

La journée d'hier a vu la qualification logique de la France devant une Pologne qui s´'était enfin un peu réveillée par rapport à ses matchs antérieurs et qui a même été à deux doigts d'ouvrir le score grâce à un tir de son attaquant vedette Robert Lewandowski. Je n'ai vu que le résumé du match mais il semble que du côté des Bleus Giroud et M'Bappé ont été énormes. Grieszmann aussi serait dans le coup !

Par contre j'ai suivi le match Angleterre - Sénégal qui s'est soldé par un cuisant 3 à 0. Une vraie petite balade de santé pour les anglais. Très décevants les sénégalais qui passent complètement à côté de leur match et qui concèdent un 2 ème but idiot. Un huitième de finale tout simplement catastrophique pour eux. Arriver à se qualifier pour les huitièmes pour finalement se faire sortir comme ça, moi je dis (pour paraphraser Audiard):  " C'EST GÊNANT ! ".

C'est au staff sénégalais de tirer les conclusions de leur mésaventure d'hier. Tout ce que je peux dire c'est que c'est pas normal de perdre de cette manière.

Je m'étais préparé à passer une soirée pleine de rebondissements et, finalement, je n'ai même pas regardé le match jusqu'au bout.

Pffff !!!!

Par contre ces résultats d'hier nous promettent un choc explosif en quart de finale.

ANGLETERRE - FRANCE c'est un grand classique.

Le fait que les deux équipes viennent de se qualifier brillamment les met toutes les deux dans d'excellentes dispositions pour affronter ce quart de finale.

Chacun aura pris note des points forts de l'adversaire. M'Bappé à lui tout seul est très craint du côté anglais, mais M'Bappé n'est pas tout seul. Giroud, Griezmann peuvent faire la différence à n'importe quel moment.

Le premier but de l'Angleterre contre le Sénégal montre que ses joueurs savent remonter le ballon en tissant des combinaisons dangereuses avec des passes calibrées au quart de poil.

Que demander de plus ?

 

En attendant le quart de finale de la France contre l'Angleterre...

Je ne sais pas ce qui se passera le 10 Décembre 2022 mais je doute fort que les anglais se fassent gentiment mener à l'abattoir comme ces pauvres lions sénégalais tristement métamorphosés en vulnérables chatons.

Quant aux Bleus c'est eux qui auront davantage la pression car ils sont les favoris.

Au delà des performances des stars du foot qu'il y a dans les 2 équipes c'est le jeu collectif qui me passionnera le plus. J'espère voir des buts bien construits plutôt que des exploits personnels.

On verra...J'adore ces 5 jours qui viennent, ces 5 jours d'avant-match. Ce match on se le fait dans sa tête, on se l'imagine. Cette phase est presque aussi délicieuse que le match proprement dit.

En attendant ce rendez-vous explosif, aujourd'hui nous aurons droit à 2 autres huitièmes dont j'attends beaucoup.

Japon - Croatie qui devrait être théoriquement incertain et équilibré.J'ai énormément de sympathie pour les deux équipes, et notamment pour le joueur Luka Modric (si le football était une religion, Luka serait un saint...Saint Luka, je crois en toi !...😊). Il est probable que je serai triste pour l'équipe qui aura été éliminée à moins qu'elle ne passe à côté de son match.

Brésil - Corée du Sud...pour le coup tout le monde donne le Brésil grand favori, et moi, personnellement, j'aimerais tellement tellement tellement que les coréens les fassent douter...à suivre donc...

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2021 4 09 /12 /décembre /2021 13:28

Bonjour les amis,

Je viens de prendre connaissance du dernier sondage sur le premier tour des élections présidentielles en France.

Le premier tour et ses paradoxes...

Il y a plein d'enseignements à en tirer mais, permettez d'abord à l'éxilé que je suis d'être surpris par la perte de poids de la gauche, toutes forces confondues. Même en comptant à gauche les voix des écolos (ce qui est loin d'être le cas) on se rend compte d'une perte nette énorme depuis le quinquennat de Hollande. Hollande, fossoyeur de la gauche?...Bin, c'est suite à son mandat qu'on constate une telle dégrigolade qui n'a  pas été conjoncturelle mais qui semble se maintenir solidement, 5 ans plus tard. 

J'aimerais attirer votre attention sur l'un des paradoxes de ce scrutin, indépendamment des préférences politiques de tout un chacun.

D'après ce sondage Mélenchon serait en 5 ème position et le seul candidat de gauche capable d'être présent au 2ème tour. On sait que Mélenchon est très bon en campagne, qu'il sait créer une dynamique qui le fait monter en puissance.

Il n' est qu'à 7 points de MLP qui est affaiblie par la candidature de Z.

Donc il est mathématiquement possible que Z permette, de par sa candidature, à la gauche d'être présente au second tour. Etonnant, non?

Théoriquement, sans Z, la gauche n' avait aucune possibilité, aucune carte à jouer, mais là, on se dit que ce n'est pas impossible.

Il n' y a qu'en France qu'on peut observer de tels paradoxes. Il est fort à parier que ce premier tour provoquera, tant à droite comme à gauche, des effets de VOTE UTILE, à savoir que beaucoup de personnes ne voteront pas forcément pour le candidat de leur choix mais pour celui qui a une chance d'arriver en finale...

Cela n'arrive jamais dans les autres pays de l'Union Européenne qui ont adopté des régimes parlementaires et non présidentialistes. En Espagne, par exemple, je vais toujours voter pour le parti que je préfère sans me prendre la tête, sans calculs.

Par contre, en France, c'est particulièrment pervers et tordu. Le premier tour ne reflètera pas vraiment avec exactitude les préférences des français, tout simplement à cause de la règle du 2 ème tour.

 

En fait, cette règle du 2 ème tour s'ajustait bien au bipartisme du XX ème siècle mais semble complètement inadaptée en cas d'éclatement de l'échiquier politique.

Maintenant, en 2021, l'élection présidentielle ressemble de plus en plus à une loterie...

Mais revenons à Z. Son irruption dans ce scrutin est vraiment déséquilibrante dans tous les sens du terme. Il peut être à la fois le bourreau ou le sauveur de MLP. En effet, sa candidature permet à l'extrême-droite de ratisser plus large, donc si MLP arrive à se maintenir on peut se dire que Z lui amènerait sur un plateau l'apport qui lui a toujours manqué dans la confrontation finale qui serait plus serrée qu'il y a 5 ans.

Alors quand je vous parle de loterie, le mot n'est pas exagéré.

Quel sera finalement  l'effet Z ?...bien difficile de savoir la réponse...mais pour revenir au thème de cet article, il n'est pas impossible que Mélenchon lui doive une fière chandelle: rien qu'en ce moment sa campagne est bien relancée, et ça , ça n'a pas de prix.

Le premier tour et ses paradoxes...
Partager cet article
Repost0
20 juillet 2018 5 20 /07 /juillet /2018 08:19

Bonjour les amis,

Avant de vous parler de ma manière de célébrer la victoire des Bleus, j' aimerais faire un petit retour en arrière et vous rappeler que l' expatrié que je suis a vécu cette compétition de manière très particulière, loin des coups de klaxons et de l' effervescence des festivités gauloises.

Je me suis préparé lors de chaque match des Bleus de manière très professionnelle, intérieure, en étant mentalement très absorbé par l' objectif à atteindre, et en partageant à distance la concentration des joueurs de l' équipe de France.

Le jour de la victoire contre l' Argentine j' étais à Novelda, participant à une rencontre entre chorales, et à la fin du récital, lors du buffet froid offert par nos hôtes, je les ai gratifié d' une belle  Marseillaise interprétée à capella...

J' ai fait pareil que Macron. D' un seul coup cette victoire était la mienne, comme si c' était moi qui avait marqué chacun des buts...

Quand je m' approprie sans complexes la victoire des Bleus...

Plus on avançait dans la compétition, et plus j' étais dans la peau des joueurs et de l' entraîneur, partageant leur grande concentration avant chaque rencontre couperet.

A tel point que la veille de la finale, j' ai pris congé vers minuit de membres de ma famille en vacances dans ma région, en leur disant:

" Excusez-moi, mais il faut que je rentre... demain j' ai un gros match..."

Oui, je voulais être parfaitement en forme pour cette finale que nous avons finalement gagné.

Hier soir, lors d' une répétition avec ma chorale, deux camarades espagnoles que je n' avais pas vu mardi dernier sont venues me féliciter. J' ai accepté de bon gré leurs compliments chaleureux et affectueux, et à la fin de la répétition, et en guise de remerciements, je leur ai interprété une chanson française pour célébrer cette victoire. Pour ne pas me répéter, et ne pas chanter une deuxième fois la Marseillaise, je leur ai interprété la première strophe du Chant du départ, qui est, comme chacun sait, un chant révolutionnaire exalté à la gloire de la République attaquée par les maisons royales européennes de l' époque.

La victoire en chantant

Nous ouvre la barrière

La liberté guide nos pas..."

Qu' est-ce que ça m' a fait du bien de chanter ça pour mes amis espagnols qui ne connaissaient pas cette chanson ! Merci les Bleus de m' avoir offert ce moment de grâce !

Sachez par ailleurs que je chante toujours ce type de chanson au premier degré, comme un vrai acteur de théâtre, animé par la même foi que ceux qui l' ont composé et vibrant d' une profonde ardeur républicaine.

 "La République nous appelle,

Sachons vaincre ou sachons périr.:

Un Français doit vivre pour elle

Pour elle un français doit mourir !..."

Alors il se trouve que dimanche prochain nous donnerons un concert à Vergel ( qui est petite localité voisine de la mienne ) en compagnie d' une autre chorale venue d' Oliva.

Quand je m' approprie sans complexes la victoire des Bleus...

Et ma camarade Blanca ( membre de notre chorale) m' a dit qu' elle avait invité des amis français et qu' elle aimerait bien que je leur interprète cette VICTOIRE EN CHANTANT.

On verra. Ce n' est pas exclu. Mais il ne faudra pas me pousser deux fois pour que j' entonne le Chant du Départ...

Vous le voyez les amis, les effets euphoriques de cette Coupe durent longtemps, et moi, j' en profite éhontément.

Mais c' est normal...je me suis tellement donné...cette victoire est un peu la mienne aussi.  😂

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2018 3 18 /07 /juillet /2018 08:04

Bonjour les amis,

Obama qui rendait cette semaine un hommage à Nelson Mandela en a profité pour illustrer son discours en utilisant le parcours victorieux de l' équipe de France, avec un certain humour...

Alors, j' en profite moi-aussi pour aborder un sujet douloureux dont je n' ai pas parlé durant cette Coupe du Monde.

Cette finale entre une France multiethnique et une Croatie 100% blanche, européenne et catholique a donné lieu à une déferlante raciste sur les réseaux dans des pays comme l' Italie, la Bulgarie, la Hongrie, d' autres pays de l' est, etc.. et dans tous les milieux européens d' extrême-droite où le racisme s' exprime de manière toujours plus désinhibée.

Je vous mets en lien deux articles sur l' Italie, mais les comportements qui y sont dénoncés se retrouvent partout sur les réseaux européens.

Ces réactions me choquent tout autant que celles des joueurs français de 98 qui chantaient dans les vestiaires après l' élimination de l' Italie: " Dehors les italiens".

Ça aussi c' était nul et ça traduisait un manque de respect de l' adversaire : les français ne savent pas à quel point ces images de l' époque ont nui à leur image à l'étranger.

En ce qui concerne ces récentes réactions italiennes, il s' agit d' un double racisme qui s' exprime: un chauvinisme anti-gaulois, doublé du fait qu' on ne reconnaît pas au vainqueur le titre de champion. Ce ne serait  pas la France qui aurait gagné mais l' Afrique.

En tant que professeur qui a passé toute sa vie professionnelle dans le monde de l'éducation je suis tout simplement consterné par de tels comportements qui osent s' afficher.

J' ai l' impression ( fausse je l' espère) qu' on est revenu à l' âge des cavernes.

 

Alors, quand on écoute Obama, on se dit qu' il brasse des évidences, que ce n' est pas la peine de ressasser des vérités aussi premières...

On a envie de lui dire: " Pas la peine d' en faire des tonnes, mec ! C' est Ok..."

Et puis quand on voit ce qui circule sur les réseaux, on se dit que la bête immonde est toujours prête à ressurgir, que le contexte de crise globale vers laquelle nous nous dirigeons irrémédiablement va lui donner des ailes, et que plus que jamais, il faudra être vigilant et réexpliquer sans cesse et patiemment ce qui doit être la base de notre cohabitation et de notre humanité.

J' aimerais faire une dernière observation.

Il y a chez certains amateurs de football l' idée qu' il existe une culture footballistique propre à chaque pays. Cruyff pensait ça et c'est " partiellement" vrai, même si depuis ses  propos il faut mettre un petit bémol car le foot aussi s' est globalisé. 

Donc on peut défendre une idée culturelle nationale du foot. Par exemple, on peut trouver que cette première mi-temps de la France qui ne fait rien contre la Croatie et qui marque 2 buts ne lui ressemble pas, que ça manque de panache et qu' on est loin du carré magique formé par Platini et les siens.

Mais on ne peut jamais confondre une idée culturelle du foot avec une idée ethnique, génétique...parce que là, ça nous ramène à Cro-magnon contre néanderthal et on retombe dans les pires dérives de l' humanité.

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2018 2 17 /07 /juillet /2018 06:34

Bonjour les amis,

Hier je vous parlais de l' incroyable muflerie de Poutine qui n' avait pas cédé son parapluie à la présidente croate Kolinda Grabar-Kitarovic durant la remise du trophée à l' équipe de France.

Un homme, une femme...

Alors, la goujaterie de Poutine a finalement provoqué une complicité spontanée et euphorique qui s' est établie entre Emmanuel Macron et Kolinda Grabar-Kitarovic.

Tous les deux se sont esclaffés et ne se sont pas offusqués du manque de savoir-vivre du maître du Kremlin.

Une complicité, des embrassades...et même une certaine tendresse devenait patente, palpable, avec une présidente qui devenait de plus en plus sensuelle avec ses cheveux mouillés et des gouttes d' eau ruisselant sur son beau visage.

Regardez cette photo.

Un homme, une femme...

La position affectueuse et peu protocolaire de la main de Kolinda sur le cou présidentiel n' est pas sans me rappeler un vers de Chimène dans le CID de Corneille, quand celle-ci dit à Rodrigue: " Va. Je ne te hais point... "

Mais il faut rappeler qu' au début de la rencontre c' est Macron qui avait commencé les premières manoeuvres de rapprochement en embrassant de manière très très appuyée la présidente croate.

Un homme, une femme...

Alors, tout ce que je vais raconter à partir de maintenant n' est que le fruit de mon imagination mais le grand fan de Woody Allen que je suis ne peut s' empêcher de penser que parfois, certaines histoires romantiques commencent avec des situations saugrenues de comédie qui amènent des fous rires complices entre deux êtres...

Il y a dans la photo ci-dessous quelque chose qui va plus loin qu' une simple relation d' amitié entre deux peuples. 

Un homme, une femme...

Alors je vous reraconte l' histoire depuis le début, mais en chansons cette fois-ci...

Tout commence avec la pluie qui fait irruption de manière inattendue au moment le plus inopportun.

Puis d' un seul coup, un miracle s' opère entre deux êtres que rien ne prédisposait à se rencontrer ...et on commence à entendre une sorte de petite musique intérieure agréable, une sorte de Chouabadabada chouabadabada...             ... 

Et puis, une subtile alchimie s' est opérée et la cristallisation si chère à Stendhal a bien eu lieu. Notez au passage que Macron ferait un excellent héros stendhalien. Parfait pour interpréter Julien Sorel ou Lucien Leuwen.

La cristallisation a eu lieu, disais-je...LOVE IS IN THE AIR !

 

Alors merci à ces deux présidents d' avoir apporté à cette Coupe du Monde par ailleurs très réussie une touche de romantisme.

Ne vous méprenez pas, les amis. Je ne veux pas semer la zizanie dans le couple Macron.

Vous avez tous bien compris que je parlais ici de l' amour entre la France et la Croatie symbolisé par ses deux plus hauts représentants...Honni soit qui mal y pense...😂

 

Un homme, une femme...

PS: Petite devinette pour les cinéphiles.

A quel titre de film vous fait penser la 4 ème photo de cet article ( celle où il y a 3 personnages)...?

Alors, je vous donne une piste. Il ne s' agit pas du " GENDARME SE MARIE"

Un homme, une femme...

PS nº 2: il fallait peut-être profiter une dernière fois de telles images entre un homme et une femme car elles risqueraient d' être censurées s' il y en avait des équivalentes lors de la prochaine Coupe du Monde en 2022 au Qatar...😪😡

Pour ceux qui ne seraient pas courant de quoi je parle, lisez cet article-ci:

http://fatizo.over-blog.com/2018/07/la-fifa-se-couche-devant-le-qatar.html

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2018 1 16 /07 /juillet /2018 09:20

Bonjour les amis,

Avant de vous parler de Coupe du Monde 2018 j' aimerais revenir sur la finale.

J' ai trouvé la première mi-temps surréaliste avec une équipe de Croatie très conquérante qui se prend deux buts contre le cours du jeu.

D' abord Griezman qui, de mon point de vue, cherche et obtient un coup franc bien généreux et très discutable en se laissant tomber. La VAR n' annulera pas le hors-jeu de Pogba qui participe à l' action en disputant le ballon de Mandzukic.

Par contre la VAR confirmera un pénalty stupide concédé par les croates sur un corner.

Deux poids, deux mesures...La VAR qui intervient en faveur des français mais pas en faveur des croates. La FIFA devra revoir ça à l' avenir.

Faisons les comptes de cette première mi-temps: un coup franc qui n' en est pas un, et un corner...2 buts...La France très réaliste ( 100% de réussite) qui se transforme en Portugal de Ronaldo alors que c' était les croates qui avaient animé le jeu avec 7 attaques contre une pour la France.

L' avantage au score conditionnera ce qui viendra ensuite. Les bleus se montreront plus efficaces en deuxième mi-temps, mais ce sont surtout les débordements rapides de Mbappé que l' on retiendra.

Mbappé capable de récupérer des passes profondes et d' apporter le danger. Mbappé qui nous fait oublier que le milieu de terrain français n' a guère été convaincant dans la construction du jeu.

Peu importe. Le résultat est là...Le score sans appel...et pourtant, on se dit qu' il y a quelque chose qui cloche dans cette victoire.

C' est pas la finale qu' on attendait ni qu' on espérait. Hier je n' ai pas exulté de joie. Sans m' en rendre compte j' étais passé du côté croate...

Dans EL PAIS un journaliste résume un sentiment général: il a écrit que pendant que nous admirions le beau jeu du Brésil, de la Belgique et de la Croatie, la France "se contentait de gagner ses matchs..." soulignant par là son manque de brio mais son terrible réalisme.

Et finalement ça a été comme ça jusqu'au bout.

Ce qui me frappe dans cette coupe du Monde c' est que le jeu de contre-attaques en est sorti  renforcé. La possession du ballon n' est plus un enjeu. Souvent les équipes qui se sont appliquées et qui ont fourni de gros efforts ont été battues par d' autres qui possédaient des attaquants capables de contrôler des longs ballons et marquer. La construction du jeu s' est appauvrie et c' est un football plus athlétique qui a le vent en poupe. C' est aussi un football où les coups de pied arrêtés font la différence.

Mais au foot il n' y a pas de vérité définitive.

Moi, le jeu que j' ai préféré c' était celui du Brésil, du Mexique, de la Belgique et de la Croatie.

Moi j' aime voir des lignes de 3 ou 4 attaquants qui partent à l' abordage en variant les combinaisons.

Je ne fais pas la fine bouche. Je suis content pour les Bleus qu' ils aient gagné la Coupe du Monde, mais cette équipe a encore besoin d' évoluer. Deschamps devrait profiter de son auréole pour éviter de faire le combat de trop et vite passer la main...

Sinon, gare à la malédiction du vainqueur qui ne passe pas en deuxième phase de la Coupe du Monde lors de la prochaine édition.

 

 

Modric et Mbappé, les deux meilleurs joueurs de ce championnat...

Modric et Mbappé, les deux meilleurs joueurs de ce championnat...

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2018 7 15 /07 /juillet /2018 09:37

Bonjour les amis,

Je lisais aujourd'hui un article sur Andrés Iniesta dans lequel le milieu de terrain espagnol expliquait à quel point le fait de jouer une finale de Coupe du Monde, était pour un joueur un moment culminant de sa carrière.

Le but de la victoire qu' il a marqué contre la Hollande lui a procuré une sorte de shoot d' adrénaline qui l' a accompagné durant le reste de sa carrière sportive.

Et puis, il a dit une petite phrase simple que j' aime:

Las finales se sueñan de una manera y luego lo que no controlas las lleva por otro camino.

Pour les joueurs, les finales se rêvent ( ou s' imaginent) d' une certaine manière, et puis les éléments que l' on ne contrôle pas les emmènent vers d' autres chemins.

 

A l' heure où j' écris ces lignes les joueurs de l' équipe de France sont déjà en train de se projeter mentalement des séquences de jeu répétées à l' entraînement, mais la finale va être un tourbillon d' une grande intensité qui risque de les emmener vers un scénario non écrit dont ils vont être les acteurs.

C' est ça la gloire et la magie de ce sport.

Hier les belges ont joué un football de rêve contre l' Angleterre car la partie était presque sans enjeux. En fin de match, ils ont réalisé des mouvements offensifs à 4 joueurs durant lesquels les défenseurs anglais ne pouvaient pas anticiper de quel côté allait vraiment partir l' attaque. C' était un foot plein de combinaisons collectives improvisées de manière géniale.

Ils m' ont fait penser au Brésil des années 70. Du caviar que c' était...

Arriver à reproduire des mouvements d' une telle qualité lors d' une finale est une autre paire de manches.Mais les grandes équipes y arrivent et savent le faire.

Les grandes équipes ne ratent pas leurs rendez-vous avec l' histoire...Pour paraphraser Audiard je dirais que  "c' est même à ça qu' on les reconnaît".

 

Les chemins d' une finale...

PS: je viens de me rendre compte que quelque soit le résultat du match les couleurs bleu, blanc rouge vont triompher cette après-midi.

Une seule inconnue: le sens des bandes colorées...vertical ou horizontal.

Alors ? Comment sera cette victoire ? Horizontale ou verticale ?

Réponse dans quelques heures....

Les chemins d' une finale...
Partager cet article
Repost0
14 juillet 2018 6 14 /07 /juillet /2018 11:31

Bonjour les amis,

Pas le temps d' écrire aujourd' hui.

Je voudrais simplement partager avec vous mon plaisir de voir arriver 2 des 3 plus belles équipes de ce mondial en finale ( la troisième c' était la Belgique...).

France-Croatie, on en rêvait et c' est devenu une réalité.

Voici une collection de belles images qui ont marqué la qualification de ces deux magnifiques équipes.

Stade de la finale à Moscou

Stade de la finale à Moscou

Soyez grands !
Soyez grands !
Soyez grands !
Soyez grands !
Soyez grands !
Soyez grands !
Soyez grands !

Afin de vous installer dans l' état d' esprit qui doit habiter tous ces grands joueurs je vous remets un autre lien de Pavarotti avec son VINCERÓ lancé trois fois de manière triomphante à 2 minutes 33 secondes.

C' est ça que moi j' écouterais dans mon casque avant d' entrer sur la pelouse d'une finale de Coupe du Monde si j' étais dans le peau de ces champions !

Ne me reste plus qu' à espérer que la finale soit flambloyante, avec beaucoup de buts et que, quelque soit le résultat, le football en sorte grandi.

Que les joueurs nous fassent vibrer et qu' ils y prennent eux-mêmes beaucoup de plaisir.

LET' S GOAL !!!

Note de l' auteur: j' ai écrit que la Belgique était dans les trois premières équipes avant que le match contre l' Angleterre ne confirme la 3 ème place des belges...En fin de match, il nous ont fait une magnifique démonstration à la brésilienne avec de beaux mouvements d' attaques collectifs. Du caviar que c' était...

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2018 2 10 /07 /juillet /2018 07:52

Bonjour les amis,

il y a quelques jours je vous faisais part de la manière très particulière avec laquelle je vivrai la demi-finale France-Belgique de ce soir. Une demi-finale durant laquelle je risque d' avoir des coups de coeur pour les deux équipes. Ce sera une partie à l' issue de laquelle je serai probablement content et triste à la fois.

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2018/07/le-jour-ou-la-coupe-du-monde-s-est-transformee-en-coupe-d-europe.html

Mais en tant qu' expatrié vivant éloigné de ces deux pays, je vivrai ce match de manière très intime, éloigné des manifestations tonitruantes de supporteurs, juste accompagné par la présence discrète de mon fils qui est un passionné lui-aussi.

De manière générale, je ne suis pas fan des ambiances bruyantes de tifosis. Lors d' un grand match j' aime être très concentré comme un joueur d' échecs attentif à tout ce qui se passe sur l' échiquier. Or les commentaires bavards et incessants des bons amis footeux me distraient parfois, me font perdre une partie de l' intensité du spectacle.

Finalement j' adore être seul devant mon poste pour voir un match important, et ensuite c'est un vrai plaisir que de le commenter en groupe, avec des amis, dans un bar ou en salle des professeurs. J' aime refaire le match en groupe mais je préfère le vivre seul et de manière très intériorisée.

 

Je ne vais pas trop m' étendre sur la partie qui va se jouer ce soir car quand on s' exprime trop sur un match à venir, le résultat n' est pas à la hauteur de l' attente.

Je voudrais juste partager avec vous deux réactions que j' ai trouvées dans la presse au sujet de cette rencontre et qui expriment bien les relations particulières qui nous lient avec nos voisins belges.

Voici les réflexions de Bruno Solo et de Jean-Louis Borloo.

 

Commençons avec le commentaire très pertinent de Bruno Solo qui exprime des sentiments très proches des miens.

« J’ai habité longtemps en Belgique et je me sens une grande tendresse pour ce pays et son équipe, ma préférée avec la France. Si elle nous bat, j’aurais les boules, mais peut-être moins que si c’était une autre nation. Mais là, n’est pas le sujet, puisqu’on va les battre. Cette équipe est le ciment d’un pays étrange qui vit partagé entre Flamands et Wallons qui n’ont ni la même langue, ni la même mentalité ou la même culture. Ils ne s’entendent pas nécessairement, mais parviennent à faire des équipes soudées sous le maillot, le foot peut faire naître ce type de communion, ce qui est très émouvant. Mais la Belgique est un pays émouvant parce qu’il a quelque chose d’adolescent, à la fois un peu immature et capable de s’autogérer deux ans sans gouvernement.

Un pays complexe comme le sont les ados, capables de fulgurances fascinantes, d’une tendresse, d’une force et d’une intelligence incroyables et l’instant d’après d’une immaturité à rendre fou… On aurait à apprendre d’eux, sur l’autodérision et l’ironie par exemple. Les Belges ne sont pas arrogants, nous ne le sommes pas tous, mais la propension est plus grande en France qu’en Belgique. Solidarité et camaraderie n’y sont pas des notions feintes, c’est ancré, et ils ne sont pas artificiels dans leur manière d’envisager l’autre. Et puis ils aiment les mots, la langue. Les joueurs belges ont souvent l' amour de la phrase qui sonne bien - regardez Meunier au PSG - ce qu' on retrouve au cinéma ou dans leur littérature...Cette rencontre est un crève-coeur. Je soutiendrai les Bleus, bien sûr, mais m' attends à être traversé par des émotions contradictoires. Ma joie sera mesurée quand on les aura éliminés. Parce qu' on va les sortir, ils ont des flèches mais on en a d' autres ».

Voici maintenant le commentaire de Jean-Louis Borloo qui a été maire de Valenciennes, ma ville natale qui fait partie d' un bassin minier qui se partage entre les deux pays. Mon père, par exemple, était arrivé à 14 ans de son Italie natale pour travailler d' abord dans les mines belges près de Mons, puis était passé du côté français...

Mon oncle, quant à lui, était soudeur et avait travaillé durant de longues années à la " Franco-belge" , une société multinationale spécialisée dans la construction de matériel ferroviaire.

Voici ce que dit Borloo:

« Nous formons une seule et même famille. Nous partageons la même culture, le bassin minier est commun, le style de football est le même… A la grande époque, Papin (Jean-Pierre), Six (Didier) ont joué en France et en Belgique. Les Belges, ce sont nos frangins ! Les habitants du Hainaut sont autant belges que français. Les Valenciennois sont plus proches de Mons et du Hainaut belge que de Paris. Dire qu’il y a une frontière entre la France et la Belgique n’a même pas de sens. Ces deux pays ne font qu’un.

Les gens du Nord ont beaucoup de respect pour les Belges. Non seulement ils les adorent, mais ils les admirent un peu. De manière générale, sur le territoire national, on peut ressentir une gentille moquerie de temps en temps envers la Belgique, mais pas dans le Nord. Les Belges sont des gars du Nord, qui ont un peu plus réussi et qui sont un peu plus ouverts sur le monde. Il y a de la tendresse. Il y a le match, les acteurs et puis il y a Didier Deschamps. C’est le type le plus inouï du football. C’est un meneur d’hommes, un tacticien. Cette demi-finale, c’est Didier Deschamps contre le reste du monde. »

Voila. Tout est dit. Et maintenant laissons parler les footballeurs.

Ce soir, quelque soit le résultat, la culture sportive francophone sera mise à l' honneur et ira en Finale de la Coupe du Monde de football 2018.

France-Belgique : cette demi-finale que je vivrai de manière intime...

PS: Moi, je suis comme les joueurs...Je suis déjà dans le match. ...très concentré...très pénétré par  l' enjeu. Je descends en moi-même...Je vais passer ma journée à écouter de la musique...et ne plus rien lire au sujet de la rencontre...

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2018 6 07 /07 /juillet /2018 11:39

Bonjour les amis,

Si je devais mettre en musique les deux victoires d' hier, celle de La France contre l' Uruguay, et celle de la Belgique contre le Brésil, je choisirais deux registres différents.

Pour la France j' opterais pour la musique du film GLADIATEURS composée par Hans Zimmer.

La musique juste avant la bataille des romains contre les barbares du Nord de l' Europe. Disons que hier c' était les uruguayens qui interprétaient ces " barbares". Je les ai trouvé un peu trop rugueux  en première mi-temps avec l' envie affichée de casser du gaulois...

 L' organisation rigoureuse des tricolores a su contenir leurs vagues d' assaut .

Griezman était très bien dans le rôle de Maximus Decimus. Il s' est même permis le luxe de ne pas célébrer son but...par respect pour ses adversaires chez lesquels il a de bons amis.  

Quant à la victoire de la Belgique je la mettrais dans un autre registe, plus fin, plus brillant, peut-être avec plus de virtuosité.

C' était plus baroque !

Voici pour célébrer cette belle victoire une brillante interprétation par Cecilia Bartoli du  " Vittoria mio Core " de Giacomo Carissimi  ( 1605-1674).

Hier je ne suis pas sûr que la partition belge était du goût des brésiliens.

Voila une petite bossa nova, une musique douce pour les aider à rentrer à la maison...et pour leur mettre un peu de baume au coeur...

Partager cet article
Repost0