Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juillet 2018 7 01 /07 /juillet /2018 07:46

Bonjour les amis,

En un seul match, un seul, les Bleus se sont installés au firmament de cette Coupe du Monde 2018.

Pendant la première phase de la qualification la France avait fait ses devoirs, avait engrangé 7 points mais n' avait pas définitivement convaincu. Elle avait assuré le service minimum qu' on attendait d' elle.

Mais hier, en huitième de finale contre l' Argentine, les Bleus ont frappé un grand coup.

Un coup qui marque les esprits et qui installe cette équipe parmi les grandes favorites de la compétition.

France-Argentine : 90 minutes de légende... et un grand coup des Bleus qui marque les esprits !

Alors, je ne vais pas parler beaucoup de ce match, et ce pour une raison simple : je l'ai raté. J' étais dans l' autobus qui me menait à une rencontre entre chorales organisée dans la ville de Novelda. J' ai suivi l' évolution du score sur mon portable.

Ce matin j' ai visionné les principales images de la rencontre, et deux éléments m'ont frappé.

D' abord Mbappé qui est en train de se convertir en une étoile internationale du foot.

Mbappé auteur d' un doublé, qui provoque le premier pénalty au terme d' une course durant laquelle il imprime une accélération vertigineuse. Mbappé qui en fait est l' auteur d' un triplé puisque c' est lui qui amène le premier but.

Mbappé prodigieusement doué, rapide comme l' éclair, foudroyant, d' une remarquable clairvoyance et lucidité, qui ne rate pas son dernier geste. Avec un tel joueur l' équipe de France possède un véritable talisman. God Bless Mbappé !

Le deuxième point c' est la réaction de l' équipe après avoir été menée 1 à 2 au score. Ce sont des moments-clés, des moments de vérité, et les Bleus ont réagi de la meilleure manière en inscrivant trois superbes buts, et notamment ce tir de prodigieux de Pavard.

France-Argentine : 90 minutes de légende... et un grand coup des Bleus qui marque les esprits !

Ça y' est ! les Bleus viennent de frapper un grand coup !

Ils viennent d' écrire une page épique. Ils ont fait taire en 90 minutes tous ceux qui, tout en saluant les énormes qualités individuelles des joueurs, maintenaient certains doutes au sujet de l' efficacité collective du groupe.

A partir de  maintenant, la confiance va être au rendez-vous. Les Bleus savent qu'ils viennent de réaliser un match qui les situe au niveau de ce qu' on attend d' une équipe qui gagne un mondial. La presse internationale ne tarit pas d' éloges.

90% de la victoire est dans la tête, et cette victoire d' hier va conforter mentalement les joueurs sur le fait que maintenant tout est possible, que le futur leur appartient. 

 

 

Ps: hors-sujet.

Ma petite note d' humour du jour...Neymar qui fait des tonneaux dans ce mondial durant son match contre la Serbie ( images bien réelles au début du clip)...Quelques internautes facétieux ont prolongé un peu ce mouvement qui paraissait interminable de l' attaquant brésilien.

PS nº 2

 Je vous ai dit au début de mon bref billet que j' ai suivi le match dans l' autobus. Ça a été une explosion de joie dès qu' on a connu le résultat final. Puis , après le concert et lors du buffet offert par nos hôtes à Novelda j' ai chanté la Marseillaise à capella avec l' appui de certain(e)s choristes de mon groupe. Ça a été un moment assez sympa avec les espagnols qui comprenaient et partageaient ma joie...et qui ont pu écouter une VRAIE marseillaise en direct live et en VO !!!

 

Partager cet article
Repost0
25 février 2018 7 25 /02 /février /2018 15:10

Bonjour les amis,

Le 24 Janvier dernier je vous avais parlé du dernier film de Woody Allen WONDER WHEELS.

La bande-son du film est très soignée comme toujours chez Woody Allen qui est, comme vous le savez, un clarinettiste passionné de jazz.

WONDER WHEEL est un drame qui se passe aux Etats-Unis et, à un moment donné dans le film, on entend une chanson très latine ( mais chantée en anglais ) et ce n' est pas par hasard.

Woody Allen utilise un tango pour amener un peu de dérision et d' ironie autour du thème de la passion.

Voici l' extrait qu' on entend dans le film.

Mais évidemment,en regardant le film je me disais que ce morceau était très probablement argentin ou espagnol...J' ai fait mes petites recherches, et je suis tombé sur l' original : il s' agit de EL CHOCLO.

Cette chanson a été composée en 1903 par Angel Villoldo.

EL CHOCLO voulait dire épis de maïs, mais pouvait signifier quelqu' un qui est blond comme les blés.

La chanson a été reprise dans les bordels argentins où l' épis de maïs est devenu un phallus...

C' est en 1947 que Enrique Santos Discepolo réécrit de nouvelles paroles pour la chanteuse Libertad Lamarque dans le film LE GRAND CASINO de Luis Buñuel. 

 

 

 

Enrique Santos Discepolo

Enrique Santos Discepolo

Vous trouverez ci -dessous les paroles originales

Con este tango que es burlón y compadrito 
Se ató dos alas las emoción de mi suburbio 
Con este tango nació el tango y como un grito 
Salió del sórdido barrial buscando el cielo
Conjuro extraño de un amor hecho cadencia 
Que abrió caminos sin más ley que su esperanza
Mezcla de rabia, de dolor, de fe, de ausencia 
Llorando en la inocencia de un ritmo juguetón
Por tu milagro de notas agoreras 
Nacieron sin pensarlo las paicas y las grelas
Luna en los charcos, canyengue en las caderas 
Y un ansia fiera en la manera de querer
Al evocarte
Tango querido
Siento que tiemblan las baldosas de un bailongo 
Y oigo el rezongo de mi pasado
Hoy que no tengo
Más a mi madre
Siento que llega en punta 'e pie para besarme 
Cuando tu canto nace al son de un bandoneón
Carancanfunfa se hizo al mar con tu bandera 
Y en un perno mezcló Paris con Puente Alsina
Fuiste compadre del gavión y de la mina 
Y hasta comadre del bacán y la pebeta
Por vos susheta, cana, reo y mishiadura
Se hicieron voces al nacer con tu destino
Misa de faldas, kerosén, tajo y cuchillo 
Que ardió en los conventillos y ardió en mi corazón
Tango querido, tango argentino 
Siento que tiemblan las baldosas de un bailongo 
Y oigo el rezongo de mi pasado
Tango querido, tango argentino 
Siento que llega en punta 'e pie para besarme 
Cuando tu canto nace al son de un bandoneón

Les paroles sont pratiquement intraduisibles, et je n' ai pas les connaissances argotiques en argentin pour me lancer moi-même dans cet exercice.
Alors je vous mets la traduction mot à mot du traducteur automatique pour que vous ayez une petite idée du texte.

Avec ce tango qui se moque et compadrito
Il a attaché deux ailes l'émotion de ma banlieue
Avec ce tango le tango est né et comme un cri
Il a quitté le quartier sordide à la recherche du ciel
Étrange sorcellerie d'un amour fait cadence
Qui a ouvert les routes sans autre loi que leur espoir
Mélange de rage, de douleur, de foi, d'absence
Pleurer à l'innocence d'un rythme ludique
Pour votre miracle de notes inquiétantes
Ils sont nés sans penser aux païas et aux grelas
Lune dans les flaques d'eau, canyengue dans les hanches
Et un désir ardent de vouloir
En t'évoquant
Tango cher
Je sens les carreaux d'un bailongo trembler
Et j'entends le rejet de mon passé
Aujourd'hui je n'ai pas
Plus à ma mère
Je sens qu'il arrive à punta 'e pie pour m'embrasser
Quand votre chant est né au son d'un bandonéon
Carancanfunfa est allé à la mer avec votre drapeau
Et sur une épingle il a mélangé Paris avec le pont Alsina
Vous étiez compadre du gabion et de la mine
Et même comadre du bacán et de la pebeta
Pour toi susheta, cana, reo et mishiadura
Des voix ont été faites à la naissance avec votre destin
Masse de jupes, kérosène, slash et couteau
Cela a brûlé dans les tènements et brûlé dans mon coeur
Tango cher, tango argentin
Je sens les carreaux d'un bailongo trembler
Et j'entends le rejet de mon passé
Tango cher, tango argentin
Je sens qu'il arrive à punta 'e pie pour m'embrasser
Quand votre chant est né au son d'un bandonéon

La chanson a été adaptée en anglais en 1952 sous le titre Kiss of Fire (« Baiser de feu »), et interprétée depuis par de nombreux et fameux artistes ( Louis Armstrong,Billy Eckstine, Tony Martin, Caterina Valente,Ikue Mori,Hugh Laurie,etc...) 

Et bien évidemment, en Argentine, cette chanson fait partie de la mémoire collective.Chaque artiste, chaque génération l' a chantée, comme par exemple, Virginia Luque.

Et puis EL CHOCLO peut se danser bien sûr...avec fougue et passion !

Finalement EL CHOCLO c' est un peu comme Monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir.

Tout le monde connaît la musique d'  EL CHOCLO mais personne en Europe n' en connait le titre...Je suis content aujourd' hui d' avoir  contribué ( modestement) à réparer cette petite injustice.

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 21:38

Bonjour les amis,

Nous avons repris les répétitions chorales la semaine dernière, et notre directrice de chant nous a remis entre les mains LA PEREGRINACIÓN ( le pèlerinage), une partition du compositeur argentin Ariel Ramirez , extraite d' une oeuvre intitulée NAVIDAD NUESTRA ( Notre Noël).

Les sopranos se sont mises à chantonner les premières lignes mélodiques de cet air de Noël, et là, surprise, surprise...

Ecoutez vous-mêmes à quoi ça ressemble...

Très vite, et dès les premières notes, je me rends compte que je connais depuis longtemps cet air-là.

Et oui, ça avait été repris dans les années 60 par Gilles Dreu sous le titre d' Alouette.

Après coup, et en y réfléchissant un peu, je trouvais assez évident qu' une telle musique avec des contretemps et des battements si particuliers ne pouvait qu' avoir été écrite par un sud-américain....

Voici le début du texte original espagnol avec sa traduction française

A la huella, a la huella
Sur la route, la route
Jose y maria
Joseph et Marie
Por las pampas heladas
Sur les plaines glacées
Cardos y ortigas.
Chardons et orties.

Voici la reprise de Gilles Dreu

Pierre Delanöé avait réécrit un texte qui n' avait plus rien à voir avec le chant de Noël Argentin mais qui est resté bien gravé dans mon esprit

Du coup, même quand je lis le texte original espagnol et que je chante cette chanson en l' honneur de l' enfant Jésus, de la Sainte Vierge et de Saint Joseph, quelque part, dans ma tête , il y a une alouette qui continue de voler très haut dans le ciel...

L' interprétation de Gilles Dreu, je l' ai trop entendue quand j' étais môme.Elle est restée gravée dans mon ADN...

Depuis, je me suis amusé à faire des recherches sur le web, et j' ai trouvé plein de versions, dont celle-ci à la guitare que j' aime bien...toute en sensibilité...Le mec la fait parler sa guitare...

Au piano aussi, c' est pas mal...Normal...ça a été composé au piano ce morceau-là...

Et puis, je suis tombé sur un musicien qui propose une belle variation sur le thème.Notez que c' est lui qui joue de la caisse, de la basse et de la guitare sur son clip...pas mal, ce qu' il fait...j' aime...

Quant à nous, il se trouve que dans le centre culturel où nous répétons il y a dans un autre local près du nôtre des guitaristes qui se rencontrent toutes les semaines pour jouer ensemble, alors ce serait peut-être l' occasion de leur demander de nous accompagner .. .pour faire un truc dans ce genre-là...

A suivre donc....

PS: complètement hors-sujet, j' en profite pour vous soumettre une petite devinette un peu idiote mais qui m' avait bien fait rigoler quand même:

Connaissez-vous la différence entre une alouette et la vérole ?

<

<

<

<

Tic-tac....tic-tac....

<

<

<

<

Je vous laisse réfléchir quelques instants

<

<

<

<

tic-tac...tic-tac....

<

<

<

<

Réponse: Avez-vous déjà essayé d' attraper une alouette ?...-)

PS nº2: Toujours hors-sujet.je profite de ce papier pour dénoncer le fait que nos instituteurs nous ont appris, du temps de notre jeunesse, une chanson politiquement très incorrecte ( et complètement impensable de nos jours) dans laquelle le protagoniste n' arrêtait pas de torturer un pauvre volatile jusqu' à le laisser complètement déplumé.Combien d' enfants sadiques ont-ils été influencés par cette chanson ? Nul ne le sait...Combien d' Hannibal Lecter, et de serial killers ont commencé leur carrière criminelle en fredonnant " Alouette, gentille alouette....alouette, je te plumerai...." ?

Partager cet article
Repost0