Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2022 2 11 /01 /janvier /2022 09:39

Bonjour les amis,

J'ai pu voir la semaine dernière LE DERNIER DUEL,un film de Ridley Scott, réalisateur d' Alien et de Gladiator, Ridley Scott qui démontre qu'à l'aube de ses 87 ans il n'a rien perdu de son punch.

Voici le synopsis.
Basé sur des événements réels, le film dévoile d’anciennes hypothèses sur le dernier duel judiciaire connu en France - également nommé « Jugement de Dieu » - entre Jean de Carrouges et Jacques Le Gris, deux amis devenus au fil du temps des rivaux acharnés. Carrouges est un chevalier respecté, connu pour sa bravoure et son habileté sur le champ de bataille. Le Gris est un écuyer normand dont l'intelligence et l'éloquence font de lui l'un des nobles les plus admirés de la cour. Lorsque Marguerite, la femme de Carrouges, est violemment agressée par Le Gris - une accusation que ce dernier récuse - elle refuse de garder le silence, n’hésitant pas à dénoncer son agresseur et à s’imposer dans un acte de bravoure et de défi qui met sa vie en danger. L'épreuve de combat qui s'ensuit - un éprouvant duel à mort - place la destinée de chacun d’eux entre les mains de Dieu.

La semaine dernière j'avais dit à un bon ami que j'avais besoin de souffle épique, et avec ce film, je peux vous affirmer que j'ai été servi.

Sans atteindre la grandeur de GLADIATOR, ce film nous propose une plongée vertigineuse, farouche et sauvage dans la France du XIV ème siècle.

Voici ce que dit une internaute:

Ridley Scott réussit encore son coup avec « Le dernier duel », drame historique d'une grande puissance. L'histoire se divise en trois chapitres adoptant chacun le point de vue et la vision des trois protagonistes principaux (Jean de Carrouges, Jacques Le Gris et Marguerite de Thibouville), ce qui la rend particulièrement efficace.
Très bonne reconstitution historique, casting remarquable et sujet réel qui fait froid dans le dos. C'est l'histoire d'une femme victime de viol qui ne va pas se taire mais qui va tout faire pour obtenir justice, sur fond de rivalité entre son mari et son bourreau. Le film choque, répugne même, mais il est clair qu'il ne laissera pas indifférent et fait également écho à l'époque actuelle.
Captivant jusqu'à la dernière scène, barbare, violent, mais maitrisé de bout en bout, une réussite.

 
 
 

 
LE DERNIER DUEL...ou le grand retour de Ridley Scott.

J'adhère complètement au point de vue exprimé ci-dessus mais j'aimerais toutefois ajouter une toute petite et une très légère  réserve. Tous les films hollywoodiens historiques sont toujours un peu construits de la même manière, une manière qui est historiquement fausse.

On se situe dans un contexte historique donné, avec la mentalité des gens de l'époque, et il y a un personnage plus moderne, en avance sur son temps, qui pense "comme nous" et auquel le spectateur s'identifie.

Cette recette marche toujours très bien et a été appliquée dans d'innombrables films, sauf que c'est une situation historiquement impossible. Par exemple, vous ne pouvez pas mettre dans un film sur les pharaons un esclave qui pense comme Martin Luther King.

Dans le cas qui nous intéresse Marguerite de Thibouville fait quand même un peu penser aux femmes du mouvement #MeToo# puisqu'elle veut qu'éclate la vérité. Or, à cette époque-là, la victime n'est pas directement Marguerite mais plutôt son mari, le chevalier à qui elle appartient et dont on a abusé de sa "propriété".

Ridley Scott surfe donc un peu sur la vague du mouvement #Metoo# mais ne tombe pas non plus dans le piège de l'anachronisme grossier.

Par ailleurs Marguerite, excellement interprétée avec beaucoup de sensibilité par la très belle Jodie Comer, nous tient en haleine pendant tout le film. Jodie Comer distille parfaitement tout le charme et le mystère féminin. Tout tourne autour d'elle et un mystère trouble est savamment entretenu durant plus de 2 heures et 30 minutes.

 

LE DERNIER DUEL...ou le grand retour de Ridley Scott.

Il y a un 2 ème aspect du film qui est passionnant et qui concerne le jugement de Dieu. Mais là, je ne peux pas vous en parler sans révéler des éléments-clés du récit. Je n'en parlerai donc pas, mais simplement je puis vous assurer que les modalités de ce jugement de Dieu contiennent des éléments (historiquement vrais) qui sont assez vertigineux et troublants.

Je vous donne un exemple qui n'est pas dans le film pour vous orienter. Au moyen-âge, être témoin dans certains types de procés pouvait être assez dangereux. Par exemple si un témoin disait avoir vu telle personne voler un cheval, le voleur en question pouvait traiter le témoin de menteur, réclamer le jugement de Dieu et  l'invoquer en duel...et si le délinquant était plus fort aux armes que le malheureux témoin celui-ci risquait sa peau simplement pour avoir témoigné !

D'ailleurs, le Jugement de Dieu sera plus tard supprimé car il provoquait des situations terriblement absurdes.

Cette dimension et cette absurdité apparaîssent dans le film et elles sont historiquement véridiques car j'ai pris le soin de vérifier ce que disent les historiens du vrai procés de Jean de Carrouges ...Là, Ridley Scott n'invente absolument rien !

Parmi les points véridiques du film, je ne peux m'empêcher de vous raconter cette croyance réelle de l'époque. Les enquêteurs du procès considéraient  qu'une femme réellement violée ne pouvait pas tomber enceinte, car pour qu'il y ait fécondation il faut qu'il y ait orgasme de la femme...😲. pourtant ce n'est certainement pas les exemples contraires à cette croyance qui devaient manquer....Mais, dans un système patriarcal, vous pouvez retourner le problème dans tous les sens, à la fin des comptes, c'est toujours la faute de la femme, et ce depuis Eve !

Je terminerai mon billet en vous disant que le film est tiré d'un livre d'Eric Jager, spécialiste du Moyen-âge.

J'ai tellement aimé le film que je vais lire le livre...forcément !

Partager cet article
Repost0
13 mai 2019 1 13 /05 /mai /2019 15:09

Bonjour les amis,

Il y a quelques jours je vous avais parlé d'une affaire qui a fait grand bruit en Espagne suite à la décision d'un juge qui a obligé un fermier à fermer son poulailler.

Et bien les français ne sont pas en reste puisque sur l'île d'Oléron c'est le coq Maurice qui va passer en jugement. En effet son chant matinal n'est pas du goût de ses voisins qui ont porté plainte. Décision de justice attendue en Juin 2019....

Sur l'article que j'ai mis en lien on apprend qu'un autre propriétaire de coq avait même reçu une menace de mort en 2018...

Comment en est-on arrivé là?  A partir de quel moment de l'histoire de notre humanité on en est arrivé à se retrouver avec des concitoyens incapables de supporter le chant d'un coq? 

Depuis quand la liberté d'expression ne se limiterait qu'aux humains?

Je propose au ministre de l'Education de réfléchir lui-même à ce problème et d'intégrer le droit animal aux nouveaux programmes de philosophie...

Je propose aussi à Michel Onfray de vite nous écrire un pamphlet sur le droit des coqs, et autres animaux de basse-cour à s'exprimer en toute liberté. Je suis sûr qu'il saura trouver les mots pour ramener certains de nos concitoyens à la raison en leur volant dans les plumes...

Partager cet article
Repost0
30 mars 2019 6 30 /03 /mars /2019 19:39

Bonjour les amis,

J'ai vu cette semaine une comédie dramatique suisse intitulée en français LES CONQUÉRANTES mais je préfère le titre original " Die Göttliche Ordnung" qui veut dire L'ORDRE DIVIN.

Voici le synopsis du film:

Woodstock, Flower Power, Révolution Sexuelle: trois ans se sont écoulés depuis mai 68 mais la vague de libération ne semble pas avoir atteint le petit village suisse d’Appenzell. En mère au foyer exemplaire, Nora ne conçoit d’ailleurs pas sa vie autrement. Pourtant, à l’approche d'un référendum sur le droit de vote des femmes, un doute l'assaille : et si elles s'affirmaient davantage face aux hommes ? A mesure que Nora propage ses drôles d'idées, un désir de changement s'empare du village, jusque chez les plus récalcitrantes…

Le film narre un épisode historique dont les suisses ne tirent aucun orgueil. En effet leur pays n'accordé le droit de vote aux femmes qu'en 1971...

Nous allons suivre cette bataille, à travers la prise de conscience et l'émancipation progressive de Nora, une mère au foyer qui veut travailler elle-aussi et ne pas limiter sa vie qu'à l'accomplissement de tâches ménagères et à se charger de l'éducation de ses enfants.

Peu à peu, Nora la provinciale sera en contact avec des féministes de Zurich qui provoqueront chez elle un déclic libérateur.

Les idées de justice que veut promouvoir Nora troubleront très vite la tranquillité de la petite bourgade paisible de la campagne zurichoise où il ne se passe jamais rien le jour où les femmes  décident de se mettre en grève.

Tous les nombreux personnages de cette comédie jouent très juste et avec beaucoup de naturel.

La réalisatrice Petra Biondina Volpe nous offre toute une galerie de portraits de femmes de tous âges, toutes intéressantes et touchantes. Il y a notamment une femme anti-féministe aussi drôle et effrayante que peut l'être par exemple le noir raciste dans DJANGO, le film de Tarantino.

L'écriture cinématographique de Volpe est classique certes, mais un "petit miracle" se produit dans ce film grâce au personnage de Nora interprété par une Marie Leuenberger lumineuse, pleine de sensibilité et qui porte cette histoire à bout de bras.
 

LES CONQUÉRANTES ou l'histoire d'une bataille gagnée...
LES CONQUÉRANTES ou l'histoire d'une bataille gagnée...

Marie Leuenberg, en Nora, atteint la grandeur d'une Meryl Streep ou d'une Cate Blanchett. On est touché, ému et bouleversé par autant de sensibilité. Elle incarne merveilleusement le combat de dizaines de millions de femmes. Elle porte leur âme.

Le film nous plonge au coeur de sa lutte, de ses doutes mais aussi de sa détermination. Marie Leuenberg est tout simplement admirable, belle, sensible et finalement sublime.

Je terminerai en disant que, même si les hommes n'ont pas le beau rôle dans ce film, ils sont touchants eux-aussi. Leurs difficultés à comprendre la nature de la révolution sociale qui est en marche donne lieu à des scènes qui sont à la limite du comique parfois. Et puis eux-aussi se déchirent entre eux,  entre ceux qui veulent se rassurer en se réfugiant dans  le passé et ceux qui comprennent qu'ils vont devoir faire des efforts et mettre du leur.

Le film ne tombe pas dans les travers du féminisme sectaire. Ce n'est pas un film contre les hommes mais un film plein d'optimisme sur la justice.

Partager cet article
Repost0
6 mars 2018 2 06 /03 /mars /2018 17:29

Bonjour les amis,

Il m' arrive en flânant sur les réseaux de tomber sur des extraits d' émissions que j' ai raté à l' époque de leur diffusion.

Ce qui est parfois intéressant c' est de constater, comme c' est le cas dans l' extrait que je vous propose aujourd' hui, que rien n' a changé...

Ecoutez Stéphane Guillon très en forme dans un numéro d' imitation de Fabrice Lucchini brocarder la profonde inégalité de notre système judiciaire.C' est énorme!

 

 

Alors cet excellent sketche de Guillon me ramène aussi à l' actualité espagnole.

Vous vous souvenez de Rodrigo Rato à qui j' avais consacré plusieurs articles ? Rato, cet ancien ministre des finances lui même fraudeur fiscal qui a bénéficié d' une loi d' amnistie ( le comble du comble...), ex-patron du FMI, ex-banquier impliqué dans de nombreux scandales dont l' affaire des cartes Black, et la mise en cotation en bourse frauduleuse de Bankia .

Pour vous situer l' ampleur des malversations,  Bankia avait laissé un trou de 24 milliards d' euros que l' Etat Espagnol, et donc les contribuables, ont dû éponger.

 

Les faits datent d' avant 2014 et le jugement a commencé le 17 novembre dernier...

Faut être patient !

Le temps est maintenant compté et l' ancien ministre va probablement entrer en prison dans les semaines ou mois qui viennent.

Mais, en attendant, voila des images prises sur son yacht du côté de Mallorque en 2015, alors qu' il était déjà mis en examen pour des délits financiers d' une énorme gravité passibles de peines de plus de 10 ans de prison.

Cool, non ? Elle est pas belle la vie ? ...Il n' a pas l' air trop stressé le prévenu...

Selon que vous serez puissant ou misérable...
Selon que vous serez puissant ou misérable...
Selon que vous serez puissant ou misérable...

Alors, pour être complètement honnête, il faut que vous sachiez que ces images ont tellement scandalisé et exaspéré les espagnols que Rodrigo Rato s' est fait plus discret depuis...

Enfin,et pour revenir au sketche de Guillon, sachez qu' en Espagne un rappeur a été condamné à 3 ans et demie de prison pour apologie de la violence, du terrorisme et incitation à la haine.C' est vrai que les textes méritaient une condamnation mais 3 ans et demie c' est lourd quand on sait que dans d' autres pays comme la France ça se serait terminé avec une grosse amende, ou alors 3 mois de prison ( et non 3 ans ! )...

Deux poids, deux mesures donc, dans un pays où des proches du Roi ont eu droit à une justice plus que bienveillante.Le gendre de Juan Carlos est toujours en Suisse et attend une confirmation de sa condamnation.Quant à l' infante, elle n' est coupable de rien, et ne savait rien...Lafontaine reste d' actualité en ce XXI ème siècle.

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2017 3 22 /11 /novembre /2017 20:51

Bonjour les amis,

Il semblerait que le scandale Weinstein a agi comme un catalyseur et que d' un seul coup la parole des femmes s' est désinhibée et  libérée un peu partout dans la société pour dénoncer les abus sexuels dont elles souffrent dans le monde du cinéma, du sport, des médias,de la mode,de la politique, du travail,de la religion avec des prédicateurs comme Tariq Ramadan,etc...

Aucun collectif humain ne semble épargné, ni à l' abri.

Alors je viens de revoir un extrait diffusé sur FRANCE 5 d' un reportage de Raymond Depardon datant de 1983 intitulé FAITS DIVERS.J' avais vu cette scène à l' époque, et j' en avais gardé un vague souvenir.

Là, le fait de la revoir 34 ans plus tard est quand même assez saisissant.

Le policier qui se fait son petit cinéma, qui réinterprète complètement le témoignage de la victime et qui conclut en l' invitant à aller s ' excuser auprès de la personne qui l' a violée.Hallucinant ! Ça ne s' invente pas des trucs pareils !

La scène est réelle bien sûr et le policier balance ces énormités alors qu' il sait qu' il est filmé...No comment !

Ne reste plus qu' à espérer que les choses ont évolué depuis et que les plaignantes sont reçues d' une autre manière dans les commissariats en 2017.

Malgré tout, quand on parle d' abus sexuels, il y a toujours un même problème de fond qui ne semble pas avoir évolué avec le temps:la victime doit toujours se défendre de la suspicion de ne pas avoir été elle-même à l' origine de l' agression.

J' en veux pour preuve la dernière affaire de viol collectif qui enflamme les réseaux sociaux en Espagne, des réseaux sur lesquels il y a un véritable déchaînement contre le juge qui a accepté certaines pièces présentées par la défense et qui tenteraient à montrer que la victime " était aguicheuse"...Bien qu' il y ait eu des témoins constatant l' état de choc dans lequel se trouvait la victime après son agression et des médecins attestant de lésions vaginales et anales , la défense reproche à la plaignante de ne pas être si traumatisée que ça et d' avoir repris une vie normale...

Voici quelques articles qui résument cette affaire qui se juge en ce moment.

Le 25 Novembre sera la journée internationale contre la violence à l' égard des femmes, et il y aura dans mon lycée, vendredi prochain, des activités théatrales ayant pour but de sensibiliser les élèves sur ce thème.

Cette affaire de Pampelune qui fait grand bruit chez nous sera aussi l' occasion de dénoncer cette culture du viol qui continue d' être véhiculée de manière pernicieuse dans nos sociétés machistes.

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2017 2 05 /09 /septembre /2017 06:38

C' est une affaire d' honneur et de dignité professionnelle.

Elle avait été traînée dans la boue chez Ruquier. Je suis soulagé qu' elle ait pu défendre son honneur professionnel et qu' elle ait pu rétablir la vérité.

Il reste néanmoins que lorsqu' on est journaliste d' investigation et qu' on se fait traiter de menteuse sur une chaîne nationale dans un programme de prime time, le préjudice est lourd.

C' est pire qu' un préjudice, ça ressemble à une mise à mort professionnelle.

Voici ce qu' on peut lire sur la page web de France Inter au sujet de cette affaire:

"

Voilà l’épilogue d’une affaire minuscule et dérisoire.

Sauf pour Caroline Fourest, ses travaux, ses combats et sa réputation, tranquillement pourrie depuis des mois –écrit-elle sur son blog, jusqu’à convaincre Laurent Ruquier que j’avais menti, jusqu’à obtenir même qu’on me bannisse d’une émission de service public. Depuis, pas un forum, pas un billet, pas une prise de position, sans qu’on me traite de « menteuse ».

Ainsi va le monde conclut Caroline Fourest, quand on fait métier d’informer sur des propagandistes. Si vous démontrez leurs mensonges, un peu comme dans une cour de récré, c’est vous qu’ils accusent de mentir.

Fin de l’histoire.

Cette déclaration de Caroline Fourest montre à quel point les journalistes indépendants sont fragiles.

Quand le messager amène des mauvaises nouvelles ou des nouvelles politiquement incorrectes que le monde politico-médiatique ne veut pas voir, la tentation est grande pour certains pouvoirs de vouloir le tuer. Et quand le messager n' est pas soutenu par de puissants groupes d' influences, sa position devient dangereuse.Les propagandistes se chargeront de traquer la moindre erreur, la moindre approximation pour l' exécuter publiquement.Ils farfouilleront sa vie privée pour essayer de savoir s' il n' a pas payé une contravention,s' il a commis des erreurs de jeunesse ou s' il a des fréquentations un peu troubles.Tout sera bon pour tenter de trouver matière à un discrédit moral.

Il faut du courage pour publier certaines enquêtes quand vous savez que vos ennemis sont organisés de manière puissante, et que vous, vous êtes tout seul, juste avec avec la vérité entre les mains, et que celle-ci peut vous exploser à la figure.

Reste à savoir si Ruquier ( très naïf et très imprudent sur cette affaire) présentera des excuses publiques avec la même publicité qu' il avait employée pour traiter Caroline Fourest de menteuse.

PS: Pour ceux qu ne se souviennent plus et qui voudraient revenir sur le début de cette polémique voici l' article que j' avais consacré à cette affaire.

Partager cet article
Repost0
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 15:49

Bonjour les amis,

Ça y' est ! La justice a tranché dans le cas de l' affaire NOOS !!!

 

Vous avez bien compris.L' infante Christine EST ABSOUTE !

Sa ligne de défense consistant à dire et à répéter qu' elle ne savait pas, qu' elle ne se souvenait plus a été finalement " payante".

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/article-l-infante-cristina-face-a-son-juge-je-ne-sais-pas-je-ne-me-rappelle-plus-122471236.html

Je ne peux commenter une décision de justice, alors je ne commenterai pas celle-ci.Je témoignerai simplement du fait que , ce matin, en salle des profs, lorsque nous avons appris cette décision qui n' a surpris personne, ça a été la grosse esclaffade.

Il y avait beaucoup de pffff dans l' assistance ! Pas de commentaires inutiles.On se comprenait sans mot dire ( et sans maudire non plus)...Tout était dans les regards  et dans le non-dit.Personne n' en pensait pas moins.

Les espagnols ont le sens de l' humour et de la dérision, et ne se faisaient guère d' illusion sur les probabilités qu' une infante d' Espagne puisse mettre les pieds en prison.

Certaines personnalités politiques de gauche comme Alberto Garzon ont fait des déclarations sur tweeter qui allaient dans le sens de la citation de Jean de La Fontaine:

Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de la cour vous rendront blanc ou noir.

Du côté de PODEMOS aussi, il y a eu des réactions qui allaient dans le même sens.

Les responsables de Izquierda Unida ( équivalent du front de gauche) ont émis un tweet très ironique où ils se disent " TRÈS SURPRIS PAR LA DECISION DE LA COUR ! "

Alors, il ne me reste plus qu' à vous passer la petite chanson de Mel Brooks qui avait cartonné dans les années 80.

It' s so good to be the King ! Ouh la la...

 

Yes.It's so good to be the king...or the princess !!!

Alors si vous croyez que l' Infante est toute joyeuse et qu' elle est en train de danser le quadrille ou de faire des claquettes, vous vous trompez car, selon son avocat, elle est très déçue que son mari aille en prison ( en espagnol, on dit qu' elle est " disgustada...").

Iñaki Urdangarin prend 6 ans au lieu des 19 ans requis par le procureur.

Bon j' arrête mon récit sur les déboires de ce jeune couple sympathique car je ne voudrai surtout pas prendre le risque de vous faire pleurer juste en début de week-end...

 

 

 

Selon que vous serez puissant ou misérable...
Selon que vous serez puissant ou misérable...

Pour terminer une une note positive et optimiste, je remets la petite chanson de Jeanne Moreau qui a su si bien inspirer l' infante...Pour elle tout est bien qui finit bien.

 

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 06:35

Bonjour les amis,

Hier c' est en regardant EL INTERMEDIO, une émission TV satirique espagnole que j' ai eu des nouvelles étonnantes de mon cher et tendre pays natal.

Cette nouvelle, la voici.

Alors, en Espagne, où les affaires judiciaires de corruption secouent la vie politique depuis une petite dizaine d' années on est plus que surpris par la décision de cette cour française .

En effet, Christine Lagarde est reconnue coupable mais la cour la dispense de peine, eu égard à sa notoriété !!!????

Alors là, les amis,c' est le comble ! C' est vraiment le pompon !

Bon, OK.Ne faisons pas d' angélisme.On savait tous depuis bien longtemps que nous n' étions pas vraiment égaux devant la loi et que les puissants trouvaient toujours les meilleurs moyens, les meilleurs avocats, les meilleures influences politiques et judiciaires pour échapper aux obligations qui sont faites au commun des mortels mais là, c' est la cour de justice qui le notifie NOIR SUR BLANC sans même essayer de sauver les apparences..

EU ÉGARD À SA NOTORIÉTÉ !!!...C' est terrible

Ils n' ont pas essayé de camoufler leur décision derrière des arguties juridiques, ou de subtils faux prétextes.

Ils n' ont même pas dit  "EU ÉGARD AUX SERVICES RENDUS À LA NATION" ou quelque chose dans ce genre...Non, non, là, c' est eu égard à sa notoriété.C' est parce que c' est elle, la grande Christine, la présidente du tout-puissant FMI...

Evidemment, au sein de la rédaction du journal EL INTERMEDIO, on s' étonne qu' une telle décision de justice soit rendue au pays de Montesquieu,de la Révolution et des Droits de l' homme, au pays des 3 piliers fondamentaux républicains que sont Liberté, Egalité et Fraternité.

Et moi, là,vraiment, je ne suis même plus écoeuré parce que je ne m' étonne plus de rien mais je me dit qu' il y a vraiment quelque chose de pourri, ou en train de pourrir au sein de notre République.

Voici donc une France qui renvoie au monde entier une bien curieuse image d' elle-même , en renonçant à ses propres principes ! Et ce, au travers de l' une de ses plus prestigieuses institutions ! 

Je terminerai ce bref billet par une citation de Carlos Lesme, président le tribunal supérieur de Justice espagnol qui parlait l' année dernière de certains problèmes de la justice espagnole face aux fraudeurs de haute volée, mais sa citation est applicable aussi à bien d' autres pays.Il avait dit :

La ley está pensada para el robagallinas y no para el gran defraudador

La loi est pensée pour les voleurs de poules, pas pour les grands fraudeurs...

Comment voulez-vous, après ça, que les leaders populistes n' utilisent pas ensuite de telles injustices flagrantes pour nous faire croire ensuite qu' il existe une conspiration de tous les pouvoirs, un grand complot contre les citoyens.

La CASTE contre le petit peuple...

Avouez que nos institutions leur rendent la partie facile.

Je terminerai juste avec une dernière citation espagnole ( que j' ai traduit approximativement) et qui semble frappée au coin du bon sens.

Non seulement il faut que la justice s' exerce,mais il faut aussi qu' elle donne l' impression d' avoir été rendue...

Enfin, dernier paradoxe, et non des moindres.L' argument de la Cour pourrait ou devrait se retourner contre elle-même.En effet, ne serait-il pas logique de considérer la notoriété de Christine Lagarde et le prestige et l' importance du poste qu' elle occupe comme une circonstance aggravante ?

Ne devrait-on pas considérer que la présidente du FMI  " eu égard à sa fonction" aurait dû avoir un comportement éthique et moral exemplaire envers ses concitoyens ?

Égalité, vous avez dit égalité ?
Partager cet article
Repost0
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 11:56

Bonjour les amis,

ce billet est la suite de celui consacré aux récents propos tenus par le Pape lors d' un retour d' un voyage de Pologne.

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2016/08/terrorisme-islamiste-les-propos-consternants-du-pape-francois.html

Je ne reviendrai pas sur les comparaisons choquantes et consternantes du Pape.Ses propos lui appartiennent.Seul lui a eu l' idée saugrenue de comparer des attentats islamistes avec des crimes de droit commun commis par des personnes qui tuent leur fiancée ou leur belle-mère.

Je voudrais rappeler une simple évidence.Les crimes qu' ils citent sont de droit commun et ne sont liés à aucune religion, ni même idéologie.

Point final.

J' aimerais revenir sur la deuxième partie du discours papal qui concerne la condamnation du DIEU-ARGENT pour reprendre l' expression qu' il a utilisée.

Le Pape parle cette fois-ci, à juste titre, du terrorisme économique imposé par les puissances occidentales et asiatiques au reste du Monde.Le Pape indique clairement que cet impérialisme économique qui maintient certains peuples dans la misère est de nature à générer des réponses et des contre-réactions violentes.

Jusque là, il n' y a rien à redire.La condamnation de l' injustice sociale fait partie intégrante du message du Christ qui fustigeait les riches de son époque.

« Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu » (Marc 10:25)

Quand le Pape pointe du doigt l' énorme injustice et les souffrances infligées aux peuples par notre monde marchand, on ne peut que se réjouir, applaudir des deux mains, et s' exclamer , comme dans la fameuse chanson dont j' ai détourné un peu les paroles:

" IL EST DES NÔ-OOOTRES....IL FUSTIGE LA FINANCE COMME LES AU-AUTRES ! "

Mais le problème réside dans le fait qu' on est et qu' on reste dans le domaine du discours, un discours dont on sait qu' il ne sera malheureusement pas suivi de vrais effets capables d' infléchir le cours des problèmes dont souffre l' humanité.

Le Pape désigne à la vindicte populaire un ennemi diffus,des groupements d' intérêts financiers importants, des pouvoirs, des puissances étrangères contre lesquelles il ne peut rien ( ou très peu).

Vous vous souvenez de la phrase de Staline:

" Le pape ? Combien de divisions ? "

On peut même imaginer que ceux qui détiennent des parcelles de ce pouvoir écouteront le discours du Pape de manière émue et attendrie,un peu hypocrite, puis reprendront leurs activités habituelles.

Par exemple, on peut facilement penser qu' il y a parmi les fabricants et trafiquants d' armes, de nombreux pèlerins qui vont le dimanche à l' église, à la synagogue ou à la Mosquée .

Bien évidemment, certains d' entre vous me diront, à juste titre, que le rôle du souverain pontife n' est pas de mener une révolution prolétarienne mais d' être un guide spirituel et de montrer le droit chemin qui mène vers un monde meilleur et plus solidaire.

Le problème c' est que ça fait plus de 100 ans au moins qu' on écoute ce type de discours, et que celui-ci fait partie d' une petite musique qu' on entend tous les jours et qui n' a plus le moindre effet ( ou plus beaucoup d' effets).

Comme si le fait de désigner le coupable, ce grand Satan libéral, était de nature à en limiter la nocivité ( sachant par ailleurs que ce Satan donne aussi du travail et alimente des centaines de millions de famillles...et sachant que les autres systèmes économiques notamment communistes ont lamentablement échoué)...

Ou alors, comme si notre confession et notre grand mea culpa collectif étaient à même d' inverser les rapports que nous avons aux autres.

Je crois que , malheureusemenmt, ces grandes démonstrations ostentatoires de nos pêchés, sont bien souvent le meilleur moyen de ne rien faire, d' accepter un état de fait qui dure depuis que le monde est monde.

Alors certains me diront: " Et bien toi ALEA JACTA EST, toi qui es si malin, que ferais-tu si tu étais à la place du Pape ? hein ?..."

Bon, c' est pas facile de répondre vu que je ne suis plus chrétien, mais comme j' accepte les principes fondamentaux de la morale chrétienne, je vais essayer de ne pas me défiler à cette question...

Si j' étais Pape, j' essaierais de mettre la vérité au coeur du discours.Ce n' est pas simple, mais j'essaierais d' appliquer la maxime de Lénine qui disait que seule la vérité est révolutionnaire.

Alors dire la vérité c' est très compliqué quand vous êtes Pape car vous risquez de créer des incidents diplomatiques toutes les 30 secondes.

Alors je pousserais mes fidèles à ce que eux fassent cet effort de vérité, et qu' ils regardent au fond de leur coeur. Je leur dirais qu' ils ne seront jamais de vrais chrétiens s' ils ne s' interrogent pas sur eux-mêmes, sur leur façon de choisir, de voter,de consommer,de travailler, d' aimer leur prochain.

J' en appellerais à leur responsabilité individuelle et collective.

Alors vous me répondrez que le Pape fait déjà tout ça.Bin oui...

Finalement, si j' étais à la place du Pape François je ne pourrais pas faire beaucoup plus que lui, si ce n' est de ne pas commettre de grosses bourdes de communication comme il l' a fait par 2 fois, suite aux attentats contre Charlie, et suite aux récentes agressions islamistes.

Je pourrais essayer d' être plus habile, plus stratège et plus intelligent mais finalement ça ne changerait pas les choses de manière significative et fondamentale.

Alors, il faut être juste avec le Pape.Il n' est pas le seul à s' en tenir à des discours suivis de peu d' effets.

Hollande, qui lui est un responsable politique, avait dit:, lui aussi " Mon ennemi c' est la finance..." mais ses électeurs ont du mal à trouver dans son action politique une preuve de la véracité de son affirmation.

Soyons juste encore une fois. Hollande est peut-être sincère et a juste manqué de modestie car, finalement, il ne peut pas faire grand-chose contre son ennemi.Une fois encore, nous sommes dans le discours ...

Alors on pense à la chanson de Dalida.

Paroles, paroles, paroles...

Alors dans la liste des mecs biens qui sont des nôtres, il n' y a pas que le Pape ou Hollande , il y a de nombreux journalistes,artistes, chanteurs,sportifs ...rien que des mecs biens...des mecs dont on pourrait dire:

" Bravo ! ...Il est des nôtres !..."

Paroles, paroles, paroles...
Partager cet article
Repost0