Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 10:21

Bonjour les amis,

Vous savez que je fais partie des personnes très agacées (euphémisme) par la cancel culture et par le wokisme. J'y ai déjà consacré 2 articles.

Or, je viens de lire un brillant essai sur ce sujet écrit par Natacha Polony et Jean-Michel Quatrepoint.

 

Délivrez-nous du bien !...

Commençons par le titre que je trouve génial: DELIVREZ-NOUS DU BIEN !

Une phrase qui prend le contrepied de la fameuse prière, le Notre Père des catholiques, qui termine de cette manière:

"Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés
et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du mal.
Amen."

Ce titre du livre, ce DELIVREZ- NOUS DU BIEN, résume parfaitement le propos des deux auteurs. C'est bien de cela qu'il s'agit car le livre traite de l'avènement de ces nouveaux inquisiteurs venus d'Outre-Atlantique qui exercent, de manière particulièrement perverse, le MAL au nom du BIEN, tels des intégristes d'un nouvel âge.

Voici la présentation du livre qu'en fait l'éditeur suivie de la table des matières:

L’atmosphère est lourde. Les phrases, les situations qui semblaient autrefois anodines deviennent des crimes. Nous sommes tous coupables, et les inquisiteurs nous guettent.
Coupables d’avoir bu un verre, d’avoir blagué sur les femmes, de manger de la viande, d’avoir offensé une minorité quelconque. Coupables d’avoir été du côté des « dominants ». Chaque jour, un citoyen qui se croyait, non pas un héros, mais un type à peu près bien, se retrouve cloué au pilori, sommé d’expier ses crimes et de faire repentance. 
Derrière cette traque aux dérapages et ces entreprises de rééducation, un mécanisme : la tyrannie de minorités qui instrumentalisent des combats essentiels, pour les transformer en croisade contre une supposée majorité, contre les « dominants ». Au nom du Bien, on modifie le vocabulaire, on nie le plaisir, on criminalise le désir, on réécrit l’histoire. Ces nouveaux bigots, qui détestent l’Homme tel qu’il est et le rêvent selon leurs diktats, sont les idiots utiles d’un néolibéralisme qui atomise les sociétés et fragilise les structures traditionnelles pour mieux imposer sa vision manichéenne du monde.

Délivrez-nous du bien !...

Alors j'ai adoré ce livre qui, sans vouloir dénigrer les préoccupations à priori légitimes des wokistes, dénonce leurs procédés qui vulnèrent bien souvent des principes fondamentaux d'égalité et de justice. Les auteurs donnent des exemples très précis qui illustrent parfaitement leurs propos.

Le premier chapitre est vraiment saignant. On voit comment on est passé rapidement du #me too# au #too much#, notamment avec la campagne française puante " Balance ton porc".

Alors , si par malheur vous êtres blanc, mâle, hétérosexuel, ayant plus de 50 ans, ne vous avisez pas de draguer qui que ce soit de manière un peu  maladroite car il pourrait vous en coûter très cher. Vous vous retrouveriez vite catalogué dans la catégorie des "porcs". Je vous conseille de faire signer à la belle de votre choix une attestation en 3 pages confirmant qu'elle est consentante avant d'avoir le moindre rapport un peu étroit avec elle.

Vous trouvez sans doute que je force le trait, et que j'en rajoute...Et bien, lisez les exemples cités dans ce livre, et on en reparlera.

En ce qui concerne les graves dérives racialistes et minoritaristes, j'ai pris connaissance grâce à ce livre d'un épisode tout à fait édifiant et dont je ne savais rien. L'affaire Rotherham qui s'est produite en Grande-Bretagne et dont je vous livre un extrait.

"Première affaire : celle de Rotherham, dans le Yorkshire. En 2015, éclate un scandale de pédophilie. Mille cinq cents enfants, des petites filles blanches de 11 à 16 ans, ont été victimes de viols à répétition entre 1997 et 2013. Ces adolescentes, issues de milieux défavorisés, avaient été en quelque sorte esclavagisées par un gang qui les prostituait. Avec, à l’appui, drogues et menaces de mort sur elles et leurs familles. Les plaintes et dénonciations de certaines d’entre elles avaient été classées sans suite par la police et les services sociaux. Pourquoi ? Parce que les autorités ne croyaient pas aux récits de ces white trash, ces filles de classes défavorisées. Mais aussi et surtout parce que le gang et les « consommateurs » étaient d’origine pakistanaise. Il ne fallait pas ostraciser cette minorité. Un des journalistes qui enquêtait sur cette affaire a même été contraint de suivre un stage de « sensibilisation à la diversité »"

Alors là, on atteint le summum de l'ignominie. Au nom d'un antiracisme mal compris et mal assimilé on tolère des abus sexuels criminels simplement parce que les victimes étaient blanches.

Car c'est bien de cela qu'il s'agit avec les wokistes. Les culpabilités sont préétablies et le blanc est dépossédé de son statut d'éventuelle victime.

Par ailleurs le bouquin passe en revue toutes les formes de wokisme (le meetoo, le minoritarisme racial, les minoritarismes sexuels et de genres, le véganisme, la lutte contre la prostitution, toutes les formes de handicaps physiques et mentaux, la diabolisation du vin et de la voiture, etc...).

Il ne me reste plus qu'à remercier les auteurs pour le panorama très complet qu'ils dressent, et aussi pour les éléments de réflexion qu'ils apportent car ils ne se contentent pas de dénoncer mais proposent aussi d'autres voies qui permettent de prendre en compte les exigeances des minorités, mais dans le respect de la justice et de l'ordre républicain.

Enfin j'aime beaucoup ce livre car en Espagne (où je vis) la gauche est très silencieuse sur les excés du wokisme. Elle a tellement peur des procès d'intention qu'elle reste muette et laisse les militants de PODEMOS (équivalent des insoumis français) occuper le terrain. Du coup, en Espagne, c'est la droite et l'extrême-droite qui osent attaquer les tenants du wokisme. Or c'est une grande erreur, une énorme erreur, car c'est en vertu des grands principes républicains de justice et de liberté qu'il faut pourfendre ces nouvelles inquisitions venues d' Outre-Atlantique. C'est aussi en les prenant de face qu'on ne laissera pas l'extrême-droite occuper le terrain. Aux Etats-Unis il n'y avait que Trump pour les attaquer, donc il ne faut pas s'étonner ensuite du succés électoral qu'il a obtenu. La France, de ce point de vue-là, me rassure davantage: elle n'abdique pas sous les injonctions bien-pensantes des nouvelles ligues de vertu.

Partager cet article
Repost0
24 avril 2018 2 24 /04 /avril /2018 12:47

Bonjour les amis,

Ça pourrait être un sketche à la Coluche, ou alors ça pourrait être aussi la dernière histoire belge, sauf qu' elle n' est pas dôle du tout...

Je vous laisse prendre connaissance d' une info qui en dit long sur les dérives dangereuses provoquées par notre tolérance envers des courants intégristes religieux qui défendent de forme ostentatoire des valeurs ségrégationnistes et sexistes. 

Donc, on en est là, en 2018, au coeur de l' Europe et de l' occident. Sur un plateau télé un monsieur ne serre pas la main des femmes invitées à un débat et évite de les regarder dans les yeux simplement parce que ce sont des femmes...et tout ça, au nom de ses valeurs que nous serions tenus de respecter chez nous !... Bin voyons !

Alors il va falloir qu' on se réveille un peu, qu' on sorte de notre torpeur et qu' on arrête de tolérer de telle aberrations.

On a un héritage civilisationnel, un patrimoine moral, philosophique et culturel à préserver.

La charte des droits de l' homme est aussi une charte des droits de la femme. Aucun apartheid ne doit être toléré dans nos espaces publics, et encore moins à la télévision, qu' elle soit privée ou publique.

La chaîne devrait présenter ses excuses à toutes celles et à tous ceux qui se sont sentis offensés par de tels comportements discriminatoires, archaïques et rétrogrades.

La chaîne aurait pu interrompre aussi l' émission...tout en présentant ses excuses.

Mais je vais aller un peu plus loin. Ce monsieur aurait le droit de se présenter à des élections communales alors qu' il défend un système de valeurs qui me paraît clairement anticonstitutionnel. La Belgique est un pays occidental à vocation égalitaire où les femmes ne sont pas des citoyennes de seconde zone n' ayant pas les mêmes droits que les hommes. Par ailleurs ce pays est signataire de la charte internationale des droits de l' homme et de la femme.

Ne serait-ce pas le moment pour les autorités belges de vérifier si un mouvement politico-religieux défendant des pratiques discriminatoires moyenâgeuses a le droit de se présenter à des élections ?

Le mot d' ordre en occident ( et ailleurs aussi bien évidemment) ne devrait-il pas être  " TOLÉRANCE ZÉRO avec l' apartheid anti-femmes" ?

L' heure n' est-elle pas arrivée d' illégaliser les discriminations sexistes de la même manière que ne le sont toutes les formes de xénophobie ?

Ou plutôt que d' illégaliser tel ou tel parti, ne s' agirait-il pas simplement de faire appliquer la loi et de condamner toute pratique discriminatoire ou apologie de celle-ci ?

PS: le fait que ce parti sera peut-être obligé de présenter des listes paritaires respectant le même nombre de femmes que d' hommes ne sera pas une garantie de constitutionnalité. En effet , les intégristes pourraient présenter sur leur listes électorales des femmes conditionnées en faveur de l' ostracisme dont elles sont victimes ( tout comme il existait des esclaves en faveur de l' esclavage).

Partager cet article
Repost0
9 mars 2018 5 09 /03 /mars /2018 05:58

Bonjour les amis,

Cet article est la suite de celui que j' avais consacré à l' appel de la commission du 8 Mars à toutes les femmes du pays à faire grève.

Et bien, on peut considérer que le mouvement est un énorme succès qui dépasse de très loin les objectifs des organisatrices.

Avec plus de 5,3 millions de femmes mobilisées c' est une véritable clameur qui s' est faite entendre dans tout le pays.

Il faut féliciter la commission du 8 Mars qui ne s' est pas faite piéger par certains partis politiques.

Le mouvement pour l' égalité des femmes est complètement transversal et touche aussi bien la gauche que la droite.

Il y a bien eu des leaders ( hommes et femmes) de partis de droite qui, avant le 8 Mars , laissaient entendre que la grève n' était peut-être pas le moyen le plus pertinent pour les femmes de se faire entendre, mais ils ont commencé à changer de discours et à se montrer tous solidaires le 7 Mars au soir quand ils ont compris que cette journée de revendication serait massive et historique.

Les femmes proches ( et très proches) de mon entourage sont allées manifester à Valencia, et elles m' ont dit que le parcours prévu avait été trop court et que la police locale considérait qu' il y en avait eu en gros dix fois plus de personnes que le nombre prévu.

Voici quelques images de la manifestation de Madrid hier.

Hier, il s' est produit quelque chose dans le pays, un déclic...Les femmes de tous âges, de toutes générations,des plus jeunes filles jusqu' aux grands-mères, se sont mobilisées massivement pour interpeller non seulement les politiques mais aussi la citoyenneté toute entière et pour dire STOP aux inégalités, à la discrimination et aux violences commises sur les femmes.

Votre serviteur ne peut que se réjouir du succès de cette journée.

Bravo les filles...Vous avez été épatantes hier.

Vous avez provoqué un grand déclic dans tout le pays.Le signal de l' avènement d' une nouvelle ère.

Cette journée qui a eu un écho international fera date dans l' histoire de la lutte pour l' égalité entre les sexes.

Images de la manifestation de Barcelone

Images de la manifestation de Barcelone

Concert de casseroles à Madrid...

Concert de casseroles à Madrid...

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 07:05

Bonjour les amis,

Ce matin en ouvrant mon PC j' ai découvert par hasard un remake féministe qui date de Juillet 2016  du WANNABE, le méga succès planétaire des Spice Girls.

Wannabe  est un morceau qui date de 1996.Je me souviens notamment de ma propre fille qui avait éxécuté une choréographie là dessus sur un podium avec 5 camarades de classe  lors d' un spectacle donné pour célébrer la fin de l' année scolaire.

Il se trouve qu' à l' approche du 20 ème anniversaire de ce morceau celui-ci a été choisi par l' organisation GLOBAL GOALS pour promouvoir l' égalité entre les sexes.

Ce clip qui fut présenté en septembre aux dirigeants de la planète à l' ONU fait participer des artistes de l' Inde,du Nigéria, de l' Afrique du Sud, des Etats-Unis et du Canada avec , entre autres, la collaboration de l' artiste de Bollywwod Jacqueline Fernandez et du trio anglais M.O .

La vidéo se termine sur un message simple et clair.

WHAT DO YOU REALLY WANT ?

Un message de nature à impulser les objectifs de l' ONU comme l' éducation pour tous,l' égalité des sexes,l' égalité salariale,la fin du mariage précoce des filles et de la violence sexiste.

 

What do you really want ?
What do you really want ?

La campagne a été promue par l' organisation GLOBAL GOALS et c' est effectivement une bonne idée car, si l' économie est globalisée, la lutte pour les droits fondamentaux devrait l' être également.

Voici un lien français de présentation de l' organisation et de ses différents objectifs...

Il ne me reste plus qu' à saluer cette initiative qui défend le droit des femmes et des filles d' une manière dynamique,fraîche et positive en utilisant la portée universelle du thème des Spice Girls.

Je passerai très probablement ce clip de 2 minutes à la fin des mes cours le 8 mars prochain, journée internationale des femmes.

PS: J' imagine que si ça avait été moi qui aurait dû le faire ce clip, ça aurait été bien  plus trash.

J' aurais fait un clip à la Tarantino ( mais pas rigolo ) avec des images de filles forcées à être mariées à des vieux ploucs, des mutilations à faire gerber la planète,des mineures travaillant en usine à fabriquer sur des cadences infernales des chaussures de sport, etc...etc...

J' aurais mis tout ça sur la musique de Misirlou qui cogne fort et  qu' on entend dans Pulp Fiction.

 

Bon, à chacun son style.Tous les registres sont bons pour défendre des droits.

Utiliser l' art,la musique, le chant, la danse et des messages positifs et humanistes comme le Wannabe...ou dénoncer de manière très crue une réalité parfois insoutenable.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 07:22

Bonjour les amis,

Alors aujourd' hui, je ne vais pas vous faire une longue dissertation en guise d' introduction.Lisez-moi cet article d' abord...et on en reparle après !

Alors, dans ces cas-là, moi je commence à perdre mes repères.Je ne sais plus si je dois en rire ou en pleurer...

Le simple fait de penser qu' une nana  qui va aller faire son jogging songe à s' équiper d' une ceinture anti-viol me laisse dans un état  de profonde perplexité.

Je me refais mentalement le film des 2000 dernières années en essayant de retrouver le moment où on a vraiment merdé !

Là, je me dis que 2016 c' est quand même du maousse costaud.On a eu droit à la polémique de l' été avec le burkini...et maintenant, voila que dans le camp d' en face, suite aux agressions odieuses et criminelles de l' an dernier, on a le retour de la ceinture de chasteté qui est comme chacun sait une pratique moyen-âgeuse.

De là à ce que quelqu' un invente aussi un burkini anti-viol il n' y a qu' un pas....Ou alors, il faudra peut-être s' attendre sous peu à ce qu' une autre styliste nous sorte un modèle de vêtements féminins avec des parties piquantes en tissu "cactus" synthétique sur les fesses et sur les poitrines pour empêcher à certains indélicats de pincer les attributs mammaires et fessiers des dames dans le métro ou dans l' ascenseur...

Alors, il se trouve qu' avec mes élèves nous avions eu une discussion la semaine dernière et que nous avions essayé de définir ce qu' est l' intelligence.Je leur avais dit que l' un des critères qui permet de mesurer l' intelligence d' un être vivant c' est sa capacité  à s' adapter à son environnement pour pouvoir survivre.Alors, si on regarde les choses sous cet angle-là, on peut penser que les allemandes font preuve d' intelligence.

On peut aussi penser que si elles apprennent à bien s' adapter à leur nouvel environnement et donc à fuir les violeurs, il faudra s' attendre à avoir des championnes de 100 mètres aux prochains JO et que des anciens records `d' athlétisme vont bientôt  tomber.

Dans le temps, c' était dans les épreuves de natations que les athlètes est-allemandes hyper dopées se distinguaient.Demain ce sera plus probablement à la course à pied.

Elles auront appris a fuir certains mâles en rut !...à défaut de pouvoir les rééduquer !

 

Alors, pour terminer sur une note un peu plus souriante et moins dramatique, voici un reportage d' une demoiselle " normale" qui se promène dans Manhattan, pas dans une tenue spécialement provocante ni sexy.

Ecoutez les réactions des mecs sur son passage...ça n' arrête pas...Ce n' est jamais agressif,mais ça n' arrête pas...ça en devient lourd et je comprends que ça doit finir par irriter certaines personnes, toutes ces allusions triviales systématiques et déplacées.

Alors, moi ça me donne un peu le vertige un telle scène et, en même temps mon esprit facétieux ne peut s' empêcher d' imaginer l' inverse.

Moi, me baladant dans une grande ville, et des jeunes filles qui me balanceraient:

" Eh, beau gosse !...Où vas-tu d' un air si pressé ?...."

Ou alors

" Eh mec !!!...Je te laisse mon numéro de portable...au cas où tu t' ennuierais..."

Pour nous les mecs, l' effet ne serait pas pareil...pas sûr qu' on se sentirait victimes de harcèlement...Pour nous, être un SERIAL LOVER, c' est un fantasme !

Partager cet article
Repost0