Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2018 7 27 /05 /mai /2018 05:48

Bonjour les amis,

Hier soir le REAL MADRID a signé une page historique en réussissant un triplé et en gagnant trois fois de manière consécutive la Coupe d' Europe de football.

Une victoire prestigieuse qui permet à Zidane de faire oublier la saison décevante de son équipe en liga.

 

Football: triplé historique pour le REAL MADRID en ligue des champions

C' est à un match hors-normes que nous avons assisté. Dès le début de la partie les REDS se sont montrés très conquérants, en exerçant un pressing très haut et en coupant bien les lignes de remontée de ballon du Real. A ce moment-là du match on se dit que les madrilènes vont passer une soirée difficile et on sent les anglais euphoriques.

Et puis, à la 31 ème minute c' est le coup de théâtre. Ramos accroche Mohamed Salah dans un duel et celui-ci, touché à l' épaule durant sa chute, sera obligé de sortir, en pleurs...effondré.

Dans le stade c' est la stupéfaction. Liverpool va être privé de son attaquant vedette...

Football: triplé historique pour le REAL MADRID en ligue des champions

On arrive à la mi-temps sur un score de 0 à 0 mais c' est à la reprise qu' un 2ème coup de théâtre se produit. Un but gag. Le gardien Karius fait une relance à la main vers un de ses défenseurs, maîtrise mal son geste et Benzéma en embuscade chipe le ballon et marque...Un but stupide comme on en voit très rarement, encore moins lors d' une finale de Champion's.

Les REDS vont égaliser quelques minutes plus tard sur une reprise de Mané qui a bien suivi une reprise de la tête de Lovren sur un corner.

Le REAL s' installe dans le match. Il y aura plusieurs tentatives ratées de peu par Isco, et puis Zidane décide de faire entrer Gareth Bale qui va devenir 2 minutes plus tard l' homme du match, en signant un magnifique but, un retourné de rêve, exceptionnel....2 à 1

Football: triplé historique pour le REAL MADRID en ligue des champions

Mais le 3ème coup de théâtre se produira à 10 minutes de la fin du match quand le gardien commettra sa  2ème bourde en n' assurant pas bien son arrêt sur un tir lointain de Bale, et en laissant glisser le ballon vers l' intérieur des filets.

IN- CRO- YA- BLE !!!...C' est le coup de grâce. Bale vient de signer un doublé en finale de Champion's et les REDS viennent définitivement de laisser filer la coupe entre leurs doigts.

Conclusion:

Sortie sur blessure de Salah + 2 cadeaux du gardien et les dés sont jetés.

ALEA JACTA EST !

Même si les madrilènes n' ont pas volé leur victoire , on se dit qu' ils sont sacrément vernis...

Ce match laisse beaucoup de regrets. On ne peut s' empêcher d' imaginer ce qu' il serait advenu sans la sortie de Mohammed Salah car force est de constater que durant la première demi-heure les madrilènes avaient été plus que malmenés. Je ne doute pas qu' ils auraient réagi de toutes façons mais c' est évident aussi qu' il y a eu 2 matchs différents: un avant la sortie de Salah, et un autre après...

On ne peut s' empêcher non plus d' imaginer ce match sans les 2 erreurs énormes du pauvre gardien. Le choc entre les 2 équipes aurait été bien plus explosif et l' issue de la partie bien plus incertaine.

Notons enfin que Sergio Ramos a été l' auteur de plusieurs actions polémiques pas innocentes du tout.

En effet c' est sa chute en accrochant le bras de Salah de manière un peu vicieuse qui provoquera la blessure de celui-ci.

Par ailleurs Ramos simulera être victime d' une agression de Mané (sans succès...).

Enfin il assénera un coup de coude dans la tempe du gardien Karius , faute bien réelle celle-là qui échappera à l' arbitre.

Résumé du match en 4 minutes ci-dessous.

Dommage, dommage, dommage pour les REDS...Ils ne méritaient pas de perdre de cette manière.

Partager cet article
Repost0
12 avril 2018 4 12 /04 /avril /2018 17:00

Bonjour les amis,

Hier c' était le match retour de quart de finale de la Champions League entre le Real Madrid et la Juventus de Turin au stade Santiago Bernabeu de Madrid.

Le match aller s' était soldé par un  0-3 en faveur des madrilènes, et donc, la Juventus se voyait condamnée à l' exploit au match retour pour pouvoir se qualifier. Un exploit d' autant plus difficile à réaliser qu' elle était privée de son attaquant vedette Paulo Dybala.

Malgré ce handicap la JUVE va relever le défi et  aller à la conquête des buts madrilènes.

Elle remontera son score à 0-3 au terme d' un match intense.

90 minutes héroïques durant lesquelles les madrilènes essaieront vainement de réduire le score.

Arrivés à la fin du temps réglementaire, nous nous apprêtons à vivre des prolongations quand le tableau d' affichage annonce 3 minutes d' arrêts de jeu, 3 minutes qui m' ont parues généreuses étant donné que la 2 ème mi-temps s' est déroulée pratiquement sans interruption.

Et puis, à la 91 ème minute arrive l' action polémique du match...

L' arbitre siffle un pénalty sur une action défensive de Benatia sur Lucas Vázquez.

 

On a d' abord l' impression qu' il y a penalty mais, à bien y regarder, ce n' est pas clair du tout. Benatia ne pousse pas vraiment Vazquez, même s' il y a contact. Il essaie de contourner  l' attaquant madrilène  pour lui retirer un ballon qui lui arrive vers la poitrine mais qu' il ne contrôle pas...

Mais surtout, surtout, surtout, on est à la 91 ème minute et siffler un pénalty aussi douteux et discutable est très lourd de conséquences. Ça tue le match.

C' est donner directement la victoire au Real sans la moindre possibilité pour la Juve de revenir au score.

Or le contact de Benatia ne paraît pas mériter une telle sanction. Je me répète mais on voit bien au ralenti Benatia qui contourne Lucas Vazquez pour lui retirer le ballon. Vazquez qui a senti le léger contact derrière lui  n' a plus qu' à se laisser tomber.

Alors si l' arbitre avait sifflé ce pénalty à la 75 ème minute, on aurait accepté, bon gré mal gré, sa décision que je juge sévère .

On peut discuter 100 000 ans le fait qu' il y avait ou pas pénalty: la planète foot est coupée en deux sur cette question.

Mais ce qui me paraît clair, et qui ne fait pas partie des règles écrites du foot, c' est qu' à la 91 ème minute, quand l' action est discutable, on laisse le bénéfice du doute, par respect pour l' effort énorme fourni par l' équipe pour revenir au score pendant une heure et demie.

Cette sanction est imméritée...

Le REAL se qualifie sans avoir démontré sa supériorité, et comme dit si bien Corneille.

A vaincre sans péril le triomphe est sans gloire.

Le Real passe ces qualifications sans avoir montré sur le terrain qu' il était le meilleur, le plus fort.

Pour les amoureux de foot la frustration est énorme... L' arbitre nous prive des prolongations qui étaient le seul moyen objectif de désigner le vrai vainqueur.

Pour faire une métaphore à deux balles je dirai que pour les spectateurs la situation était la même que si à la fin d' un film de Hitchcock, au moment où tout va se dénouer et que la vérité s' imposer, le grand maître du suspense avait interrompu son film pour venir indiquer à la caméra l' identité du coupable sans en apporter le moindre élément d' explication, et nous dire "...Rentrez chez vous...Circulez...Y' a plus rien à voir..." ....arrrrghhhh !

Le Real est qualifié et pis c' est tout...L' arbitre n' a pas respecté la dramaturgie du spectacle ni l' énorme sacrifice des joueurs de la Juve.

Qui se serait imposé à l' issue des prolongations ? On ne le saura jamais...

 

bena

bena

Partager cet article
Repost0
4 avril 2018 3 04 /04 /avril /2018 10:56

Bonjour les amis,

Ce n' est un secret pour personne.Vous savez tous que Ronaldo n' est pas mon champion préféré.Même s' il a d' énormes qualités qui font de lui un grand footballeur, je préfère les petits mozart du ballon rond comme Maradonna, Messi, Dybala, etc...

Je n' aime pas la suffisance de Ronaldo,son arrogance, et aussi son coté bling-bling. Sans compter le fait qu' il a un côté assez primaire ( je n' ai pas écrit primitif) , un ego surdimensionné,et qu' il ne brille pas toujours par son esprit.

Ces défauts font que Ronaldo a aussi de nombreux détracteurs, qu' il est toujours respecté mais pas souvent admiré.

Mais hier, lors du match-aller du quart de finale contre la Juventus, je l' ai vu pour la première fois se mettre dans la poche le public adverse.

Ça a été une rencontre explosive, de haut niveau.Le score de 0 - 3 ne reflète pas la physionomie du match qui aurait pu terminer sur un tout autre résultat.Les turinois n' ont pas eu la petite étincelle de chance face à un Real à qui tout souriait.La Juve aurait pu ( ou dû) marquer un ou deux buts.

Hier Ronaldo était sur tous les coups.Il a fait un match énorme.Son premier but est un exemple parfait de grand opportunisme.

Mais c' est en 2 ème mi-temps qu' il a peut-être mis le plus beau but de sa vie...

Ce retourné galactique pris très haut  propulse Ronaldo dans l' Olympe des Dieux du foot.

Hier, c' était vraiment l' homme du match.Colossal...il était sur tous les coups.

Chose extrêmement rare, le public italien a applaudi le champion du REAL.

Alors là, il peut savourer Ronaldo, le mal-aimé.Il tient l' une des plus belles revanches de sa vie.

Cette reconnaissance du public italien, c' est une belle médaille qu' il peut s' accrocher.

Pour une fois, et exceptionnellement, j' étais content pour lui.

Cette ovation n' était vraiment pas volée...

Le jour où Ronaldo s' est mis le public italien dans la poche...

PS: Sachez pour la petite histoire que hier les turinois ont rendu la politesse aux madrilènes qui avaient applaudi en 2009 Alessandro Del Piero qui avait gagné avec son équipe 0 à 2 à Madrid.Le stade espagnol lui avait fait une standing ovation à la fin du match.

PS nº 2: Hier Dybala s' est fait expulser bêtement ( son deuxième carton jaune était mérité, mais pas le premier...)

Le jour où Ronaldo s' est mis le public italien dans la poche...

Snif ! Je ne pourrai pas le voir évoluer lors du match retour...Alors, pour me consoler, je mets en lien un petit récital de l' astre argentin.

Partager cet article
Repost0
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 09:05

Bonjour les amis,

Hier j' attendais avec impatience le grand choc planétaire sportif avec cette finale  de Coupe d' Europe à Cardiff entre la Juve et le Réal.

Qui allait prendre le dessus ? Personnellement,je donnais un petit avantage à la Juve.

J' imaginais un affrontement serré avec les 2 meilleures équipes du moment et un match qui se terminerait aux prolongations....

Mais comme souvent dans ces cas-là, ce qu' on imagine ne se produit pas et le match réel ne s' est pas tout à fait passé comme on l' espérait.

La Juve a fait une remarquable entrée en matière: très conquérante, faisant le pressing, se créant des occasions, se montrant dangereuse à tout instant...

Pourtant le premier but viendra du Real.Une seule occase, un seul tir cadré...et c' est le but inscrit par Ronaldo.Plus réaliste tu meurs...(30 secondes sur la vidéo ci -dessous)

Quelques instants plus tard, Mario Mandzukic redonne espoir à la Veille Dame en égalisant d’un somptueux retourné ( à 36 secondes sur le résumé).

C' est le but le plus spectaculaire de toute la partie, une pure merveille...

Les deux formations se sont quittées sur un score de parité, à la pause.A ce moment du match, bien malin est celui qui peut savoir la tournure que va prendre la confrontation.Moi, j' imagine toujours un score qui évolue mais en restant serré, et peut-être de futures prolongations à suivre...mais il n' en sera rien.

Une fois revenu des vestiaires, et alors qu' on s' attendait à un sacré bras de fer entre les deux formations, il s' est produit quelque chose de curieux et d' inattendu.Je ne sais pas ce qu' a dit Zidane à ses hommes durant la pause mais le fait est que la physionomie du match a vraiment changé à partir de ce moment.

Le REAL a pris l' ascendant, a commencé à mieux faire circuler le ballon,...on les a senti de plus en plus à l' aise sur le terrain , et cette domination s' est concrétisée par un tir puissant de Casemiro , légèrement dévié et qui trompera Buffon...( 8 min 20 sec sur le résumé).

Ce sera le tournant du match...

La Juve ne reviendra plus jamais dans la partie.Elle rate le coche de cette finale tant attendue...Les madrilènes sont devenus les maîtres du jeu, alors qu' on était très loin d' imaginer un tel scénario en regardant les 15 premières minutes du match.

Ainsi vont les choses au foot.Le Real qui semblait bousculé a su reprendre le jeu à son compte, imposer la qualité de ses joueurs et de son collectif.

Supériorité technique et supériorité physique.

Ronaldo s' offre le doublé à la 64 ème minute, et Alex Sandro parachèvera le boulot 1 à 4 à la 82 ème minute.

Je suis allé me coucher sans finalement comprendre ce qui' s' était réellement produit.

Pourquoi la Juve s' est éteinte ?

Je me suis dit 2 choses qui sont assez contradictoires.

1. Rien n' est dû au hasard.Le Real est une équipe avec un potentiel tout simplement énorme, extraordinaire.Dans chaque compartiment du jeu, elle possède des joueurs exceptionnels, et c' est très logiquement qu' elle a imposé sa suprématie.Une victoire mathématique...

2. Le début du match a eu son importance.Si la Juve avait traduit au tableau d' affichage l' ascendant qu ' elle avait pris sur le Real, on aurait pu assister à une autre finale...Malgré tout, je ne peux attribuer la défaite à un manque de confiance des turinois.La machinerie du Real a réellement pris le dessus: privée de ballons en 2 ème mi-temps la Juve a perdu le rythme,elle avait encore de bonnes réactions mais trop isolées pour mettre en danger la grande formation madrilène.

En attendant, le résultat est là, et le score est sans appel.1 à 4.

C' est un triomphe pour le REAL qui vient de gagner sa 12 ème coupe d' Europe, et qui est le premier club européen de l' histoire à conquérir ce titre deux fois d' affilée.

Plus qu' un triomphe c' est un sacre.Hier ils ont écrit une des plus belles pages de l' histoire du Club et du foot européen.

Bravo Zidane.Bravo le REAL...

Le sacre du REAL...
Partager cet article
Repost0