Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juin 2018 2 26 /06 /juin /2018 07:14

Bonjour les amis,

Hier soir la double rencontre Iran-Portugal et Espagne-Maroc a mis les nerfs des spectateurs de ces pays à rude épreuve. La situation des 4 équipes avant les 2 rencontres était la suivante.

L' Espagne et le Portugal étaient les 2 premières équipes du groupe avec 4 points, l'Iran suivait derrière avec 3 points et le Maroc était déjà éliminé avec 0 point. Rien n' était joué entre les trois premiers. Mathématiquement, on pouvait imaginer des scénarios vicieux du genre match nul de l' Iran face au Portugal et le Maroc qui bat l' Espagne. Dans ce cas l' Iran et l' Espagne terminaient avec 4 points et la différence se faisait au goal average...

Et le scénario vicieux a bien failli se produire.

Tout s' est dénoué, encore une fois dans les dernières minutes du match et grâce au VAR sans lequel les deux résultats auraient été différents.

Les deux parties se sont terminées sur un scénario d' enfer. A 5 minutes de la fin le Portugal était premier du groupe en gagnant son match face à l' Iran. Quant à l' Espagne elle perdait contre le Maroc et risquait de se retrouver en position de goal average si l' Iran égalisait. 2 minutes avant la fin des 2 matchs l' Iran égalise et l' Espagne marque contre le Maroc ( but d' abord annulé pour un hors-jeu inexistant mais confirmé ensuite par le VAR). Du coup de Portugal passe en 2 ème position, l' Espagne en première...et l' Iran passe à la trappe...

Résumons-nous.

L' Espagne est passée  en moins de 5 minutes d' être au bord de l' élimination à devenir première de son groupe !

Quant au Portugal qui est passé en 2 ème position, il a bien failli être éliminé par l' Iran dans les derniers instants de la rencontre.

La folie ! Que d' émotions !

Le VAR aura donc été le grand protagoniste de la soirée d' hier. Maintenant il faudra compter avec lui pour rétablir justice. Votre serviteur ne s' en plaindra pas.

Le but espagnol était valable et rentrer à la maison sur une erreur d' arbitrage aurait été très dur à digérer. En fait, une telle erreur , on ne la digère jamais vraiment...on en reparle 10 ans après.

Alors il y a au moins un joueur qui n' est pas d' accord avec moi au sujet du VAR, c'est l' attaquant marocain Nourdine Amrabat. Son équipe a pris un pénalty contre l' Iran sur intervention du VAR, puis a vu validé le but de l' Espagne, toujours sur intervention du VAR.

Amrabat s' est lâché en fin de match hier soir, en s' exclamant: " Le VAR c' est de la m...."

Des propos qui n' appartiennent qu' à lui. Personne ne songe aujourd' hui à supprimer le VAR pour revenir à l' ancienne formule.

Quand une nouvelle règle comme celle du " but en or " adoptée durant le mondial 98 n' est pas très pertinente , elle est ensuite supprimée. Mais le VAR est venu pour rester même s' il risque d' y avoir de nouveaux aménagements pour le rendre plus efficace. Je note aussi qu' en général cette assistance vidéo ne casse pas le rythme du match car les interventions du VAR au cours d' une partie se comptent sur les doigts du pouce. 

En ce qui concerne Amrabat, notons qu' il a été l' auteur d' un tir incroyable qui, s' il ne s' était écrasé sur l' angle de la tranversale, se serait converti en l' un des plus beaux buts du mondial. Admirez cette cacahuète digne de notre JPP !

Bravo au Maroc donc qui est sorti la tête haute de la compétition et qui a joué le jeu hier, alors qu' il était déjà éliminé.

J' aimerais revenir sur le match de l' Espagne hier qui s' est compliquée inutilement la vie en offrant un premier but stupide sur une mésentente entre Ramos et Iniesta. Ils ont failli prendre un autre but tout aussi stupide sur une erreur d' inattention de la défense sur une simple touche marocaine. Les flottements de la défense espagnole étaient surprenants hier...pas habituels chez des joueurs aussi expérimentés que Ramos et Piqué.

Ensuite l' Espagne a pris l' essentiel du jeu à son compte, multipliant les attaques mais il a toujours manqué la précision du dernier geste qui permet de conclure par un but. L' impression que l' Espagne joue bien, sait faire circuler le ballon, domine le milieu de terrain entre autres grâce à Isco, fait de belles et nombreuses incursions grâce à Iniesta mais qu' il lui manque juste un prédateur opportuniste qui ne pardonne pas...l' équivalent d' un David Villa. 

Franchement, le match d' hier aurait dû se terminer en sa faveur par 3 ou 4 à 1.

Quand l' Espagne termine première de son groupe sans savoir comment...

PS: Voici un petit clin d' oeil adressé à tous ceux pour qui la Coupe du Monde provoque quelques petites frictions ou incompréhensions conjugales...Une chanson qui date de 2011 mais qui reste terriblement d' actualité... 😁

Partager cet article
Repost0
21 juin 2018 4 21 /06 /juin /2018 06:07

Bonjour les amis,

Hier ça a été une journée difficile. D' abord le Maroc qui a été éliminé par Le Portugal qui avait marqué très rapidement sur corner. Le reste du match a été très frustrant car le Maroc a réagi, a multiplié les attaques, s' est offert de nombreuses occasions sans marquer malheureusement.

Si le foot se jouait par une victoire aux points le Maroc aurait gagné le match d' hier haut la main, mais malheureusement pour eux aucune de leurs tentatives s' est vue couronnée le succés...Y' a des jours comme ça !

Le Portugal très décevant passe sans rien montrer, sans rien démontrer à part le fait que Ronaldo reste l' atout central de leur équipe. Si celle-ci n' est pas capable de hausser son niveau de jeu, elle va passer à la trappe des 8 èmes ( c' est du moins ce qu' elle mérite...)

Mais le pire est venu plus tard dans la soirée avec la prestation de l' Iran face à l' Espagne.

Rarement je n' ai vu une équipe aborder une partie avec de telles idées hyper-défensives, une équipe sans aucune initiative qui laissait 80% de la possession du ballon à l' adversaire. L' Iran qui joue la carte de la contre-attaque, qui attend une erreur pour essayer de marquer ou un coup de pied arrêté. Une équipe qui ne construit absolument rien et qui casse le rythme...qui casse, qui casse...

Les iraniens nous ont offert pendant 60 minutes un festival de simulations grotesques et honteuses, de pertes de temps qui auraient dues être sanctionnées par l' arbitre qui aurait du mettre un carton jaune au gardien iranien pour perdre un temps fou à chaque dégagement. Un de leurs joueurs a réussi a interrompre 2 minutes 30 secondes le jeu pour des douleurs qui paraissaient parfaitement simulées.

Pendant 60 minutes ils se sont jetés au sol...c' était un spectacle tout simplement affligeant. Je ne sais pas si les iraniens sont conscients qu' il y a 50 000 caméras qui projettent le comportement édifiant de leur équipe en mondiovision et que celle-ci offre une bien piètre image à la planète foot toute entière. Normalement le Mondial c' est une vitrine publicitaire. Bin là, la vitrine n' est pas très flatteuse ! Vaut mieux rester à la maison que de renvoyer une telle image au monde entier !

Cela faisait très longtemps que je n' avais pas assisté à une rencontre aussi pénible, à un tel festival de mauvaise foi aussi flagrante.

Le défenseur du REAL Dani Carvajal a déclaré dans une interview: " Pour moi c' est pas du foot...".

Je le rassure : pour moi non plus ! Hier j' avais l' impression d' être revenu à l' âge de pierre. Même à la pire époque du catenaccio des années 60, je n' ai pas le souvenir d' avoir assisté à un match aussi exaspérant.

Alors pour moi, c' est clair : c' est l' arbitre le premier responsable car s' il avait sanctionné ces pertes de temps volontaires les iraniens auraient vite abandonné ce petit jeu infect.

Deuxième conclusion:

A partir de la 60 ème minute les espagnols ont marqué et ce résultat ne convenait plus aux iraniens qui se sont mis à jouer " vraiment " au foot. Fini les pertes de temps infinies, fini les joueurs qui n' arrêtent pas de se jeter au sol...Et là on se rend compte que cette équipe possède de bons joueurs et peut mettre en difficulté la ROJA.

Simplement ils s' y sont pris trop tard et perdent leur match 1 à 0. Ouf ! La morale est sauve...La tentative de hold-up n' a pas marché cette fois-ci comme ça avait été le cas contre le Maroc qui avait pris un but en dernière minute sur coup de pied arrêté.

Photo-montage parodique du schéma défensif iranien....

Photo-montage parodique du schéma défensif iranien....

L' équipe iranienne est punie par là où elle a pêché. Leur public n' a qu' à s' en prendre à leur entraîneur portugais Carlos Queiroz. Cette équipe a de bons joueurs de qualité et si elle avait joué au foot dès le départ le score aurait pu être différent pour eux. En attendant le piège n' a pas fonctionné et il n' y a pas eu hold-up. 

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2018 4 10 /05 /mai /2018 15:09

Bonjour les amis,

l' amateur de statistiques que je suis a été frappé cette semaine par un article du Washington Post qui avait recensé le nombre de mensonges de Donald Trump en une seule année.

Voici le lien qui va vers l' article original américain:

https://www.washingtonpost.com/news/fact-checker/wp/2018/01/10/president-trump-has-made-more-than-2000-false-or-misleading-claims-over-355-days/?utm_term=.03ae2908c66e

Donc, si j' ai bien compté, ça nous fait un président américain qui fait une moyenne de 40 mensonges par semaine, soit plus de 7 mensonges par jour !

Et il se trouve que cette semaine, ce président pour le moins peu crédible rompt de manière unilatérale un accord sur le nucléaire avec l' Iran et prend des sanctions économiques qui engagent de très nombreux pays de la planète, et notamment tous les partenaires européens.

Voici un président traité par des journaux prestigieux de son propre pays de menteur invétéré et éhonté qui peut, à lui tout seul, déclencher une crise de première magnitude sur des affirmations non démontrées.

Difficile de ne pas repenser à Bush avec ses armes de destruction massives qui n' existaient que dans son esprit, sauf que cette fois-ci la situation me paraît pire encore.

En effet, Bush avait un plan ( criticable certes) mais il avait un plan soutenu par son équipe de faucons. Ce qu' on reproche à Trump c' est de ne pas en avoir. Il n' aurait pas de vrai plan B...C' est quand même assez fou comme situation.

On nous avait dit qu' il ne fallait pas avoir peur de Donald Trump car la démocratie américaine possède de solides garde-fous, notamment grâce à son congrès.

Je n' en doute pas, sauf que pour l' instant je vois un Donald Trump qui ne convainc personne, ni aucun de ses alliés ( mis à part Netanyahu), mais qui arrive quand même à ses fins.

En attendant, le prix du barril est déjà en train d' exploser par la volonté d' une seule personne....Inquiétant quand même de voir en ce début de XXI ème siècle la manière autocratique avec laquelle la première économie mondiale exerce son pouvoir en se moquant comme de l' an 40 de ses alliés européens réduits à l' impuissance.

Partager cet article
Repost0