Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2022 2 29 /11 /novembre /2022 09:40

Bonjour les amis,

J'avais écrit il y a une semaine un billet expliquant pourquoi je regarderai quand même le mondial du Qatar malgré le fait que ce pays n'aurait jamais dû se voir attribuer l'organisation de cette grande compétition internationale par la FIFA.

J'avais écrit que le mondial est une vitrine, non pas de ce qu'on veut montrer, mais de tout...

Les autorités chinoises viennent d'en faire la dure expérience, à tel point qu'elles ont censuré des images de la compétition. 

Qui nous aurait dit que la Chine aurait été amenée à censurer même les images du mondial ?
Qui nous aurait dit que le mondial du Qatar aurait involontairement servi à défendre des libertés en Chine ?
A noter le mouvement paradoxal des feuilles blanches: les manifestants brandissent des feuilles blanches pour pousser la situation jusqu'à l'absurde.
" Allez-vous m'arrêter pour une feuille blanche qui ne dit rien ?"
Une façon de lutter contre la censure implacable notamment sur les réseaux. Ce n'est pas seulement la politique anti-covid qui est en cause mais le contrôle policier exercé sur toute la citoyenneté.

Auparavant rappelons que le mondial a aussi été l'occasion pour les joueurs iraniens de se manifester contre la dure répression du régime de Téhéran en ne chantant pas leur hymne.

Le mondial c'est une boîte de résonance planétaire et les dictateurs l'ont bien compris.

A ce propos j'ai appris hier une nouvelle absolument déconcertante.

Le régime iranien a libéré 700 prisonniers suite à la victoire de l'Iran contre le pays de Galles.

C'est fou, non? et particulièrement absurde aussi.

À quoi tient la liberté dans un régime totalitaire?

Les mollahs en voulant donner une image d'ouverture ne font que souligner le caractère moyenâgeux et arbitraire du régime politique qui est le leur.

Leur geste se retourne contre eux...

Encore une fois le mondial est une vitrine non pas de ce qu'on veut montrer mais de ce qu'on est.

La communauté LGTB, elle aussi a bien évidemment appelé au boycott. 

Ce boycott n' a pas été suivi étant donné que le dernier match de l'équipe de France avec ses 12,5 millions de télespectateurs a battu les records d'audience.

Échec du boycott,donc ? Non, pas du tout. En termes de communication c'est un succès.

On n'a jamais autant entendu parler des atteintes aux droits des membres de cette communauté au Qatar et dans les émirats que depuis la célébration de cette compétition.

La polémique sur les brassards arc-en-ciel prohibés par les autorités qataries n'a fait que rendre plus visible le problème et a permis à l'équipe d'Allemagne de faire un geste symbolique planétaire aussi puissant qu'un boycott.

Quand le mondial du Qatar se transforme en une opportunité pour les défenseurs des libertés...

Voici également la photo d'un spectateur qui a fait irruption avec le drapeau arc-en-ciel durant le match d'hier soir Portugal-Uruguay.

Quand le mondial du Qatar se transforme en une opportunité pour les défenseurs des libertés...

Face à l'autoritarisme et à la répression il reste toujours des interstices pour les défenseurs des libertés.

Je terminerai par le plus grave en parlant des victimes principalement pakistanaises qui ont construit les stades du Mondial.

Ces victimes anonymes on ne doit pas les oublier et je citerai le livre enquête de Quentin Müller et de Sébastien Castelier qui leur rend hommage.

Quand le mondial du Qatar se transforme en une opportunité pour les défenseurs des libertés...

Je vous engage à lire sur le lien ci-dessous le long commentaire de VIOU1108.

Oui, au XXI ème siècle l'esclavage existe bel et bien et leurs victimes n'ont pas la possibilité de se faire entendre contrairement à d'autres minorités.

Triste époque !

A chaque match au Qatar j'ai une pensée pour elles quand je vois ces stades flambants neufs. Cette coupe du Monde s'est organisée dans l'horreur et dans le sang, une horreur qui dépasse, et de loin, le simple cadre de l'organisation de cette épreuve sportive !

Partager cet article
Repost0
27 mars 2022 7 27 /03 /mars /2022 07:33

Bonjour les amis,

Depuis le début du conflit ukrainien mon esprit ne cesse de tourner et de retourner certaines questions qui me paraissent d'un enjeu vital car elles vont probablement conditionner un nouvel ordre mondial dont nous ignorons tout encore.

Hier, un bon ami qui sait que je suis plongé corps et âme dans cette problématique m'a indiqué l'existence d'une visioconférence sur ce thème de Bertrand Badie, spécialiste de relations étrangères, professeur à Sciences-Po.

Alors j'avoue que cette visioconférence m'a été d'une très grande utilité pour m'aider à avancer dans la réflexion.Ça dure 2 heures et je n'en ai pas perdu une miette.

Badie commence son exposé par toute une série de remarques souvent interessantes et instructives, notamment sur notre tendance à commettre des parallèles historiques abusifs ou pas pertinents.

Avant d'analyser les futures possibles solutions au conflit il dédie pas mal de temps à contredire un certain nombre d'idées reçues. Avant d'entrer au coeur du problème, il nous explique tout ce que cette guerre n'est pas (contrairement à ce que nous avons trop tendance à croire).

Dans la suite de son exposé, je note qu'il considère Poutine comme un dictateur d'un autre temps qui n'a pas compris que le monde a changé et que son armée, pour aussi puissante qu'elle soit, ne peut pas vaincre certaines batailles...il parle à juste titre de l'existence de 3 guerres simultanées et doute de la capacité de lecture de Poutine sur l'impact des événements qu'il provoque... Tout est trop inédit pour lui, trop incertain...Je suis d'accord avec Badie quand il parle de guerre non codifiée (contrairement à ce que fût la guerre froide)...Il y a trop d'éléments inédits, pas interprétables par Poutine...Son cerveau kagébiste n'est pas câblé pour qu'il fasse une lecture correcte de ce qu'il provoque. Il a déclenché un jeu macabre dont, contrairement à ce qu'il pensait, les règles ne sont pas écrites. Elles s'écriront au fur et à mesure du "jeu".

Ce qu'il dit sur l'ONU est sans appel....son manque de protagonisme est absolument terrifiant...un secrétaire général insignifiant dont le rôle est nul...l'ONU réduite à un rôle de spectatrice.

A la fin de l'exposé proprement dit, à 1 heure 2 minutes, Badie parle d'un dilemme odieux. Faut-il privilégier la paix ou le droit ? sachant que la 2 ème option peut entraîner un nombre incommensurable de victimes.

Mais Badie pointe aussi le fait que certains comportements historiques échappent à la rationnalité, Il prend un exemple qui n'a rien à voir: " Il y a plus de 50 000 morts au fond de la Méditerranée mais ça n'empêche pas des départs de migrants tous les jours..." La mort, contrairement à ce que croit Poutine, n'est plus un frein...

A la fin de l'exposé Badie répond à un certain nombre de questions vitales pour l'avenir. Il explique notamment que le comportement de la Chine (contre lequel je me suis insurgé dans mes papiers précédents) fait partie de sa tradition diplomatique, de sa doctrine. Selon lui, il n'y a rien de neuf.

Je vous laisse découvrir tout ça. Je vous conseille de prendre tranquillement 2 heures pour l'écouter car son long préambule est nécessaire pour accepter ensuite un certain nombre de ses conclusions postérieures.

Partager cet article
Repost0
25 mars 2022 5 25 /03 /mars /2022 09:06

« Le Kremlin répand intentionnellement des mensonges purs et simples selon lesquels les États-Unis et l’Ukraine mènent des activités liées à des armes chimiques et biologiques en Ukraine », a déclaré le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price dans un communiqué.

« Nous avons aussi vu que des responsables de la République populaire de Chine colportaient ces théories du complot », a-t-il ajouté.

« Ce n’est pas la première fois que la Russie invente de telles fausses accusations contre un autre pays », a-t-il affirmé, assurant qu’elles avaient été « infirmées de manière définitive et à plusieurs reprises ».

Interrogée mardi lors d’une audition parlementaire, la numéro trois de la diplomatie américaine Victoria Nuland avait affirmé que l’Ukraine disposait « d’installations de recherche biologique ».  

« Nous sommes de fait à présent assez inquiets par la possibilité que les forces russes tentent d’en prendre le contrôle », avait-elle ajouté, assurant travailler avec les Ukrainiens pour éviter que ces matériaux sensibles « puissent tomber aux mains » de Moscou.

Un sénateur républicain, Marco Rubio, avait alors souligné que la « propagande russe » avait fait état d’un prétendu « plan » ukrainien visant à utiliser « des armes biologiques dans le pays avec la coordination de l’OTAN ».

« C’est une technique russe classique que d’accuser les autres de ce qu’ils envisagent de faire eux-mêmes », avait répondu Victoria Nuland.

Mercredi, la Maison-Blanche a renchéri. « Maintenant que la Russie a émis ses fausses accusations et que la Chine semble faire sienne cette propagande, nous devons surveiller tout possible recours par la Russie à des armes chimiques ou biologiques en Ukraine », a prévenu sa porte-parole Jen Psaki sur Twitter.

Elle a affirmé que les États-Unis respectaient « pleinement » les textes internationaux sur ces armes interdites, contrairement à la Russie, que les Occidentaux accusent d’avoir « empoisonné » des opposants et soutenu le régime syrien « qui a utilisé de manière répétée des armes chimiques ».  

 

Le porte-parole de la diplomatie américaine, Ned Price

Le porte-parole de la diplomatie américaine, Ned Price

En attaquant, Poutine a montré d'énormes faiblesses. Sa machinerie guerrière est puissante mais très mal gérée d'un point de vue logistique. Sa stratégie militaire est archaïque, barbare.

Plus Poutine s'embourbe et plus on peut craindre l'utilisation d'armes interdites par les conventions internationales, comme ça a déjà été le cas en Syrie.

Le fait que les russes accusent les ukrainiens de ce qu'ils ont l'intention de faire eux-même est un terrible signe prémonitoire. Le fait que Joe Biden confirme ces probables intentions a de quoi faire frémir les ukrainiens.

J'avais indiqué dès le début du conflit que la Chine jouerait un double-jeu particulièrement pervers et immoral.

Tout se confirme malheureusement.

Le fait que Pékin relaie les mensonges russes me paraît aussi grave que les mensonges russes eux-mêmes.

À Poutine la palme d'or de la monstruosité et de la barbarie.

À Xi Jinping celle de la perversité et de l'immoralité.

Seul élément rassurant: la Chine a plus à perdre qu'à gagner en mettant en échec les sanctions de l'Occident. Le double-jeu a donc ses limites, non pas guidées par le droit international, ni par le désir d'amener la paix dans le monde, mais par le simple fait très pragmatique que la Chine commerce bien plus avec l'Occident qu'avec la Russie.

C'est ce en quoi confie Joe Biden pour freiner la dérive chinoise...nous aussi.

Amen !

Partager cet article
Repost0
11 mars 2022 5 11 /03 /mars /2022 09:29

Bonjour les amis,

Dès le premier jour du conflit russo-ukrainien j'avais écrit que la Chine nous trahirait. Pas la peine d'être expert en géopolitique pour pressentir le futur comportement de cette grande puissance voisine de la Russie.

C'était écrit et c'est en train de se produire.

D'abord la Chine n'a pas condamné l'agression injustifiée de la Russie, dont le dirigeant envahit l'Ukraine, en violation flagrante avec toutes les lois internationales.

La grande bénéficiaire des sanctions économiques décidées contre la Russie sera bien évidemment la Chine qui dispose de toutes les matières premières et des composants stratégiques qui pourraient manquer aux russes.

En adoptant une position neutre et équidistante la Chine disposera de toutes les facilités pour faire du bon business sur le dos des occidentaux.

Le covid avait déjà bénéficié à son économie, la guerre également.

 

 

Quand le président du comité paralympique Andrew Parsons, vendredi dernier, a dit dans son discours d'ouverture des jeux paralympiques à Pékin "qu'il était horrifié par ce qui se passe dans le monde en ce moment" et que " le XXI ème siècle doit être celui du dialogue et de la diplomatie, pas celui de la guerre et de la haine" ses paroles ont été censurées à la télé chinoise.

C'est tout simplement honteux, profondément inadmissible, mais tellement prévisible.

La plateforme chinoise Iqiyi qui retransmet les parties de football du championnat anglais a supprimé ses diffusions télévisuelles pour que les spectateurs ne voient pas les messages de soutien à l'Ukraine.

Sur les réseaux sociaux chinois les internautes qui se manifestent en faveur de la paix sont censurés également, leurs comptes supprimés.

J'arrête ici la longue liste des atteintes aux libertés d'expression dont ce pays fait montre en un moment historique crucial pour la paix dans le monde.

Toujours à propos de la censure chinoise, je vous mets en lien un article d' EL PAIS que vous pouvez lire avec le traducteur Google au cas vous ne comprendriez pas l'espagnol.

On a atteint avec cette grande puissance le comble du cynisme. Non seulement elle joue un double jeu qui sera pour elle une vraie aubaine économique, mais il est à parier que lorsqu'on abordera un jour des négociations de paix ce sera sous l'égide de la Chine.

Voici donc cette puissance liberticide qui se voit promue au grade d'arbitre du Monde.

Alors, les amis, si c'est la Chine qui doit arbitrer le Monde, j'aime autant vous dire que je  préfère changer de planète.

Non pas que je sois fan des Etats-Unis au point de considérer que ce sont eux qui doivent systématiquement gendarmer la planète et lui imposer un ordre. Non, bien sûr que non.

Mais cela me paraît obscène, indécent et immoral que ceux qui seront amenés à jouer le rôle d'arbitre auront été les grands bénéficiaires de ce conflit.

Ils sont tout, tout, tout... sauf neutres.

En conclusion, je dirais que l'agression de Poutine nous plonge irrémédiablement, et quelle que soit l'issue du conflit ukrainien, dans une situation qui ruine 50 ans d'efforts de normalisation entre blocs et de réduction de la course aux armements.

Le fait qu'une puissance de la taille de la Chine n'ait pas pris ses responsabilités historiques pour condamner l'agression criminelle de Poutine ne fait que nous enfoncer davantage dans un nouveau désordre mondial qui n'est pas rassurant.

Le fameux CHOC DES CIVILISATIONS annoncé en 1991 par Samuel Huntington est en train de s'accomplir sous nos yeux, et ce n'est pas une bonne nouvelle ni pour la planète, ni pour la liberté dans le monde.

 

Le double jeu révoltant et dangereux de la Chine face à l'agression contre l'Ukraine
Partager cet article
Repost0
25 janvier 2019 5 25 /01 /janvier /2019 16:47

Bonjour les amis,

Tous les matins, Zhang Pengfei, directeur de 40 ans d'une école primaire chinoise  devient chorégraphe et apprend à ses 700 élèves des pas de "shuffle dance" ou "Melbourne shuffle", une danse née fin des années 80 en Australie qui se caractérise par un mouvement des talons et des doigts de pied. 

Regardez plutôt.

 

J'ai ajouté cette autre vidéo sur laquelle on a les explications du directeur.

C' est donc le manque de place pour faire courir ses 700 élèves qui a poussé le directeur à rechercher une autre solution pour leur faire pratiquer des exercices physiques. Avant de leur apprendre la chorégraphie, Zhang Pengfei s'est d'abord familiarisé avec ce type de danse pendant un mois. Avec cette nouvelle routine, le directeur a remplacé le programme de callisthénie imposé par le gouvernement chinois depuis 1951, qui consiste en un panel d'exercices physiques pour améliorer la force, l'agilité et la flexibilité. 

Revenons maintenant à la prestation du directeur. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il est très doué et qu' il a un vrai sens du rythme. C'est techniquement impeccable, ce qu'il fait.

Quant aux écoliers, on est frappé par la synchronisation de leurs mouvements. C' est absolument remarquable pour des élèves de primaire.

Alors,d'un point de vue pédagogique, j'ai quand même des doutes sur le long terme car imposer un style particulier toute l'année peut éventuellement devenir lassant, surtout qu'il y a plein d' autres types de danses qui peuvent être assez profitables pour les élèves. Mais cette expérience est pour le moins séduisante.

Bravo donc à ce jeune directeur dynamique et à ses élèves et professeurs pleins d' enthousiasme.

Partager cet article
Repost0
16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 22:27

Bonjour les amis,

Je suppose que vous avez tous vu l' interview de la nageuse chinoise Fu Yuanui qui apprend de la part de la journaliste qu elle a fait un meilleur temps qu' elle croyait sur la demi-finale du 100 mètre dos.

Alors qu’elle pensait avoir fini quatrième, la journaliste l’interviewant lui annonce son temps de 58.95 secondes. Une annonce qui provoque l’émotion de la Chinoise qui déclare incrédule et tout sourire : « 58.95 secondes ? Je pensais avoir fait 59 secondes. J’ai été très rapide ! ».

Regardez la scène.C' est de l' émotion à l' état pur.Son expression à 3 secondes sur la vidéo est impayable.Certains se gausseront de sa réaction un peu puérile et de sa candeur , mais son enthousiasme est communicatif...et on se dit qu' elle possède une vraie fraîcheur que nous, nous avons probablement perdu depuis longtemps.

A 1 min 10 secondes , elle se lâche avec un cri de joie...plus communicatif tu meurs !

Par ailleurs ne ratez pas une autre scène ( à 1 min 14 secondes) quand elle tire un peu trop fort sur la partie élastique de son maillot de bain qui claque douloureusement sur sa peau...FU Yuanhui est encore une fois très expressive !

Par la suite,à l' issue de la finale du 4 fois 100 m Fu Yuhanhui a brisé un tabou.En effet, elle a expliqué qu' elle n' était pas au mieux à cause de ses règles.

Or, même si ce thème n' est jamais abordé publiquement lors des compétitions, c' est une évidence que les règles peuvent perturber très sérieusement les performances des femmes qui se sont préparées pendant des années, et qu'il y a là une certaine forme d' injustice par ailleurs pas facile à résoudre.

Voici son interview sous-titrée en anglais

Alors, encore une fois, bravo à cette nageuse qui s' exprime avec tant de spontanéité, de fraîcheur et de vérité,et qui a eu le mérite d' aborder un sujet tabou mais dont les implications et conséquences sont bien réelles.

Partager cet article
Repost0