Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 janvier 2018 3 10 /01 /janvier /2018 14:01

Bonjour les amis,

Le politiquement correct vient de franchir un pas de plus....

Mais d' abord , et pour me suivre,lisez cet article.

Alors là, les amis, je dis STOOOOOP !

Ça suffit comme ça les conneries.

Le public qui applaudit la fin de l' opéra original , n' applaudit pas l' assassinat de Carmen, mais applaudit l' ensemble de l' oeuvre.

Alors, si on commence à changer les fins des chefs d' oeuvre de l' Art Lyrique,et aussi ( tant qu' on y est ) les fins des pièces de théâtre pour les rendre conformes à notre morale du XXI ème siècle, on n' a pas fini.

C' est un sacrilège bien sûr.Aucun metteur en scène n' a le droit moral de changer une oeuvre ( et encore moins un chef d' oeuvre), même s' il se protège derrière l' alibi selon lequel sa mise en scène serait une libre adaptation.C' est un mensonge: son adaptation n' est pas si libre que ça puisqu' elle reprend 99,99 % du matériel musical de Bizet et ne change que la fin.

On est dans le contre-sens le plus parfait, le plus absurde et le plus ridicule.

Doit-on rappeler à un metteur en scène que le fait d' assassiner sur scène une héroïne à laquelle on se sent attaché est sans doute la meilleure manière de dénoncer la violence machiste ? Ce crime nous saisit d' horreur ( si on est normal...)

Par ailleurs la nouvelle fin alternative n' arrange rien puisque Carmen tire sur Don José et qu' elle commet un homicide , même si c' est de la légitime défense.

Tant qu' à changer l' histoire, le metteur en scène n' avait qu' à faire exécuter à Carmen une prise  de Kung-fu et lui faire immobiliser son agresseur par une solide clé au bras en attendant l' intervention des forces de l' ordre...

Et puis, tant qu' on y est, il ne faut pas s' arrêter en si bon chemin.Dans l' opéra de Bizet le toréador Escamillo triomphe dans les arènes.C' est trop cruel pour les taureaux cette histoire et il faut changer ça aussi.

On est en 2017 et le taureau ne doit pas mourir  et c' est Escamillo qui doit succomber à un coup de corne ! Ça lui apprendra à embêter les taureaux qui ne lui ont rien fait...

Escamillo doit mourir aussi pour ne pas choquer tous les défenseurs de la cause animale !

Vous le voyez les amis, les retouches à l' oeuvre originale de la part de ce metteur en scène dont je préfère taire le nom sont tout simplement ri-di-cu-les...

J' espère simplement qu' il ne fera pas d' adeptes à l' avenir.

Alors, ne me prenez pas pour un sadique,ni pour un sale macho, mais je vous remets la vraie fin tragique de notre héroïne.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Pour en juger j'essaierai de voir la pièce originale d'abord et effacer cette grosse lacune...<br /> Je suis content que le théâtre arrive enfin au cinéma!
Répondre
A
Si tu veux avoir une idée de l' opéra original de Gerorges Bizet, il faut voir l' adaptation cinématographique de Francesco Rosi en 1984 avec la flamboyante Julia Migenes dans le rôle de Carmen et le grand Placido Domingo dans le rôle de Don José..<br /> http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=38714.html
F
Si l'on s'attarde quelques instants sur les "belles avancées" de ses dernières décennies, on se rend compte qu'elle engendre des excès qui mène à un certain fascisme .<br /> Au nom de l'antiracisme, du féminisme, ou de je ne sais quelle autre cause on interdit une certaine création d'exister, on remet en cause des œuvres anciennes qui ont été créées dans d'autres contextes .<br /> Changer les œuvres d'art pour les adapter au nouvel ordre du moment ressemble fortement à de la dictature. <br /> Bientôt on détruira des œuvres au nom de tout cela, j'en suis convaincu.<br /> Dès que l'on va à contre-courant on se fait lyncher . C'est beau le débat .<br /> http://www.lefigaro.fr/culture/2018/01/10/03004-20180110ARTFIG00187-collectif-metoo-catherine-deneuve-lynchee-sur-les-reseaux-sociaux.php<br /> Bonne soirée l'ami.
Répondre
A
Complètement d' accord.Dans 1984, Orwell explique que les régimes fascistes réécrivent l' histoire et font carrément disparaître certains personnages des photos et des documents historiques.Orwell n' avait pas imaginé qu' on retoucherait aussi des oeuvres d' Art pour les rendre conformes à la bien-pensance du moment.<br /> Merci pour le lien sur Deneuve.Elle est courageuse .Deneuve ne veut pas participer à des lynchages simplistes faisant fi du simple droit de tout citoyen à ne pas être dénoncé de n' importe quelle manière, et sans garanties, sur de simples suspicions et délations, ne veut pas entrer dans certaines guerres stupides...et c' est elle qui se fait lyncher sur les réseaux, alors que ce qu' elle dit est frappé au coin du bon sens.<br /> Bonne journée l' ami
R
C'est absurde : on ne peut pas dénaturer un chef d'oeuvre, que ce soit un opéra, un tableau, une pièce de théâtre etc. Certains parlent d'opération marketing : ça fonctionne ! On en parle beaucoup...<br /> <br /> Belle soirée, AJE
Répondre
A
Dans le plus grand Opéra de Mozart " COSI FAN TUITTE" l' un des personnages Don Alfonso dit:<br /> <br /> E' la fede delle femmine<br /> Come l'araba fenice:<br /> Che vi sia, ciascun lo dice;<br /> Dove sia, nessun lo sa.<br /> <br /> Et la foi des femmes<br /> est comme le phénix arabe<br /> Tout le monde en parle<br /> mais personne ne sait où elle est<br /> <br /> C' est ici à 1 minute 25 secondes<br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=uMApKFRbDh0<br /> <br /> Alors, il fait quoi notre metteur en scène avec cette phrase misogyne ? Il change le livret original ? Il lui fait chanter autre chose à Don Alfonso ?...-))))<br />
A
Oui c' est clairement une opération marketing sauf que ça fait plutôt fuir.Même si l' opéra de Florence affiche complet les puristes n' iront certainement pas voir le spectacle...Et je ne suis pas sûr que les ligues féministes applaudissent.Elles n' ont jamais demandé à dénaturer des oeuvres qui font partie du patrimoine universel...Je pense qu' il y a vraiment d' autres manières de lutter contre la violence machiste sans faire que Bizet( ou qui que ce soit) ne se retourne dans sa tombe.<br /> T' imagines Roméo et Juliette revu par ce metteur en scène ? On fait quoi? Ils fuient, se marièrent et eurent beaucoup d' enfants ?<br /> Ce qu' a fait le metteur en scène me fait penser à la phrase d' Audiard au sujet des cons...les cons ça ose tout...c' est même à ça qu' on les reconnaît.<br /> Bonne soirée l' amie