Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2022 2 22 /03 /mars /2022 09:02

Bonjour les amis,

Cette aventure folle et meurtrière dans laquelle s'est lancée le président Poutine plonge le monde dans le pire des cauchemars et dans d'innombrables interrogations.

Jusqu'où ira cette folie ? Qu'est-ce qui va  l'arrêter ? Va t'on vraiment l'arrêter ?

Voici quelques réflexions de Christine Ockrent sur ce sujet.

Pour essayer de trouver des éléments de réponses à ces questions posées en préambule je lis en ce moment des livres d'auteurs qui ont été assez lucides et clairvoyants  AVANT le conflit et qui me permettent aujourd'hui de mieux cerner la personnalité de Poutine.

J'ai d'abord lu le livre de Michel Eltchaninoff, DANS LA TETE DE VLADIMIR POUTINE. L'auteur a étudié tous les discours et tous les écrits du maître du Kremlin, ses inspirations nationalistes et hégémoniques russes, sa haine et son mépris de la démocratie, de l'occident. Tout cela est dans son livre et on se rend compte, avec effarement, que Poutine est en train de mettre en application un projet qui est rédigé noir sur blanc. il suffisait de l'écouter et de le lire. Par ailleurs, on vient maintenant de comprendre que lorsque Poutine faisait certaines plaisanteries, c'était à prendre au premier degré. Là, plus personne ne rigole maintenant...

J'ai commencé la lecture du livre d' Isabelle Mandraud POUTINE: LA STRATEGIE DU DESORDRE qui confirme les craintes exprimées dans l'ouvrage d'Eltchaninoff et qui nous explique les multiples stratégies kagébistes utilisées par le despote pour créer désordre et division en dehors de son espace. Des stratégies qui ont été déjà  très fructueuses.

Par ailleurs le livre explique aussi que le système politique russe se donne des apparences "démocratiques" avec des élections en trompe-l'oeil, sans réelle opposition, étant donné que les vrais opposants ont été soit liquidés, soit écartés par mille moyens antidémocratiques, voire criminels. Il faut se rendre à l'évidence. La Russie est redevenue une dictature, qui plus est, une dictature sanguinaire.

Cette fois-ci ce n'est plus la Corée du Nord qui a un dirigeant isolé du reste du monde mais le plus grand pays de la planète (enfin, grand par la taille...pas par son PIB qui est le 12 ème mondial et qui passe derrière celui d'un petit pays comme la Corée du Sud !!! Ce qui en dit long sur l'inefficacité de l'économie russe...et ce qui explique aussi les vrais motifs de la guerre).

J'ai aussi en liste d'attente LES OLIGARQUES de Christine Ockrent, ces oligarques qui pourraient jouer un rôle mais qui semblent aujourd'hui dans l'incapacité de freiner la course folle dans laquelle Poutine s'est engagé.

Ce qui est frappant, c'est de voir à quel point en occident on a été bien naïfs de croire que nous étions en position de rendre impossible la mise à éxécution du projet eurasiste du chef du Kremlin.

Là, maintenant, on est complètement redescendu de notre petit nuage. Poutine nous a tous ramené sur Terre, 50 ans en arrière, et il y a un certain nombre de questions qu'on ne se posera plus pendant au moins trois décennies.

La première des questions définitivement résolues concerne l'existence de l'Otan. Poutine nous a bassiné depuis deux décennies en nous reprochant de ne pas avoir dissous cette alliance au moment où le pacte de Varsovie disparaissait.

L'agression brutale du 24 Février au coeur de l'Europe renforce complètement l'Otan et va en faveur de cette expansion de l'alliance contre laquelle Poutine prétendait lutter. Des pays comme la Finlande et la Suède qui n'en faisaient pas partie étudient maintenant sérieusement leur intégration. Et puis, tous les pays de l'ex-URSS comme la Pologne, la Roumanie, La Hongrie, les Républiques Baltes bénissent le ciel d'être protégés par le parapluie que leur offre l'Otan. Voilà au moins une grande question qui ne se pose plus.

Les militants anti-otan de l'extrême-gauche et de l'extrême-droite sont disqualifiés pour très longtemps. Leur bataille est définitivement vaine et perdue.

Deuxième question associée à la première. Le rôle de l'armée et son budget. L'attaque contre l'Ukraine est un électro-choc. Nous avons impérativement besoin d'une armée crédible, bien préparée. Quel dirigeant europeén osera mettre en doute ce principe à l'avenir ? Aucun ! Ce sera évident notamment durant la campagne électorale française. 

La troisième question concerne l'Europe.

Cette unité affichée par les 27 pays pour prendre des sanctions économiques contre la Russie est inouÏe. C'est du jamais vu.

L'agression russe vient de recréer une unité perdue, une union sacrée. Même la Grande-Bretagne isolée par son Brexit est à nos côtés et reprend sa place géographique européenne.

Nous dissertions depuis plus de 20 ans sur ce qu'est l'Europe. Poutine a réussi à nous mettre d'accord sur ce que nous ne sommes pas et sur ce que nous voulons défendre.

Notre identité européenne devient limpide.

Nous croyons en la démocratie, en la liberté, en l'Etat de droit, en la paix. Nous ne considérons pas que la guerre est le moyen naturel de masquer un grand échec économique.

Poutine vient de nous rappeler cruellement que la paix n'est pas un mot en l'air, que ce n'est pas qu'une belle parole chantée par de doux poètes.

Non ! La paix se maintient de manière durable tant qu'on ne s'endort pas sur elle.

Pour reprendre la phrase du haut représentant de l'UE aux affaires étrangères, Josep Borrell:

"Nous devons être préparés au pire tout en désirant le meilleur"

Ce principe simple et clair comme de l'eau de roche va nous guider très longtemps.

Bienvenue au XXI ème siècle...Un siècle qui est  pour l'instant un siècle de merde mais qu'il nous faut affronter courageusement pour le rendre meilleur.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 mars 2022 7 20 /03 /mars /2022 07:49

Bonjour les amis,

Avant toutes choses, j'aimerais revenir sur mon article antérieur consacré au discours haineux de Poutine envers les ressortissants russes vivant en Occident.

Hier soir j'ai entendu le témoignage d'Elena Bogush, historienne et sociologue vivant à Moscou, qui expliquait que ce message haineux du président Poutine avait bien évidemment horrifié une frange importante de la population russe qui, pour l'instant, est muselée. Elle a dit: "Ce sont des propos de guerre civile...des propos qui rappellent aussi 1937...."

Donc c'est un témoignage de moscovite qui permet de nourrir l'espoir que toute une partie importante de la population n'est pas dupe. Simplement elle est pour l'instant muselée.

Par ailleurs, nous avons eu droit le lendemain de ce discours télévisuel à l'un des shows les plus obscènes du XXI ème siècle. Le président Poutine qui galvanise la foule dans le stade olympique de Moscou avec un discours belliciste pour justifier une guerre de destruction totale qui s'acharne particulièrement contre les populations civiles.Un discours surréaliste, complètement déconnecté de la réalité, qui continue de verser des tonnes de mensonges sur de supposés "nazis"dont il faudrait débarrasser le monde.

Le spectacle le plus obscène du XXI ème siècle...
Le spectacle le plus obscène du XXI ème siècle...

Il semblerait que nombre de participants seraient des fonctionnaires qui se seraient vus fortement incités à aller applaudir le chef suprême. 

Peu importe. Les images sont terribles et possèdent un horrible arrière-goût de Nuremberg. 

Un despote qui joue les Rock stars, alors que pendant ce temps-là les gens meurent sous les bombes, des villes sont assiégées dans des conditions qui sont déjà qualifiées comme des crimes de guerre.

C'est le spectacle le plus révoltant, le plus vomitif, et le plus obscène que l'on puisse imaginer.

Je ne peux m'empêcher de penser qu'un jour viendra où bon nombre des personnes présentes dans ce stade cacheront à leurs enfants ou à leurs petits-enfants qu'elles ont participé à cette manifestation honteuse. 

D'autres éléments me donnent le vertige.Poutine sait parfaitement que, nous aussi, on les voit ces images, et qu'elles nous permettent de le ranger dans la catégorie des dirigeants criminels et menteurs. Il met aussi  tous ses soutiens à l'étranger dans une position impossible à tenir. C'est effrayant de bêtise. Encore pire que celle de Saddam Hussein !

Par ailleurs Poutine agit comme s'il croyait que sa censure devait être éternelle, comme si son peuple n'aura jamais accés un jour aux vraies images du conflit...Ce manque de lucidité et de prévoyance est consternant.

Un autre élément devrait préoccuper Poutine. Joe Biden a abandonné le langage diplomatique traditionnel auquel il est tenu pour le qualifier de " criminel de guerre". Biden parle de lui, comme Churchill parlait d'Hitler, comme d'un dirigeant dont la chute est inévitable.

C'est plus lourd de conséquences qu'il n'y paraît. Cela veut dire que, quelque soit l'issue du conflit uktrainien, Poutine ne pourra plus jamais reprendre ses relations internationales et occuper son poste de manière normale.

C'est sans doute Joe Biden qui envoit un signal très fort aux russes...Votre président est devenu un paria, un pestiféré avec lequel on ne s'assoiera plus jamais à la même table (sauf si elle fait 50 mètres de long).

Poutine est définitivement isolé dans son Kremlin.

Plus ses échecs deviennent patents, et plus une révolution de palais devient possible, vraisemblable. Il est peu probable que ce soit le peuple russe qui se lève pour se défaire de son tyran. L'histoire de la Russie nous montre que ces situations de crise se résolvent toujours à la tête de l'Etat. Il y a forcément des responsables russes conscients que le plan A de leur chef a complètement échoué, et que le plan B les mène vers une victoire militaire à la Pyrrhus, une victoire dont les pertes seront 10 fois supérieures aux gains...10 fois ou 100 fois...

Toutes les conditions sont donc réunies pour qu'une fronde ait lieu, tôt ou tard. Seule inconnue, le facteur temps...

 

Je terminerai mon billet du jour sur mon blog (qui ressemble de plus en plus à un journal de guerre) en vous proposant une prière pour les ukrainiens que vient d'écrire le grand compositeur britannique John Rutter. Rutter sera au programme des prochains concerts de musique sacrée de mon groupe choral polyphonique CADENZA.

Contre la barbarie poutinienne, unissons nos voix...que cela déborde l' Europe, le monde entier..que ce chant arrive aussi dans les chaumières russes...

Partager cet article
Repost0
18 mars 2022 5 18 /03 /mars /2022 15:15

Bonjour les amis,

Je vous avais indiqué dès le début du conflit ukrainien que, près de chez moi en Espagne, des ressortissants russes s'étaient solidarisés avec leurs frères ukrainiens contre la guerre.

Cette solidarité qu'on peut observer dans tout l'occident  ne pouvait que faire grincer des dents le maître du Kremlin.

 

En pleine réunion gouvernementale rediffusée en direct à la télévision, Vladimir Poutine a souhaité adresser un message à l'Occident et à tous les Russes habitant dans cette région. Le président a accusé les Russes vivant en Europe ou aux États-Unis d'être des traîtres. Il a affirmé que l'Occident tentait de les utiliser comme une "cinquième colonne" pour détruire la Russie.

"Tout peuple, et en particulier le peuple russe, sera toujours capable de distinguer les vrais patriotes de la racaille et des traîtres, et de les recracher comme un moucheron qui a accidentellement atterri dans leur bouche (...) L'Occident veut diviser notre société, provoquer une confrontation civile en Russie et utiliser la cinquième colonne pour atteindre son objectif. Et il n'y a qu'un seul objectif, la destruction de la Russie. Mais ils n'y parviendront pas", a-t-il déclaré.

Vladimir Poutine a poursuivi en affirmant que ces Russes pointés du doigt sont bien plus connectés à l'Occident qu'à leur pays."Je suis convaincu que cette auto-purification naturelle et nécessaire à la société ne fera que renforcer notre pays, notre solidarité, notre cohésion et notre capacité à relever n'importe quel défi" , a-t-il conclu. 

 

Quand Poutine s'attaque également aux russes vivant à l'étranger...

Cela ressemble déjà à un discours de dirigeant aux abois.

Bien évidemment tous les russes vivant à l'étranger ne sont pas des oligarques corrompus, ni des faux-frères vendus à l'occident. Beaucoup sont de simples et d'honnêtes travailleurs qui sont effrondrés, horrifiés de se voir en guerre contre leurs frères ukrainiens. Poutine les insulte, les qualifie de "traîtres", de "racaille"...Pas de chance pour lui, sa censure ne peut atteindre ces ressortissants qui ne sont pas dupes. J'espère que l'histoire leur donnera un jour la possibilité de faire ravaler ses insultes au tyran...

Un tyran qui, pour l'instant perd ses nerfs, à qui rien ne réussit, qui n'arrive même pas à convaincre les siens, qui s'enfonce dans son propre délire et qui en appelle maintenant à la "purification" du peuple russe. En politique , quand on utilise le mot de purification, on sait ce à quoi cela conduit.

NB: En ce qui concerne les oligarques, c'est effectivement de la racaille, mais de la racaille corrompue alimentée par le propre système installé par Poutine.

Je vous donne juste un petit exemple: un yacht russe saisi à Barcelone par le gouvernement espagnol...valeur estimée 400 millions de dollars (et je ne parle que du yacht...vous pouvez imaginer la fortune du proprio...). Ce sont en général d'énormes fortunes illégalement acquises (dont celle, entre autres, du propre Poutine) pendant que le petit peuple souffrait en Russie. Des exemples comme ça il y en a des milliers. Donc Poutine n'est pas seulement un criminel qui a éxécuté un plan monstrueux patiemment planifié, c'est aussi un dirigeant qui n' a pas su (ou ni même voulu) transformer son pays en une grande démocratie libérale, et qui va occulter cet échec par un retour impérialiste en tentant une main-mise sur les matières premières d'autres pays, comme par exemple l'uranium ukrainien.L'économie russe était fragilisée ces dernières années, car dépendante essentiellement du commerce de ses matières premières Est-ce au monde de payer cet échec par la guerre?

Partager cet article
Repost0
15 mars 2022 2 15 /03 /mars /2022 13:07

Bonjour les amis,

Le mental du peuple ukrainien face à l'agression de la 2ème puissance militaire du monde force l'admiration. Ils sont un exemple de courage qui marquera durablement nos esprits.

J'aimerais d'abord rendre hommage à Yulia Zdanovska. C'était une brillante mathématicienne de 21 ans qui avait, en 2017, remporté la médaille d'argent pour l'Ukraine aux Olympiades européennes féminines de mathématiques, en compétition avec des jeunes femmes de 44 pays. Elle était diplômée en informatique et a aidé à partager ses compétences en tant que bénévole pour l'association caritative « Teach for Ukraine ». Yulia était originaire de Kharkiv et a refusé de partir, malgré les bombardements incessants de la Russie contre des écoles, des immeubles résidentiels et d'autres cibles civiles dans la ville. Elle avait dit à ses collègues de "Teach for Ukraine" qu'elle "restait à Kharkiv jusqu'à ce que nous gagnions".

On a appris le 8 mars qu'elle a été tuée sous les bombardements.

L'heure des héros et des héroïnes...

Saluons, avec un chagrin énorme, avec une terrible rage intérieure mais aussi avec immense respect, le courage de tous ces jeunes, hommes et femmes, qui, bien que n'ayant reçu aucune formation militaire ont décidé de ne pas fuir, de faire face.

Vomissons sur ces responsables russes qui tentent de faire croire que ces vaillants citoyens sont des boucliers humains utilisés par les ukrainiens. L'histoire remettra à leur place un jour ces criminels, à côté d'Adolf Hitler.

 

On a appris aussi que la femme enceinte qui avait été évacuée de Marioupol après un bombardement de la maternité est décédée avec son bebé après une tentative de césarienne..

Il faut ajouter  que dans l'article ci-dessus il est fait mention du  comportement monstrueux des autorités russes qui ont qualifié  les images de l'évacuation de Mariana Vishegirskaya (une autre maman) de fake news, de montage. Message profondément misérable relayé entre autres par l'ambassadeur russe à Londres. Quelle honte ! Ce sont des comportements de véritables nazis ! Ils seront maudits pour 1000 ans !

Les photos antérieures à l'évacuation de Mariana publiées sur instagram démontrent qu'elle était vraiment enceinte. 

L'heure des héros et des héroïnes...

Mais des héroïnes il y en a du côté russe également.

Une manifestante a interrompu le journal télévisé russe pour dire NON À LA GUERRE avec une pancarte sur laquelle elle dénonce les mensonges de Poutine. Elle s'appelle Marina Ovsiannikova et risque 15 ans de prison pour cet acte de bravoure et de rébellion face à la barbarie poutinienne.

Voila un acte de courage qui, à lui seul, mériterait le Nobel de la paix.

Cette irruption de Marina Ovsiannikova est pour moi un magnifique symbole: c'est le premier grain de sable qui enraye l'ignoble machinerie meutrière mise en place. Il y en aura d'autres...C'est le signal de premières micro-fissures dans le système mis en place par Poutine pour bâillonner la vérité sur ses exactions.

C'est le premier signal d'un réveil pour les russes...C'est à eux qu'il appartient  de débarrasser le monde du monstre froid et criminel  qu'ils ont engendré.

 

 

L'heure des héros et des héroïnes...
Partager cet article
Repost0
11 mars 2022 5 11 /03 /mars /2022 09:29

Bonjour les amis,

Dès le premier jour du conflit russo-ukrainien j'avais écrit que la Chine nous trahirait. Pas la peine d'être expert en géopolitique pour pressentir le futur comportement de cette grande puissance voisine de la Russie.

C'était écrit et c'est en train de se produire.

D'abord la Chine n'a pas condamné l'agression injustifiée de la Russie, dont le dirigeant envahit l'Ukraine, en violation flagrante avec toutes les lois internationales.

La grande bénéficiaire des sanctions économiques décidées contre la Russie sera bien évidemment la Chine qui dispose de toutes les matières premières et des composants stratégiques qui pourraient manquer aux russes.

En adoptant une position neutre et équidistante la Chine disposera de toutes les facilités pour faire du bon business sur le dos des occidentaux.

Le covid avait déjà bénéficié à son économie, la guerre également.

 

 

Quand le président du comité paralympique Andrew Parsons, vendredi dernier, a dit dans son discours d'ouverture des jeux paralympiques à Pékin "qu'il était horrifié par ce qui se passe dans le monde en ce moment" et que " le XXI ème siècle doit être celui du dialogue et de la diplomatie, pas celui de la guerre et de la haine" ses paroles ont été censurées à la télé chinoise.

C'est tout simplement honteux, profondément inadmissible, mais tellement prévisible.

La plateforme chinoise Iqiyi qui retransmet les parties de football du championnat anglais a supprimé ses diffusions télévisuelles pour que les spectateurs ne voient pas les messages de soutien à l'Ukraine.

Sur les réseaux sociaux chinois les internautes qui se manifestent en faveur de la paix sont censurés également, leurs comptes supprimés.

J'arrête ici la longue liste des atteintes aux libertés d'expression dont ce pays fait montre en un moment historique crucial pour la paix dans le monde.

Toujours à propos de la censure chinoise, je vous mets en lien un article d' EL PAIS que vous pouvez lire avec le traducteur Google au cas vous ne comprendriez pas l'espagnol.

On a atteint avec cette grande puissance le comble du cynisme. Non seulement elle joue un double jeu qui sera pour elle une vraie aubaine économique, mais il est à parier que lorsqu'on abordera un jour des négociations de paix ce sera sous l'égide de la Chine.

Voici donc cette puissance liberticide qui se voit promue au grade d'arbitre du Monde.

Alors, les amis, si c'est la Chine qui doit arbitrer le Monde, j'aime autant vous dire que je  préfère changer de planète.

Non pas que je sois fan des Etats-Unis au point de considérer que ce sont eux qui doivent systématiquement gendarmer la planète et lui imposer un ordre. Non, bien sûr que non.

Mais cela me paraît obscène, indécent et immoral que ceux qui seront amenés à jouer le rôle d'arbitre auront été les grands bénéficiaires de ce conflit.

Ils sont tout, tout, tout... sauf neutres.

En conclusion, je dirais que l'agression de Poutine nous plonge irrémédiablement, et quelle que soit l'issue du conflit ukrainien, dans une situation qui ruine 50 ans d'efforts de normalisation entre blocs et de réduction de la course aux armements.

Le fait qu'une puissance de la taille de la Chine n'ait pas pris ses responsabilités historiques pour condamner l'agression criminelle de Poutine ne fait que nous enfoncer davantage dans un nouveau désordre mondial qui n'est pas rassurant.

Le fameux CHOC DES CIVILISATIONS annoncé en 1991 par Samuel Huntington est en train de s'accomplir sous nos yeux, et ce n'est pas une bonne nouvelle ni pour la planète, ni pour la liberté dans le monde.

 

Le double jeu révoltant et dangereux de la Chine face à l'agression contre l'Ukraine
Partager cet article
Repost0
7 mars 2022 1 07 /03 /mars /2022 13:15

Bonjour les amis,

Hier l'ex-président socialiste Felipe González a répondu au journaliste Jordi Evole en lui disant qu'il y a plus de points communs entre Poutine et Hitler qu'il n'y en a avec Staline.

Felipe Gonzalez hier soir à la télé espagnole

Felipe Gonzalez hier soir à la télé espagnole

Je suis parfaitement d'accord avec lui et c'est ce que se refuse de voir ou d'admettre une grande partie de l'intelligentsia de gauche. Hitler avait un grand projet fou clairement défini dans MEIN KAMPF, et Poutine en a un parfaitement défini dans ses écrits et discours. Son idéologue FASCISTE (j'insiste sur ce mot!) s'appelle Alexander Dugin. Son projet fou est de redessiner un continent eurasiatique antilibéral, autoritaire, russo-nationaliste, extrême-droitiste en récupérant certaines des républiques soviétiques cédées en 1991...Bien souvent on entend des commentaires du type: " On ne sait pas ce que Poutine a dans la tête"...

C'est honteux et on ne le sait que trop bien car il ne s'en est jamais caché.

Poutine, c'est notre Hitler du XXI ème siècle.

à gauche, Alexander Dugin

à gauche, Alexander Dugin

Contrairement à l'Espagne, Il y a peu d'articles dans la presse française parlant de Dugin mais sa simple fiche wikipédia est très instructive sur l'idéologie néofasciste qu'il défend: L' EURASISME.

Malgré tout j'ai réussi à vous dénicher un bon article de Mediapart qui parle de l'influence directe de cet idéologue sur le maître du Kremlin...et des liens hyperétroits avec les extrêmes-droites européennes.

Nous voilà prévenus ! Il y a bien un projet néofasciste en marche qui  se pare des habits de la "dénazification".

Nous assistons en direct à la manipulation historique la plus grossière et caricaturale qui puisse exister.

Comme disait Goebbels: " Plus c'est gros et mieux ça passe ! "

Et dans un Etat comme la Russie où sévissent la censure et la répression, la propagande marche plutôt bien pour l'instant.

Mais nous, nous sommes prévenus.

La guerre en Ukraine n'est pas une guerre de plus, n'est pas une guerre périphérique.

C'est le prélude d'un projet fou et criminel.

Notre avenir se joue en Ukraine tout comme celui de l'Europe de 39 se jouait en Pologne.

 

Partager cet article
Repost0
5 mars 2022 6 05 /03 /mars /2022 09:53

Bonjour les amis,

C'est peu de vous dire que, comme des millions de personnes, je suis très perturbé par le conflit ukrainien.

Je vous racontais il y a quelques jours que j'avais croisé au supermarché une de mes anciennes élèves ukrainienne, âgée aujourd'hui d'une trentaine d'années.

 Elle m'avait dit, avec son regard candide et en me fixant bien droit dans les yeux, qu'elle ne comprenait pas pourquoi l'otan et L'Europe n'envoyaient pas des soldats pour stopper le massacre de son peuple.

Je lui avais répondu que l'Ukraine ne fait pas partie de l'Otan, ni même de l'UE, mais que l'Europe va aider son pays à résister. Je lui avais dit que les sanctions que nous allons prendre allaient nous coûter à nous aussi de lourds sacrifices que nous étions prêts à consentir pour les aider.

Je lui avais dit qu'on ne pouvait pas perdre notre sang-froid et déclencher une 3 ème guerre mondiale.

Il n'empêche que les reproches de Yulia tournent et retournent dans ma tête.

Je me mets à sa place.

Les sanctions économiques prévues par l'UE commenceront à produire leurs effets quand son pays sera détruit, dévasté.

Certains épisodes historiques me reviennent en mémoire.

En 1936 quand eut lieu le coup d'Etat franquiste contre la seconde république espagnole, les Etats occidentaux ne levèrent pas le petit doigt pour sauver la démocratie en Espagne, par contre les forces hitlériennes et mussoliniennes ne trahirent pas le général Franco et l'aidèrent à accomplir son forfait. A l'époque se formèrent des brigades internationales républicaines dans toute l' Europe pour aller défendre la démocratie espagnole avec des français, des anglais,etc... Ils en avaient ceux-là...Ce n'était pas des pacifistes comme les nôtres. Ils avaient bien compris que chanter NON À LA GUERRE ne servait à rien et que se limiter à exiger des négociations à un tyran est risible et inefficace.

Il y a eu aussi l'agression d'Hitler contre la Pologne en 39.Tout le monde s'accorde aujourd'hui pour penser que c'était à ce moment-là qu'il fallait le stopper.

Mais revenons à Yulia. Je l'ai croisée de nouveau ce matin mais cette fois-ci je l'ai saluée de loin.

J'ai préféré me taire que lui exprimer une préoccupation pour les siens qui, même si elle est sincère, doit aussi l'agacer (euphémisme).

En pleine agression hitlero-poutinienne la grande question importante qui mérite d' être posée est de savoir si nous sommes disposés à envoyer une force internationale pour stopper le génocide planifié depuis plus d'une décennie par Poutine. Or, les gouvernants de l'UE ont répondu NON à cette question. Il me semble qu'il y a beaucoup d'indécence et d'obscénité à clamer haut et fort sa solidarité envers les ukrainiens quand, en réalité, on va laisser le crime se perpétrer sans lever le petit doigt.

Ah, j'oubliais la bonne excuse pour ne rien faire: " Eviter une escalade du conflit"...comme si le pire ne s'était pas produit. N'y a t'il pas une énorme lâcheté à parler d'éviter une escalade quand le pire s'est déjà produit avec une armée rouge barbare qui anéantit des cités entières dans un grand pays et qui joue avec le feu nucléaire des grandes centrales ?

Ne vivons nous pas une politique du froc baissé, une politique de lâches qui nous couvrira de honte dans quelques années aux yeux de nos enfants?

J'écris cette dernière phrase sans solides convictions car il se peut que nos gouvernements suivent la loi de la sagesse mais, reconnaissez chers amis, que le doute est permis, que la question est pertinente.

On va envoyer des armes aux ukrainiens (ce qui va provoquer une grande colère de l'autre fou qui nous accusera de tous les maux, de toutes façons) alors, pourquoi ne pas y aller franchement avec une grande coalition internationale et mettre un terme au massacre?

Pouquoi ne pas se mettre déjà en situation de stopper net l'application du plan délirant du dictateur ?

Dominique de Villepin et Bernard-Henri Levy se sont accrochés sur cette question sur un plateau TV.

Quand BHL a posé la question à Villepin en lui demandant ce qu'il préconisait pour stopper les bombardements de populations civiles, celui-ci s'est énervé et a quitté le plateau...

Sachant que le reste du monde est sur la ligne de Villepin ça a le mérite d'être clair pour ma pauvre petite Yulia.

Son peuple sera sacrifié...La messe est dite !

 

Guerre en Ukraine...ma réponse à Yulia...
Guerre en Ukraine...ma réponse à Yulia...
Partager cet article
Repost0
4 mars 2022 5 04 /03 /mars /2022 14:05

Bonjour les amis,

Depuis la brutale agression hitlérienne de Poutine je fais partie des très nombreuses personnes dont l'esprit n'arrête pas de retourner certaines questions visant notre propre sécurité.

D'abord reprenons le fil des événements. Poutine s'est plaint maintes fois de l'expansion de l'Otan qui selon lui représente un danger pour ses concitoyens. Regardons cette carte éloquente.

La guerre et le devoir de réflexion sur la sécurité européenne...

Alors, il faut être logique. Si Poutine voulait réduire l'emprise de l'Otan son agression contre l'Ukraine va avoir l'exact effet contraire. Des pays très pacifistes comme la Suède et la Finlande analysent très sérieusement leur demande d'intégration au sein de cette alliance. Les sondages effectués dans chacun de ces pays montrent que leur population y  est très largement favorable. Poutine ne peut que s'en prendre à lui-même.

En terrorisant toute la planète, en brandissant la menace nucléaire à la manière d'un dictateur psychopathe, il récolte les justes fruits de sa folie guerrière. L'agression contre l'Ukraine relance une paranoia sécuritaire qui va durer pendant des décennies.

Par ailleurs je voudrais reprendre une partie de l'argumentaire du candidat Zemmour défendant le point de vue de Poutine avant l'agression. Il avait dit: "Imaginez ce qui se passerait si les russes installaient des missiles nucléaires au Mexique ou au Canada."

Et là je me permets d'apporter le point de vue de quelqu'un qui n'a aucune connaissance en matière de sécurité militaire.

J'imagine qu'il doit être possible de dissocier l'appartenance à l'Otan d'une part, et l'installation de missiles nucléaires d'autre part.

On peut parfaitement imaginer que l'Ukraine fasse partie de l'alliance sans que pour autant elle ne pointe des missiles menaçants vers Moscou.

On peut imaginer que l'Ukraine reçoive la garantie d'une protection des forces de l'otan en cas d'agression comme c'est le cas actuellement.

Donc, sans avoir aucune connaissance, j'en conclus que l'argumentaire de Poutine (et de Zemmour) ne tient pas. Les Etats souverains doivent rester libres de définir démocratiquement les alliances qu'elles considèrent opportunes pour leur propre sécurité.

Par ailleurs l'otan nous permet d'éviter une prolifération nucléaire. Certains pays comme la France qui est dotée de force de frappe nucléaire peuvent sortir de l'alliance mais pas l' Allemagne, l'Italie, l'Espagne et le reste des pays de l'UE.

Nous bénéficions d'une force crédible pour notre propre sécurité, et ce n'est certainement pas en plein conflit guerrier qu'il faut la remettre en cause.

Par ailleurs, je me pose une autre question:

A quoi sert l'ONU ?

A quoi sert l'ONU quand une grande puissance qui dispose du droit de véto se comporte comme un Etat-voyou ?

En ce moment cette organisation brille par son inefficacité absolue. Ses condamnations restent purement symboliques.

Donc l'ignorant que je suis se dit:

Je ne sais pas à quoi sert l'ONU mais je sais à quoi sert l'Otan...Fuck you Poutine!

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 mars 2022 4 03 /03 /mars /2022 10:32

Bonjour les amis,

Hier au parlement espagnol on a assisté à un épisode assez honteux. Alors que le chef du gouvernement Pedro Sánchez informait l'ensemble des groupes parlementaires de l'envoi de matériel offensif pour aider les ukrainiens à résister, en légitime défense, contre la brutale agression poutinienne dont elle est l'objet, une partie de l'extrême gauche qui appartient à la coalition gouvernementale s'est désolidarisée du chef de l'éxécutif en considérant que cet envoi ne ferait que prolonger la guerre et le nombre de victimes.

C'est tout simplement surréaliste ! Parmi ces voix discordantes il y a une ministre de PODEMOS, Ilona Belarra ( Nota: PODEMOS est un parti "frère" de France Insoumise).

Ilona Belarra, ministre des affaires sociales

Ilona Belarra, ministre des affaires sociales

Pablo Echenique, porte-parole du groupe parlementaire de PODEMOS

Pablo Echenique, porte-parole du groupe parlementaire de PODEMOS

Mais il y a aussi une partie de la gauche catalane.

Gabriel Rufian, porte-parole de ERC, gauche catalane séparatiste

Gabriel Rufian, porte-parole de ERC, gauche catalane séparatiste

On voit bien que le conflit russo-ukrainien révèle la nature profonde d'une partie de la gauche telle qu'elle est aujourd'hui: aveugle, bipolaire, sectaire, prisonnière de son manichéisme anti-américain, incapable de sortir de ses schémas antisystèmes et anticapitalistes pour comprendre ce qui est en train de se produire, à savoir qu'il y a un risque d'émergence d'un néosoviétisme  particulièrment barbare et dangereux pour la sécurité en Europe et dans le monde.

Pour être complet vous devez savoir qu'après l'agression de Poutine du 24 Février il y a eu une manifestation en Espagne, non pas contre le maître du Kremlin, mais contre l'Otan !

Manifestation à laquelle a appelé à participer IZQUIERDA UNIDA (un autre parti de gauche qui a un ministre dans le gouvernement de Sánchez).

Imaginez les amis si, après de l'agression d'Hitler contre la Pologne en 39, des français pacifistes s'étaient manifestés contre l'alliance militaire franco-anglaise en la rendant coupable de l'agression hitlérienne ! C'est du même tonneau !

Voilà ! Ceci a le mérite de la clarté. Si un jour nous sommes agressés par Poutine tous ces gens-là défileront avec des banderoles en chantant NON À LA GUERRE mais il ne faudra attendre rien de plus de leur part.

Les ukrainiens qui vivent en Espagne doivent halluciner avec de tels "alliés" !

Soulignons la profonde incohérence coupable de cette gauche-là. Si c'était les Etats-Unis qui avaient tenté d'envahir Cuba ils auraient été les premiers à demander l'envoi d'armes pour aider la résistance cubaine.Mais ils ne sont pas à une incohérence près.

Tout ce qui sort de l'anticapitalisme et de l'antiaméricanisme ne rentre pas dans leurs petites têtes.

Le conflit aura au moins eu le mérite de mettre en lumière leur profonde irresponsabilité, leur infantilisme.

Dans le passé il m'est arrivé de voter pour cette gauche-là. ÇA N' ARRIVERA PLUS JAMAIS !

Je les remercie de leur imbécillité durant cette dramatique semaine qui me permet d'ouvrir définitivement les yeux sur leur profonde puérilité, sur leur dangerosité.

Je tiens à être honnête et à rappeller qu'il ne s'agit pas de tout PODEMOS, de tout ERC, de tout Izquierda Unida. Par exemple, la vice-présidente "podémite" du gouvernement Yolanda Diaz a soutenu Pedro Sánchez. Donc c'est clair qu'il n'y a pas unanimité au sein de PODEMOS, qu'il y a débat.

Mais quand même !...Comme dit l'expression populaire : ÇA FAIT DÉSORDRE !

On n'a pas le droit de se rater dans des moments historiques aussi dramatiques qui requièrent unité face la la barbarie !

Enfin, je tiens à relativiser le poids électoral de ces gens-là...L'Espagne et son peuple se solidarisent très majoritairement derrière Sánchez et les ukrainiens. La droite espagnole qui est dans l'opposition joue aussi la carte de l'unité et de la solidarité.

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mars 2022 2 01 /03 /mars /2022 15:51

Bonjour les amis,

A l'heure où j'écris ces lignes les combats ont redoublé de violence en Ukraine. Pour soumettre ce pays Poutine va devoir détruire des villes entières et provoquer de très lourds dommages humains et matériels. 

Les guerres propres n'existent pas et la sienne va devenir de plus en plus sale.

C'est évident que les ukrainiens ne se rendront pas et que le tribut payé sera très lourd.

Face à cette victoire militaire imparable des russes tout semble indiquer que Poutine a déjà perdu cette guerre. Tout va très vite au XXI ème siècle.

D'abord le maître du Kremlin est complètement isolé sur le plan de la diplomatie internationale.

Même la Suisse a abandonné sa légendaire neutralité et appliquera les sanctions prévues par l'UE. Du jamais vu...De l'inédit. Un véritable exploit !

Le fait que Poutine ait brandi par 2 fois la menace nucléaire est un terrible aveu de faiblesse. L'agresseur qui menace de tout faire péter. C'est le comble de l'absurde ! Cela ne peut être pris que comme du bluff. Je suis complètement d'accord avec l'appréciation de François Hollande sur le comportement du dirigeant russe. 

Poutine est un joueur d'échecs et les joueurs d'échecs n'ont pas pour habitude d'envoyer tout l'échiquier en l'air. Poutine n'est pas un psychopathe mais plutôt un mégalomane cynique qui a très mal estimé ses forces et nos supposés points faibles.

Tout est inédit dans cette guerre, disais-je.

L'Europe aussi présente un front parfaitement uni, et sans fissures. Enfin ! Gloria Alleluya !

Ça c'est un autre exploit à mettre au crédit de Poutine qui misait sur notre inefficacité, sur nos divisions. Et bien là, sur ce coup-là, c'est complètement raté. Il nous a sous-estimé. Son agression nous unit tous d'un seul coup.

Et puis, il y a les images traumatisantes de la guerre, de la vraie guerre, de ces bombardements, de ces femmes et enfants qui attendent dans le froid pour monter dans un train bondé et fuir les combats, les images de ces civils qui n'hésitent pas à utiliser leur propre voiture personnelle pour freiner l'avancée des chars. Ces images-là vont marquer notre imaginaire pour des décennies.

C'est l'image d'un combat complètement inégal entre David et Goliath, et toute la planète va se solidariser du David ukrainien.

Poutine a perdu la bataille de l'image, et il a donc tout perdu.

Le drame, à partir de maintenant, c'est de savoir combien de temps il va s'entêter dans l'erreur ?

Combien de drames va t'il provoquer avant de reconnaître qu'il s'est complètement planté et que son aventure n'aura apporté que des désastres pour l'Ukraine, pour l'Europe, et pour les propres russes?

Il a le pouvoir de martyriser tout un peuple mais il s'est pris lui-même dans un piège dont il ne pourra jamais sortir indemne.

Il a commis l'irréparable et il est devenu définitivement un paria, un dirigeant dont aucun responsable n'osera plus jamais serrer la main. 

Hier j'avais l'espoir que les pourparlers entre russes et ukrainiens allaient donner l'occasion à Poutine de saisir sa chance pour négocier ce qui est négociable au Donbass. 

Malheureusement le tyran fait un déni de réalité et s'entête dans l'erreur.

Errare humanum est perseverare autem diabolicum ...oui Poutine est devenu, sans s'en rendre compte, le Diable.

Tout ce qui va se passer à partir de maintenant est et devient pour moi la chronique d'une fin annoncée, la chronique d'une chute !

Une chronique absurde et cruelle qui pourrait durer une semaine ou des années.

Je rêve, car on peut toujours rêver, que du côté russe il y ait des forces politiques sensées qui soient capables de mettre un terme à la folle aventure poutinienne.

 

 

Poutine a déjà perdu...il ne tient qu'à lui de ne plus faire subir des souffrances inutiles au peuple ukrainien.
Tu sais que t'as vraiment merdé quand la Suisse n'est plus neutre à cause de toi

Tu sais que t'as vraiment merdé quand la Suisse n'est plus neutre à cause de toi

Partager cet article
Repost0