Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 septembre 2022 5 09 /09 /septembre /2022 08:38

Bonjour les amis,

La reine Elisabeth II s'est éteinte.

Quand j'ai appris la nouvelle j'ai cru pendant 3 secondes que c'était un signe inéquivoque de l'approche imminente de la fin du monde...et puis, je me suis dit qu'elle avait quand même 96 ans et je me suis tranquillisé un peu.

A l'heure où tous les experts en têtes couronnées nous expliquent à la télé en long, en large et en travers toutes les étapes de son très long règne, je suis frappé par un incroyable oubli de tous les commentateurs.

Mais je suis là pour réparer ça.

Elisabeth II restera définitivement dans l'histoire comme la seule Reine qui a réussi à mettre d'accord les punks et les fans de Heavy Metal !

J'en veux pour preuve ce morceau punk des SEX PISTOLS repris avec un certain succés par le groupe de heavy metal MOTÖRHEAD.

 

Pour ceux qui auraient la mémoire courte voici la version originale qui fut l'hymne de toute une génération punk !

Il fallait rendre à César ce qui est César, et à Elisabeth ce qui lui revient.

C'est maintenant chose faite et que son âme puisse reposer en paix. 

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2022 7 31 /07 /juillet /2022 12:05

Bonjour les amis,

Nous sommes au coeur de l'été, de la saison des festivals de Jazz, et le grand guitariste américain Al di Meola est en tournée en Europe en ce moment.

J'ai découvert grâce à sa page facebook AVA'S DANCE IN THE MOONLIGHT, un morceau  que je ne connaissais pas.

Ce qui est intéressant c'est, entre autres, la genèse de cette pièce. Al di Meola raconte que sa fille de 4 ans était descendue  dans son studio un soir alors qu'elle ne pouvait pas trouver le sommeil.

Al di Meola tenta de lui jouer quelques notes d'une berceuse à la guitare, et puis la petite fille se mit à à faire tournoyer ses mains et à initier quelques mouvements de ballerine, ce qui donna l'idée à Al di Meola d'improviser un arpège pour accompagner ces premiers mouvements de la fillette. On entend cet arpège à 18 secondes sur la vidéo que je mets en lien ci-dessous.

J'aime beaucoup cette idée d'un père observant les premiers balbutiements artistiques encore très aléatoires mais pleins de grâce de sa petite fille de 4 ans et qui s'en inspire pour l'accompagner d'un arpège étrange, magnétique et un peu envoûtant sur lequel il a ensuite composé une pièce assez poétique, d'inspiration hispanique, au thème lancinant.

La musique se crée souvent comme ça....sur un hasard, sur un imprévu...sur une inspiration soudaine...sur une simple idée de départ qui jaillit....et puis, ensuite, plus tard, le talent et l'inspiration font le reste...

Voici une répetition de cette pièce, en duo cette fois-ci, avec deux guitares acoustiques, près du lac de Garde qu'on peut admirer en arrière-fond.

C'est un thème que peut s'interpréter de mille façons. Voici maintenant Al di Meola qui le reprend de manière très convaincante à la guitare électrique. Plus percussif et bourré d'énergie !

 

Voilà, trois versions différentes d'une même pièce:

- sur la première vidéo une version complètement orchestrée

- sur la deuxième une répétition à deux guitares d'une version plus intimiste

- sur la troisième  une interprétation  complètement rock, ou si vous préférez jazz-rock.

Personnellement j' ai un faible pour les propositions 2 et 3.

Quand les mains d'Ava se mirent à tournoyer et à dessiner des formes dans l'espace...
Partager cet article
Repost0
14 novembre 2020 6 14 /11 /novembre /2020 20:44

Bonjour les amis,

Neil Young vient de fêter ce 12 Novembre ses 75 printemps.

Bon anniversaire Monsieur Young !

C'est peu de dire que j'aime cet artiste. En fait, comme pour beaucoup de personnes de ma génération, il fait partie de moi maintenant. Il m'accompagne depuis les années 70, la fameuse époque baba cool.... Je l'avais découvert en achetant HARVEST qui est sans doute l'un des meilleurs albums de tous les temps.

 

HARVEST c'est le genre d'album qui peut vous tuer un artiste car, dans ce style, c'est impossible de faire mieux ensuite. Mais Neil Young avait encore d'autres trucs à nous raconter.

ZUMA, par exemple, est un autre album qui m'a marqué également et que j'écouterai durant des années.

Young a donc  continué son chemin, sa guitare s'est faite plus rageuse dans les années 80...Normal ! Elle était bien finie l'époque fleur bleue des années 70 et l'Amérique profonde connaissait de grandes dépressions.

 

Bon anniversaire Monsieur Young !

Michel Houellebecq vient de lui rendre hommage dans son dernier livre intitulé  INTERVENTIONS 2020 .

Il écrit ceci :

"Quand j’écoute ces immenses dérives déstructurées, improbables qui jalonnent son œuvre (Last Trip to Tulsa, Twilight, Inca Queen, Cortez the Killer…), c’est toujours la même image qui me vient à l’esprit : un homme avance, sur un chemin difficile et rocailleux. Souvent il tombe, il a les genoux en sang ; il se relève et continue à avancer..."

Et oui, il ne s'est pas arrêté l'ami Young. La preuve, le voici l'année dernière lors d'un concert de soutien aux fermiers américains.

Et ça fait plaisir de le voir reprendre son HEART OF GOLD.

Le temps a marqué son visage mais sa voix reste bien là, persistante, fragile et intacte...qui parle au coeur.

Partager cet article
Repost0
2 mai 2019 4 02 /05 /mai /2019 16:58

Bonjour les amis,

La semaine dernière ma soeur est allée voir au théâtre Sébastopol de Lille un tribute à Pink Floyd interprété par un groupe français qui reprend avec beaucoup de talent et d'authenticité les meilleurs thèmes de PInk Floyd.

BEST OF PINK FLOYD sur scène

BEST OF PINK FLOYD sur scène

Ils sont en tournée en ce moment et voici leur page facebook

Dans la liste des morceaux qui ont été interprétés samedi dernier il y avait évidemment les titres marquants de Pink Floyd mais aussi des pièces qui méritaient d'être remises à l' honneur comme SUMMER '68.

Ce morceau le voici.

Ce morceau est l'un des rares que Rick Wright (le claviériste) a composé tout seul pour le groupe.

Et il faut reconnaître que c'est une petite perle, un vrai bijou. Une pièce pleine de fraîcheur, une bouffée d'oxygène qui nous plonge dans l' insouciance des années 70...L'une des rares chansons des Floyd où l'on parle de liberté sexuelle.

A l'introduction du morceau le rythme aux claviers est léger et soutenu, quasi guilleret comme une balade en campagne.

Et puis à 1 minute 40 secondes on a droit à une explosion avec la trompette et tout devient très lyrique.

A 3 minutes 31 secondes la trompette revient et ça devient presque symphonique et très emballant...Puis le morceau s'offre une pause chorale avec des digressions au piano avant que le thème ne revienne à 4 min 44 secondes conclure le morceau.

Ce thème à la  trompette, mes amis. Ça fait une semaine que je l'ai dans l'oreille.

Et quand on a ça dans les oreilles, ça veut dire qu'on est plutôt de bonne humeur. C'est un thème parfait pour accueillir le printemps qui nous arrive.

On a tout simplement envie de s'écrier: " Vive le printemps, vive la vie..."

Summer '68 ...une plongée pleine de fraîcheur au coeur des années 70.
Richard Wright (1943-2008)

Richard Wright (1943-2008)

Nota : c'est la 2 ème fois que je vous parle de ATOM HEART MOTHER. J'avais consacré un article à cet album suite au concert donné au Châtelet en 2017 par Ron Geesin, preuve que ce disque n'a pas fini de tout nous raconter...

Partager cet article
Repost0
23 mars 2019 6 23 /03 /mars /2019 11:11

Bonjour les amis,

J'aime bien le rock espagnol surtout quand il n'essaie pas de copier son modèle anglo-saxon.

Quand il le copie bien ce n'est pas un problème bien-sûr, étant donné que le rock a atteint une forme d'universalité et qu'il appartient à tout le monde, mais c'est toujours appréciable d'entendre des morceaux qui ne sont pas des pâles copies de standards anglais ou américains.

Je vous invite à écouter aujourd'hui un morceau du groupe EL CANTO DEL LOCO (ce qui veut dire LE CHANT DU FOU). C'est un morceau que j'aime et qui balance bien, intitulé VOLVER A DISFRUTAR.

Le thème accroche bien, et j'aime la voix en écho qui répond à 56 secondes à celle du chanteur Dani Martin.

Voici maintenant VOLVERA dont la facture est plus "anglo-saxonne" et qui sonne très bien. Un bon riff à la guitare, bien tranchant, qui nous amène jusqu'au thème musical à 1 min 12 s.

Je vous passe aussi CERO dont j'aime le thème qui arrive à 1 min 20 secondes.

Je terminerai en vous disant qu'on a invité ce groupe chez nous, dans notre petit village lors des fêtes patronnales, il y a de cela quelques années. Les gens sont venus de loin pour les voir. C'était plein à craquer.

Je suis allé au concert en sortant de la maison à pied...C'était super et ils ont sacrément assuré sur scène.

Ce fut une nuit d'anthologie. Comme on dit en espagnol :

 "Dejaron el pabellón bien alto..."

qu'on pourrait traduire mot à mot par par:

" Ils laissèrent le pavillon bien haut..."

ce qui correspondrait à notre:

" ils portèrent haut leurs couleurs... "

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2019 6 19 /01 /janvier /2019 17:22

Bonjour les amis,

La funk music est née à partir du jazz et c'est James Brown qui l'a popularisée dans les années 60.

Mais les artistes d'autres genres musicaux tels que le Rock, le Rythm and blues, la soul music, le disco, la variété, etc...se sont souvent appropriés ponctuellement ce style particulier, en utilisant  notamment des guitares rythmiques funky qui donnent des balancements très caractéristiques à la musique.

Comment pourrais-je définir un son funky? En général ce sont des successions de battements rapides et bien tranchants. Le son est très net, bien défini et très dynamique aussi. Il n'y a aucune ou très peu de distorsion et le son ne traîne pas indéfiniment puisqu'on étouffe les notes en fin de battements. Il vaut mieux utiliser des cordes à tirant fort pour avoir un son à la fois très propre et très dynamique.

Mais plutôt que de vous donner de longues explications, écoutez cette petite démo à 3 minutes 55 secondes.

 

Passons de la théorie à la pratique maintenant. Ecoutez ce grand tube disco.

Plus funky que cette guitare-là tu meurs...

So Good !

Faisons un bref  passage par les années 90, avec un tube que j' aime beaucoup : le THINKING ABOUT YOU de Londonbeat, groupe de musique Dance de l' époque...

Ecoutez la sucession d' accords entre 0 et 9 secondes. C' est ça qui sustente le morceau. J' adore...

Voici maintenant LONG TRAIN RUNNING un tube énorme des Doobie Brothers, un de mes morceaux préférés dont je ne me suis jamais lassé. L'intro à la guitare est tout simplement superbe.

Cette fois-ci, c' est du Rock  ...mais c' est surtout très funky !

Un petit tour par les KID CREOLE et ses coconuts... et son jazz latino...

La variété aussi, bien sûr...Y'a plein d' exemples. En voici juste deux parmi tant d'autres...Ecoutez les battements de la guitare ryhtmique sur cette chanson de France Gall .

Ecoutez maintenant Kamil Rustam le guitariste de Michel Jonasz sur l' amour qui s' évapore...Beaucoup de savoir-faire de sa part...

Maintenant, je vais m' éloigner un peu de mon sujet, mais pas tant que ça, avec le SCHOOL de Supertramp.

Ecoutez le démarrage de la guitare à 1 minute 46 secondes très exactement. C'est un battement funky...

Je termine avec un morceau où cette fois-ci c'est une guitare acoustique cordes aciers qui utilise un battement plutôt funky pour un morceau qui ne l'est pas du tout...La technique de David Gilmour est impeccable.

Alors ce morceau-là est cher à mon coeur car je l'ai entendu en direct. J'y étais. Paris ...les abattoirs... 1977...J'avais 18 ans et j'avais fait le voyage tout seul comme un grand en pleine semaine scolaire pour ne pas  rater ce concert d'anthologie...

On a le droit de sécher les cours, à condition que ça vaille la peine...Là, c' était le cas. 42 ans plus tard je ne regrette pas.

La guitare rythmique était tenue par un troisième guitariste, étant donné que Gilmour ne pouvait jouer toutes les parties de guitares en même temps...

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2019 7 06 /01 /janvier /2019 11:18

Bonjour les amis,

Ce matin un ami m'a envoyé sur FB une photo un peu osée qui m' a provoqué une certaine gêne visuelle. Une impression un peu "piquante", dirons-nous...

Honni soit qui mal y pense...

Après avoir observé quelques instants l'esthétique de ce nu, j' ai répondu à mon ami en lui disant que le personnage de la photo était peut-être une fan du groupe SPARKS (sparks voulant dire "étincelles" en anglais).

Alors, si vous ne vous rappelez plus d'eux , voici un clip de leur grand tube des années 70. Un morceau assez original et bourré d'énergie.

C'était l'époque du rock qu'on appelait décadent avec des groupes comme Kiss, Alice Cooper, Lou Reed, David Bowie,Iggy Pop, etc...qui se caractérisaient, entre autres , par de tenues de scènes extravagantes et assez improbables...et aussi par le fait que les chanteurs et musiciens se grimaient de manière assez inventive. Vous vous souvenez tous des looks pas possibles de Bowie , mais il n' était pas le seul. A titre d' exemple voici une apparition scénique de Lou Reed.

Honni soit qui mal y pense...

Mais revenons au clip des SPARKS. 

Il y a quelque chose qui choque, que j'avais complètement oublié, et qui ne passe plus très bien aujourd'hui. C'est le look du claviériste Ron Mael avec ses cheveux gominés, sa cravate bien serrée, et surtout sa moustache "brosse à dents" à la Adolf Hitler.

Il a l'air d'un néo-fasciste un peu sadique et pervers (excusez les deux pléonasmes...).

Honni soit qui mal y pense...

Bien évidemment Ron Mael n'était pas un facho et ne faisait que s'amuser en adoptant durant de nombreuses années une esthétique kitsch, ambigüe et décalée mais aujourd'hui il ne pourrait plus apparaître comme ça sans soulever d'énormes polémiques. De nos jours il y a des groupes rocks vraiment néo-nazis, et à l'époque ça n'existait pas. 

Dans les années 70, on pouvait rigoler de tout de manière innocente. Aujourd'hui les vrais barbares sont revenus et de telles prestations ne seraient plus très recommandables...

A l'époque, les groupes pouvaient utiliser de manière théâtrale n'importe quelle idée scénique un peu trash, gothique, noire, fantastique ou d'épouvante, comme par exemple Alice Cooper avec sa guillotine.

Aujourd'hui le champ est plus restreint , et je serais le premier à émettre des réserves sur certaines prestations du passé qui n' étaient pas choquantes à l'époque. La différence est simple : certains vrais monstres sont revenus et n'existent pas que dans notre imaginaire. Du coup certaines mises en scène du passé ne seraient plus très rigolotes et pourraient être prises au premier degré...

Bon, à part ça, revenons au plus important et à la musique. Il était plutôt pas mal ce tube de SPARKS et ça fait du bien de le réentendre .... ❤️❤️❤️

 

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2018 6 22 /12 /décembre /2018 07:25

Bonjour les amis,

Noël approche et c' est le moment de réécouter les très nombreuses chansons inspirées par cette fête traditionnelle, y compris une chanson au texte complètement drôlatique et décalé comme celui de "LA FILLE DU PÈRE NOËL"  de Jacques Dutronc ( paroles de Jacques Lanzmann).

 

Cette chanson-là, je l' avais entendue à maintes reprises durant les années 70 dans les fêtes d' étudiants à Lille, des fêtes qu' on appelle dans le Nord des "zinzins". D' ailleurs il faudra que je consacre à ce mot un petit billet dans mon petit dictionnaire illustré.

Très souvent le mercredi soir il y avait une soirée-zinzin dans une des facs ou diverses écoles d' ingénieurs, d'infirmières, etc...de la capitale du Nord.

A l' époque j' avais toujours pensé que la structure rythmique du morceau de Dutronc ressemblait étrangement à celle d' un autre tube, planétaire celui-là : le JEAN GENIE de David Bowie.

Ecoutez donc la guitare rythmique qui fait tou-toum tou- toum....

Donc j' avais toujours pensé que Dutronc avait copié Bowie sauf que je viens de me rendre compte aujourd' hui qu' au niveau des dates ça ne colle pas. La fille du père Noël est sortie en 1966 et Jean Genie en 73...

Alors, finalement, c' est peut-être l' inverse qui s' est produit et c' est Bowie qui se serait largement inspiré du riff de Dutronc...

Etonnant, non ?

Alors, il me reste une autre possibilité : c' est que Dutronc et Bowie se soient inspirés d' un troisième larron antérieur à ces deux-là et moins connu qu' eux...affaire à suivre donc. Je reste sur l' enquête...Quand je découvre une piste, je suis patient et je ne lâche pas aussi facilement.

En attendant, je vous laisse avec cette fille du Père Noël plus que séduisante et vous souhaite à toutes et à tous un bon réveillon.

La fille du Père Noël...

Post-scriptum

Je viens de découvrir un lien sur une excellente émission d'Europe 1 dans laquelle Fabrice d' Almeida raconte la véritable histoire du Père Noël. Le podcast dure 20 minutes et mérite d' être écouté. J' y ai appris beaucoup de choses sur la création du mythe ainsi que sur son évolution à travers les siècles. Tout a commencé au III ème siècle en Turquie avec un certain Nicolas de Myre...

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2018 6 01 /09 /septembre /2018 08:03

Bonjour les amis,

On ne présente plus Ian Gillan , chanteur vedette du groupe Deep Purple qui a connu sa grande heure de gloire dans les années 70. Deep Purple c' était sans doute avec Led Zep le plus grand groupe de Hard Rock de l' époque .

Pour ceux qui ne connaissent vraiment pas Ian Gillan je ne mettrai qu' un seul morceau, et si ça ne vous rappelle rien c'est que vous êtes un alien qui n' appartient pas à notre planète, ni à notre galaxie...

J' ai appris hier que Ian Gillan avait enregistré durant 5 sessions un album dans un studio à Hambourg avec les JAVELINS qui est un groupe des années soixante qu' il avait formé avant de se lancer avec Ritchie Blackmore dans la grande aventure DEEP PURPLE. C' est donc un retour aux sources que nous propose Ian Gillan qui nous emmène dans une balade musicale qui nous replonge au coeur des racines du rock dans les années 50-60, c'est à dire à une époque très antérieure à celle qui fut la sienne mais qui l' a fortement inspiré.

Les disque reprend 14 thèmes allant du blues américain jusqu' au jazz, en passant par le rock' n' roll, le rythm and blues, la soul, le country et le boogie.

Do you love me de The contours, Dream Baby de Roy Orbison, Memphis tennesee et Rock and Roll de Chuck Berry, High school confidential de Jerry Lee Lewis, It's so easy de Buddy Holly, Smokestack lightnin de Owlin Wolf ou What i'd say de Ray Charles.

 

Voici la liste des titres de l' album

Do You Love Me
Dream Baby (How Long Must I Dream)
Memphis, Tenesse
Little Egypt
High School Confidential
It´s so Easy!
Save The Last Dance For Me
Rock N Roll Music
Chains
Another Saturday Night
You.re Gonna Ruin Me Baby
Smokestack Lightin´
What I´d Say
Mona (I Need You Baby)

Alors je vous laisse prendre connaissance des musiciens des Javelins qui se présentent eux-même dans ce clip ci-dessous.

Gordon Fairminer à la guitare, Tony Taco à la guitare rythmique, Tony Whitfield à la guitare basse et Keith Roach à la batterie.

 

Hier, 31 août, le groupe a présenté en avant-première sur internet certains morceaux de l' album, dont " DO YOU LOVE ME" qui en sera le titre phare...

Et puis voici quelques uns des autres thèmes.

Blue Monday, un de mes préférés...

Can I take a witness dont la base rythmique vous rappellera le fameux Everybody needs somedy qu' on entend dans le film Blue Brothers.

Et pour finir vous pourrez entendre un bref extrait de chacun des morceaux sur ce juke-boxe...

Alors, ils sont pas mal ces papys du rock quand même.

Beaucoup de savoir-faire chez eux. Normal. Cette musique est dans leur ADN.... et puis, pour ceux qui doutaient encore du fait que Ian Gillan soit l' un des plus grands chanteurs rock, cet album nous montre, une fois de plus, toute l' étendue de son immense talent. 

Ian Gillan & The Javelins...un beau voyage nostalgique qui vous plongera au coeur des racines du Rock
Partager cet article
Repost0
22 juin 2018 5 22 /06 /juin /2018 18:44

Bonjour les amis,

Cette semaine Courtney Hadwin, une jeune fille timide de 13 ans, a surpris le jury de " America's got a talent " en interprétant " Hard to handle" d' Otis Reading.

Son interprétation a été si impressionnante que l' humoriste Howie Mandel s' est exclamé:

" Mon Dieu.Tu n' es pas de cette planète. Tu es d' une autre Terre.

Tu es la nouvelle Janis Joplin ! ".

La prestation a été si éblouissante que Courtney a obtenu le Golden Buzzer qui lui permettra d' accéder directement à la finale pour essayer d' emporter le grand Prix.

Alors cette interprétation de Courtney est quand même assez époustouflante. C' est vrai qu' elle s' inspire des mimiques et du jeu de scène de Janis Joplin mais elle transcende aussi complètement la version originale d' Otis Redding.

Pour que vous puissiez juger sur pièce, la voici ci-dessous...

Je terminerai en vous disant que j' ai un énorme respect pour Janis Joplin, pour sa carrière, pour la façon qu' elle avait de se donner à 1000 % sur scène.

Janis Joplin faisait avec ses cordes vocales ce que Jimi Hendrix faisait avec les cordes de sa guitare. Essayer d' outrepasser les limites...aller au delà...

Malgré tout, et pour être honnête et sincère, autant j' adorais l' attitude de Joplin et ce qu' elle était, autant sa voix suraigüe ne m' a jamais convaincu complètement.

J' avais souvent l' impression de souffrir en l' écoutant. Sa voix était fréquemment complètement forcée. Elle torturait ses cordes vocales ce qui me provocait parfois une sensation désagréable. D' ailleurs, j' ai exactement le même problème avec certains chanteurs de flamenco...

Et pour revenir à Courtney Hadwin, c' est miraculeux ce qu' elle fait car elle imite Joplin mais avec aisance et naturel.

Je ne souffre pas quand je l' écoute. Je trouve ça prodigieux....D' un point de vue purement vocal, elle surpasse son modèle.

Partager cet article
Repost0