Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2022 1 03 /01 /janvier /2022 21:09

Bonjour les amis

J'ai pu voir cette semaine sur Netflix DON'T LOOK UP d'Adam McKay, et autant vous le dire tout de suite: c'est le film qui m'a le plus marqué de cette année 2021.

Le thème de départ est très simple.

Deux astronomes inconnus du grand public s'embarquent dans une gigantesque tournée médiatique pour prévenir l'humanité qu'une comète se dirige vers la Terre et s'apprête à la détruire.
 
 

C' est une terrible fable que nous conte Adam Mc Kay dans laquelle la comète est une métaphore du changement climatique ou de la pandémie que nous traversons.

A travers les tentatives du duo Léonard di Caprio/Jennifer Lawrence d'alerter toute la planète nous avons droit à un portrait au vitriol de la société toute entière. 

- Politiciens populistes irresponsables obnubilés par leurs stratégies électorales et qui ne prennent pas sérieusement en compte la magnitude du danger. Ici on change le duo Donald Trump et sa fille pour Meryl Streep et son fils.

- Les lanceurs d'alertes qui sont détenus pour divulguer des infos qui bénéficient à toute l'humanité mais qui sont classées "Secret Défense".

- Gourous des grands lobbys GAFA qui profitent éhontément d'une crise planétaire pour tenter d'accroître leur emprise et leurs profits.

- Militaires prêts à jouer les héros dans la plus grande tradition hollywoodienne pour créer du sentiment patriotique.

- Influences néfastes d'internet et des réseaux sociaux qui alimentent les pires théories négationnistes et qui créent de la confusion.Internet qui permet de manière frivole et superficielle l'émergence d'influencers qui vont manipuler les masses....internet où on trouvera tout, et le contraire de tout.

- Influences des médias qui sont souvent (mais pas toujours) au service des lobbys. 

- Les rebelles qui doutent de tout et qui tentent d'échapper au contrôle et au diktat des médias et GAFA's.

Au départ il y a ceux qui croient au danger, ceux qui le nient, et puis aussi ceux qui vont tenter de tirer profit de la situation.

Le metteur en scène vilipende notre égocentrisme et notre frivolité face à une catastrophe annoncée, une frivolité qui est illustrée, entre autres, par un couple de présentateurs télé qui font de l'audience en prenant tout avec dérision.

Le film dure plus de 2 heures 30 minutes et il n' y a pas la moindre longueur. Chaque plan apporte du sens dans cette fable au vitriol. C'est aussi du cinéma à grand spectacle avec d'énormes moyens techniques. On en prend plein la vue...

Le scénario réserve de nombreuses surprises mais, bien évidemment, je vous laisse les découvrir.

Attention: il faut aller jusqu'au bout du film car après le générique de fin il y a 2 scènes fondamentales, pleines de symboles et de poésie.

Vraiment, je tire mon chapeau aux scénaristes qui ont été réellement très inspirés.

Je n'ai rien vu d'aussi puissant depuis DOCTEUR FOLAMOUR de Stanley Kubrik. A l'époque Kubrik fustigeait nos délires en temps de guerre froide.

Cette fois-ci ce sont nos délires actuels qui sont passés à la moulinette.

Il y a un casting de rêve avec Léonardo di Caprio, Meryl Streep, Jennifer Lawrence, Cate Blanchett, Ariana Grande qui s'autoparodie dans le film...

Et puis il y a un autre aspect dans ce film qui m'a marqué, et je m'en explique :

la caricature n'est finalement pas si caricaturale que ça car j'ai moi-même entendu certaines personnes de mon entourage l'année dernière me dire des énormités aussi monstrueuses que celles qu'on entend dans ce film qui me renvoie à des situations tendues que j'ai vécues. C'est troublant.

Le film est très fort car il nous interpelle tous...personne n'en sort indemne. DON'T LOOK UP est aussi une oeuvre chorale avec de très nombreux personnages et le spectateur s'identifiera à un ou à plusieurs d'entre eux...

Cette oeuvre en forme d'énorme farce tragi-comique est un terrible portrait de ce que nous sommes devenus en ce début de XXI ème siècle: une civilisation oú le simple bon sens semble s'être dissous, une civilisation en manque de repères dans laquelle les gens ne peuvent plus s'accrocher à la moindre vérité tangible, une civilisation où certaines valeurs humaines fondamentales semblent s'être inversées.

 

 

 

 

PS: Notez que sur cette chanson très romantique d' Ariana Grande, avec de grands airs à la Céline Dion dans TITANIC, sont glissées ici ou là des paroles assez crues qui sont en décalage avec cette belle musique et avec le reste du texte.

Par exemple, elle balance à un moment donné " On a vraiment merdé !" ...We really fucked it up,fucked it up this time...

 Elle dit aussi : Turn off that SHIT FOX News...etc...

Mais le plus ridicule, c'est qu'elle met en parallèle et sur le même plan ses problèmes sentimentaux d'adolescente fleur bleue avec ceux provoqués par la fin du monde...Plus ridicule, tu meurs !

 

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 07:20

Bonjour les amis,

L' actualité espagnole a été marquée ce mois-ci par le fait que le tribunal constitutionnel a déclaré illégale l' amnistie fiscale honteuse décidée en 2012 par le gouvernement de Mariano Rajoy.

Cette annulation du tribunal constitutionnel n' aura aucun effet pour les personnes qui ont bénéficié de l' amnistie car il n' y aura pas de mesure rétroactive, mais bien évidemment, c' est un sérieux revers que le tribunal inflige à l' actuel gouvernement.

Son ministre du budget Cristobal Montoro dont l' opposition réclame la démission a dû se justifier, en expliquant que personne ne prend ce genre de mesures de gaieté de coeur mais que, selon lui, c' était un moyen efficace de faire revenir des capìtaux vers la péninsule ibérique.

Sachez que pour les fraudeurs cette amnistie permettait de rapatrier des fonds qui auraient dû être taxés de l' ordre de 30 % en payant en moyenne 3%.Une affaire vraiment juteuse pour les délinquants financiers qui deviennent instantanément blanchis et libres de tout pêché aux yeux du fisc après avoir fraudé ! Un mauvais exemple immoral et démoralisant pour le reste de la citoyenneté.Parmi les 30 000 personnes qui ont bénéficié de cette amnistie il y a eu entre autres Rodrigo Rato, ex-ministre et ex-directeur du FMI qui en a profité pour faire revenir en Espagne de l' argent provenant ( selon lui) de sa famille. Pour la petite histoire sachez que durant les années 90 j' avais entendu ce même ministre venir à la télé nous faire la morale et vilipender les mauvais citoyens fraudeurs. Quel dommage qu' il n' ait jamais songé à appliquer à lui-même ces grands principes qu' il prétendait imposer aux autres.

Durant son discours de justification des bienfaits de l' amnistie fiscale Cristobal Montoro a fait une métaphore en parlant de poissons qui nagent au fond de la mer et qu' il faut attirer avec des appâts ( les fameux 3% ).

Alors l' une des émissions d' humour de la chaîne de télé LA SEXTA ( genre le petit journal de Yann Barthes) a transformé la déclaration de Montoro en petite chanson parodique en la reprenant mot à mot .

Voici cette petite chanson sous-titrée en espagnol ( j' ai mis la traduction dans la suite de l' article).

Voici une traduction approximative

En el fondo del mar

au fond de la mer

los pececitos se van

les petits poissons s' en vont

o se quedan com están

ou alors restent là où ils sont

Hubo que poner un cebo, claro

Il a fallu mettre un appât, bien sûr

Es que esto si no, no funciona

Car sinon ça, ça ne marche pas...

Alors ce petit montage est quand même assez hilarant car l' équipe du programme de LA SEXTA n' a rien changé au discours du ministre.Ils ont repris sa voix réelle qui est un peu nasillarde et son discours au mot près, simplement en l' intégrant à une petite musique entraînante et accrocheuse.Alors maintenant que vous avez bien compris le contenu de la chanson, revisionnez à nouveau la vidéo en appréciant les expressions et gestes du ministre, notamment ses mains qui expliquent que " sinon ça ne marche pas..."

Cette chanson est déjà en train de faire un petit carton et risque d' animer toutes les nombreuses soirées et fêtes populaires en Espagne durant cet été.Les gens commencent à danser sur cet air et les enfants font des petites chorégraphies marrantes avec les petits poissons qui nagent au fond de la mer.

A la maison c' est la blague de la semaine, et mon fils et moi n' arrêtons pas de chantonner de manière rigolarde et complice EN EL FONDO DEL MAR en nous esclaffant...

Et oui, en 2012, on s' était tous insurgé de manière véhémente contre cette amnistie fiscale complètement immorale qui permettait aux grands délinquants internationaux de rapatrier des capitaux après avoir fraudé de manière éhontée.

Aujourd' hui le tribunal constitutionnel nous donne raison mais ça ne sert plus à rien si ce n' est à rendre impossible toute nouvelle amnistie à l' avenir...alors, autant prendre cela en dérision et chanter cette mélodie qui tourne de manière obsédante dans ma tête tout autant que la Macarena en 1995 ...

En el fondo del mar, en el fondo del mar...los pececitos se van...o se quedan com están...

 

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 18:52

Bonjour les amis,

Aujourd' hui j' ai eu une journée un peu lassante.Fin de semaine: élèves fatigués avec en prime un de mes groupes qui ne s' est pas très bien comporté, ce qui a provoqué une grosse colère à 5 minutes de la fin de la classe.Demain je sévirai...je remettrai les pendules à l' heure....

Je suis donc rentré chez moi un peu triste et pensif...Que fais-je ? Quel est le sens de mon action pédagogique ? Faut-il reprendre certaines choses à la base ?...Casser certaines mauvaises habitudes ?

J' étais donc perdu dans mes pensées philosophico-pédagogiques quand je suis aller jeter un coup d' oeil sur ma boite mail et que je suis tombé sur un lien qu' un bon ami m' avait envoyé et que voici:

Ça date déjà de 2011 mais je ne connaissais pas...Que vous dire mes amis ?

Ça m' a fait du bien...d' un seul coup je me suis senti moins seul...!

Les paroles décalées et rigolardes d' Oldelaf illustrées par les regards silencieux mais si expressifs de ces personnages.Quel bonheur !

Il y a une fausse rime aussi.On s' attend à ce qu' il dise " ça fait mal"...et il balance " ça fait ch..."

Et puis appréciez la montée vocale à la fin de la chanson...trop beau, cette parodie...ça ressemble à Starmania mais au second degré...!

Que c' est bon !

Bonne fin de journée les amis...ça y' est ça va mieux...je suis de bonne humeur d' un seul coup !

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 10:31

Bonjour les amis,

la démagogie est omniprésente dans les discours politiques.On pourrait même dire que plus la crise est profonde et plus le discours tenu par certains responsables est populiste et démago.

Ce travers n' est cependant pas une exclusivité du langage politique et on en retrouve des traces depuis très longtemps dans les chansons de certains artistes.Ce phénomène était dénoncé avec pas mal d' humour par Jean-Jacques Goldman dans sa chanson " C' est pas vrai".

L' un des personnages de la chanson ( on imagine qu' il s' agit d' une jeune chanteuse en vogue) dit:

"I love you vous êtes vraiment super"... à 4 minutes 22 secondes

En fait, on imagine bien que ce qu' elle pense VRAIMENT serait plutôt: " Plus vous m' aimez et plus je vous trouve super..."

Alors faisons un petit tour rapide de la question avec ces artistes qui aiment flatter leur public ou une partie de celui-ci

Commençons par Enrico Macias dans les annés soixante qui passe la pommade aux " Gens du Nord".

Il chante notamment " si leurs maisons sont alignées, c' est par souci d' égalité"...Bon charrie pas trop, camarade Enrico: si les maisons sont alignées c' est surtout par souci d' optimisation des décideurs de l' époque...pareil pour les banlieues ouvrières anglaises...

En 1969 le festival de Woodstock a été aussi un festival de démagogie.Certains forceront un peu trop la note sur la case " bons sentiments".Il y aura entre autres John Sebastian qui sera parodié dans la rubrique à brac de Gotlib qui lui fait dire:" Vous êtes tous une super bande de chouettes copains".

Ça fera donc, si j' ai bien compté, plus de 500 000 super chouettes copains !

je n' ai pas retrouvé l' extrait le plus significatif du film Woodstock mais sur cette vidéo, il leur dit à tous" You are beautiful" à 3 minutes 10 secondes

Je me souviens avoir assister à une première partie d' Alvin Lee dans les années 70 à Cambrai.Le jeune chanteur dont j' ai oublié le nom avait dit en montant sur scène."Je dédie cette chanson à tous ceux qui sont derrière des barreaux" et tout le public l' avait applaiudi de manière" néphrétique" .Et bien non mon con, arrête tes conneries...il y a aussi d' authentiques monstres derrière les barreaux, des monstres dont il faut se protéger !

Je me souviens aussi d' un concert entre élèves de mon école en région parisienne.

L' un d' entre eux était monté sur scène en disant " Je suis breton" et tout le monde l' avait applaudi comme si c' était un mérite ou un titre dont il pouvait se glorifier...

L' artiste qui est passé sur scène derrière lui ne savait plus comment se présenter,alors il a dit d' un air un peu penaud:

" Moi je suis du centre..."

et alors du coup,un de mes copains un peu facétieux s' est levé dans le public en applaudissant bien fort et en criant:

" Ouaiiiis ..SUPER...Il est du centre...!!! " histoire d' amener un peu de dérision salutaire.

Il y a une chanson dont j' ai horreur:" Je suis Rital" de Claude Barzotti.

Bin justement moi aussi je suis rital et je ne supporte pas son " je suis rital et je le reste".Barzotti fait de gros clins d' oeil vulgaires à une partie de son public.Bin non, mon con, il faut être rital bien sûr et aussi savoir s' enrichir des autres.

D' ailleurs je ne vais pas mettre la vidéo car elle m' énerve trop. Sortez-moi ce clown de barzoto-pas-rigolo et remettez -moi Reggiani

Alors comment dire " Je vous aime" à son public avec classe et sans tomber dans la démagogie la plus vulgaire.

Réponse ci-dessous en 5 minutes

Magnifique déclaration d' amour de Barbara à son public

J' essayais aussi de réfléchir, par antithèse, aux artistes qui ne cherchent pas forcément à plaire à tout le monde.Parmi eux il y a Léo Ferré, le vieux lion, pour qui j' ai beaucoup de tendresse et d' affection et à qui je pardonne certaines outrances.

Leo Ferré, éternel révolté, qui semblait toujours en vouloir à la Terre toute entière...toujours prêt à faire un bras d' honneur.Voici 29 secondes d' imitation et de parodie...

Je ne suis pas fan de Le Luron mais là j'accepte quand même sa parodie.Et puis il faut savoir rire aussi de ceux qu' on aime...

Je terminerai ce petit billet sur ces chanteurs qui veulent plaire à tout le monde ou flatter leur public ( ou une partie de celui-ci) en disant que , même si je me moque un peu gentiment de leurs travers, je les préfère quand même , et de loin, à ces rappeurs qui ne véhiculent que des messages de haine, qui utilisent la langue française comme un marteau pilon et qui tabassent leurs bonnes femmes.

Et puis ajouter aussi que les chanteurs qui aiment VRAIMENT leur public sont généreux et donnent toute leur énergie sur scène et en ressortent lessivés.Edith Piaf avait dit à je ne me souviens plus quel artiste que s' il ne se sentait pas vidé à la fin d' un concert c' est qu' il n' avait pas bien chanté...Elle savait de quoi elle parlait la grande Edith.Elle savait se donner et TOUT donner à son public !

Partager cet article
Repost0