Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2021 7 24 /01 /janvier /2021 18:13

Bonjour les amis,

Il y a quelques jours, en sortant dans mon jardin, j'ai été témoin de nuées d'étourneaux formant des figures étranges dans le ciel.

C'est un spectacle toujours étonnant que de voir ces nuées d'oiseaux  faire et défaire à la vitesse de l'éclair des formes aussi étranges qu'improbables, des figures parfois complexes et qui se réinventent constamment, à l'infini, sans jamais se répéter.

Et aujourd'hui, je viens de tomber sur une explication mathématique qui révèle une partie de ce grand mystère de la nature...

Voici donc une partie de ce grand mystère résolue.

Il n' y a pas de leader, pas de grand chef, et n'importe quel individu peut déclencher un grand mouvement d'ensemble. Cette transmission par groupes de 7 permet de créer une dynamique aléatoire époustouflante. Assez merveilleux quand même...

Merveilleux, magique, et en même temps on se dit qu'on n'a sans doute accès qu'à une partie de l'explication et qu'il reste encore une part de mystère insondable dans ces murmurations.

Que rêver de mieux ?

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2017 4 30 /11 /novembre /2017 17:55

Bonjour les amis,

Dans la série " Je m' éclate tout seul...et je maîtrise la situation" ,  je vous présente une vidéo qui me laisse plein d' admiration.

On voit un peu mieux la glissade du canard sur le lac gelé sur ce lien facebook

Alors, ne me dites pas que c' est pas un atterrissage de pro, ça...La même scène passée au  ralenti permet d' apprécier la maîtrise du volatile qui contrôle bien sa fin de course en évitant toute collision avec ses congénères, et ce, sans besoin de tour de contrôle...

Position d' approche parfaite

Position d' approche parfaite

Ça me laisse d' autant plus rêveur que tous les canards ne sont pas aussi expert.

Tous ne méritent pas leur brevet, et j' en apporte la preuve...

Un atterrissage de pro...
Partager cet article
Repost0
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 20:42

Bonjour les amis

Cet article est la suite de mon billet intitulé "La peregrinación" consacré à une chanson argentine qui fût reprise par Gilles Dreu en 1968 sous le titre d' Alouette.

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2016/09/la-peregrinacion.html

Gilles Dreu n' est pas le seul à s' être inspiré de chansons sud-américaines.

Il y a eu Hugues Auffray avec son épervier.

Remember

Ecoutez maintenant le classique folklorique vénézuelien qui l' a inspiré EL GAVILAN...gavilan qui justement veut dire épervier en espagnol.

Il y a eu par ailleurs plein de reprises d' EL CONDOR PASA d' origine péruvienne , y compris en France...

La PALOMA mexicaine aussi.

Michel Fugain, quant à lui avait repris un grand succès brésilien et nous invitait à faire comme l' oiseau, également.Une adaptation très réussie.

Sauf que la version brésilienne, ne parle pas du tout d' oiseau mais plutôt d' une personne qui a été abusée par son amant...VOCE ABUSOU...

Je terminerai ma petite série sud-américaine par une chanson de Lavilliers écrite sur une musique de Pascal Arroyo consacrée aux urubus du Brésil, ces vautours du désert, du sertao...

Ici, Lavilliers fait une très belle métaphore en comparant les multinationales américaines aux vautours du désert.

Urubus, vous n'avez pas de cri
Cri de chasse, cri d'amour, cri de peur
Urubus, vous attendez qu'on meure
Mort de faim, mort d'amour, mort de peur
Cercles noirs cisaillants le ciel vide
Sans espoirs, attentifs et avides
Sans beauté, sans couleur et sans race
Obstinés, nettoyeurs et voraces
Anonymes citoyens solitaires
Charognards, utiles, élémentaires
Voyageur si tu plies, si tu tombes
Méfie-toi de l' ombre de ton ombre
Urubus, vous n'avez pas de cri
Cri de chasse, cri d'amour, cri de peur
Urubus, vous attendez qu'on meure
Mort de faim, mort d'amour, mort de peur
C'est ta vie qui ne tient qu'à un fil
Si tendu, si ténu, si fragile
Angle droit du désert du Sertão
Si stérile, si perdu, si brûlant
Le soleil, mangeur d'hommes et de fous
Immobile, efficace et tout roux
Trace encore quelques barreaux obliques
Entre toi et ta mort symétrique
Urubus, vous n'avez pas de cri
Cri de chasse, cri d'amour, cri de peur
Urubus, vous attendez qu'on meure
Mort de faim, mort d'amour, mort de peur
Le silence est un cri qu'on étouffe
Et la peur du sable dans ta bouche
La lumière un fusil dans les reins
La fatigue un foyer qu'on éteint
Tous tes pas dans la poussière qui danse
Sont comptés par le temps qui avance
Tu oublies et tu crois qu'il s'endort
Il te suivra jusqu'à Salvador
Tournez, Urubus
Quand la lumière des villes s'obscurcit vers le néon fragile !
Planez, Urubus
Au-dessus des soumis comme une ombre portée sur la vie !
Vivez, Urubus
Cachés dans vos buildings sans un cri, penchés sur vos plannings !
Vivez, Urubus
Glissez vos doigts d'acier dans nos démocraties avancées !
Tournez, Urubus
Donnez-nous un peu d'air et on vous laisse le phosphate et le fer !
Tournez, Urubus
Qui contrôlez le temps, mines d'or, de platine, de diamants !
Tuez, Urubus
Tout ce qui vous résiste, ce qui vit, qui respire, qui existe !
Fouillez, Urubus
Au fond de leurs entrailles, becs crochus, longs couteaux et tenailles !
Cherchez, Urubus
Ce qui nous fait marcher, ce qui nous fait rêver, nous aimer !
Planez, Urubus
Au-dessus du linceul que déchire le poing d'un homme seul !
Crevez, Urubus
Tombez comme des pierres sur la terre, le goudron en enfer !
Personne Urubus
Ne viendra vous becqueter
Même pas les fourmis rouges affamées
Urubus, les aigles sont déchus

Innombrables vous gardez les issues

Chansons françaises inspirées de volatiles sud-américains...

Lavilliers a écrit URUBUS en 1979...le moins qu' on puisse dire c' est que les choses ne se sont pas arrangées depuis...

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2015 1 13 /07 /juillet /2015 13:07

Bonjour les amis,

Cet article est la suite de mon billet " Opération sauvetage Martinet" que vous pouvez lire ICI.

Opération" SAUVETAGE MARTINET"...mise en application du plan B

Comme promis je vous donne des nouvelles de mon petit martinet après 15 jours de soins prodigués sans relâche afin qu' il puisse survivre et aller rejoindre le plus tôt possible ses congénères.

15 jours durant lesquels votre serviteur s' est occupé 6 à 7 fois par jour d' alimenter du mieux possible ce charmant petit oiseau très attachant, et très vaillant aussi.

Quand je l' ai recueilli il ressemblait à ça

Opération" SAUVETAGE MARTINET"...mise en application du plan B

Maintenant il ressemble plutôt à ça

Opération" SAUVETAGE MARTINET"...mise en application du plan B
Opération" SAUVETAGE MARTINET"...mise en application du plan B

Vendredi dernier nous avons appellé le centre de prise en charge des espèces protégées de Santa Faz près d' Alicante pour savoir si nous faisions ce qui était correct, notamment avec les exercices d' entraînement quotidiens de vols.Notre interlocuteur nous a expliqué qu' il faut être particulièrement attentif avec l' état du plumage car notre martinet bien-aimé doit faire un voyage de plus de 7000 km au mois d' août, un voyage qui doit l' emmener dans la moitié sud du continent africain.Si son plumage n' est pas en parfait état il n' arrivera pas à sa destination et tous les efforts pour le sauver auront été parfaitement inutiles.

Notre interlocuteur nous demande si nous voulons bien leur céder la prise en charge de notre martinet, prénommé CHARLIE GASTON, afin qu' ils puissent maintenir au mieux ses bonnes conditions physiques, et bien évidemment, je n' hésite pas une seule seconde et j' accepte de bon gré, parfaitement conscient que je ne suis pas la personne la mieux à même de gérer au mieux ses chances de survie.

Puis je retourne voir mon petit oiseau, en le regardant de près au fond des yeux, et je lui glisse à l' oreille:

" Bin dis donc mon pote...tu vas en voir du paysage !!!!..."

Regardez la carte de son itinéraire ci-dessous...impressionnant, hein ?...il pèse à peine 40 grammes !

Opération" SAUVETAGE MARTINET"...mise en application du plan B

Impressionnant aussi, le fait que tout est programmé dans son petit cerveau.Ses parents n' ont rien à lui apprendre...tout est dans son ADN...Miracle de l' évolution et de la nature...

J' ai profité de mes dernières heures avec Charlie pour l' observer attentivement.Tout, chez lui, est une merveille de design naturel et d' adaptation: ses petites pattes fines et griffues qui lui permettent de s' accrocher à n' importe quelle surface....la forme de ses ailes...leur galbe parfait surtout quand ils les ramène sur lui et se tapit sur ma main.

Voilà, je vous passe les détails de notre séparation.Le responsable qui est venu le récupérer m' a dit que son plumage était impeccable et que c' était évident que je m' en étais très bien occupé pour obtenir un tel résultat.Il m' explique qu' au centre de récupération ils sont équipés de volières adaptées dans lesquelles Charlie pourra bien développer sa musculature et qu' il pourra décoller dans une quinzaine de jours.

AJE était satisfait, un peu fier de lui et très ému aussi au moment de lui dire au revoir pour une dernière fois...J' espère que dans un petit coin de son cerveau Charlie se souviendra qu' il a un bon ami espagnol quand il reviendra par ici...et à partir de l' année prochaine, quand j' observerai les vols de martinets à travers mon jardin je pourrais toujours imaginer que ce sont les descendants de Charlie.

Au revoir Charlie...et bonne chance...so long !

Signé: ton ami pour toujours

Opération" SAUVETAGE MARTINET"...mise en application du plan B

Liste de remerciements.

Ont participé à l' opération " Sauvons CHARLIE"

- Les établissements vétérinaires NEXO , et particulièrement le Dr Alberto qui a fait une auscultation gratuite du volatile

- Le centre de récupération de la faune Santa Faz qui s' occupe du plan B

- L' entreprise Mealworm qui a fourni les vers de farine qui ont fait les délices de Charlie

- L' entreprise italienne RAFF qui a fourni le pâté d' insectes

- Mes 3 chats Mishina, Gaia, et Balou qui ont résisté à leurs instincts criminels de serial-bird-killers et qui n' ont pas agressé Charlie...Souvent ils m' observaient très attentivement quand je lui donnais à manger, et au fond de leurs regards perplexes, je croyais deviner des pensées du genre: " Il est bizarre notre boss en ce moment...là, franchement, il se complique un peu la vie quand même, parce que nous, on pourrait lui résoudre son "problème-charlie" en 5 secondes chrono..."

- Mes amis lecteurs bloggers et autres qui nous ont soutenu, y compris dans les moments "d' angoisses et de doutes"...

- Un certain bon ami qui a relevé un paradoxe qui m' avait échappé et que je n' oublierai pas.Il m' avait écrit:

" Salut AJE. Au moins tu peux passer ta journée à vider des vers sans te saouler la gueule...! "

Effectivement, c' est bien vu et tout le monde ne peut pas en dire autant...

-Mes deux enfants qui m' ont aidé à alimenter Charlie sans lui faire mal...Ça nous a valu quelques bonnes engueulades ( je n' ose pas dire prises de becs) sur la meilleure façon de s' y prendre.Leila a été indiscutablement la plus talentueuse pour lui ouvrir délicatement le bec.

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 16:36

Bonjour les amis,

Depuis dimanche dernier nous avons un nouveau locataire à la maison.Ma fille est revenue d' un village voisin avec un martinet tombé du nid...En espagnol , martinet se traduit par " vencejo", prononcer " veine-cé-ro" avec accent tonique sur le cé ,mais le r est une approximation car c' est la fameuse jota qu' il faut prononcer.

L' oiseau est déjà bien formé mais ne sait pas encore voler de ses propres ailes.

Il ressemble à celui qui est sur la photo ci-dessous

Opération sauvetage martinet...
Opération sauvetage martinet...
Opération sauvetage martinet...

Le problème c' est que le martinet est un insectivore et qu' il ne survit pas en captivité.Le nôtre n' ouvre pas bien son bec spontanément pour manger et il faut le forcer un peu, délicatement avec les doigts, et séparer les 2 mandibules sans lui faire mal.

Je lui donne des vers de farine et il a l' air de se régaler.Il déglutit bien, assez goulûment et avec force...Ça c' est plutôt bon signe !

Par ailleurs la peau du ver est trop dure ( il la rejette), et il faut donc que je vide l' intérieur de l' insecte pour lui offrir en bouillie...une purée pleine de protéines bien nourrissante et hydratée.

Ça a l' air simple mais pour arriver à lui concocter 2, 5 millilitres a de bouillie d' insecte 4 à 5 fois par jour, ça requiert pas mal de boulot ( ça tombe bien car je suis presque en vacances).

J' ai appellé un centre de prise en charge d' oiseaux protégés mais, d' une part c' est un peu loin de chez moi, et d' autre part ils me disent qu' ils sont un peu débordés avec les martinets...

Ils m' ont expliqué que eux utilisent une sonde et injectent directement dans l' estomac avec une seringue une bouillie faite de croquettes pour chatons mélangée avec un oeuf dur.Tous les 3 repas ils donnent aussi quelques criquets ou une sauterelle...malheureusement j' ai fait quelque recherches près de chez moi mais je n' ai pas trouvé ce genre d' insectes .Par ailleurs je n' ose pas le gaver de peur de lui faire mal, surtout que l' oiseau fait bien l' effort de déglutir par lui-même...

Voila, les amis, je fais ce que je peux mais je suis pessimiste pour mon petit martinet auquel je suis déjà très attaché.Je ne lui donne pas une chance sur mille car il faut à tout prix qu' il arrive à voler de ses propres ailes.

Et puis je vous fais une dernière confidence:les petits oiseaux tombés du nid me font énormément de peine...J' imagine leur incompréhension et leur désarroi:passer d' un nid douillet pour tomber dans un monde hostile où la maman protectrice a disparu...c' est atroce !

Enfin, je pense que j' ai été traumatisé dans ma petite enfance par un de mes voisins à peine plus âgé que moi,un vrai connard celui là, qui prenait plaisir à torturer les animaux et qui avait zigouillé de manière atroce des oisillons sous mes yeux .Vous n' allez pas me croire mes amis mais cette scène insupportable, je m' en souviens encore parfaitement plus de 45 ans plus tard...et si un jour, par malheur, quelqu' un faisait du mal à des oisillons sous mes yeux il pourrait déclencher chez moi une réaction violente..

Opération sauvetage martinet...
Opération sauvetage martinet...

Bonne fin de journée les amis.J' aimerais bien que cette histoire se termine bien et que je puisse vous annoncer dans quelques jours ou semaines l' envol définitif de notre martinet mais rien n' est moins sûr.

PS: j' ai 3 chats très intelligents qui, malgré leur instinct et un regard sur notre martinet qui parfois en dit long et ne trompe pas, ont parfaitement compris qu' on ne peut pas le croquer ...les autres martinets oui, mais pas celui-là...pasque çui là c' est le nôtre !

PS nº2 :Aujoud' hui c' est l' anniversaire d' Alex.

20 ans déjà pour mon petit bonhomme !

Lui aussi, tout comme Leila, est largement mis à contribution dans l' opération " sauvetage du martinet "

Partager cet article
Repost0