Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 septembre 2022 7 11 /09 /septembre /2022 08:09

Bonjour les amis,

Le récent décès de la Reine Elizabeth II sera l'occasion pour les britanniques d'organiser des cérémonies très solennelles et en grande pompe  comme seuls eux savent les faire.

En ce moment particulier me revient en mémoire l'une des plus belles musiques pour funérailles composée en 1695 par Henry Purcell lors du décès de la Reine Mary.


 

Musique pour les funérailles de la Reine Mary de Purcell

Music for the funeral of Queen Mary (la musique pour funérailles de la Reine Mary) est un anthem (une forme de motet anglais) qui comprend trois pièces pour choeur, ainsi qu'une pièce instrumentale  intitulée Canzona qui a le caractère d'une marche funèbre.

Voici le texte des parties chorales accompagné d'une traduction en français.

Musique pour les funérailles de la Reine Mary de Purcell
Musique pour les funérailles de la Reine Mary de Purcell
Musique pour les funérailles de la Reine Mary de Purcell

Voici maintenant le début de la marche jusqu'à la Canzona

Voici l'oeuvre dans son intégralité

Je vais juste ajouter que Purcell mourût la même année qu'il composa cet anthem, et que cette oeuvre fut donc interprétée à ses propres funérailles, pour la plus grande gloire du plus grand des compositeurs que l'Angleterre ait  jamais porté au monde.

Je terminerai avec une note un peu personnelle. J'ai entendu pour la première fois cette musique lors de la projection du film de Stanley Kubrik ORANGE MÉCANIQUE.

Une version retravaillée aux synthés par Wendy Carlos (un des précurseurs du genre). Wendy s'appelait Walter à l'époque et c'est plus tard qu'il a changé de sexe.

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2022 5 09 /09 /septembre /2022 08:38

Bonjour les amis,

La reine Elisabeth II s'est éteinte.

Quand j'ai appris la nouvelle j'ai cru pendant 3 secondes que c'était un signe inéquivoque de l'approche imminente de la fin du monde...et puis, je me suis dit qu'elle avait quand même 96 ans et je me suis tranquillisé un peu.

A l'heure où tous les experts en têtes couronnées nous expliquent à la télé en long, en large et en travers toutes les étapes de son très long règne, je suis frappé par un incroyable oubli de tous les commentateurs.

Mais je suis là pour réparer ça.

Elisabeth II restera définitivement dans l'histoire comme la seule Reine qui a réussi à mettre d'accord les punks et les fans de Heavy Metal !

J'en veux pour preuve ce morceau punk des SEX PISTOLS repris avec un certain succés par le groupe de heavy metal MOTÖRHEAD.

 

Pour ceux qui auraient la mémoire courte voici la version originale qui fut l'hymne de toute une génération punk !

Il fallait rendre à César ce qui est César, et à Elisabeth ce qui lui revient.

C'est maintenant chose faite et que son âme puisse reposer en paix. 

Partager cet article
Repost0
20 août 2022 6 20 /08 /août /2022 08:01

Bonjour les amis,

Ce matin je me suis levé avec l'envie d'écouter HOMECOMINGS un morceau que j'affectionne particulièrement du guitariste belge Philip Catherine. HOMECOMINGS est extrait de l'album GUITARS qui fût publié en 1975 et qui est probablement son meilleur album.

Le morceau est construit sur une progression d'arpèges un peu étranges et envoûtants. Philip Catherine laisse courir la batterie comme le son d'un métronome qui maintient et martèle de manière implacable la régularité du tempo pendant que sa guitare électrique nous emporte très loin et très haut. Une guitare très inspirée qui, tel un cerf-volant, se livre à des digressions asymétriques, parfois improbables, souvent aussi vertigineuses qu'une chute libre, mais qui finit toujours par retrouver son équilibre et la sérénité du tempo original. 

Notez au passage que cette pièce composée en 1975 a très bien veilli et qu'elle n'est pas trop marquée par le son de son époque. C'est un beau thème intemporel qui n'a pas pris la moindre ride.

Donc en faisant ce matin une recherche rapide sur youtube pour remettre la main sur le morceau de Catherine je suis tombé tout à fait par hasard sur une version acoustique du musicien turc Erkan Ogur.

Cette fois-ci le tempo est plus lent. On peut apprécier et savourer pleinement toutes les harmonies de HOMECOMINGS.

Je crois, mais je n'en suis pas très sûr, qu'il doit y avoir au moins trois guitares différentes qui se superposent, qui s'interpellent et qui se répondent

HOMECOMINGS méritait bien sûr une version purement acoustique. Celle d' Erkan Ogur est de toute beauté.

La voici.

PS: Pour ceux qui s'intéressent à l'écriture du morceau voici une vidéo très sympa de Catherine qui explique de manière un peu improvisée d'abord sa progression d'arpèges, puis comment le thème vient se greffer dessus.

Partager cet article
Repost0
18 août 2022 4 18 /08 /août /2022 17:50

Bonjour les amis,

C'est en écoutant cette semaine un podcast de France Culture sur le roman  de Tolkien le Seigneur des anneaux que j'ai découvert Nicola MATTEIS, un compositeur italien dont j'ignorais la simple existence.

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/la-culture-change-le-monde/le-seigneur-des-anneaux-de-john-ronald-reuel-tolkien-un-roman-qui-change-le-monde-8127629

Dans l'émission consacrée au Seigneur des anneaux, c'est l'extrait musical suivant qui a été choisi pour illustrer la fête d'anniversaire chez les hobbits au début du roman.

 

Alors, avouez que cette pièce pleine d'allégresse et très enlevée est assez savoureuse et qu'on imagine bien nos sympathiques hobbits éxécutant  gaiement sur elle des pas de danses d'un pied alerte.

Mais revenons un peu à Matteis.

Né en 1654 en Italie, il s'implanta en Angleterre où il fut accueilli avec une grande ferveur en raison de sa virtuosité au violon.

Comme d'autres italiens itinérants son art a eu un impact sur l'Angleterre, un art se distinguant par son talent, son style brillant et ses solos. 

Voici sa biographie.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicola_Matteis

Finalement j'étais parti sur un podcast de France Culture qui me devait me donner envie de me plonger dans la trilogie de Tolkien mais c'est surtout Matteis et sa merveilleuse sarabande qui sont restés dans mon esprit.

La trilogie ça sera pour plus tard...

 

Nicola Matteis (Godfrey Kneller, 1682)

Nicola Matteis (Godfrey Kneller, 1682)

Partager cet article
Repost0
10 août 2022 3 10 /08 /août /2022 15:02

Bonjour les amis,

le 3 août 2019 nous étions allés avec mon groupe choral polyphonique CADENZA chanter une messe à Alacalá de la Jovada, une petite localité espagnole de l'arrière-pays valencien.

Je vous en avais parlé dans ce petit billet.

Depuis il y a eu la pandémie, une interruption de 2 ans, et cette année nous y sommes retournés pour chanter la messe de la sainte patronne de la localité.

Je vous mets en lien deux extraits de la messe sur notre page facebook:

D'abord THE LORD BLESS YOU AND KEEP YOU de John Rutter.

https://www.facebook.com/GRUP-POLIF%C3%92NIC-CADENZA-650865398435680/videos/1047459715942829

Et ensuite un extrait de l' ALLELUYA de Haendel.

https://www.facebook.com/650865398435680/videos/1719563235058878

On voit bien sur ces deux liens facebook que l'église est très petite et que nous sommes un peu entassés à droite de l'autel. Ceci étant dit, nous nous entendions très bien entre nous (très important pour le chant choral que les 4 cordes s'écoutent bien) et par ailleurs, vu la petite taille du lieu, nous percevions parfaitement aussi ce qu'entendait le public. Nous étions en parfaite prise directe avec nos auditeurs. Finalement, chanter dans une petite église peut se révéler assez savoureux et provoquer un plaisir quasi charnel !

Comme d'habitude, après la messe, nous attendait dans un petit restaurant en plein air près de la piscine municipale d' Alacalá, la traditionnelle paella de rigueur...car n'oubliez pas, chers amis, que la paella n'est pas espagnole, elle est valencienne! Le vrai savoir-faire est chez nous !

Chanter dans une petite église...
Chanter dans une petite église...

Le 16 août prochain nous irons chanter une messe à l'église de la Asunción de Denia en l'honneur de Saint Roch (qui, par ailleurs, était de Montpellier). C'est une église bien plus grande que celle d' Alcalá et dont le grand orgue vient d'être restauré.

Le choeur se situera en hauteur dans la partie antérieure de l'église (tout en haut du narthex), et de là, c'est plus difficile de savoir ce que le public entend en bas.

Il n'y a pas de retour. On sait ce qu'on chante mais on ne peut pas apprécier directement le rendu sonore pour les auditeurs de ce que nous produisons.

Souvent dans ces cas-là, à la fin de la messe, il nous arrive de poser aux amis qui sont dans le public des questions qui doivent leur paraître naïves, des questions du genre:

" Ça a été ? C'était bon? On entendait bien? Le son était équilibré ?"

 

Evidemment, pendant les répétitions, il y a toujours quelqu'un en bas de l'église pour nous donner des indications mais c'est quand même bizarre ce manque de retour. J'y ajouterai que quand l'église est grande il y a carrément un écho qui se produit donc le son nous revient mais avec un temps de retard, ce qui ne fait qu'accroître une fausse sensation de cacophonie pour nous, mais pas pour les auditeurs.

Par ailleurs, quand on chante juste à côté d'un grand orgue traditionnel, on a l'impression que celui-ci bouffe littéralement tout l'espace sonore. On peut même avoir la tentation de chanter plus fort (trop fort) pour compenser l'effet produit par l'orgue qui semble nous dévorer parfois, comme un ogre sonore.

On a l'impression qu'on ne nous entend plus mais cette impression est partiellement fausse.

Jeudi dernier je suis allé faire une répétition  dans cette église de Denia. J'ai tout de suite noté un déséquilibre entre le volume de l'orgue et celui de notre choeur. J'avais demandé à l'organiste si elle pouvait baisser un peu le volume de l'orgue mais elle m'a répondu que non, en tout cas, pas sur cet instrument-là.

Parfois, sur certains instruments, l'organiste peut régler le volume en ouvrant ou en fermant un certain nombre de tuyaux mais ce n'était pas le cas de l'instrument de cette église-là. Il fallait faire jeu égal avec son volume imposant et puis basta !

 Quand je suis rentré chez moi après notre répétition je me suis rendu compte que j'avais forcé la voix, que celle-ci était un peu cassée. Sans m'en rendre compte j'avais essayé de compenser l'omniprésence de l'orgue. Je retiens la leçon. Le 16 août je ne commettrai pas la même erreur. J'utiliserai davantage la technique vocale, la sustentation de la voix par le diaphragme, et j'éviterai de forcer au niveau de la gorge. En fait, il faut toujours éviter de forcer au niveau de la gorge...c'est le B-A-BA...

Partager cet article
Repost0
5 août 2022 5 05 /08 /août /2022 17:37

Bonjour les amis,

On ne présente plus la Pavane de Gabriel Fauré, une oeuvre pour petit orchestre qui fut présentée pour la première fois au public le 25 Novembre 1888.

Cette oeuvre inspire plein de belles adaptations à un, deux, trois ou quatre instruments.

En voici une première, toute simple, à la guitare, de Robert Lunn.

Ce qui est intéressant ici c'est la manière avec laquelle Robert Lunn imite l'oeuvre orchestrale originale, fait sonner certaines notes (celles de la mélodie) et étouffe d'autres avec sa main droite (celles de l'accompagnement). Ce n'est pas si aisée car tout se fait en même temps, les notes qui durent et celles qui sont étouffées. Mais écoutez plutôt sur les trois premières minutes de cette vidéo...J'aime beaucoup le contraste entre la mélodie qui sonne et l'accompagnement harmonique "étouffé".

Je vous propose maintenant une adaptation un peu plus jazzy  écrite pour deux guitares.

J'aime beaucoup l'introduction de Steve Erquiaga qui précède l'arrivée du thème hyperconnu.

En fait, j'adore cette intro...c'est même pour elle que j'ai écrit ce court billet.

En fait, cette intro, elle me prend la tête !

Steve Erquiaga

Steve Erquiaga

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2022 7 31 /07 /juillet /2022 12:05

Bonjour les amis,

Nous sommes au coeur de l'été, de la saison des festivals de Jazz, et le grand guitariste américain Al di Meola est en tournée en Europe en ce moment.

J'ai découvert grâce à sa page facebook AVA'S DANCE IN THE MOONLIGHT, un morceau  que je ne connaissais pas.

Ce qui est intéressant c'est, entre autres, la genèse de cette pièce. Al di Meola raconte que sa fille de 4 ans était descendue  dans son studio un soir alors qu'elle ne pouvait pas trouver le sommeil.

Al di Meola tenta de lui jouer quelques notes d'une berceuse à la guitare, et puis la petite fille se mit à à faire tournoyer ses mains et à initier quelques mouvements de ballerine, ce qui donna l'idée à Al di Meola d'improviser un arpège pour accompagner ces premiers mouvements de la fillette. On entend cet arpège à 18 secondes sur la vidéo que je mets en lien ci-dessous.

J'aime beaucoup cette idée d'un père observant les premiers balbutiements artistiques encore très aléatoires mais pleins de grâce de sa petite fille de 4 ans et qui s'en inspire pour l'accompagner d'un arpège étrange, magnétique et un peu envoûtant sur lequel il a ensuite composé une pièce assez poétique, d'inspiration hispanique, au thème lancinant.

La musique se crée souvent comme ça....sur un hasard, sur un imprévu...sur une inspiration soudaine...sur une simple idée de départ qui jaillit....et puis, ensuite, plus tard, le talent et l'inspiration font le reste...

Voici une répetition de cette pièce, en duo cette fois-ci, avec deux guitares acoustiques, près du lac de Garde qu'on peut admirer en arrière-fond.

C'est un thème que peut s'interpréter de mille façons. Voici maintenant Al di Meola qui le reprend de manière très convaincante à la guitare électrique. Plus percussif et bourré d'énergie !

 

Voilà, trois versions différentes d'une même pièce:

- sur la première vidéo une version complètement orchestrée

- sur la deuxième une répétition à deux guitares d'une version plus intimiste

- sur la troisième  une interprétation  complètement rock, ou si vous préférez jazz-rock.

Personnellement j' ai un faible pour les propositions 2 et 3.

Quand les mains d'Ava se mirent à tournoyer et à dessiner des formes dans l'espace...
Partager cet article
Repost0
9 juillet 2022 6 09 /07 /juillet /2022 14:44

Bonjour les amis,

Nous allons travailler bientôt avec mon groupe choral CADENZA un arrangement vocal à quatres voix de BECAUSE, la chanson des Beatles. C'est un arrangement qui va demander beaucoup de précision d'ajustement et de finesse entre nos 4 cordes (sopranos-contraltes-ténors- basses).

Je viens d'apprendre à ma surprise que Lennon s'était inspiré du premier mouvement de la Sonate au Clair de Lune de Beethoven pour écrire cette très belle chanson.

Commençons donc par écouter les deux pièces originales.

Alors, même si le thème mélodique n'est pas le même, vous aurez remarqué tout de suite une certaine similitude dans les arpèges d'accompagnement (piano pour Beethoven et clavecin Baldwin et guitare pour les Beatles).

Je vous mets ci-dessous une vidéo espagnole explicative.

Même si vous ne comprenez pas la langue de Cervantes, Cesar Muñoz illustre bien musicalement  au bout de 3 minutes comment le piano a été substitué par un clavecin et par le synthétiseur Moog par George Martin, et aussi par les arpèges de la guitarre de Lennon. George Martin était le producteur et était aussi considéré comme le  5ème Beatle. Son grand travail orchestral dans les compositions du groupe était volontairement occulté pour des raisons de marketing. Il fallait à tout prix que les Beatles soient et restent fondamentalement un groupe romantique de 4 jeunes garçons dans le vent, mais, aucun d'entre eux n'avait en réalité la formation musicale nécessaire ni les connaissances harmoniques pour composer les arrangements élaborés de cette chanson, notamment l'écriture des 3 voix.

Lennon et McCartney étaient d'excellents mélodistes et George Martin se chargeait du reste.

Martin a eu l'idée d'écrire ces 3 voix et de les multiplier chacune par trois pour donner un effet choral très réussi à la chanson.

Démonstration à 5 minutes sur la vidéo.

Lennon a fait la voix qui est dans le registre intermédiaire, Harrison la voix basse et McCartney celle du  registre aigü

Trois voix différentes donc répétées chacune 3 fois pour donner un aspect choral à la chanson. Démonstration à 5 minutes 58 secondes sur la vidéo.

CQFD !

 

Nous allons interpéter avec notre groupe choral cette chanson à cappella et ce sont nos voix qui prendront la place de certains instruments, et qui feront notamment ces fameux arpèges.

C'est donc une version arrangée par Roger Emerson que nous allons chanter.

La voici.

On attaquera les premières répétitions la semaine prochaine.

J'en salive déjà de plaisir...😋😀

Partager cet article
Repost0
17 juin 2022 5 17 /06 /juin /2022 05:38

Bonjour les amis,

nous sommes en train de rajouter au répertoire de notre groupe choral polyphonique une chanson que tous les espagnols et latino-américains connaissent mais dont j'ignorais l'existence jusque la semaine dernière. Il s'agit de LA MURALLA (prononcer "la mouralia"). C'est une chanson composée par le groupe chilien QUILAPAYÚN qui a mis en musique en 1972 un poème de l'artiste cubain Nicolás Guillén.

Dans ce texte la muralla (la muraille) est une métaphore qui se réfère à l'époque où les châteaux servaient à se protéger des invasions barbares. Ici la muraille devient le symbole d'une société humaine qui se prémunit de tous les maux de la Terre et dont la construction de manière solidaire (avec des  blancs et des noirs unis dans un même effort fraternel) est un appel à l'avènement d'une humanité idéale qui aspire à la liberté et à la justice.

Quant à la musique, composée sur sur un rythme à 3 temps, elle est, comme on pouvait s'y attendre de la part d'un groupe chilien, de facture très andine.

Dans la vidéo suivante on peut observer la ferveur du public pour lequel cette chanson est devenue une sorte d'hymne contre l'oppression.

Voici les paroles accompagnées d'un traduction sommaire et non littéraire, une traduction mot à mot.

Para hacer esta muralla
Pour construire ce mur
tráiganme todas las manos
Apportez toutes les mains
los negros sus manos negras
Noirs mains noires
los blancos sus blancas manos.
Blancs mains blanches.
Una muralla que vaya
Un mur qui ira
desde la playa hasta el monte
de la plage dans la brousse
desde el monte hasta la playa
de la montagne à la plage
allá sobre el horizonte.
au-delà de l'horizon.
Tun tun, ¿quién es?
Tun Tun, qui c'est?
una rosa y un clavel
une rose et un oeillet
abre la muralla.Ouvrez le mur.Tun tun, ¿quién es?
Tun Tun, qui c'est?
el sable del coronel
Sabre colonel
cierra la muralla.
Fermez le mur.
Tun tun, ¿quién es?
Tun Tun, qui c'est?
la paloma y el laurel
la colombe et le laurier
abre la muralla.
Ouvrez le mur.
Tun tun, ¿quién es?
Tun Tun, qui c'est?
el alacrán y el cienpies
les scorpions et les scolopendres
cierra la muralla.
Fermez le mur.
Al corazón del amigo
Au cœur de l'ami
abre la muralla.
Ouvrez le mur.
Al veneno y al puñal
Le poison et le poignard
cierra la muralla.
Fermez le mur.
Al mirto y la yerba buena
Au myrte et de menthe
abre la muralla.
Ouvrez le mur.
Al diente de la serpiente
Lorsque le serpent dent
cierra la muralla.
Fermez le mur.
Al ruiseñor en la flor.
Le rossignol dans la fleur.
cierra la muralla.
Fermez le mur.

Alcemos una muralla
Levons un mur
juntando todas las manos
toutes les mains agrippées
los negros sus manos negras
Noirs mains noires
los blancos sus blancas manos.
Blancs mains blanches.
Una muralla que vaya
Un mur qui ira
desde la playa hasta el monte
de la plage dans la brousse
desde el monte hasta la playa
de la montagne à la plage
allá sobre el horizonte.
au-delà de l'horizon.
Tun tun, ¿quién es?
Tun Tun, qui c'est?
una rosa y un clavel ...
une rose et un oeillet ...

J'ai essayé de trouver sur youtube, malheureusement sans succés, l'arrangement choral que nous allons interpréter nous-mêmes. Il s'agit de celui de Roberto Rodrigues (qui est probablement d'origine brésilienne) et qui a écrit un arrangement à 4 voix avec de belles tensions harmoniques, un arrangement dans lequel les sopranos, contraltes, basses et ténors se répondent et fusionnent parfois en formant de accords assez recherchés.

Alors je vous propose 2 autres interprétations chorales de qualité, avec de très belles voix,  pour que vous vous fassiez une idée, mais notre version à nous ne sera aucune des deux.

PS: Pour les petits jeunes de moins de 50 ans sachez que le groupe chilien QUILAPYÚN était en tournée en France en 1973 au moment du coup d'Etat d'Augusto Pinochet qui avait reçu un gros coup de main de la CIA pour faire tomber la démocratie chilienne dont le président démocratiquement élu était Salvador Allende qui est mort, en héros martyr, assassiné par la junte militaire. Plus tard, dans ses mémoires, le secrétaire d'Etat  Henri Kissinger confiera que le coup d' Etat chilien avait coûté aux américains l'équivalent d'un jumbo jet 747...Pas cher payé pour flinguer une démocratie...

Partager cet article
Repost0
20 mai 2022 5 20 /05 /mai /2022 07:15

Bonjour les amis,

C'est avec tristesse que j'ai appris que le compositeur grec Evángelos Odysséas Papathanassiou, dit VANGELIS, grand pionnier de la musique électronique, nous a quitté cette semaine à l'âge de 79 ans, suite à des complications liées au Covid.

Je ne vais pas vous proposer une rétrospective complète d'une très longue carrière mais partager avec vous certains moments qui m'ont marqué.

Tout a commencé en 1969 avec IT'S FIVE  O' CLOCK,  un hit international dans lequel on découvre pour la première fois Vangélis aux claviers du groupe les Aphrodite's child.

Peu après, il s'inspirera de la suite harmonique du Canon de Pachelbel, pour nous proposer RAIN AND TEARS. A l'époque les groupes sont très inspìrés par l'orgue de  Procol Harum dans son fameux Whiter shade of pale.

Mais rapidement Vangélis va entamer une carrière solo, et il fera partie des compositeurs qui vont utiliser les nouvelles possibilités musicales offertes par les synthétiseurs. Tout comme Richard Wright des Pink Floyd, Vangélis va travailler sur des nouveaux matériaux, en nous proposant des sonorités nouvelles, des timbres originaux qui vont enrichir sa musique.

Il le fera toujours avec bon goût, sans jamais tomber dans la vulgarité, ni la facilité.

Il mélangera à la fois des timbres acoustiques très naturels à des sons de synthèse.

Premier exemple avec un extrait de la bande sonore de L' APOCALYPSE DES ANIMAUX datant de 1973.

Un bel arpège à la guitare classique et le synthé qui égrène des notes cotonneuses qui invitent au voyage et à faire de doux rêves.

Voici le générique très connu l'oeuvre de Frédéric Rossif...très percussif !

Voici PULSTAR un autre thème très connu composé en 1976...très dynamique avec des explosions pleines d'énergie. 

Vangélis va composer d'innombrables musiques de films. Commençons par un thème devenu universel, celui des CHARIOTS DE FEU.

On continue avec la bande sonore de BLADE RUNNER, un film culte. La musique très omniprésente est un personnage du film à part entière.

Dans BLADE RUNNER Vangélis mêle des éléments à fois futuristes mais aussi nostalgiques comme la trompette qu'on entend dans l'extrait suivant...une trompette qui suggère les lointaines réminiscences du passé de Rachael.

Dans THE BOUNTY la musique de Vangélis installe une ambiance lourde, moite, grave, pesante tout en adjoignant des éléments exotiques inspirés par la nature sauvage.

Le thème de 1492...La découverte de l'Amérique...très lyrique. Christophe Colomb qui prolonge le mythe d'Ulysse cher au compositeur grec.

Pour boucler la boucle musicale, je terminerai mon billet avec un extrait de ROSETTA, une musique consacrée à la sonde qui est allée se poser sur une comète aux confins de l'univers.

Comme dit un internaute:

 

"His music reflects the Ancient Greek spirit and culture in a modern technologically advanced time of history his music is timeless.

Sa musique reflète l'esprit et la culture de la Grèce antique à une époque moderne et technologiquement avancée. Sa musique est intemporelle."

La musique de ce compositeur fait maintenant partie de notre mémoire collective universelle.

Vangélis  nous a émerveillé pendant de longues années et a fini la semaine dernière son périple musical odysséen...Qu'il soit accueilli comme il le mérite dans l'Olympe des grands créateurs.

VANGELIS s'est définitivement envolé vers son Olympe...
VANGELIS s'est définitivement envolé vers son Olympe...
Partager cet article
Repost0