Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2021 5 22 /10 /octobre /2021 15:49

Bonjour les amis

Nous sommes fin octobre et il reste à notre chorale moins de 2 mois pour préparer notre concert de Noël.

Cette année nous allons ajouter à notre répertoire une pièce de John Rutter intitulée, A GAELIC BLESSING, une bénédiction gaélique...

Voici ce qu'en dit Mademoiselle Wiki:

" La pièce a été commandée par le Chancel Choir of First United Methodist Church à Ohama, Nebraska , pour leur chef d'orchestre Mel Olson en 1978. John Rutter, anglican , a défini de nombreux textes bibliques pour les services chrétiens.

Le format du texte est basé sur un format similaire à celui trouvé dans certaines prières et chansons chrétiennes celtiques , telles que celles trouvées dans la collection gaélique écossaise de l' ère chrétienne , la Carmina Gadelica . Rutter a déclaré que sa composition est basée sur « une vieille rune gaélique », et qu'il a ajouté une ligne mentionnant Jésus et le mot Amen, pour en faire également un Hymne chrétien."

Ce texte le voici en anglais, suivi d'une traduction.

 

A Gaelic Blessing...
A Gaelic Blessing...

Et maintenant, passons à l'écoute avec cette magnifique formation chorale. L'image est de qualité médiocre mais la bande-son est très bonne.

La pièce est composée des 4 parties vocales habituelles SATB ( soprano-Alto-Ténor-Basse) sans compter le fait que les sopranos et les basses se divisent en deux cordes à certains moments de la partition.

Maintenant que vous avez entendu sur le lien ci-dessus cette pièce, je vous montre ce que, moi, je chante : c'est la partition BASSE 2, c'est à dire que je suis basse chez les basses...Je termine sur in MI assez grave.

Mais l'air et la mélodie sont principalement portées par les sopranos. Voici ce qu'elles chantent.

Voici le chant des Altos qui possèdent de belles lignes vocales de contre-point.

Et celle des ténors...

Nous interpréterons A GAELIC BLESSING accompagnés au pìano.

Donc pour nous, pour notre groupe polyphonique, le résultat final devrait ressembler plutôt à ce qu'on entend sur le lien ci-dessous.

 

Il existe plein de versions sur youtube, notamment des versions réorchestrées pour solistes. En voici une, assez éblouissante. Ecoutez à partir d' 1 minute 7 secondes l'entrée chorale des enfants qui amène un point culminant à 1 min 22 secondes ...ça devient céleste...les anges apparaissent...

Pour notre chorale c'est toujours enthousiasmant d'aborder une pièce de Rutter car ses harmonies sont particulières, pas habituelles. On reconnaît tout de suite sa patte. Il y a souvent des accords harmoniques tendus dans sa manière de composer (deux voix sont très proches l'une de l'autre, à la limite de la dissonance). Cela exige de chanter de manière très juste (en écoutant bien les autres) car sinon ça peut vite tourner au naufrage. Cela demande de la technique aussi. Les sopranos doivent monter assez haut en évitant de durcir la voix. On doit baigner dans la douceur...et ça, ça demande de la technique vocale.

Chanter du Rutter requiert de l'exigence donc, mais cela vaut la peine car quand on obtient l'harmonie recherchée, on se sent (comme disait France Gall dans sa chanson) étrangement bien !

Bonne fin de journée les amis.

A Gaelic Blessing...
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2020 6 11 /01 /janvier /2020 11:00

Bonjour les amis,

Cette après-midi je vais aller à la première répétition du concert coopératif qui aura lieu le 7 Juin 2020 avec orchestre et plus de 130 chanteurs. Ce sera un concert monographique John Rutter avec le TE DEUM, le GLORIA, etc...Je vous envoie en "bande-annonce" un chant de bénédiction que nous allons interpréter, intitulé THE LORD BLESS YOU AND KEEP YOU.

Ecoutez jusqu'au bout les subtilités harmoniques entre les différentes cordes de cette pièce moderne composée en 1981.

On va être "dans la main de Dieu" mes amis...Littéralement dans la main de Dieu... !!!

Pouvoir participer à un tel projet c'est un cadeau de la vie. L'année dernière le CARMINA BURANA en était un autre. Ce sont des expériences riches, denses, uniques et qui marquent...les répétitions aussi sont  enthousiasmantes. C'est donc une aventure de 6 mois qui commence aujourd'hui...

C'est une montée émotionnelle qui ira en crescendo. Au fur et à mesure que la date du concert approchera, au fur et à mesure qu'on peaufinera l'harmonie, on se mettra à vibrer littéralement...et une fois passé le point culminant que sera le concert tant attendu, tant espéré, on sera encore sur un petit nuage pendant deux ou trois jours...ou plus...

On va être dans la main de Dieu...

PS: je vous remets en prime une interprétation du LORD BLESS YOU AND KEEP YOU donnée lors du mariage de Megan et Harry...sous l'oeil connaisseur d'Elton John.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2019 1 16 /09 /septembre /2019 15:35

Bonjour les amis,

Il y a quelques semaines j'avais consacré un billet à NIÑO DIOS DE AMOR HERIDO de Francisco Guerrero.

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2019/06/nino-de-dios-herido.html

La semaine dernière Silvia, la directrice de chant de mon groupe choral CADENZA, m'a fait une bonne petite surprise. Elle savait que j'adorais ce morceau, que j'avais très envie qu'on le chante et elle l'a mis au programme de notre prochain concert. J'avais suggéré ce choix à maintes reprises et elle a finalement accédé à mon souhait. Je l'en remercie vivement.

Alors, avant d'aller plus loin, je vous invite à prendre juste 2 minutes pour réécouter attentivement ce petit joyau polyphonique de la Renaissance espagnole. 

En général quand j'aborde une oeuvre que je ne connais pas je m'attache dès le départ à ma partition basse, à ce qui va être mon texte et ma mélodie. Mais cette fois-ci il vous faut imaginer que ça fait des semaines que je me chantonne l'air de la chanson pour moi tout seul, c'est à dire une ligne mélodique qui ne sera pas la mienne et qui s' est solidement gravée dans mon esprit et dont il va falloir que je me "débarrasse"...

Écoutez la partition des basses  sur le lien ci-dessous. Ça n'a pratiquement rien à voir avec l'air que vous venez d'entendre. Nous, on va faire le contrepoint.

 

Donc il va falloir que je vide littéralement mon esprit, et que j'apprenne NIÑO DE AMOR HERIDO comme si c'était une nouvelle chanson.

NIÑO DE AMOR HERIDO c'est un bel exemple de comment on travaille le chant polyphonique.

Si vous avez de la curiosité pour le travail harmonique à 4 voix, voici les partitions des trois autres cordes.

 

Voici la partition des ténors.

Voici celle des contraltos.

Et maintenant pour terminer voici la partie chantée des sopranos, celle qui porte la mélodie que vous connaissez.

Voilà. J'ai donc tout désossé !

Alors, avouez que c'est quand même assez magique la polyphonie car quand on met les 4 cordes ensemble, ça donne ça...

Je sais lire la musique mais je ne suis pas musicologue et je n'ai pas étudié l'art de la composition donc quand je travaille avec mon groupe choral je suis comme un enfant qui assiste à l'assemblage de pièces apparemment différentes d'un puzzle musical, et qui constate avec émerveillement que le résultat final est harmonieux.

Je pourrais essayer d'approfondir, d'étudier la théorie de l'harmonie pour mieux comprendre les ressorts d'une oeuvre mais, finalement, mon ignorance ne me gêne pas vraiment car elle me permet aussi de garder un esprit d'enfant, et de préserver ce côté magique que représente pour moi le chant polyphonique.

Je suis comme un enfant qui ne va pas essayer de casser son jouet pour comprendre comment il marche de l'intérieur.

Finalement j'essaie de rester dans mon registre, celui du chant. Et rien que ça, ça demande pas mal de travail quand même : essayer de bien respecter la partition telle qu'elle est écrite avec toutes ses nuances... essayer de bien faire ça et le miracle aura lieu. C'est ça qui compte vraiment.

 

Partager cet article
Repost0
31 mars 2018 6 31 /03 /mars /2018 08:07

Bonjour les amis,

Le week-end pascal me donne toujours l' occasion de me replonger dans la musique de Bach, et notamment celle de ses Passions.

Aujourd' hui je vous propose une version de l' aria ERBARME DICH de la Passion selon ST Mathieu interprétée cette fois-ci par Julia Hamari.

Ce sublime mouvement en Si mineur dépeint le désespoir de Pierre ayant renié Jésus.La partie de violon solo exprime les remords de l' apôtre, réalisant ce qu' il vient de faire et la vérité des paroles de Jésus.

 

Erbarme dich
Arie (Alt)
Erbarme dich,
Mein Gott, um meiner Zähren willen !
Schaue hier,
Herz und Auge weint vor dir
Bitterlich.
 Aria (alto)
Pitié pour moi, Seigneur,
Je souffre et pleure et prie,
En mon coeur, quelle peine,
Quels tourments amers.
Pitié pour moi, Seigneur.

Alors ce morceau possède une force particulière, cosmique, presque aussi forte que celle de la création du monde.Il nous plonge dans une profonde affliction.

La très belle introduction au violon nous prépare à un développement d' une extraordinaire intensité.La voix s' élève et et nous fait partager les sentiments de détresse, d' agonie, de solitude et de profonde amertume de Pierre.

Julia Hamari nous livre ici une version complètement transcendée .Il n' est qu' à l'écouter...Son chant va au delà des mots et touche profondément notre âme.

Mais à travers cette voix c' est aussi une douleur universelle, un sentiment d' anéantissement et de dévastation qui s' expriment, toute une humanité qui pleure sur sa condition.L' irréparable a été commis.

Ce n' est pas par hasard que Tarkovsky a choisi cette musique et cette version-là pour accompagner les images de son film LE SACRIFICE qui se déroule après un accident nucléaire.

Erbarme dich

Et puis, je ne peux résister au plaisir de vous faire partager une autre version très différente, avec un traitement plus moderne, plus proche de l'esprit du baroque, avec moins de vibrato dans la voix.Ecoutez Delphine Galou...Encore une fois c' est sublime,prodigieux, magistral...bouleversant !

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2018 7 07 /01 /janvier /2018 15:31

Bonjour les amis,

Je souhaite une bonne fête à nos amis russes,ukrainiens et grecs qui célèbrent Noël aujourd' hui...durant la nuit du 6 au 7 Janvier.

J' aimerais partager avec eux et avec vous d' abord 3 chants.

Commençons avec une pièce ukrainienne.....

C' est magique ces harmonies vocales des Voloshki sisters. Un bel exemple de polyphonie. J' adore...c' est si doux, si sensuel...

 

Voici maintenant un Chant de Noël grec avec des harmonies très orientales...

Et pour finir cette première série, voici un Chant de Noël russe avec de très belles masses vocales aériennes...et des basses venues des profondeurs de l' Oural...

Je souhaite à tous nos amis orthodoxes une bonne célébration de la nativité  et leur dédie deux chants de Noël ( l' un russe et l' autre ukrainien) que j' aime beaucoup et que nous avions interprété avec notre propre chorale.

A partir de 2 minutes 30 secondes , ça devient carrément jouissif...

Partager cet article
Repost0
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 13:24

Bonjour les amis,

Quand on parle de l' Ave Maria de Gounod tout le monde pense à cet air que le grand compositeur français a écrit en utilisant la base harmonique du premier prélude en DO majeur de Bach.

Pour vous situer un peu voici d' abord ce premier prélude du clavier bien tempéré de J.S.Bach.

Donc en utilisant la base harmonique de ce prélude Gounod a composé l' air d' un Ave Maria qui est devenu universellement célèbre.Le voici ci-dessous.C' est l' un des Ave Maria les plus connus avec celui de Schubert.

Or, il se trouve qu' avec mon groupe choral CADENZA nous interprétons un autre Ave Maria toujours du même Charles-François Gounod, mais il s' agit d' une autre composition qui n' a rien à voir avec celle dont je parle ci-dessus.

J' ai essayé  avec beaucoup de difficultés d' en trouver des versions sur le net en faisant des recherches, notamment sur Youtube.

Si vous tentez de faire la même expérience vous verrez qu' il y a des centaines de vidéos disponibles sur le premier Ave Maria ( avec plein d' adaptations avec toutes les instrumentations possibles et imaginables) et rien, absolument rien, sur le second.

C' est assez fou.Des milliers de liens sur le premier Ave Maria et rien sur le deuxième...!!! 

Alors,je suis un peu têtu et à force de farfouiller j' ai fini par trouver ce matin une version chantée par un choeur de Belgorod dans la Russie profonde.

Ce deuxième Ave Maria qui est celui que nous chantons avec notre groupe vocal et que j' ai eu beaucoup de mal à trouver sur la toile, le voici donc ci-dessous:

L' interprétation du choeur russe est très belle mais malheureusement la prise de son est sommaire et ne permet pas de saisir toute la richesse harmonique du morceau et des différentes voix.Alors si l' un d' entre vous me trouve sur internet une autre version enregistrée avec des moyens de studio je suis preneur.

J' en profite aussi pour vous mettre en lien une autre pièce de Gounod que nous avons travaillé cette semaine.Il s' agit de son Ave Verum. 

Je vous avais déjà parlé de l' Ave Verum de Mozart que j' adore, mais celui de Gounod est très bien également.

Notre groupe va le chanter simplement accompagné au piano ou à l' orgue, un peu comme sur cette version-ci.

 

 

L' autre AVE MARIA de Gounod...

Enfin, et pour la petite histoire sachez que tous les Ave Maria et tous les Ave Verum ainsi que toutes les pièces chantées durant la messe ont toujours le même texte en latin quels que soient les compositeurs.Pour les chanteurs c' est pratique car seule la musique change mais pas les paroles.

Ave Maria (Ave Marie)

Ave maria
Ave Marie
Gratia plena
Pleine grâce
Dominus tecum
A toi Souveraine
Benedicta tu
Ta bénédiction
In mulieribus
En chaque femme
Et benedictus
Et le fruit
Fructus ventris
De cette bénédiction dans ton ventre
Tui jesus
(Qui est) ton Jésus

Sancta maria
Sainte Marie
Sancta maria
Sainte Marie
Maria
Marie
Ora pro nobis
Elle juge les nobles
Nobis peccatoribus
Les nobles pécheurs
Nunc et in hora
Maintenant et en cette heure
In hora mortis nostrae
En cette heure de mort 

(sancta maria
(Sainte Marie
Sancta maria)
Sainte Marie)

Maria
Marie
Ora pro nobis
Elle juge les nobles
Nobis peccatoribus
Les nobles pécheurs
Nunc et in hora
Maintenant et en cette heure
In hora mortis nostrae
En cette heure de mort
Amen amen
Amen, amen

 

 

 Ave,Ave verum Corpus natum
     De Maria Virgine!
     Vere passum immolatum
     In cruce pro homine!
     Cujus latus perforatum
     Unda fluxit cum sanguine!
     Esto, nobis, praegustatum,
     In mortis examine.

 
     Salut!Salut! Véritable corps né
     De la Vierge Marie!
     (Toi!) qui a réellement souffert dans ton immolation
     Sur la croix en faveur de l'être humain!
     C'est son côté transpercé
     Qui a laissé s'écouler de l'eau mêlé de sang!
     Sois désormais pour nous, l'avant goût (de Toi)
     Dans l'épreuve de la mort!
Partager cet article
Repost0