Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2022 5 10 /06 /juin /2022 10:21

Bonjour les amis,

Le président polonais Andrzej Duda a critiqué vivement dans les pages du quotidien allemanf Bild le président Macron et le chancelier Scholtz pour leurs entretiens téléphoniques avec Vladimir Poutine, affirmant que c'était comme avoir des discussions avec Hitler pendant la seconde guerre mondiale.

Duda a déclaré que de tels entretiens ne faisaient que légitimer la guerre illégale livrée contre l'Ukraine.

"Quelqu'un a-t-il parlé ainsi avec Adolf Hitler pendant la Seconde Guerre mondiale ? Quelqu'un a-t-il dit qu'Adolf Hitler devait sauver la face ? Que nous devrions procéder de manière à ce que ce ne soit pas humiliant pour Adolf Hitler ? Je n'ai pas entendu de telles voix", a-t-il déclaré.

De son côté le président ukrainien Volodimir Zelensky a dit en Mai que les suggestions faites par certains pays occidentaux, pour que Kyiv fasse des concessions afin de mettre fin à la guerre, rappelaient les tentatives d'apaisement de l'Allemagne nazie en 1938, à l'approche de la Seconde Guerre mondiale.

Je comprends l'exaspération de Duda et de Zelinsky qui perçoivent ces entretiens comme un jeu de dupes mené de manière cynique par Poutine, un jeu de dupes qui n'aurait d'autre but que de maintenir le projet criminel du dirigeant russe tout en donnant l'impression fausse de négocier.

Par ailleurs, les récentes déclarations du maître du Kremlin se comparant à Pierre le Grand confirment que nous avons à faire à un mégalomane monstrueux, narcissique et anachronique qui veut à tout prix entrer dans les livres d'histoire aux côtés de personnages mythiques qui ont nourri son imaginaire malade et atrophié.

J'en veux pour preuve cet article du Figaro que je vous mets en lien.

Dans cet article du FIGARO il y a une interview très intéressante de 20 minutes Serguei Jirnov, ancien espion soviétique et russe, qui vient de publier L'ENGRENAGE aux Editions Albin Michel.

Dans cette interview de l'article du Figaro Jirnov rappelle le mépris de Poutine pour les occidentaux et notamment pour Macron. Mais Jirnoc considère également que Poutine devient de plus en plus isolé au Kremlin et que donc il n'a plus une vraie conscience du réel.

Dans un tel contexte les entretiens avec Macron auraient au moins le mérite de le ramener sur Terre, selon lui.

Je comprends bien le point de vue de Jirnoc, qui est aussi celui de Hélène Carrère d' Encausse, mais je ne le partage pas.

Lisez ce que dit André Markowicz sur sa page facebook:

" Et est-ce que ça a servi à quelque chose, la « centaine d'heures au moins » que notre président aura passées au téléphone avec Poutine après le lancement de l'invasion ? Comment ne pas voir que Poutine ne comprend que le rapport de force direct, que la confrontation, — que la moindre complaisance avec lui lui donne des arguments pour continuer et pour nous mépriser ? — Poutine n’a jamais négocié sur rien, il n’a jamais reculé, sur rien, parce qu’il part de l'idée que les démocraties sont des régimes faibles et que, jusqu’à présent, la force a toujours marché. Ce sont toujours les démocraties qui ont reculé, et qui l’ont laissé faire — qu’on se souvienne de la Géorgie, ou de la Crimée. Il ne reculera pas plus aujourd’hui — de son propre gré. Pire encore : dès qu’il sent une faiblesse, il appuie dessus, et, lui, il humilie. N’est-ce pas la presse de Poutine qui explique à qui veut l'entendre — et il y a plein de gens qui veulent l'entendre — que Frédéric Lecler-Imhoff, tué en accompagnant un convoi humanitaire, n'était pas un journaliste, mais un agent secret, ou je ne sais pas quoi ? — Ça, au moment où Macron passe ses centaines d'heures passées à discuter ?...
Mais discuter de quoi ? On parle — de plus en plus — de négociations, alors que 20% du territoire ukrainien sont occupés (et nous savons dans quelles conditions). Des négociations sur quoi ? sur le fait de laisser la Russie annexer tout le Donbass et toute la province de Lougansk — là encore pour permettre à Poutine d'apparaître comme un vainqueur ? Et quid de Kherson ? — Et, naturellement, je ne parle pas de la Crimée. Et quid du million et plus de gens déportés d'Ukraine en Russie ? Et quid des enfants, déportés, eux aussi, et dont certains ont été déclarés adoptables, alors qu’ils avaient été arrachés à leurs parents ?"

En conclusion, je dirais donc que je me range du côté du président polonais.

Fallait-il maintenir des conversations avec Hitler durant ses agressions guerrières? Non !...

Pour Poutine on devrait appliquer la même règle et le laisser assumer tout seul ses initiatives barbares. Il s'est mis hors-jeu du concert des nations civilisées et on n'a plus aucune raison de le traiter avec le respect dû à un chef d' Etat, aussi puissant soit-il. C'est lui qui humilie son peuple à qui il devra de vraies explications tôt ou tard.

PS: On n'a bien évidemment aucun moyen de savoir si Macron négocie de manière intelligente, et j'ai plus que des doutes à ce sujet à cause des motifs invoqués par Markowicz et parce que Macron a trop insisté de manière maladroite sur sa volonté de ne pas vouloir humilier les russes. En revanche, je n'ai aucune raison de douter de sa sincérité ni de sa bonne foi.

Le président Macron se "décarcasse" pour tenter de débloquer la situation mais il récolte de drôles de fruits. A la télé russe, on se moque de lui, en le faisant passer pour un faiblard, une mauviette...De quoi renforcer davantage le point de vue du président polonais sur la pertinence de ces entretiens téléphoniques.

Partager cet article
Repost0
22 avril 2022 5 22 /04 /avril /2022 12:51

Bonjour les amis,

A l'heure où je sens à gauche une partie de l'électorat prête à jouer avec le feu en mettant dimanche prochain un bulletin blanc ou un bulletin en faveur de Marine Le Pen, ou en s'abstenant d'aller voter, j'aimerais simplement leur résumer mon opinion sur ce panneau ci-dessous.

Certains insoumis vivent-ils dans une réalité parallèle ?

C'est une opinion personnelle et pas une injonction. Je ne suis pas là pour expliquer à mes aimables lecteurs ce qu'ils doivent penser.

Je note sur les réseaux sociaux que mon opinion provoque un tollé, notamment chez de nombreux enseignants (pas tous bien sûr) qui se refusent à glisser le bulletin MACRON dans l'urne.

Alors, ils font un déni arithmétique car tout autre bulletin que celui de MACRON favorise la candidate du rassemblement national.

Libre à eux de voter pour une candidate qui se déclare amie de Viktor Orban, qui est contre certaines sanctions économiques de l'UE contre la Russie, une candidate qui pourrait créer un front de division très inopportun, voire dangereux, à un moment de notre histoire où se joue la paix dans le monde et où une nouvelle peste fascisante prétend s'imposer..

Moi, je ne prendrais jamais un tel risque si je devais voter.

L'un de ces enseignants m'a répondu qu'il fallait que MLP soit élue car elle ne pourrait pas gouverner et qu'ensuite en Juin elle serait obligée de prendre Mélenchon comme premier ministre. Ce à quoi je lui ai répondu:

" Quand vous dites que MLP ne pourra pas gouverner, qu'est-ce que vous en savez? avec un électorat à 70% à droite...Mélenchon est arrivé 3ème au premier tour en siphonnant les voix de gauche, grâce au vote utile. Pas la peine de sortir les calculettes pour savoir qu'il a autant de chances de devenir premier ministre que moi d'obtenir le BALLON D'OR en 2022..."

Certains militants de France insoumise vivent-ils dans une réalité parallèle? C'est à se le demander...

Enfin, j'aimerais revenir sur le contenu de mon panneau. En cas de victoire  MLP bénéficierait d'un effet de souffle en Juin car elle n'a jamais gouverné et obtiendrait partiellement le soutien qu'elle demanderait à l'électorat. Son parti a largement les moyens de devenir le premier parti de France (si je compte l'appoint de Zemmour). Par contre, Macron ne peut bénéficier du même effet de souffle en 2022 comme en 2017. Un quinquennat est passé par là, et il serait plus facilement contrable pour l'opposition...

Partager cet article
Repost0
11 avril 2022 1 11 /04 /avril /2022 08:54

Chers amis gaulois,

Ça fait maintenant 33 ans que je ne vis plus en France et c'est surtout grâce aux journaux et à internet que je me tiens informé de la réalité sociale et politique de votre pays.

Je laisse les grands éditorialistes commenter avec finesse et pertinence tous les nombreux enseignements des résultats du premier tour d'hier qui montrent  une société de plus en plus "clivée", même si le fait de se retrouver avec la même tête d'affiche qu'il y a 5 ans peut avoir un effet trompeur.

 

Moi, c'est en tant qu'observateur qui regarde son pays natal de l'étranger que j'aimerais vous faire quelques remarques.

Ça fait 33 ans que je ne vis plus en France, et je n'ai jamais entendu les français autant se plaindre que durant les 5 dernières années. Je ne vous ferai pas l'affront de vous rappeller des grands mouvements sociaux comme les gilets jaunes, la gestion aléatoire très discutable de la pandémie, la détériotation des services de santé, la future retraite à 65 ans, la scandaleuse affaire McKinsley, etc...

Pourtant la réalité est là sous mes yeux, difficilement intelligible...Macron fait encore mieux qu'il y a 5 ans...

Mes amis m'offrent des explications qui ne me convainquent que très partiellement. Je m'en remets donc à la phrase du général de Gaulle. La majorité est souvent silencieuse...et moi, de l'autre côté des Pyrénées je ne l'entends plus car elle ne se manifeste pas même si elle existe bien, au point d'être la première force du pays. Non, les sondages n'étaient pas truqués...

Jupiter et le mystère gaulois...

Je ne peux m'empêcher de penser à l'affaire Pénélope qui a mis hors course en 2017 le candidat Fillon. Cette affaire  était, toutes proportions gardées, infiniment moins grave que le scandale McKinsley. Pourtant les résultats sont là. Macron a amélioré son score personnel.

Il y a là un mystère qui me fait me demander, en forme de boutade, si les français ne sont pas victimes d'un syndrome de Stockholm.

Je pense que cette résilience du candidat Macron pourra être étudiée un jour dans les écoles de Sciences Politiques comme exemple d'un président sortant qui a surmonté, contre vents et marées, des campagnes qui semblaient devoir le laminer.

 

Par ailleurs voir la candidate socialiste arriver en 10 ème position avec 1,7% des voix fait de la France une grande exception européenne. C'est du délire...Les socialistes ont eu 5 ans pour se retaper après le mandat de François Hollande et, là ils sont au bord de l'extinction, à se demander si les militants socialistes ont voté pour leur candidate. Le parti socialiste a été grosso modo pendant un siècle le premier ou deuxième parti de France, le troisième dans le pire des cas...Hier Hidalgo a fait moins de 2% et se place 10 ème.

Jeudi prochain je dois justement chanter un Requiem avec mon groupe choral...J'aurai une pensée pour les socialistes français.

Pareil, mais dans une moindre mesure, pour Fabien Roussel.  Candidat d'un parti fortement implanté dans tout l'hexagone et qui arrive derrière un brave béarnais qui a fait une campagne sur son seul nom, sans vraie structure militante pour l'appuyer...Roussel qui fait 2,3%...moins de la moitié de la barre des 5% . Du délire !....Cherchez l'erreur, ou l'explication.

Alors, évidemment, il y a quand même une grande explication à ces résultats qui sont dûs à ce type de scrutin à deux tours. L'effet "vote utile"...

L'effet "vote utile" a été cette fois-ci poussé à son paroxysme.

On attendra les législatives de Juin pour savoir quel est le poids réel de chaque formation.

 

Je terminerai mon billet d'humeur avec les 2 autres "miraculés" de ce premier tour.

Marine Le Pen aurait dû en toute logique payer ses accointances avec Poutine devenu depuis le 24 Février le bourreau sanguinaire de l'Ukraine. Elle a fait par le passé un voyage au Kremlin. Elle a cherché des financements chez les russes. Dernièrement elle s'est opposée aux sanctions économiques européennes contre la Russie.

Et bien, non....cela ne semble pas avoir influé son électorat. Moi, ça me troue le c...

Pareil pour Mélenchon qui aurait dû souffrir de ses positions anti-otan et poutinophiles, de ses réserves sur l'envoi d'armes à l'Ukraine pour la défendre de la sauvage agression de Poutine...et bien, non...Il améliore lui aussi son résultat d'il y a 5 ans.

Voila.Peuple gaulois.

Vous êtes très mystérieux depuis 5 ans, et assez imprévisibles aussi...

PS: Voici un extrait de ce Requiem de Karl Jenkins que nous chanterons le 14 avril prochain au théâtre-Auditorium de Denia et que je dédie aux socialistes français.

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2022 7 09 /01 /janvier /2022 09:13

Bonjour les amis,

Plus Djokovic essaie de se défendre vis-à-vis des autorités australiennes, et plus il s'enfonce, mettant à jour son comportement hautement irresponsable, un comportement qu'on pourrait qualifier de criminel.

Je vous explique. Djoko a essayé de contourner les normes d'entrée en Australie en faisant valoir une exemption qui serait dûe à sa "supposée" immunité.

Ses avocats affirment qu'il a été testé positif le 16 Décembre.

Alors, dans ce cas, pourquoi le champion de tennis ne s'est pas mis à l'isolement comme c'était son devoir?

Dans ce cas, Djoko démontre à toute la planète qu'il n'est qu'un dangereux irresponsable, doublé d'un imbécile...

Jetez donc un coup d'oeil sur cet article espagnol, un simple coup d'oeil sur les nombreuses photos du 17 Décembre dans lesquelles il apparaît en public entouré de pleins de gens. Qui plus est il ne porte pas de masque et il n' y a de sa part aucun geste barrière, alors qu'il est positif ET QU'IL LE SAIT !... C'est édifiant, consternant !...Ce n'est même pas la peine de lire l'article car les photos datées qui y apparaissent parlent à elles seules. !

Une des nombreuses photos prises le 17 Décembre

Une des nombreuses photos prises le 17 Décembre

A noter que les manifestations ultranationalistes serbes en faveur de Djoko animées par le père du joueur (comparant son fils au Christ) ne sont pas de nature à redorer l'image de la Serbie qui a été très détériorée par le fait que, dans le passé, ce pays a soutenu et protégé des criminels contre l'humanité de sinistre mémoire et qui ont été condamnés par la cour internationale de La Haye. 

Enfin, il est temps de rappeller que les normes sont les mêmes pour tout le monde. Si l' Australie faisait exception à ses propres règles ce serait un scandale majuscule pour tout le pays...Ce serait un affront pour tous les citoyens responsables qui appliquent les normes de protection.

 

PS : Je profite de cet article pour vous raconter aussi que les provocations de Macron contre les antivax ont fait le tour de la planète et ne sont pas passées inaperçues en Espagne. 

Hier soir j'écoutais une émission télé espagnole avec un plateau composé de nombreux épidémiologistes discutant entre eux des meilleures options possibles sur la façon de mener la politique vaccinale.

Ils ont évidemment tous été sidérés par la provocation stupide de Macron.

Il n' y a rien de pire que vos idées soient défendues par des incompétents...Cette provocation de Macron de vouloir "emmerder" les antivax restera sans doute l'idée politique la plus con de l'histoire de la V ème République. Il paie cash d'ailleurs puisqu'il a perdu 4 points de popularité en une semaine, et a provoqué hier des manifestations dont on se serait bien passé.

J'enrage, moi le provaccin, d'être aussi mal défendu.

Macron, en grand incompétent notoire, a réussi à ce que les antivax (qui sont réellement dangereux pour TOUT le collectif social) se posent en victimes....Plus incompétent, tu meurs !

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2018 5 27 /07 /juillet /2018 10:21

Bonjour les amis,

Pas de vrai billet aujourd'hui. Juste une photo parodique à partager avec vous.

Des internautes facétieux se sont amusés à faire un photomontage de notre cher président en utilisant une scène culte de la fin du film SCARFACE de Brian de Palma. Vous savez, c' est cette scène hallucinée dans laquelle le chef de Cartel Toni Montana est assailli de toutes parts par les gangs rivaux...Un Toni Montana complètement dopé, qui plonge son nez dans des kilos de coke, qui a perdu le sens des réalités, et qui est prêt à livrer une guerre totale contre le monde entier.

Alors ça y' est.On a enfin retrouvé de quel film Macron s' est inspiré pour lancer son:

" Qu' ils viennent me chercher...."

 

Ils veulent la guerre...Et bien ce sera la guerre !

Il ne nous reste plus qu' à imaginer Toni "Manu" Montana balançant dans ses salons privés à ses fidèles lieutenants:

" Ils veulent la guerre....Et bien ce sera la guerre !!! ".... ...😂😂😂

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2018 5 20 /07 /juillet /2018 08:19

Bonjour les amis,

Avant de vous parler de ma manière de célébrer la victoire des Bleus, j' aimerais faire un petit retour en arrière et vous rappeler que l' expatrié que je suis a vécu cette compétition de manière très particulière, loin des coups de klaxons et de l' effervescence des festivités gauloises.

Je me suis préparé lors de chaque match des Bleus de manière très professionnelle, intérieure, en étant mentalement très absorbé par l' objectif à atteindre, et en partageant à distance la concentration des joueurs de l' équipe de France.

Le jour de la victoire contre l' Argentine j' étais à Novelda, participant à une rencontre entre chorales, et à la fin du récital, lors du buffet froid offert par nos hôtes, je les ai gratifié d' une belle  Marseillaise interprétée à capella...

J' ai fait pareil que Macron. D' un seul coup cette victoire était la mienne, comme si c' était moi qui avait marqué chacun des buts...

Quand je m' approprie sans complexes la victoire des Bleus...

Plus on avançait dans la compétition, et plus j' étais dans la peau des joueurs et de l' entraîneur, partageant leur grande concentration avant chaque rencontre couperet.

A tel point que la veille de la finale, j' ai pris congé vers minuit de membres de ma famille en vacances dans ma région, en leur disant:

" Excusez-moi, mais il faut que je rentre... demain j' ai un gros match..."

Oui, je voulais être parfaitement en forme pour cette finale que nous avons finalement gagné.

Hier soir, lors d' une répétition avec ma chorale, deux camarades espagnoles que je n' avais pas vu mardi dernier sont venues me féliciter. J' ai accepté de bon gré leurs compliments chaleureux et affectueux, et à la fin de la répétition, et en guise de remerciements, je leur ai interprété une chanson française pour célébrer cette victoire. Pour ne pas me répéter, et ne pas chanter une deuxième fois la Marseillaise, je leur ai interprété la première strophe du Chant du départ, qui est, comme chacun sait, un chant révolutionnaire exalté à la gloire de la République attaquée par les maisons royales européennes de l' époque.

La victoire en chantant

Nous ouvre la barrière

La liberté guide nos pas..."

Qu' est-ce que ça m' a fait du bien de chanter ça pour mes amis espagnols qui ne connaissaient pas cette chanson ! Merci les Bleus de m' avoir offert ce moment de grâce !

Sachez par ailleurs que je chante toujours ce type de chanson au premier degré, comme un vrai acteur de théâtre, animé par la même foi que ceux qui l' ont composé et vibrant d' une profonde ardeur républicaine.

 "La République nous appelle,

Sachons vaincre ou sachons périr.:

Un Français doit vivre pour elle

Pour elle un français doit mourir !..."

Alors il se trouve que dimanche prochain nous donnerons un concert à Vergel ( qui est petite localité voisine de la mienne ) en compagnie d' une autre chorale venue d' Oliva.

Quand je m' approprie sans complexes la victoire des Bleus...

Et ma camarade Blanca ( membre de notre chorale) m' a dit qu' elle avait invité des amis français et qu' elle aimerait bien que je leur interprète cette VICTOIRE EN CHANTANT.

On verra. Ce n' est pas exclu. Mais il ne faudra pas me pousser deux fois pour que j' entonne le Chant du Départ...

Vous le voyez les amis, les effets euphoriques de cette Coupe durent longtemps, et moi, j' en profite éhontément.

Mais c' est normal...je me suis tellement donné...cette victoire est un peu la mienne aussi.  😂

Partager cet article
Repost0
14 avril 2018 6 14 /04 /avril /2018 06:06

Bonjour les amis,

Je viens d' apprendre, avec une demi-surprise, que Macron 1er souhaiterait rétablir les chasses présidentielles en France.

Alors, je ne vais pas vous faire un billet anti-chasseurs, ce n' est pas mon style, et ce n' est pas le propos d' aujourd' hui . 

Mais vouloir restaurer  le prestige de la diplomatie française en revenant à des pratiques d' un autre âge me paraît incongru, fat, vaniteux et déplacé.

On est dans le symbole, dans l' image...Celle de l' aristocratie, de la cour du Roi, de la monarchie présidentielle ...Les puissants qui se réunissent dans un club select fermé au commun des mortels pour débattre des problèmes de ce monde...

Pendant que le petit peuple vaque à ses occupations triviales et besogneuses, les puissants de ce monde se rencontrent dans un cadre fastueux pour disserter et décider de ce qui est bien et bon pour lui, tout en se délassant.

Bref, ces pratiques sont tout le contraire de ce qu' on attend d' une démocratie moderne et transparente.

On est dans l' image donc...et bien celle-ci est tout simplement détestable, anachronique...voire risible.

Bon samedi les amis

Retour à des pratiques princières dans l' hexagone...
Partager cet article
Repost0
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 06:19

Bonjour les amis,

L' actualité est si chaude en Espagne ( où tous les jours il se passe quelque chose avec le défi indépendantiste catalan du 1er Octobre) que je n' ai pas le temps de suivre la situation sociale en France.

Une chose est sûre.Avec Macron il y a un problème de communication.La manière de communiquer du Président ajoute inutilement de la polémique aux vives critiques que suscitent ses projets de lois, notamment la réforme du code du travail.

Michel Onfray résume assez bien la situation sur ce court document vidéo. 

Le masque serait-il en train de tomber moins de 100 jours après les élections ?

Jupiter ne serait-il qu' un petit Néron de pacotille qui , à défaut de mettre le feu, tiendrait des propos incendiaires ?

C' est la question qu' on peut se poser.

Jupiter ou Néron ?

La V ème République essaie de promouvoir la rencontre entre un homme de pouvoir et son pays.

Sauf que là, et vu de loin, je me demande si on n' a pas affaire à une mésentente permanente.

J' observe, avec les yeux écarquillés et de manière ébahie, une France qui passe son temps à interpréter les déclarations de Macron, une France qui devient peu à peu experte dans l' art de l' explication de texte...Une France où sont écrits des milliers d' article sur le thème:

" Qu' a voulu dire le président ? ...Quelle est son intention réelle ? Qui était réellement visé dans ses propos ? "

Etonnant, non ?

Il y avait une comédie américaine géniale des années 70 intitulée " Bienvenue Mister Chance" dans laquelle le personnage central est un humble jardinier qui n' est jamais sorti de sa propriété et qui ne connait pas le monde extérieur réel, et qui accède un jour par hasard à un haut poste de conseiller de la présidence.

Et à chaque fois qu' il fait une déclaration très simple qu' il faut littéralement prendre au pied de la lettre, tous les intellos du pays se déchaînent pour savoir comment il faut interpréter ses propos...

Par exemple, en conférence de presse les journalistes demandent à Peter Sellers ( qui tient le rôle du conseiller qui dans la vraie vie est jardinier) comment il compte sortir de la crise et du marasme économique, et Peter Sellers répond: " Après l' hiver, vient le printemps..."

Et sa petite phrase fait la UNE de tous les grands quotidiens du lendemain dans lesquels les chefs de rédaction ont consacré leurs éditoriaux à la petite phrase du jardinier.

Et bien, j' ai l' impression qu' une nouvelle profession est né en France:commentateur-interprète du président de la République.

Macron balance un gros pavé qui fait plouf et plein de mecs intelligents au sein des rédactions se chargent ensuite de décrypter et de faire des traductions subtiles de supposés messages subliminaux.

Et j' ai l' impression aussi  que ce petit jeu pas drôle va rapidement lasser toute la citoyenneté.

Je crois que Macron a épuisé son capital confiance et qu' il devrait revenir rapidement à une communication plus académique et moins absconse,qu' il devrait laisser tomber rapidement sa forme et revenir au fond.

C' est l' impression que j' ai...vu de loin...

 

Partager cet article
Repost0