Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2018 6 28 /04 /avril /2018 05:04

Bonjour les amis,

Cette semaine j' ai projeté à mes élèves de 6 ème , sur les bons conseils de l' orientatrice de mon lycée, le film WONDER de Stephen Chbovsky.

Voici le sinopsis:

August Pullman est un petit garçon né avec une malformation du visage qui l’a empêché jusqu’à présent d’aller normalement à l’école. Aujourd’hui, il rentre en CM2 à l’école de son quartier. C’est le début d’une aventure humaine hors du commun. Chacun, dans sa famille, parmi ses nouveaux camarades de classe, et dans la ville tout entière, va être confronté à ses propres limites, à sa générosité de coeur ou à son étroitesse d’esprit. L’aventure extraordinaire d’Auggie finira par unir les gens autour de lui.

Le film commence quand Auggie, qui aime se balader avec son casque de cosmonaute pour se protéger du regard des autres, accepte d' entrer en CM2 et donc d' enlever son casque et d' affronter le monde réel.

Alors, ce qui frappe tout de suite c' est la qualité d' interprétation de tous les personnages.Ils sont tous criants de vérité: le petit Auguste bien sûr très sensible et très attachant, mais sa mère ( Julia Roberts est au sommet de son art ) le père ( magnifique Owen Wilson en père bienveillant et plein d' humour), la soeur (sensible, secrète, trop habituée à se débrouiller toute seule vu que le petit frangin a accaparé toute l' attention familiale avec ses 26 opérations correctrices durant les premières années de sa vie) , Miranda l' amie de la grande soeur, le directeur de collège, les autres écoliers, l' instit', les parents d' élèves, etc...

L' élément sur lequel se centre le film c' est d' abord le regard des autres sur Auggie, ce regard qui se détourne et qui rappelle à Auggie qu' il ne sera jamais un enfant comme un autre.

Le film nous montre à quel point notre regard peut-être perturbant et, finalement, pas si innocent que ça...WONDER est un film qui nous apprend à vivre ensemble, à savoir accepter la diversité même quand celle-ci est cruelle.

C' est un film très positif, et qui ne tire pas excessivement sur la corde mélodramatique. Les rires côtoient les pleurs comme dans la vraie vie.

L' une des originalités du film réside dans le style narratif. Chbovsky nous raconte l' histoire, organisée en chapitres qui portent le nom de chacun des personnages, à travers les yeux de ceux-ci ( un peu à la manière de Tarantino dans Pulp Fiction). On fait donc des flash- backs qui apportent à chaque fois de nouveaux éclairages. On perçoit de quelle manière le problème d' Auggie va avoir des incidences importantes dans la vie de tous ceux qui l' entourent.

Par ailleurs, le metteur en scène apporte aussi dans son film une touche de poésie et de magie en nous faisant entrer dans l' imaginaire des enfants, dans leurs rêves...Certaines scènes amènent de belles respirations poétiques.

Enfin, et là je parle en tant que professionnel de l' enseignement, ce film est du pain béni pour développer chez les enfants ( et chez les adultes) leur capacité à se mettre dans le peau de l' autre et à voir les choses de son point de vue.

WONDER devrait être projeté dans tous les collèges et lycées, car dans tous les établissements scolaires il y a des petits Augustes qui souffrent de l' ostracisme de leurs camarades.

Certains feront la fine bouche et reprocheront au metteur en scène de pratiquer un cinéma pavé de bonnes intentions avec une certaine mièvrerie. D' autres diront que dans la vraie vie, les personnages comme Auguste n' ont pas forcément une mère aussi intelligente et sensible que Julia Roberts, ou un père aussi subtil et drôle que Owen Wilson...Tous ceux qui sont atteints de graves maladies ne sont pas entourés de wonderful people...D' autres objecteront qu' Auguste est très intelligent, passionné de sciences, et que dans la vie réelle, les enfants qui sont frappés de graves handicaps physiques et qui ont dû passer une bonne partie de leur vie dans des hôpitaux ont aussi des déficits ou des retards scolaires.

Mais la force du film, c' est justement de nous montrer qu' un personnage comme Auguste qui possède de grandes qualités humaines et qui est très bien entouré, tant à la maison comme à l' école, ne sera pas à l' abri d' énormes injustices comme le harcèlement scolaire par exemple.

Enfin, et c' est le plus important pour moi, ce film est extrêmement positif et permet de donner à tous des clés pour mieux vivre ensemble et pour être plus réceptif aux richesses de l' autre, à condition de ne pas se limiter aux simples apparences .

WONDER c' est une vraie et une belle leçon d' humanité.

Pour terminer, je vous citerai juste une petite phrase prononcée dans le film, un précepte qui donne le ton:

 En version originale, ça donne:

" If you have a choice between being right and being kind, choose kind..."

Dans la version française, ils ont traduit:

"Si on vous donne le choix entre avoir raison et avoir du coeur, ayez du coeur !..."

Mais je préfère la traduction du film doublé en espagnol:

" Si on vous donne à choisir entre avoir raison et être aimable, soyez aimable..."

 

 

 

WONDER...un petit bijou plein d' humanité

Enfin, et pour être complet, sachez qu' à la base WONDER est un roman de Raquel Palacio.

Palacio s'est mise à écrire Wonder après avoir croisé dans la rue un enfant qui souffrait de malformation cranio-faciale. Elle a aussitôt détourné son regard puis, remplie de honte, s'est demandée ce que pouvait ressentir cet enfant. Elle s'est alors lancée dans l'écriture de Wonder en se plongeant dans la littérature médicale et en recueillant des témoignages de famille dont les enfants ont une malformation identique.

WONDER...un petit bijou plein d' humanité
Partager cet article
Repost0