Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2018 5 20 /07 /juillet /2018 08:19

Bonjour les amis,

Avant de vous parler de ma manière de célébrer la victoire des Bleus, j' aimerais faire un petit retour en arrière et vous rappeler que l' expatrié que je suis a vécu cette compétition de manière très particulière, loin des coups de klaxons et de l' effervescence des festivités gauloises.

Je me suis préparé lors de chaque match des Bleus de manière très professionnelle, intérieure, en étant mentalement très absorbé par l' objectif à atteindre, et en partageant à distance la concentration des joueurs de l' équipe de France.

Le jour de la victoire contre l' Argentine j' étais à Novelda, participant à une rencontre entre chorales, et à la fin du récital, lors du buffet froid offert par nos hôtes, je les ai gratifié d' une belle  Marseillaise interprétée à capella...

J' ai fait pareil que Macron. D' un seul coup cette victoire était la mienne, comme si c' était moi qui avait marqué chacun des buts...

Quand je m' approprie sans complexes la victoire des Bleus...

Plus on avançait dans la compétition, et plus j' étais dans la peau des joueurs et de l' entraîneur, partageant leur grande concentration avant chaque rencontre couperet.

A tel point que la veille de la finale, j' ai pris congé vers minuit de membres de ma famille en vacances dans ma région, en leur disant:

" Excusez-moi, mais il faut que je rentre... demain j' ai un gros match..."

Oui, je voulais être parfaitement en forme pour cette finale que nous avons finalement gagné.

Hier soir, lors d' une répétition avec ma chorale, deux camarades espagnoles que je n' avais pas vu mardi dernier sont venues me féliciter. J' ai accepté de bon gré leurs compliments chaleureux et affectueux, et à la fin de la répétition, et en guise de remerciements, je leur ai interprété une chanson française pour célébrer cette victoire. Pour ne pas me répéter, et ne pas chanter une deuxième fois la Marseillaise, je leur ai interprété la première strophe du Chant du départ, qui est, comme chacun sait, un chant révolutionnaire exalté à la gloire de la République attaquée par les maisons royales européennes de l' époque.

La victoire en chantant

Nous ouvre la barrière

La liberté guide nos pas..."

Qu' est-ce que ça m' a fait du bien de chanter ça pour mes amis espagnols qui ne connaissaient pas cette chanson ! Merci les Bleus de m' avoir offert ce moment de grâce !

Sachez par ailleurs que je chante toujours ce type de chanson au premier degré, comme un vrai acteur de théâtre, animé par la même foi que ceux qui l' ont composé et vibrant d' une profonde ardeur républicaine.

 "La République nous appelle,

Sachons vaincre ou sachons périr.:

Un Français doit vivre pour elle

Pour elle un français doit mourir !..."

Alors il se trouve que dimanche prochain nous donnerons un concert à Vergel ( qui est petite localité voisine de la mienne ) en compagnie d' une autre chorale venue d' Oliva.

Quand je m' approprie sans complexes la victoire des Bleus...

Et ma camarade Blanca ( membre de notre chorale) m' a dit qu' elle avait invité des amis français et qu' elle aimerait bien que je leur interprète cette VICTOIRE EN CHANTANT.

On verra. Ce n' est pas exclu. Mais il ne faudra pas me pousser deux fois pour que j' entonne le Chant du Départ...

Vous le voyez les amis, les effets euphoriques de cette Coupe durent longtemps, et moi, j' en profite éhontément.

Mais c' est normal...je me suis tellement donné...cette victoire est un peu la mienne aussi.  😂

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2018 4 19 /07 /juillet /2018 08:43

Bonjour les amis,

ce matin je suis tombé sur un coup de gueule qui m'a fait du bien à entendre.

Alors je le partage avec vous.

 

 

Bravo Ramous pour son courage. Lui, mieux que quiconque peut interpeller et dénoncer ceux qui vivent dans la haine de l' autre, ceux qui s' enferment dans des systèmes archaïques et schizophrènes de pensée qui ne peuvent générer que violence et chaos.

Cette victoire de l' équipe de France, c' est le moment rêvé pour se retrouver tous, pour ne former qu' un seul peuple, une seule nation, riche et diverse.

Vive la République. Vive la France

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2018 3 18 /07 /juillet /2018 08:04

Bonjour les amis,

Obama qui rendait cette semaine un hommage à Nelson Mandela en a profité pour illustrer son discours en utilisant le parcours victorieux de l' équipe de France, avec un certain humour...

Alors, j' en profite moi-aussi pour aborder un sujet douloureux dont je n' ai pas parlé durant cette Coupe du Monde.

Cette finale entre une France multiethnique et une Croatie 100% blanche, européenne et catholique a donné lieu à une déferlante raciste sur les réseaux dans des pays comme l' Italie, la Bulgarie, la Hongrie, d' autres pays de l' est, etc.. et dans tous les milieux européens d' extrême-droite où le racisme s' exprime de manière toujours plus désinhibée.

Je vous mets en lien deux articles sur l' Italie, mais les comportements qui y sont dénoncés se retrouvent partout sur les réseaux européens.

Ces réactions me choquent tout autant que celles des joueurs français de 98 qui chantaient dans les vestiaires après l' élimination de l' Italie: " Dehors les italiens".

Ça aussi c' était nul et ça traduisait un manque de respect de l' adversaire : les français ne savent pas à quel point ces images de l' époque ont nui à leur image à l'étranger.

En ce qui concerne ces récentes réactions italiennes, il s' agit d' un double racisme qui s' exprime: un chauvinisme anti-gaulois, doublé du fait qu' on ne reconnaît pas au vainqueur le titre de champion. Ce ne serait  pas la France qui aurait gagné mais l' Afrique.

En tant que professeur qui a passé toute sa vie professionnelle dans le monde de l'éducation je suis tout simplement consterné par de tels comportements qui osent s' afficher.

J' ai l' impression ( fausse je l' espère) qu' on est revenu à l' âge des cavernes.

 

Alors, quand on écoute Obama, on se dit qu' il brasse des évidences, que ce n' est pas la peine de ressasser des vérités aussi premières...

On a envie de lui dire: " Pas la peine d' en faire des tonnes, mec ! C' est Ok..."

Et puis quand on voit ce qui circule sur les réseaux, on se dit que la bête immonde est toujours prête à ressurgir, que le contexte de crise globale vers laquelle nous nous dirigeons irrémédiablement va lui donner des ailes, et que plus que jamais, il faudra être vigilant et réexpliquer sans cesse et patiemment ce qui doit être la base de notre cohabitation et de notre humanité.

J' aimerais faire une dernière observation.

Il y a chez certains amateurs de football l' idée qu' il existe une culture footballistique propre à chaque pays. Cruyff pensait ça et c'est " partiellement" vrai, même si depuis ses  propos il faut mettre un petit bémol car le foot aussi s' est globalisé. 

Donc on peut défendre une idée culturelle nationale du foot. Par exemple, on peut trouver que cette première mi-temps de la France qui ne fait rien contre la Croatie et qui marque 2 buts ne lui ressemble pas, que ça manque de panache et qu' on est loin du carré magique formé par Platini et les siens.

Mais on ne peut jamais confondre une idée culturelle du foot avec une idée ethnique, génétique...parce que là, ça nous ramène à Cro-magnon contre néanderthal et on retombe dans les pires dérives de l' humanité.

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2018 1 16 /07 /juillet /2018 18:07

Bonjour les amis,

Hier lors de la remise des médailles et du trophée à l' équipe de France, on a pu tous assister à une scène assez surréaliste.

D' un seul coup une très forte pluie s' était abattue sur le stade de Moscou et les membres du staff présidentiel ont d' abord protégé le président russe avec un parapluie en laissant les autres invités dont Macron sous la pluie.

Un manque d' élégance et de savoir-vivre qui n' est pas passé inaperçu.

Mais ce qui était vraiment incroyable c' est que le président russe n' ait pas immédiatement offert son parapluie à la présidente croate Kolinda Grabar Kitarovic dont le parfait brushing risquait de partir en déconfiture.

Quel mufle ce Poutine !

Le parapluie de Poutine...

J' ai chronométré la scène et il s' est passé de très longues minutes avant que quelqu' un ne se décide à protéger la présidente croate de l' inclémence du ciel russe. A la fin son brushing qui avait bien tenu plus de 4 minutes a fini par s' effondrer complètement.

Alors, ça m' a d' autant plus choqué que les russes ( nombreux dans ma région ) nous disent qu' ils aiment être très galants et courtois avec les dames.

Et bien, hier, leur président a donné une bien piètre image de leur pays.

CARTON ROUGE VLADOCHE !

Vous pourrez revisualiser  ces moments consternants sur la galerie photographique mise  en lien ci-dessous.

Ne me reste plus qu' à conseiller à Vladimir d' écouter notre poète national et de s' inspirer un peu de ses vers qui le rendront un peu plus courtois et plus romantique.

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2018 1 16 /07 /juillet /2018 09:20

Bonjour les amis,

Avant de vous parler de Coupe du Monde 2018 j' aimerais revenir sur la finale.

J' ai trouvé la première mi-temps surréaliste avec une équipe de Croatie très conquérante qui se prend deux buts contre le cours du jeu.

D' abord Griezman qui, de mon point de vue, cherche et obtient un coup franc bien généreux et très discutable en se laissant tomber. La VAR n' annulera pas le hors-jeu de Pogba qui participe à l' action en disputant le ballon de Mandzukic.

Par contre la VAR confirmera un pénalty stupide concédé par les croates sur un corner.

Deux poids, deux mesures...La VAR qui intervient en faveur des français mais pas en faveur des croates. La FIFA devra revoir ça à l' avenir.

Faisons les comptes de cette première mi-temps: un coup franc qui n' en est pas un, et un corner...2 buts...La France très réaliste ( 100% de réussite) qui se transforme en Portugal de Ronaldo alors que c' était les croates qui avaient animé le jeu avec 7 attaques contre une pour la France.

L' avantage au score conditionnera ce qui viendra ensuite. Les bleus se montreront plus efficaces en deuxième mi-temps, mais ce sont surtout les débordements rapides de Mbappé que l' on retiendra.

Mbappé capable de récupérer des passes profondes et d' apporter le danger. Mbappé qui nous fait oublier que le milieu de terrain français n' a guère été convaincant dans la construction du jeu.

Peu importe. Le résultat est là...Le score sans appel...et pourtant, on se dit qu' il y a quelque chose qui cloche dans cette victoire.

C' est pas la finale qu' on attendait ni qu' on espérait. Hier je n' ai pas exulté de joie. Sans m' en rendre compte j' étais passé du côté croate...

Dans EL PAIS un journaliste résume un sentiment général: il a écrit que pendant que nous admirions le beau jeu du Brésil, de la Belgique et de la Croatie, la France "se contentait de gagner ses matchs..." soulignant par là son manque de brio mais son terrible réalisme.

Et finalement ça a été comme ça jusqu'au bout.

Ce qui me frappe dans cette coupe du Monde c' est que le jeu de contre-attaques en est sorti  renforcé. La possession du ballon n' est plus un enjeu. Souvent les équipes qui se sont appliquées et qui ont fourni de gros efforts ont été battues par d' autres qui possédaient des attaquants capables de contrôler des longs ballons et marquer. La construction du jeu s' est appauvrie et c' est un football plus athlétique qui a le vent en poupe. C' est aussi un football où les coups de pied arrêtés font la différence.

Mais au foot il n' y a pas de vérité définitive.

Moi, le jeu que j' ai préféré c' était celui du Brésil, du Mexique, de la Belgique et de la Croatie.

Moi j' aime voir des lignes de 3 ou 4 attaquants qui partent à l' abordage en variant les combinaisons.

Je ne fais pas la fine bouche. Je suis content pour les Bleus qu' ils aient gagné la Coupe du Monde, mais cette équipe a encore besoin d' évoluer. Deschamps devrait profiter de son auréole pour éviter de faire le combat de trop et vite passer la main...

Sinon, gare à la malédiction du vainqueur qui ne passe pas en deuxième phase de la Coupe du Monde lors de la prochaine édition.

 

 

Modric et Mbappé, les deux meilleurs joueurs de ce championnat...

Modric et Mbappé, les deux meilleurs joueurs de ce championnat...

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2018 7 15 /07 /juillet /2018 09:37

Bonjour les amis,

Je lisais aujourd'hui un article sur Andrés Iniesta dans lequel le milieu de terrain espagnol expliquait à quel point le fait de jouer une finale de Coupe du Monde, était pour un joueur un moment culminant de sa carrière.

Le but de la victoire qu' il a marqué contre la Hollande lui a procuré une sorte de shoot d' adrénaline qui l' a accompagné durant le reste de sa carrière sportive.

Et puis, il a dit une petite phrase simple que j' aime:

Las finales se sueñan de una manera y luego lo que no controlas las lleva por otro camino.

Pour les joueurs, les finales se rêvent ( ou s' imaginent) d' une certaine manière, et puis les éléments que l' on ne contrôle pas les emmènent vers d' autres chemins.

 

A l' heure où j' écris ces lignes les joueurs de l' équipe de France sont déjà en train de se projeter mentalement des séquences de jeu répétées à l' entraînement, mais la finale va être un tourbillon d' une grande intensité qui risque de les emmener vers un scénario non écrit dont ils vont être les acteurs.

C' est ça la gloire et la magie de ce sport.

Hier les belges ont joué un football de rêve contre l' Angleterre car la partie était presque sans enjeux. En fin de match, ils ont réalisé des mouvements offensifs à 4 joueurs durant lesquels les défenseurs anglais ne pouvaient pas anticiper de quel côté allait vraiment partir l' attaque. C' était un foot plein de combinaisons collectives improvisées de manière géniale.

Ils m' ont fait penser au Brésil des années 70. Du caviar que c' était...

Arriver à reproduire des mouvements d' une telle qualité lors d' une finale est une autre paire de manches.Mais les grandes équipes y arrivent et savent le faire.

Les grandes équipes ne ratent pas leurs rendez-vous avec l' histoire...Pour paraphraser Audiard je dirais que  "c' est même à ça qu' on les reconnaît".

 

Les chemins d' une finale...

PS: je viens de me rendre compte que quelque soit le résultat du match les couleurs bleu, blanc rouge vont triompher cette après-midi.

Une seule inconnue: le sens des bandes colorées...vertical ou horizontal.

Alors ? Comment sera cette victoire ? Horizontale ou verticale ?

Réponse dans quelques heures....

Les chemins d' une finale...
Partager cet article
Repost0
14 juillet 2018 6 14 /07 /juillet /2018 11:31

Bonjour les amis,

Pas le temps d' écrire aujourd' hui.

Je voudrais simplement partager avec vous mon plaisir de voir arriver 2 des 3 plus belles équipes de ce mondial en finale ( la troisième c' était la Belgique...).

France-Croatie, on en rêvait et c' est devenu une réalité.

Voici une collection de belles images qui ont marqué la qualification de ces deux magnifiques équipes.

Stade de la finale à Moscou

Stade de la finale à Moscou

Soyez grands !
Soyez grands !
Soyez grands !
Soyez grands !
Soyez grands !
Soyez grands !
Soyez grands !

Afin de vous installer dans l' état d' esprit qui doit habiter tous ces grands joueurs je vous remets un autre lien de Pavarotti avec son VINCERÓ lancé trois fois de manière triomphante à 2 minutes 33 secondes.

C' est ça que moi j' écouterais dans mon casque avant d' entrer sur la pelouse d'une finale de Coupe du Monde si j' étais dans le peau de ces champions !

Ne me reste plus qu' à espérer que la finale soit flambloyante, avec beaucoup de buts et que, quelque soit le résultat, le football en sorte grandi.

Que les joueurs nous fassent vibrer et qu' ils y prennent eux-mêmes beaucoup de plaisir.

LET' S GOAL !!!

Note de l' auteur: j' ai écrit que la Belgique était dans les trois premières équipes avant que le match contre l' Angleterre ne confirme la 3 ème place des belges...En fin de match, il nous ont fait une magnifique démonstration à la brésilienne avec de beaux mouvements d' attaques collectifs. Du caviar que c' était...

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2018 4 12 /07 /juillet /2018 11:31

Bonjour les amis,

J' avais commencé un article pour répondre à ceux qui voient dans la Coupe du Monde de football un exercice planétaire d' abêtissement et de conditionnement des masses, à ceux qui croient dénoncer une énorme machinerie de diversion du peuple, à ceux qui répètent sans cesse de manière ironique, méprisante et moqueuse  " Du pain et des jeux..."

Cette année ça s' est encore déchaîné sur les réseaux. Voici un exemple parmi tant d' autres de caricature insultante.

Coupe du Monde 2018 : ma réponse affectueuse à ceux qui tentent de nous gâcher la fête...

Mais finalement j' avais déjà répondu aux détracteurs de ce sport il y a deux ans, donc cette année je vais me limiter à republier l' article que j' avais écrit à l' époque.

Deux ans plus tard, je n' en changerais pas la moindre virgule...

En fait rien n' a changé depuis la publication de cet article si ce n'est le nom de nos gouvernants ...

Les même causes produisent les mêmes effets, de manière aussi sûre que deux et deux font quatre.

Alors un internaute qui m' a lu a eu la gentillesse de compléter ma liste.

Bonjour AJE. La "liste" des griefs couramment répétés a l'encontre des footballeurs que tu as établie en 2016 est à mes yeux incomplète. On pourrait y ajouter que le foot est un vecteur aggravant de tous les nationalismes, qu'il donne aux jeunes générations une complète illusion de l'égalité . Il n'existe pas d'exemple plus parlant de ce qui ce fait de pire en terme de dérive capitaliste dissimulée sous les atours d'un sport.

Donc merci à cet internaute attentif qui a complété de manière pertinente ma liste non-exhaustive de poncifs.

Alors , contrairement aux anti-footeux, je vais réactualiser mon discours et faire remarquer que cette année j' ai pu constater avec un énorme plaisir que l' organisation des russes a permis quelque chose qui est impensable en occident. Ils ont réussi à mélanger les supporteurs des équipes adverses ensemble dans les stades sans qu' il n' y ait les moindres heurts.

On a donc pu voir , entres autres, les supporteurs sénégalais danser et chanter à côté des supporteurs colombiens .

Ces scènes  de bonnes cohabitations entre différentes nationalités se sont répétées tout au long de la compétition.

Bravo les russes qui nous donnent là une leçon. J' espère que nous serons capables d' en faire autant en Europe. La FIFA avait déjà fait de la lutte contre le racisme l' un de ses chevaux de bataille, et le chauvinisme est une forme de racisme également contre lequel il faut lutter.

Coupe du Monde 2018 : ma réponse affectueuse à ceux qui tentent de nous gâcher la fête...

Pour revenir aux anti-footeux, ils se sont piégés eux-mêmes dans une espèce de jeu de rôle.

Nous, nous serions les fans abrutis d' un jeu fait pour divertir les masses.

Eux, ils seraient là pour nous éclairer de leurs lumières...

Trop caricatural tout ça !

Je leur envoie  un dernier message affectueux après la victoire des Bleus en demi-finale:

" Descendre dans la rue pour célébrer dans la joie une victoire et le faire pour défendre des droits sociaux ne sont pas deux choses incompatibles."

Et il se pourrait bien que ces deux catégories de personnes apparemment différentes soient en fait, et comme le disait Coluche, les mêmes. ...😂

PS: Encore un dernier exemple de manipulation malhonnête.

Lisez ce titre:

"Pendant que le monde regarde le foot, Oleg Sentsov meurt de faim" 

 

En fait, c' est sans doute grâce au mondial que Sentsov peut attirer l' attention internationale de manière plus efficace sur sa condition de prisonnier politique.

Il n' a pas choisi sa date pour commencer sa grève de la faim par hasard.

Et finalement, cette utilisation judicieuse du mondial de la part de Sentsov se retourne contre les amateurs de foot qui sont présentés comme d' ignobles complices...C' est le monde à l' envers, on marche sur la tête...

Taubira est allé à fond dans la culpabilisation en parlant de " Coupe obscène" . C'est de justesse si elle n' a pas employé l' expression " Jeux de la honte..."

Moralité: si on achète du gaz russe c' est normal vu qu' on en a besoin...mais si on regarde un match de foot , ça nous transforme en d' affreux complices d' un régime totalitaire.

Elle ne fait pas dans la dentelle Taubira !

Je lui rappelle quand même qu' on ne peut pas demander directement la libération de Sentsov qui a été jugé par un tribunal. Tout au plus on peut demander avec véhémence une révision de son procès que certains observateurs étrangers pourraient juger comme ayant été partial et n' ayant pas offert les garanties minimales de justice communément admises en matière de droit.

Si Macron profite de l' un de ses voyages en Russie pour le faire, il aura notre bénédiction et notre soutien moral sans failles.

 

PS nº 2 : J' en profite pour vous remettre en lien cet excellent sketch parodique destiné à ceux qui croient qu' on peut tout résoudre avec des boycotts de compétitions sportives.

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2018 2 10 /07 /juillet /2018 07:52

Bonjour les amis,

il y a quelques jours je vous faisais part de la manière très particulière avec laquelle je vivrai la demi-finale France-Belgique de ce soir. Une demi-finale durant laquelle je risque d' avoir des coups de coeur pour les deux équipes. Ce sera une partie à l' issue de laquelle je serai probablement content et triste à la fois.

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2018/07/le-jour-ou-la-coupe-du-monde-s-est-transformee-en-coupe-d-europe.html

Mais en tant qu' expatrié vivant éloigné de ces deux pays, je vivrai ce match de manière très intime, éloigné des manifestations tonitruantes de supporteurs, juste accompagné par la présence discrète de mon fils qui est un passionné lui-aussi.

De manière générale, je ne suis pas fan des ambiances bruyantes de tifosis. Lors d' un grand match j' aime être très concentré comme un joueur d' échecs attentif à tout ce qui se passe sur l' échiquier. Or les commentaires bavards et incessants des bons amis footeux me distraient parfois, me font perdre une partie de l' intensité du spectacle.

Finalement j' adore être seul devant mon poste pour voir un match important, et ensuite c'est un vrai plaisir que de le commenter en groupe, avec des amis, dans un bar ou en salle des professeurs. J' aime refaire le match en groupe mais je préfère le vivre seul et de manière très intériorisée.

 

Je ne vais pas trop m' étendre sur la partie qui va se jouer ce soir car quand on s' exprime trop sur un match à venir, le résultat n' est pas à la hauteur de l' attente.

Je voudrais juste partager avec vous deux réactions que j' ai trouvées dans la presse au sujet de cette rencontre et qui expriment bien les relations particulières qui nous lient avec nos voisins belges.

Voici les réflexions de Bruno Solo et de Jean-Louis Borloo.

 

Commençons avec le commentaire très pertinent de Bruno Solo qui exprime des sentiments très proches des miens.

« J’ai habité longtemps en Belgique et je me sens une grande tendresse pour ce pays et son équipe, ma préférée avec la France. Si elle nous bat, j’aurais les boules, mais peut-être moins que si c’était une autre nation. Mais là, n’est pas le sujet, puisqu’on va les battre. Cette équipe est le ciment d’un pays étrange qui vit partagé entre Flamands et Wallons qui n’ont ni la même langue, ni la même mentalité ou la même culture. Ils ne s’entendent pas nécessairement, mais parviennent à faire des équipes soudées sous le maillot, le foot peut faire naître ce type de communion, ce qui est très émouvant. Mais la Belgique est un pays émouvant parce qu’il a quelque chose d’adolescent, à la fois un peu immature et capable de s’autogérer deux ans sans gouvernement.

Un pays complexe comme le sont les ados, capables de fulgurances fascinantes, d’une tendresse, d’une force et d’une intelligence incroyables et l’instant d’après d’une immaturité à rendre fou… On aurait à apprendre d’eux, sur l’autodérision et l’ironie par exemple. Les Belges ne sont pas arrogants, nous ne le sommes pas tous, mais la propension est plus grande en France qu’en Belgique. Solidarité et camaraderie n’y sont pas des notions feintes, c’est ancré, et ils ne sont pas artificiels dans leur manière d’envisager l’autre. Et puis ils aiment les mots, la langue. Les joueurs belges ont souvent l' amour de la phrase qui sonne bien - regardez Meunier au PSG - ce qu' on retrouve au cinéma ou dans leur littérature...Cette rencontre est un crève-coeur. Je soutiendrai les Bleus, bien sûr, mais m' attends à être traversé par des émotions contradictoires. Ma joie sera mesurée quand on les aura éliminés. Parce qu' on va les sortir, ils ont des flèches mais on en a d' autres ».

Voici maintenant le commentaire de Jean-Louis Borloo qui a été maire de Valenciennes, ma ville natale qui fait partie d' un bassin minier qui se partage entre les deux pays. Mon père, par exemple, était arrivé à 14 ans de son Italie natale pour travailler d' abord dans les mines belges près de Mons, puis était passé du côté français...

Mon oncle, quant à lui, était soudeur et avait travaillé durant de longues années à la " Franco-belge" , une société multinationale spécialisée dans la construction de matériel ferroviaire.

Voici ce que dit Borloo:

« Nous formons une seule et même famille. Nous partageons la même culture, le bassin minier est commun, le style de football est le même… A la grande époque, Papin (Jean-Pierre), Six (Didier) ont joué en France et en Belgique. Les Belges, ce sont nos frangins ! Les habitants du Hainaut sont autant belges que français. Les Valenciennois sont plus proches de Mons et du Hainaut belge que de Paris. Dire qu’il y a une frontière entre la France et la Belgique n’a même pas de sens. Ces deux pays ne font qu’un.

Les gens du Nord ont beaucoup de respect pour les Belges. Non seulement ils les adorent, mais ils les admirent un peu. De manière générale, sur le territoire national, on peut ressentir une gentille moquerie de temps en temps envers la Belgique, mais pas dans le Nord. Les Belges sont des gars du Nord, qui ont un peu plus réussi et qui sont un peu plus ouverts sur le monde. Il y a de la tendresse. Il y a le match, les acteurs et puis il y a Didier Deschamps. C’est le type le plus inouï du football. C’est un meneur d’hommes, un tacticien. Cette demi-finale, c’est Didier Deschamps contre le reste du monde. »

Voila. Tout est dit. Et maintenant laissons parler les footballeurs.

Ce soir, quelque soit le résultat, la culture sportive francophone sera mise à l' honneur et ira en Finale de la Coupe du Monde de football 2018.

France-Belgique : cette demi-finale que je vivrai de manière intime...

PS: Moi, je suis comme les joueurs...Je suis déjà dans le match. ...très concentré...très pénétré par  l' enjeu. Je descends en moi-même...Je vais passer ma journée à écouter de la musique...et ne plus rien lire au sujet de la rencontre...

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2018 7 08 /07 /juillet /2018 07:59

Bonjour les amis,

Drôle de journée de quarts de finales hier avec deux matchs qui n' ont pas respecté les scénarios que j' espérais.

Commençons par le Suède- Angleterre. Je m' attendais à une équipe suédoise créant la surprise et accrochant l' Angleterre mais il n' en a rien été.L' Angleterre a dominé son sujet et fort logiquement marqué à la 31 ème minute et la Suède n' a pu remonter ce handicap qui s' est alourdi à la 55 ème minute par un deuxième but de la tête de Alli.

Les suédois ont tenté la remontée et la seule action notable a été un magnifique mouvement collectif avec Toivonen et Berg qui aurait pu réduire le score qui restera desespérément coincé à 0-2.

Il en fallait bien plus pour bousculer l' équipe des trois lions. Qualification donc hyper logique. de l' Angleterre, ce qui me permettra d' entendre avec plaisir le GOD SAVE THE QUEEN au moins encore une fois.

Quant à la Russie, après le match très pénible qu' elle avait livré face à l' Espagne en lui laissant de manière exagérée la possession du ballon, je m' attendais à une prestation très médiocre de sa part durant laquelle elle tenterait surtout sa chance sur coups de pieds arrêtés. Je me préparais donc à un nouveau match-piège mais finalement il n' en n' a rien été.

Dès le départ de la rencontre les russes se sont montrés très actifs , empêchant pratiquement les croates de sortir de leur camp.

Etonnant début de partie. 

L' équation qui leur était posée était la suivante. Peut-on gagner un match contre une équipe techniquement supérieure si on a du coeur et des tripes ?

Et la réponse est oui, car finalement le sort de la rencontre s' est décidé aux tirs aux buts.

Le pressing russe s' est révélé payant car c' est eux qui ont ouvert le score sur un superbe tir de Cheryshev qui a laissé le gardien croate en simple spectateur impuissant.

Voici le résumé de la rencontre

Finalement la partie s' est révélée plus intéressante que prévue avec un score qui a évolué d' abord par une égalisation croate, puis la Croatie qui mène 2 à 1, puis une égalisation russe sur une tête de Mario Fernandes le brésilien naturalisé russe.

Un match à rebondissements donc. Les prolongations qui ont suivi n' ont pas modifié le résultat mais les 2 équipes se sont battues vaillament, avec des joueurs carbonisés et qui n' ont pas attendu sagement la séance des tirs aux buts pour les départager.

Bravo à la Russie qui tombe avec les honneurs, qui s' est battue avec ses armes qui étaient techniquement inférieures à celles de ses adversaires et qui a réussi à faire jeu égal...A coeur vaillant rien d' impossible. Ils ont été sur le point de le démontrer.

 

Le jour où la Russie a essayé de surprendre la Croatie...
Partager cet article
Repost0