Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 09:26

Bonjour les amis,

J' ai enfin vu avec un peu de retard PREMIER CONTACT , le film de SF dont tout le monde parle et qui a été couvert d' éloges par la critique internationale.

Pour ceux qui ne savent absolument rien de l' histoire, je conseillerai de lire d' abord cette présentation de notre ami Fatizo, une présentation dans laquelle il résume très bien les qualités de cette oeuvre originale.

 

 

Alors, moi, j' aimerais juste ajouter quelques remarques personnelles.

Premièrement, vous dire que le film démarre assez fort.Villeneuve sait créer un climat à la fois intimiste et très oppressant, notamment par un usage très efficace de la musique et par la qualité et originalité de ses prises de vues,du montage, et de sa photo...Une simple scène de  jeu avec une enfant dans un jardin peut créer une vive inquiétude, et un étrange malaise.

Dès que les aliens arrivent on pense tout de suite à Kubrick avec son monolithe dans 2001 L' ODYSSÉE DE L' ESPACE.

Les combinaisons de protection oranges utilisées par les terriens sont aussi une forme de clin d' oeil de Villeneuve au grand cinéaste américain.

Simplement, à partir de ce moment le film prend une étrange tournure.Le rythme retombe, on commence à se faire sérieusement chier,et on a beaucoup de mal à se passionner pour les problèmes de communication rencontrés par les terriens.C' est sans doute la partie la plus invraisemblable du récit ( et tout le film tourne autour de ça...).

Comment peut-on imaginer que des extra-terrestres soient suffisemment intelligents pour installer instantanément 14 vaisseaux énormes dans notre espace aérien, et que, dans le même temps, ils ne soient pas suffisemment malins pour capter notre façon à nous les terriens  de communiquer, et qu' ils ne soient pas capables de dissiper des malentendus dangereux.

C' est la partie vraiment faiblarde du scénario.Théoriquement c' est celle qui aurait dû me séduire car les aliens utilisent des structures algébriques compliquées pour communiquer et ils n' ont pas les mêmes références ni structures linguistiques que les nôtres.Ce thème de l' incommunicabilité fait traîner le film en longueur ( on est passé sans s' en rendre compte de la SF à WIm Wenders).On se passionne d' autant moins pour cette longue partie du récit que ces difficultés de communication paraissent extrêmement artificielles.

Que dire par ailleurs de ces aliens qui ressemblent à des calamars ? Quand j' ai vu ça, je me suis dit:

Oh non !!!...Pitié ...pas ça...

Je préfère encore les martiens rigolos, très années 60, du pastiche de Tim  Burton dans MARS ATTACKS.

La fin du film de Villeneuve  offre une explication ( partielle) et permet  de redonner du sens à toute l' histoire, mais malgré tout, on a la curieuse impression qu' on s' est laissé mener en bateau pendant près de 2 heures pour aboutir à un récit simple qui pourrait se résumer en une page de scénario...

Tout ça pour ça ? 

Là, on est très loin des autres films comme Rencontres du 3 ème type,etc...Il y manque le merveilleux, la magie, le caractère épique, l' envie de partager cette aventure ( reconnaissons pour être juste et honnête que ce n' était VRAIMENT PAS l' objectif de Villeneuve).

Alors il reste à ce film de grandes qualités esthétiques indéniables, une certaine poésie,une mélancolie profonde, et aussi, et c' est là la plus grande force de Villeneuve, il sait installer une grande angoisse existentielle.Il se dégage de son film une espèce de vertige métaphysique.

Ce n' est pas rien et rien que pour ça son film mérite largement d' être vu.

Je ne veux surtout pas donner l' impression de faire la fine bouche.Villeneuve est un grand réalisateur.Simplement, certains défauts du récit et certaines longueurs m' ont empêché d' y entrer complètement, de me laisser absorber par sa problématique.

 

PREMIER CONTACT: un film original non exempt de certains petits défauts...

PS: Cette fois-ci je n' ai pas fait de jeu de mots faciles, en disant que la coquille qu' on voit sur l' affiche était finalement vide...ce serait injuste !

PS nº 2: J' imagine déjà certaines objections qui me seront faites par certains d' entre vous, du genre.

" Les faiblesses du scénario sont inévitables et inhérentes au sujet traité.Et toi AJE qui est si malin, qu' aurais-tu changé au film pour éviter ça ?

Et bien je répondrais que je me serais inspiré d' Arthur C. Clarke dans son roman RENDEZ-VOUS AVEC RAMA . 

Le thème du roman, c' est un vaisseau extra-terrestre qui paraît-être abandonné dans notre système solaire.Le vaisseau semble vide et les terriens ont bien du mal à comprendre une intelligence et une technologie complètement différente de la leur et qui est probablement supérieure.Les terriens essaient de trouver du sens et de comprendre la finalité de cette étrange bouteille à la mer intersidérale.Ils ont la tentation de détruire ce qu' ils ne comprennent pas...tout comme un enfant casse un jouet pour en comprendre le mécanisme intérieur.

Moi, j' aurais fait apparaître les aliens juste à la fin du film...et pas sous forme de calamars...

 

Partager cet article
Repost0