Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2022 2 22 /03 /mars /2022 09:02

Bonjour les amis,

Cette aventure folle et meurtrière dans laquelle s'est lancée le président Poutine plonge le monde dans le pire des cauchemars et dans d'innombrables interrogations.

Jusqu'où ira cette folie ? Qu'est-ce qui va  l'arrêter ? Va t'on vraiment l'arrêter ?

Voici quelques réflexions de Christine Ockrent sur ce sujet.

Pour essayer de trouver des éléments de réponses à ces questions posées en préambule je lis en ce moment des livres d'auteurs qui ont été assez lucides et clairvoyants  AVANT le conflit et qui me permettent aujourd'hui de mieux cerner la personnalité de Poutine.

J'ai d'abord lu le livre de Michel Eltchaninoff, DANS LA TETE DE VLADIMIR POUTINE. L'auteur a étudié tous les discours et tous les écrits du maître du Kremlin, ses inspirations nationalistes et hégémoniques russes, sa haine et son mépris de la démocratie, de l'occident. Tout cela est dans son livre et on se rend compte, avec effarement, que Poutine est en train de mettre en application un projet qui est rédigé noir sur blanc. il suffisait de l'écouter et de le lire. Par ailleurs, on vient maintenant de comprendre que lorsque Poutine faisait certaines plaisanteries, c'était à prendre au premier degré. Là, plus personne ne rigole maintenant...

J'ai commencé la lecture du livre d' Isabelle Mandraud POUTINE: LA STRATEGIE DU DESORDRE qui confirme les craintes exprimées dans l'ouvrage d'Eltchaninoff et qui nous explique les multiples stratégies kagébistes utilisées par le despote pour créer désordre et division en dehors de son espace. Des stratégies qui ont été déjà  très fructueuses.

Par ailleurs le livre explique aussi que le système politique russe se donne des apparences "démocratiques" avec des élections en trompe-l'oeil, sans réelle opposition, étant donné que les vrais opposants ont été soit liquidés, soit écartés par mille moyens antidémocratiques, voire criminels. Il faut se rendre à l'évidence. La Russie est redevenue une dictature, qui plus est, une dictature sanguinaire.

Cette fois-ci ce n'est plus la Corée du Nord qui a un dirigeant isolé du reste du monde mais le plus grand pays de la planète (enfin, grand par la taille...pas par son PIB qui est le 12 ème mondial et qui passe derrière celui d'un petit pays comme la Corée du Sud !!! Ce qui en dit long sur l'inefficacité de l'économie russe...et ce qui explique aussi les vrais motifs de la guerre).

J'ai aussi en liste d'attente LES OLIGARQUES de Christine Ockrent, ces oligarques qui pourraient jouer un rôle mais qui semblent aujourd'hui dans l'incapacité de freiner la course folle dans laquelle Poutine s'est engagé.

Ce qui est frappant, c'est de voir à quel point en occident on a été bien naïfs de croire que nous étions en position de rendre impossible la mise à éxécution du projet eurasiste du chef du Kremlin.

Là, maintenant, on est complètement redescendu de notre petit nuage. Poutine nous a tous ramené sur Terre, 50 ans en arrière, et il y a un certain nombre de questions qu'on ne se posera plus pendant au moins trois décennies.

La première des questions définitivement résolues concerne l'existence de l'Otan. Poutine nous a bassiné depuis deux décennies en nous reprochant de ne pas avoir dissous cette alliance au moment où le pacte de Varsovie disparaissait.

L'agression brutale du 24 Février au coeur de l'Europe renforce complètement l'Otan et va en faveur de cette expansion de l'alliance contre laquelle Poutine prétendait lutter. Des pays comme la Finlande et la Suède qui n'en faisaient pas partie étudient maintenant sérieusement leur intégration. Et puis, tous les pays de l'ex-URSS comme la Pologne, la Roumanie, La Hongrie, les Républiques Baltes bénissent le ciel d'être protégés par le parapluie que leur offre l'Otan. Voilà au moins une grande question qui ne se pose plus.

Les militants anti-otan de l'extrême-gauche et de l'extrême-droite sont disqualifiés pour très longtemps. Leur bataille est définitivement vaine et perdue.

Deuxième question associée à la première. Le rôle de l'armée et son budget. L'attaque contre l'Ukraine est un électro-choc. Nous avons impérativement besoin d'une armée crédible, bien préparée. Quel dirigeant europeén osera mettre en doute ce principe à l'avenir ? Aucun ! Ce sera évident notamment durant la campagne électorale française. 

La troisième question concerne l'Europe.

Cette unité affichée par les 27 pays pour prendre des sanctions économiques contre la Russie est inouÏe. C'est du jamais vu.

L'agression russe vient de recréer une unité perdue, une union sacrée. Même la Grande-Bretagne isolée par son Brexit est à nos côtés et reprend sa place géographique européenne.

Nous dissertions depuis plus de 20 ans sur ce qu'est l'Europe. Poutine a réussi à nous mettre d'accord sur ce que nous ne sommes pas et sur ce que nous voulons défendre.

Notre identité européenne devient limpide.

Nous croyons en la démocratie, en la liberté, en l'Etat de droit, en la paix. Nous ne considérons pas que la guerre est le moyen naturel de masquer un grand échec économique.

Poutine vient de nous rappeler cruellement que la paix n'est pas un mot en l'air, que ce n'est pas qu'une belle parole chantée par de doux poètes.

Non ! La paix se maintient de manière durable tant qu'on ne s'endort pas sur elle.

Pour reprendre la phrase du haut représentant de l'UE aux affaires étrangères, Josep Borrell:

"Nous devons être préparés au pire tout en désirant le meilleur"

Ce principe simple et clair comme de l'eau de roche va nous guider très longtemps.

Bienvenue au XXI ème siècle...Un siècle qui est  pour l'instant un siècle de merde mais qu'il nous faut affronter courageusement pour le rendre meilleur.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 mars 2018 1 05 /03 /mars /2018 18:12

Bonjour les amis,

Les pires projections se sont confirmées hier lors des élections législatives et sénatoriales en Italie.

En effet le mouvement anti-système 5 étoiles gagne haut la main avec 32,4% des voix.Il occupe toute la moitié sud de la péninsule.

Quant à la coalition de droite formée par Forza Italia de Berlusconi, Lega Nord ( proche du FN) et Fratelli de Italia elle totalise 36 %, mais le pompon c' est que La Lega Nord devance les ultra-libéraux de Berlusconi: 18% contre 14% !!!

Je rappelle que les frontistes étaient à 4% en 2013 et qu' ils font plus que quadrupler leur score ( pire que ce que j' annonçais avant-hier encore sur mon blog).

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2018/03/l-ombre-de-la-russie-plane-sur-les-elections-italiennes.html

Alors faisons les comptes, si je fais la somme des M5S, de la Lega Nord et de Fratelli d' Italia ça fait  32 + 18 + 4 = 54 % d' eurosceptiques mais je suis en dessous de la réalité car je n' ai rien compté des votes de Forza Italia...Il est probable que les anti-européens pèsent de l' ordre de 60% dans un pays qui était encore il y a 5 ans le plus européiste de l' Union.

Ces 54 % d' eurosceptiques sont aussi 54% d' anti-systèmes qui ne votent plus pour les partis institutionnels traditionnels.L' Italie vient de franchir un cap inquiétant.

Ce résultat d' hier est aussi un camouflet pour l' Europe, pour Bruxelles et pour Merkel qui a tenté d' imposer des quotas migratoires...

C' est plus qu' un signal d' alarme, c' est la démonstration que l' Europe que veut imposer l' Allemagne se heurte à la volonté de ses peuples.

Même si le couple franco-allemand donne des signes de meilleures ententes, l' Italie dont on ne connaîtra pas le futur gouvernement avant un mois va devenir elle aussi un frein à la relance espérée et promise.

L' Italie c' est le 3 ème pilier bancaire européen: qu' adviendra t' il de ce pilier si c' est Salvini ( ennemi de l' euro) qui devenait chef du gouvernement ?

On le voit, après le Brexit, ce sont de lourds nuages noirs qui s' amoncellent et qui augurent de difficultés croissantes à mettre en oeuvre des politiques conjointes entre partenaires avec des objectifs convergents dans la zone euro.

Qu' on le veuille ou pas, l'Europe est en train de devenir un casse-tête...et les populistes pourraient la rendre à terme assez ingérable.

Matteo Renzi...grand perdant des élections d' hier avec 19% des voix

Matteo Renzi...grand perdant des élections d' hier avec 19% des voix

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2017 6 04 /11 /novembre /2017 12:01

Bonjour les amis,

Suite à la déclaration unilatérale d' indépendance du parlement catalan,la réaction de la justice espagnole a été rapide avec la mise en détention de 8 membres du gouvernement régional jeudi dernier.Une situation exceptionnelle qui fait suite à de très très nombreux avertissements et mises en demeure faites au gouvernement catalan de Carles Puigdemont de revenir à la légalité constitutionnelle et aussi de respecter les lois qui régissent la Généralité de Catalogne.

Ceux et celles qui sont aujourd' hui en détention provisoire étaient prévenus de longue date et ont eu de maintes fois la possibilité de revenir à la légalité.

Ce ne sont pas les occasions qui ont manqué.

Puigdemont en prenant la fuite à Bruxelles avec 5 membres de son gouvernement a réussi à impliquer la Belgique et l' UE dans le contentieux qui l' oppose à l' Etat espagnol.

Sa stratégie qui consiste à porter le conflit au coeur de l' Europe se révèle payante et commence à porter ses fruits.

 

Il faut au moins rappeler deux choses dans cette affaire.

1.Les membres emprisonnés ne le sont pas à cause de l' application de l' article 155 de mise sous tutelle de la Catalogne mais sont accusés par la justice de plusieurs chefs d' inculpation comme la rébellion, la sédition, et la malversation de fonds publics. 

C' est une juge qui prononce ses décisions et non pas directement l' exécutif comme tente de le faire croire Puigdemont. Un Puigdemont qui déclare à Bruxelles que la justice espagnole n' est pas indépendante et à qui les journalistes belges pourraient lui rappeler que de nombreux responsables du parti au pouvoir sont aujourd' hui sous les verrous.

2. Si Puigdemont avait fait en France, en Allemagne ou en Italie le millième de ce qu' il a fait en Espagne,c' est à dire organiser un référendum illégal, il aurait été mis aux arrêts depuis belle lurette pour haute trahison.

Il n' en reste pas moins vrai que la décision de la juge est en train de mettre le feu aux poudres en Catalogne et que le secteur indépendantiste reprend des ailes, et ce, à moins de 50 jours d' une élection régionale cruciale.

Hier les manifestations de soutien se sont célébrées un peu partout, et ce n' est que le début...

La grande manipulation indépendantiste catalane s'invite au coeur de l' Europe.

Franchement les amis, ce qui se passe en Espagne laisse tout le monde dans la perplexité.On croyait tous que l' on irait d' abord vers les élections du 21 Décembre et que l' action de la justice qui est toujours assez lente commencerait à se faire sentir après la célébration de ce scrutin.

En intervenant de manière aussi rapide et directe la justice va interférer sur le processus électoral, et ça, ce n' est pas franchement une bonne nouvelle.

Les indépendantistes auront beau jeu dans les jours qui viennent de jouer les victimes et de gagner de plus en plus d' adhérents à leur cause.

On voit ce phénomène même dans le reste de l' Europe où ils font de plus en plus d' adeptes.

Quand je pense à ce qui vient de se produire, je suis partagé entre deux sentiments. 

Le premier, c' est de me dire que la justice est involontairement en train de torpiller la reprise de la normalité en Catalogne et que le 21 Décembre prochain on va tous se retrouver avec un parlement indépendantiste sur les bras et une situation ingérable.

Le deuxième consiste à penser qu' il me manque une pièce dans ce puzzle qui fera que d' ici le 21 Décembre de nouveaux éléments apparaîtront qui vont casser l' élan des indépendantistes....Je me demande si  Rajoy garde un atout dans sa manche, mais lequel ? La dégradation économique peut-être ? Certaines révélations sur le complot ourdi par les indépendantistes ?...je ne sais...

Quoiqu' il en soit, dans moins de 50 jours j' aurai la réponse à mes interrogations...mais le moins qu' on puisse dire pour l' instant, c' est que l' actualité récente n' est pas des plus rassurantes.

 

Partager cet article
Repost0
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 15:22

Bonjour les amis,

La situation humanitaire des réfugiés a pris une tournure étonnante le jour où Angela Merkel a sorti de sa manche un accord avec la Turquie qui permettait aux européens de ne pas respecter les droits d' asile des réfugiés et leurs statuts au sein de notre espace .

On sait par ailleurs que l' Allemagne oeuvre pour permettre d' accélérer l' entrée de la Turquie au sein de l' Union Européenne, même si ce pays ne respecte pas des droits aussi élémentaires que celui de la liberté d' expression, et notamment la liberté de la presse.

Aujoiurd' hui la chancelière se retrouve en situation d' arroseuse arrosée.

En effet, une simple chanson satirique passée sur la télévision publique allemande vient de créer un incident diplomatique entre la Turquie et l' Allemagne.

Ecoutez cette chanson.Les images parlent d' elles-mêmes et on comprend le contenu même sans connaître un seul mot de la langue de Goethe.

Voici un lien qui explique un peu mieux

Avouez que c' est le comble.....Que Erdogan exige d un pays de l' UE qu' il retire une chanson satirique d' un programme de la télévision publique !

Que vous faut-il de plus, amis européens, pour sentir le danger qui nous menace et qui frappe à nos portes?

Peut-on être plus clair ?

Avant-hier c' était Salman Rushdie

Hier c' était Charlie

Aujourd' hui ce sont les programmes d' humour satirique

Et demain ce sera quoi ?

Partager cet article
Repost0
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 08:43

Bonjour les amis,

On commence à se réveiller de l' horreur des attentats de Bruxelles, et certaines conclusions s' imposent d' elles-mêmes.

Premier exemple.Que nous apprennent le pedigree des auteurs des attentats ?

On apprend qu' Ibrahim El Bakraoui a été condamné pour une attaque de succursale bancaire bruxelloise durant la quelle il a tiré sur un policier et pour laquelle il a été condamné à une peine de 9 ans de prison en 2010....Or, nous sommes en 2016...Je ne vais pas vous faire un petit cours d' arithmétique élémentaire mais 2010 + 9 = 2019...!!!

Loin de moi l' idée de remettre en cause les réductions de peines qui sont des dispositions légales prononcées par les juges, mais force est de constater que celles-ci doivent être accompagnées d' un suivi sérieux.Ces personnes doivent rester localisables à n' importe quel moment, et par ailleurs, elles ne doivent pas bénéficier ( au moins jusqu' à la fin de la première peine prononcée) de la liberté de se mouvoir sans autorisation préalable de la part des autorités.Les Etats ne peuvent perdre la pìste de leurs pires criminels aussi facilement.

L' une des premières conclusions qui s' imposent c' est que les terroristes utilisent très bien l' espace de liberté que les européens se sont donnés pour le mettre en danger.

Je compare le terrorisme parfois à un virus qui envahit de manière latente un organisme jusqu' au jour où il passe à l' attaque.Pour certains virus il existe des vaccins mais pour d' autres c' est plus compliqué, mais une chose est sûre: il vaut mieux prévenir que guérir.

Par ailleurs, il y a une phrase de Lénine qui m' a toujours marqué.Il avait dit, à propos des capitalistes: " Ils nous vendront la corde pour les pendre"...

Comment ne pas appliquer ce principe à ce qui nous arrive, et penser que la liberté et les garanties que nous offrons à chaque citoyen pourraient se convertir en outils indispensables avec lesquels on nous ferait creuser notre propre tombe.

J' imagine déjà d' ici toute la gauche bisounours médiapartiste lever les bras au ciel.

Fasciste ! Néo-vichyste ! Extrême-droitiste ! Fossoyeur des libertés !

A tous ceux prêts à défendre les droits des criminels, qu' ils soient potentiels ou déjà avérés, je répondrai que nous nous soumettons tous, de bon gré, à des contrôles et à des fouilles dans tous les endroits sensibles et que nous avons déjà perdu une part de notre liberté sans rechigner au nom du simple bon sens. Avant d' être libre il faut commencer par rester en vie...

J' ai entendu hier Manuel Valls plaider pour un fichier européen PNR pour contrôler les déplacements, notamment aériens, des criminels au sein de l' espace Schengen, et je suis sidéré d' apprendre que ce fichier n' est pas déjà en place depuis belle lurette.Et vous savez pourquoi, les amis ?...parce que ce fichier "inquiète" une partie de la gauche, au nom des défenses des libertés...

Les agents du FBI,de la CIA, du KGB ou du MOSSAD doivent vraiment nous prendre pour des guignols...Ils doivent penser que , le temps que nous nous mettions d' accord, et que nous partagions efficacement nos informations sur les criminels qui se déplacent dans notre espace , ceux-ci ont mille fois le temps de perpétrer les pires atrocités imaginables.

Pour eux on doit vraiment être des enfants de choeur...

PS: je viens de découvrir cette petite déclaration d' Hillary Clinton qui appuie une peu plus là où ça fait mal....

Aujourd'hui, de nombreux pays européens ne s'alertent pas entre eux quand ils arrêtent un suspect jihadiste à leur frontière, ou quand un passeport est volé", a-t-elle déploré. "Et l'Union européenne ne cesse de repousser le vote pour partager les données des voyageurs aériens", a-t-elle noté en parlant du fichier PNR, le registre commun sur lequel les eurodéputés pourraient voter en avril, après des années de controverses.

Partager cet article
Repost0