Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2018 6 22 /12 /décembre /2018 07:25

Bonjour les amis,

Noël approche et c' est le moment de réécouter les très nombreuses chansons inspirées par cette fête traditionnelle, y compris une chanson au texte complètement drôlatique et décalé comme celui de "LA FILLE DU PÈRE NOËL"  de Jacques Dutronc ( paroles de Jacques Lanzmann).

 

Cette chanson-là, je l' avais entendue à maintes reprises durant les années 70 dans les fêtes d' étudiants à Lille, des fêtes qu' on appelle dans le Nord des "zinzins". D' ailleurs il faudra que je consacre à ce mot un petit billet dans mon petit dictionnaire illustré.

Très souvent le mercredi soir il y avait une soirée-zinzin dans une des facs ou diverses écoles d' ingénieurs, d'infirmières, etc...de la capitale du Nord.

A l' époque j' avais toujours pensé que la structure rythmique du morceau de Dutronc ressemblait étrangement à celle d' un autre tube, planétaire celui-là : le JEAN GENIE de David Bowie.

Ecoutez donc la guitare rythmique qui fait tou-toum tou- toum....

Donc j' avais toujours pensé que Dutronc avait copié Bowie sauf que je viens de me rendre compte aujourd' hui qu' au niveau des dates ça ne colle pas. La fille du père Noël est sortie en 1966 et Jean Genie en 73...

Alors, finalement, c' est peut-être l' inverse qui s' est produit et c' est Bowie qui se serait largement inspiré du riff de Dutronc...

Etonnant, non ?

Alors, il me reste une autre possibilité : c' est que Dutronc et Bowie se soient inspirés d' un troisième larron antérieur à ces deux-là et moins connu qu' eux...affaire à suivre donc. Je reste sur l' enquête...Quand je découvre une piste, je suis patient et je ne lâche pas aussi facilement.

En attendant, je vous laisse avec cette fille du Père Noël plus que séduisante et vous souhaite à toutes et à tous un bon réveillon.

La fille du Père Noël...

Post-scriptum

Je viens de découvrir un lien sur une excellente émission d'Europe 1 dans laquelle Fabrice d' Almeida raconte la véritable histoire du Père Noël. Le podcast dure 20 minutes et mérite d' être écouté. J' y ai appris beaucoup de choses sur la création du mythe ainsi que sur son évolution à travers les siècles. Tout a commencé au III ème siècle en Turquie avec un certain Nicolas de Myre...

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 08:42

Bonjour les amis,

Cette semaine, en naviguant sur le net, je suis tombé sur cette photo amusante et charmante que voici.

Ouf ! Tout est bien qui finit bien ! ....

Ouf ! Tout est bien qui finit bien ! ....

Alors, j' ai fait un petit effort pour essayer de me souvenir jusque quel âge j' avais moi-même cru au Père Noël.

Je ne suis pas capable de m' en souvenir avec certitude mais je crois pouvoir dire que j' y ai cru assez longtemps...peut-être au delà de 8 ans.

En fait, je crois que c' est un peu plus compliqué.Mes cousins plus âgés que moi  ont dû me mettre rapidement au parfum en vendant la mèche et en me racontant d' un air moqueur que c' était nos propres parents qui mettaient les cadeaux près de la cheminée.

A l' époque il n' y avait pas dans le Nord de la France des Pères Noël qui apparaissaient un peu partout aux quatres coins des rues, au supermarché ou à l' école.

Non, les seules représentations et apparitions du Père Noël se faisaient à la télé ou au ciné, ce qui contribuait à le rendre plus mystérieux,plus mythique, plus insaisissable.Cela  faisait davantage travailler notre imaginaire qu' aujourd'hui. Pas question d' aller s' asseoir sur les genoux de Santa Claus pour aller recevoir des cadeaux.

Non, il passait si rapidement dans la cheminée , et à une heure si tardive que ce n' était pas facile de le choper ...

Je me souviens même d' un de mes camarades de classe qui m' avait affirmé qu' il avait juste eu le temps de voir ses pieds remonter dans la cheminée, et disparaître.

Ça, alors ! Ça m' épatait ! Et j' y croyais dur comme fer...Je me disais:

 " Mince alors ! C' est vraiment pas de chance...il a failli voir le Père Noël ! "

Jusqu' à quel âge avez-vous cru au Père Noël ?

J' ai forcément eu des doutes après les révélations de mes cousins, mais, malgré tout, je n' ai pas renoncé si facilement que ça à la réalité de son existence...

Si un vieil artiste respectable et très sensé  comme Tino Rossi venait chanter à la télé les prières et les souhaits qu' il lui adressait, c' est qu' il devait bien y avoir quelque chose quand même...

Du coup, aujourd'hui, je me pose une simple question.

Les gens qui croient longtemps au Père Noël ont-ils plus tard des signes de caractères propres qui les distinguent un peu du reste de la population ?

Sont-ils plus naïfs, plus candides, plus rêveurs, plus poètes que leurs concitoyens?

Ont-ils plus de propension que les autres à se retourner vers les religions pour essayer de trouver un substitut au Santa Claus défaillant ?

Socialement comment se distribuent-ils dans la population ? Vers quels genres de professions se tournent-ils ?

Poètes, artistes, écrivains, fonctionnaires, syndicalistes, médecins ?

Luttent-ils davantage pour préserver un Etat Providence qui devrait tous nous protéger et nous garantir un certain bien-être ? Ne cherchent-ils pas plus tard à le réinventer ce bienveillant Père Noël ?

Je n' en sais rien. J' ai fait des rapides recherches sur le net pour savoir s' il y avait des études statistiques sur ce sujet mais je n' ai rien trouvé.

Pourtant, je suis convaincu qu' il y a bien une corrélation entre l' âge à partir duquel nous avons définitivement cessé de croire au Père Noël et ce que nous deviendrons et serons nous-mêmes plus tard dans la vie.

Alors, les amis, vous-mêmes, jusqu' à quel âge y avez -vous cru ?

Comment avez-vous géré le traumatisme de savoir que ce sont vos parents qui ont été complices d' une des plus belles et des plus grandes mystifications de l' histoire de l' humanité ?

En , attendant vos réponses, je vous passe une chanson assez rock que j' aime bien. 

La fille du Père Noel de Dutronc-Lanzmann...

Et oui, trouver la fille du Père Noël dans ses souliers, c' est une très belle idée de cadeau !

Bon, j' entends déjà des objections de la part de certains d' entre vous.

Hé, banane ! Le Père Noël il peut pas avoir de fille !

Et alors ! On peut toujours rêver , non ?

 

 

Jusqu' à quel âge avez-vous cru au Père Noël ?

Au même prix, je vous mets aussi une version un peu plus trash...

PS: Petite blague que j' affectionne

il y a 3 âges dans la vie d' un homme.

1. L' âge où on croit au Père Noël

2. L' âge où on sait qui est vraiment le Père Noel

3. L' âge où certains proches ou amis te prennent pour le Père Noël...

 

Nota: Dans mon cas personnel, il n' y a pas que certains proches ou amis qui me prennent pour le Père Noël...il y certains certains élèves, aussi...-) .

C' est vrai que je porte une barbe de plus en plus blanche.Donc, durant tout le premier trimestre, j' essaie de les dissuader de cette " croyance"...pas toujours avec succès !

Partager cet article
Repost0