Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2022 2 26 /04 /avril /2022 09:07

Bonjour les amis,

La guerre en Ukraine est traumatisante pour ses millions de victimes, mais aussi pour les millions de citoyens à travers le monde qui n'acceptent pas d'assister, de manière impuissante, au triomphe du Mal dans sa plus abjecte expression.

Ce matin je suis tombé sur un article profondément choquant, mais illustratif de l'horreur de cette guerre, que je mets en lien ci-dessous.

Cet article édifiant, un de plus,  ne fait que confirmer des centaines, des milliers de témoignages sur les exactions de l'armée russe. Qu'on ne vienne pas me dire qu'il s'agit d'une fake news..Ce couple a été parfaitement tracé, identifié grâce à leurs portables...Par ailleurs, les milliers de viols qui ont été commis par l'armée russe ne peuvent nous faire douter de la réalité de ces monstruosités.

André Markowicz les dénonce sans arrêt sur sa page facebook. Les soldats de l'armée russe massacrent, violent, pillent et leurs familles en sont informées car elles acceptent les butins des pillages de leurs fils. Peut-on être plus misérable ?

Oui, ces familles acceptent qu'on leur envoie de la lingerie intime, des vêtements, des machines à laver, tout ce qui peut tomber sous la main de leurs fils transformés en soudards.

Le viol est considéré dans la convention de Genève comme un crime de guerre, mais les soldats russes s'en moquent d'autant plus qu'ils bénéficient d'un sentiment de parfaite impunité, qu'ils se sentent protégés par la complicité active de leur Etat-Major.

Cette conversation d'une jeune russe autorisant son mari à violer des ukrainiennes à condition qu'il se "protège" nous fait toucher du doigt le comble de l'abjection humaine.Là, c'est le pompon ! Tout le monde devient complice, y compris les femmes de soldats !...à gerber...C'est la nausée.

La nausée...
La nausée...

Hier je passais une journée agréable avec des amis, une journée ensoleillée et sereine. Nous avions pris notre repas sous la pergola du jardin et, pendant un moment, j'ai plissé les yeux et  imaginé qu'un cinglé à l'autre bout de la planète avait décidé de nous anéantir, de nous balancer des missiles sur la tronche...

J'ai imaginé un truc insensé, un truc de dingues, complètement irréel pour nous (mais pas pour les ukrainiens) et qui me rappelle la chanson LE SUD de NIno Ferrer...Écoutez-là jusqu'au bout...

"Un jour ou l'autre il faudra qu'il y ait la guerre
On le sait bien
On n'aime pas ça, mais on ne sait pas quoi faire
On dit, "c'est le destin"
Tant pis pour le Sud
C'était pourtant bien
On aurait pu vivre
Plus d'un million d'années
Et toujours en été..."

 

Voilà les amis...Le temps s'est arrêté pour moi le 24 Février 2022. J'essaie de partager un certain sentiment avec vous. Je ne suis pas vraiment surpris par l'émergence du Mal.

J'ai simplement peur qu'on s'y habitue, qu'on ne se creuse pas la tête pour l'éradiquer, qu'on oublie d'en faire une priorité.

J'ai peur qu'on retombe dans nos frivolités.

Pour sauver notre âme, il nous faut sauver l'Ukraine...et si nous n'en sommes pas capables, nous serons définitivement damnés.

 

Je terminerai mon billet du jour avec une simple image qui me touche, moi qui possède deux chats. C'est une image poétique, angoissante et tragique à la fois...une vision post-apocalyptique et mélancolique d'un chat livré à lui-même sur une balance abandonnée...Où sont passé les humains ? Le temps s'est arrêté pour le chat aussi...

Partager cet article
Repost0
13 avril 2022 3 13 /04 /avril /2022 08:49

Bonjour les amis,

Dans son article du 13/04/2022 sur facebook André Markowicz affirme qu'à la télé russe un général a évoqué sans aucun complexe la future utilisation d'armes chimiques...Voici un extrait de son article.
" Et là, alors que Marioupol est en train de tomber, — mais tient encore, — on a vu une interview sur la première chaîne de la télé russe, donc celle qui a la plus grande écoute. C'était un militaire (de pacotille, mais quand même), Edouard Bassourine, des troupes pro-russes du Donbass qui expliquait que, bientôt, ils pourraient passer la main aux « troupes chimiques pour enfumer les nazillons ». Et oui, visiblement, ces « troupes chimiques » (dont ce n’est pas clair de savoir qui elles sont précisément) sont passées à l’action.Le fait que ce soit dit comme ça, ouvertement, est en soi un signe qu’il faut prendre comme tel. Pour le monde occidental, les attaques chimiques ont toujours été une ligne rouge. Poutine se fiche des lignes rouges, parce qu’il se sait, finalement, impuni."
Rien que le fait de revendiquer à la télé l'intention d'avoir prochainement recours à de telles horreurs est absolument affolant, terrifiant...On imagine ce que de telles déclarations susciteraient de tollés et d'indignations dans n'importe quelle démocratie occidentale. En Russie, ça passe à la télé...no problem...L'opposition est muselée...Les gens sont préparés pour trouver ça normal, justifié...
Si ce général est autorisé à parler sur la première chaîne russe dans de tels termes, ça veut dire que les résistants ukrainiens deviennent pour Poutine l'équivalent de ce qu'étaient les juifs pour Hitler...des rats qu'on peut gazer...ils n'ont plus droit au statut d'être humain.
C'est du nazisme pur et dur !...Qui plus est, c'est du nazisme de la part de quelqu'un qui prétendait "dénazifier".
Edouard Bassourine

Edouard Bassourine

Par ailleurs, les troupes ukrainiennes qui résistent dans Marioupol affirment que des drones russes ont déjà déversé des armes chimiques sur la ville. Ces fortes suspicions n'ont pas été confirmées pour l'instant mais une enquête est ouverte.

 

Grosses suspicions prises très au sérieux, mais non confirmées pour l'instant...L'affaire est à suivre donc.

Mais j'aimerais revenir sur le thème très spécifique de mon court billet.

Rien que le fait qu'un énorme pays de 140 millions d'habitants soit préparé pour accepter l'emploi d'armes barbares et inhumaines, qu'il soit conditionné pour accepter que, très prochainement, des combattants seront gazés comme des rats, nous plonge dans le pire des cauchemars que l'humanité ait jamais vécu.

..." Gazés"...La même horreur que les nazis ont imposé à leurs victimes.

Je ne suis pas naïf et pas surpris que d'horribles crimes soient commis au XXIème siècle. Par contre, je n'aurais jamais imaginé qu'à l'époque d'internet et de l'interconnexion un président puisse être capable un jour de conditionner un pays grand comme un continent afin de lui faire accepter l'idée d'un recours à des armes génocidaires. Mon imagination n'est jamais allée aussi loin dans l'horreur.

Et qu'on ne m'accuse pas de procés d'intentions dans mon article. Ce n'est pas moi qui ait inventé les terribles propos du général qui se bat en ce moment dans le Donbass. 

Partager cet article
Repost0