Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 janvier 2023 7 29 /01 /janvier /2023 19:52

Bonjour les amis,

C'est une affaire sordide qui fait beaucoup de bruit en Espagne et dans le monde international du football. Le brésilien Dani Alvés, ex-joueur du Football club de Barcelone, a été arrêté en Espagne et détenu pour viol présumé sur une personne de 23 ans dans les toilettes d'une discothèque de la capitale catalane le 30 Décembre dernier.

Je vous laisse d'abord prendre connaissance des faits présumés sur l'article ci-dessous.

J'aimerais repréciser les faits qui sont reprochés à Dani Alvés. Il aurait tenté d'obtenir de manière violente que la victime lui fasse une fellation dans les toilettes de la discothèque et, suite à son refus, il l'aurait frappée et ensuite violée (sans préservatif). Le rapport ultérieur du médecin légiste indique des contusions sur certaines parties du corps de la victime qui confirment qu'il y aurait eu une lutte et aussi des lésions sur ses parties génitales  qui attestent du fait qu'il y a eu un rapport sexuel forcé. Le médecin a pu prélever des traces biologiques de la semence du supposé agresseur. 

Ce qui m'a étonné et qui n'est pas banal dans cette affaire c'est le piège tendu par la police à Dani Alvés pour le faire revenir en Espagne. C'est digne d'un polar.

Je vous explique.

Au moment où la justice espagnole devait lancer une procédure internationale contre Alves celui-ci se trouvait au Mexique dans son nouveau club de foot.

Il était évident que si l'Espagne avait lancé un mandat d'arrêt international contre lui pour viol celui-ci ne se serait jamais présenté devant la juge catalane d'autant plus qu'il n'existe pas d'accord d'extradition entre le Mexique et l'Espagne (pas plus qu'il n'existe d'accord entre le Brésil et l'Espagne).

Donc l'idée assez fine de la police catalane  ça a été que la justice ne révèle qu'une petite partie des faits reprochés en expliquant à l'avocat d'Alves que son client avait eu des gestes inappropriés confirmés par des témoins oculaires (des gestes qu'on pourrait qualifier d'abus sexuels comme toucher l'entrejambe de jeunes filles) et qu'il faudrait que Alves vienne en Espagne s'en expliquer pour mettre un terme à la procédure lancée contre lui.

Par ailleurs des infos ont été filtrées dans les médias espagnols pour faire croire à Dani Alves que la police ne possédait pas d'éléments consistants pour le confondre. Un reportage sur une chaîne TV espagnole expliquait par exemple que les caméras de la discothèque ont pu filmer l'aller et venue aux toilettes de Dani Alves pendant 41 secondes (en réalité les caméras révélaient un temps bien plus long qui confortait la version de la victime).

Je me résume. 

Il y a eu de la part de la police des informations filtrées et incomplètes pour inciter Alves à revenir en Espagne et à s'y sentir en sécurité. La police a presque fait faire aux médias un travail d'infox.

La mort de la belle-mère d'Alves le 13 Janvier en Catalogne est venue donner un dernier coup de pouce à la police catalane et a accéléré le retour du joueur.

Le stratagème a parfaitement marché et Dani Alves s'est fait piéger comme un collégien. Quelques jours avant sa comparution il s'était exprimé sur une chaîne TV espagnole pour se déclarer complètement innocent et c'est librement et de son plein gré qu'il a comparu devant la juge espagnole qui, elle, avait déjà entre les mains une enquête très complète et très solide.

Alves, qui ne se doutait pas de l'inculpation pour viol, a donné une première version des faits  pleine d'incohérences ce qui lui a valu d'être immédiatement incarcéré sans caution.

Là, au moment où je vous écris, Alves a changé d'avocat et il en est déjà à sa troisième version des faits, alors que la version de la victime n'a pas bougé d'un seul iota et qu'elle est confirmée par des témoins et par les caméras.

Maintenant c'est une partie judiciaire très dure qui va commencer pour Alves. S'il confesse et reconnaît les faits il encourt une peine de 4 à 6 ans...S'il ne reconnait pas les faits et qu'il est jugé coupable sa peine peut s'alourdir jusque 11 ans...

Je vous mets en lien un article espagnol un peu plus complet que vous pouvez éventuellement lire avec l'aide du traducteur google si vous ne comprenez pas le castillan.

Il faut noter aussi dans cette affaire le fait que la discothèque a dès le début appliqué un protocole de protection des victimes et que l'application de ce protocole a été déterminante pour aboutir à l'inculpation d'Alves.

Partager cet article
Repost0
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 15:14

Bonjour les amis,

Un terrible attentat s' est produit ce matin dans un lycée de Barcelone.

Voici le résumé de Sud-Ouest:

Stupeur et horreur ce lundi matin à l'Institut Joan Fuster, dans le quartier de La Sagrera à Barcelone. Un adolescent de 13 ans a fait irruption sur les coups de 9h20 armé d'une arbalète, tuant un professeur et blessant quatre personnes.

Selon des témoins, l'adolescent, un élève de l'établissement, serait arrivé en classe en retard, aurait frappé à la porte de sa classe et tiré à l'arbalète sur sa professeur d'espagnol, la blessant au visage. Le jeune garçon aurait ensuite agressé la fille de cette dernière, également scolarisée dans l'établissement.

Alerté par les cris, un professeur se serait approché de la classe. L'adolescent l'aurait poignardé mortellement à l'abdomen.

D'après l'agence Efe, il se serait ensuite dirigé vers une autre classe, agressant un étudiant avec un couteau. Le mineur a été interpellé. Selon El Mundo, il avait dit à plusieurs reprises ces derniers jours qu'il tuerait ses enseignants avant de se suicider.

Le professeur tué, spécialisé dans les sciences sociales, effectuait un remplacement de quelques jours dans cet établissement qui accueille des élèves âgés de 12 à 16 ans, indique la presse espagnole, qui rappelle l'utilisation d'une arbalète nécessite les mêmes autorisations qu'un fusil de chasse.

Le mineur a été d'abord « gardé » par la police dans le collège, puis transféré dans une unité psychiatrique d'un hôpital de la ville, affirme « El Pais ». Agé de moins de 14 ans, il ne peut-être placé en garde à vue.

Catalogne:un élève de 13 ans tue un professeur et blesse 4 autres personnes dont une par arbalète
Catalogne:un élève de 13 ans tue un professeur et blesse 4 autres personnes dont une par arbalète

Alors qu' il me manque encore beaucoup d' élements, il y a d' ores et déjà de nombreux points de cette tragédie qui choquent et qui me mettent en colère:

1- l'élève ( qui n' a que 13 ans) avait annoncé à ses petits copains son intention de tuer les professeurs du lycée mais personne ne pensait qu' il passerait à l' acte.

2- il est arrivé ce matin sur les lieux du crime avec une liste de 25 personnes à éliminer...

3- il disposait d' une arbalète, d' un poignard, d' une arme de poing et avait fabriqué des cocktails molotovs ( il n' a que 13 ans...où sont les parents dans l' histoire ?????)

4- sa page facebook indique qu' il adore les armes, les jeux de guerre, la série walking dead, etc...

5- La loi espagnole protège les mineurs de moins de 14 ans qui ne peuvent être considérés responsables de leurs actes ( le mot c' est " inimputable !!!").D' ailleurs il ne peut même pas être mis aux arrêts, au sens littéral du terme.En ce moment il est à l' hôpital avec des psys qui étudient son cas, mais théoriquement il ne pourra être détenu au sens habituel du terme.

6- Il est fort probable que l' auteur de cet attentat souffre de troubles psychotiques graves.Ça c' est pas une nouveauté...ça a existé de tous temps, ça existe et ça existera probablement toujours, là n' est pas le problème.

Le problème, c' est qu'en 2015 les conséquences de cette de pathologie sont accentuées par l' environnement des jeux vidéos hyper violents, des réseaux sociaux et de toutes les abominations qu' on peut trouver sur le web.

Cet élève a confondu son monde virtuel avec le lycée où il s' est inventé une liste de 25 "ennemis" à abattre, dont un malheureux prof qui passait pas là et qui venait d' arriver...J' ai vu la reconstitution de l' attentat à la télé , et ça ressemble furieusement à ces jeux vidéos où le protagoniste laisse plein de morts sur son parcours sanguinaire...

Le gros malaise,c' est que notre société au lieu de nous prémunir des personnes souffrant de démences mentales et de les protéger d' elles-mêmes, les précipite dans leur folie grâce aux nouvelles technologies de la communication.Il n' y a eu aucune alerte du côté des parents,ni des petits copains, ni de l' institution scolaire où il y a pourtant des psys pour aider les ados....

Oui, il y a beaucoup à dire et matière à réflechir !!! Je suis convaincu que ce drame ne se serait pas produit dans les années 80, car il y aurait eu des éléments modérateurs qui seraient intervenus pour stopper cette folie.Ce crime-là est un crime du XXI ème siècle qui en dit plus sur notre société que sur l' auteur de l' attentat.

Ça c' est l' image qui apparaissait sur sa page facebook....

Ça c' est l' image qui apparaissait sur sa page facebook....

Partager cet article
Repost0