Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2018 2 06 /03 /mars /2018 17:29

Bonjour les amis,

Il m' arrive en flânant sur les réseaux de tomber sur des extraits d' émissions que j' ai raté à l' époque de leur diffusion.

Ce qui est parfois intéressant c' est de constater, comme c' est le cas dans l' extrait que je vous propose aujourd' hui, que rien n' a changé...

Ecoutez Stéphane Guillon très en forme dans un numéro d' imitation de Fabrice Lucchini brocarder la profonde inégalité de notre système judiciaire.C' est énorme!

 

 

Alors cet excellent sketche de Guillon me ramène aussi à l' actualité espagnole.

Vous vous souvenez de Rodrigo Rato à qui j' avais consacré plusieurs articles ? Rato, cet ancien ministre des finances lui même fraudeur fiscal qui a bénéficié d' une loi d' amnistie ( le comble du comble...), ex-patron du FMI, ex-banquier impliqué dans de nombreux scandales dont l' affaire des cartes Black, et la mise en cotation en bourse frauduleuse de Bankia .

Pour vous situer l' ampleur des malversations,  Bankia avait laissé un trou de 24 milliards d' euros que l' Etat Espagnol, et donc les contribuables, ont dû éponger.

 

Les faits datent d' avant 2014 et le jugement a commencé le 17 novembre dernier...

Faut être patient !

Le temps est maintenant compté et l' ancien ministre va probablement entrer en prison dans les semaines ou mois qui viennent.

Mais, en attendant, voila des images prises sur son yacht du côté de Mallorque en 2015, alors qu' il était déjà mis en examen pour des délits financiers d' une énorme gravité passibles de peines de plus de 10 ans de prison.

Cool, non ? Elle est pas belle la vie ? ...Il n' a pas l' air trop stressé le prévenu...

Selon que vous serez puissant ou misérable...
Selon que vous serez puissant ou misérable...
Selon que vous serez puissant ou misérable...

Alors, pour être complètement honnête, il faut que vous sachiez que ces images ont tellement scandalisé et exaspéré les espagnols que Rodrigo Rato s' est fait plus discret depuis...

Enfin,et pour revenir au sketche de Guillon, sachez qu' en Espagne un rappeur a été condamné à 3 ans et demie de prison pour apologie de la violence, du terrorisme et incitation à la haine.C' est vrai que les textes méritaient une condamnation mais 3 ans et demie c' est lourd quand on sait que dans d' autres pays comme la France ça se serait terminé avec une grosse amende, ou alors 3 mois de prison ( et non 3 ans ! )...

Deux poids, deux mesures donc, dans un pays où des proches du Roi ont eu droit à une justice plus que bienveillante.Le gendre de Juan Carlos est toujours en Suisse et attend une confirmation de sa condamnation.Quant à l' infante, elle n' est coupable de rien, et ne savait rien...Lafontaine reste d' actualité en ce XXI ème siècle.

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2017 5 21 /07 /juillet /2017 12:13

Bonjour les amis,

Les affaires de corruption se succèdent sans discontinuer en Espagne, et vous aurez noté que j' ai presque arrêté d' écrire pendant plusieurs mois sur ce sujet pour ne pas trop vous lasser d' une part, et parce que ce thème récurrent me sature aussi, d' autre part.

Mais aujourd' hui j' ai au moins un motif pour y revenir.Ce motif est dans le titre de mon article.

Hier le président de la fédération nationale  de football a été placé en détention provisoire sur ordre d' un juge.

 

Alors plusieurs remarques s' imposent.Nous étions jusque maintenant surtout habitués à des affaires qui éclaboussent le monde de la ligue professionnelle de football , les joueurs qui pratiquent l' évasion fiscale à grande échelle grâce à la complicité d' agents spécialisés dans la création de sociétés fantômes qui permettent d' échapper au fisc ( Ronaldo, Messi, etc...).

On était habitué aux cadres de certains clubs commettant des délits financiers,comme l' ex-président du Barça Sandro Rosell actuellement en prison pour blanchiment de capitaux, mais la fédération nationale avait jusqu' aujourd' hui réussi à échapper aux mailles des filets de la justice.

Je ne veux pas faire d' humour noir mais cette  anomalie paraissait suspecte et cette lacune est aujourd' hui réparée. Ouf ! C' en est presque rassurant ! Je veux dire "rassurant pour la justice" !

Et oui, la nature a horreur du vide.Or la fédération brasse de gros intérêts financiers également , et il semblait curieux , singulier et quasi inexplicable qu' elle soit restée en marge des problèmes de corruption qui affectent les autres secteurs lucratifs de la société et du sport.Là, on est rassuré.Tout est bien qui finit bien...

Finalement, et sans entrer dans les détails,il y a des éléments intangibles qu' on retrouve toujours dans toute affaire de corruption.

1." Là où il y a du fric il y a de la corruption " semble être une loi aussi sûre que celle de la gravité de Newton. Pas de risque qu' il y ait de gros scandales de corruption au sein de la fédération de badminton.

2. On voudrait souvent nous faire croire que la corruption est une affaire d' individualités malfaisantes et corrompues, mais rien n' est plus faux.La corruption s' appuie presque toujours sur des systèmes opaques et ne fonctionne jamais sans un réseau de complicités, de voix et d' appuis qu' il va falloir acheter.Elle va donc de paire avec un manque de transparence et de démocratie.Que ce soit Villar ou un autre qui ait commis des méfaits n' a aucune importance.Ce qui est important c' est que Villar ait pu faire son petit business pendant presque 30 ans sans être réellement inquiété.

Villar qui dort maintenant en prison a été a été réélu 8 fois président depuis 1988.

Evidemment, il sera présumé innocent tant qu' il n' y aura pas de condamnation ferme contre lui,mais ce qui est frappant  c' est le nombre de délits qui lui sont reprochés.L' ordonnance du juge qui l' a envoyé en prison préventive occupe 44 pages bien serrées !

Le juge n' aurait jamais mis Villar en prison s' il n' avait détecté de très graves irrégularités pour lesquelles celui-ci aura à l' avenir tout le temps et tout le loisir nécessaires pour organiser sa défense.

La chute de Villar met forcément la fédération nationale dans une situation très délicate car les délits reprochés à son président ne datent pas d' hier. 

Comment en est-on arrivé là ?

Combien de complicités ? Combien de votes achetés ?

Pourquoi ces pratiques qui ont  été dénoncées par certains depuis longtemps n' ont pas été saisies par la justice plus tôt ? Comment Villar arrivait-il toujours à se protéger malgré les accusations dont il était l' objet, malgré les polémiques créées par sa gestion ?

Villar avait de très mauvaises relations avec la presse qu' il accusait d' être malintentionnée à son égard. Aujourd' hui ce n' est plus la presse qui le met en accusation mais un juge, avec une liste de chefs d' inculpation longue comme le bras...

Là, ça devrait être la tempête parfaite au sein de la fédé, mais ce matin, j' entendais à la radio certains cadres faire le gros dos. Les vice-présidents territoriaux veulent croire encore en l' innocence de leur chef...ils attendent les prochaines décisions du juge pour s' exprimer....Il se disent "peinés et surpris".

Qu' on me permette d' être surpris de leur surprise !

je n' en dirai pas plus aujourd' hui pour ne pas enfreindre la loi.J' attendrai moi-aussi les décisions de justice pour dire tout ce que je pense de toute cette clique !

Et en attendant, je me contenterai de me satisfaire de voir que la justice est peut-être lente mais qu' elle fait son boulot.

C' est déjà ça, comme dit Souchon dans sa chanson.

 

 

 

 

 

Quand les mauvaises nouvelles deviennent presque rassurantes...

PS:Un dernier point hors-sujet qui ne me rend pas Villar particulièrement sympathique.Celui-ci avait été joueur de foot avant de devenir cadre de la fédé.

Et vous savez quelle a été l' action de jeu qui l' a rendu célèbre ?

Il était chargé de marquer Cruyff durant un match et il l' a fait d' une manière très particulière en lui fichant son poing dans la figure, et en l' envoyant au tapis...

C' est ici à 4 minutes 23 secondes sur le document vidéo

Comme dit l' un des personnages de Franquin dans son album idées noires:

" A chacun son caractère !...."

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2017 4 20 /07 /juillet /2017 09:52

Bonjour les amis,

Miguel Blesa,le banquier le plus detesté d' Espagne s' est suicidé hier en utilisant une  de ses nombreuses armes de chasse.

Je vous avais parlé de cette personnalité emblématique du pseudo-miracle économique espagnol des années 2000.

Blesa avait été mêlé à plusieurs scandales dont celui des cartes blacks dont j' avais fait un billet en 2014.

Mais pour me suivre lisez d' abord ce que j' écrivais dans ces années-là.

Depuis l' explosion du scandale BANKIA et la ruine de dizaines de milliers de petits épargnants Miguel Blesa était devenu le banquier le plus haï du pays.Il ne pouvait plus sortir dans la rue sans se faire huer.

Il était en liberté provisoire sous une caution de 2,5 millions d' euros mais devait entrer en prison en août de cette année pour purger une première peine de 6 ans,en attendant le jugement d' autres affaires de corruption...

 

Alors, bien évidemment, je respecte le choix d' un homme qui a pris une décision aussi tragique et aussi la douleur de sa famille.

Mais vous pouvez facilement imaginer que ce suicide laisse à toute la citoyenneté espagnole un goût très amer.

Durant toutes les années qui ont suivi le scandale de Bankia Miguel Blesa n' a jamais voulu reconnaître sa responsabilité.Il s' est toujours déclaré innocent.Il s' est dit victime de juges qui n' étaient pas impartiaux.

Il faut rappeler que le premier juge Elpidio  Silva qui l' avait envoyé 15 jours en prison à Soto del Real, avait été dessaisi du dossier, puis inhabilité.

Mais ce qui est vraiment regrettable c' est que Blesa, emblématique de tout un système qui a amené l' Espagne au bord du gouffre financier, se soit finalement défilé alors qu' il lui restait à raconter tant de choses importantes pour notre société.

On aurait tellement aimé que le banquier ne s' enferme pas dans son orgueil et qu' il fasse amende honorable et acte de rédemption, qu' il nous explique lui-même le mécanisme qui fait qu' une grande banque puisse partir à la dérive et créer un grand gouffre financier sans qu' aucun système d' alarme ou de sécurité n' y mette fin.

Car c' est quand même ça, l' un des énormes problèmes soulevés par le scandale BANKIA qui est l' une des affaires d' escroquerie les plus énormes et immorales qui soient.

Rappelons l' affaire qui est la plus grave de toutes, l' affaire des " preferentes".

A partir de 2004 cette banque ( qui s' appelait encore Caja Madrid) va émettre des" actions préférentielles" pour ses clients avec de meilleurs rendements que les produits financiers habituels.Mais le cours de l' action se basait sur des comptes et des bilans de la Banque complètement bidonnés.Il s' agissait donc d' une arnaque en bonne et due forme.Des milliers de petits épargnants et retraités qui croyaient investir dans des produits sûrs ont perdu les économies de toute une vie, car leurs actions n' ont plus rien valu dès que le pot aux roses a été découvert.

Pire ! La technique de vente de ces preferentes était frauduleuse car souvent les agents bancaires les vendaient à leurs clients naïfs et peu informés en leur faisant croire qu' il s' agissait de produits à taux garanti, alors qu' il s' agissait d' actions qui pouvaient monter ou baisser comme celles de n' importe société cotée en bourse:les petits retraités confiants croyaient avoir placé leurs économies sur des plans à taux fixe garanti, alors qu' en réalité ils jouaient en bourse comme n' importe quel spéculateur ( mais sans le savoir et sans avoir été correctement informé).

La valeur de l' action dépendait des bilans et des bénéfices dégagés par la banque.Dès que tout le monde a su que la banque avait un  trou de 24 milliards d' euros, l' action s' est effondrée et n' a plus rien valu.Il s' agissait donc bien d' une escroquerie.

OUI VOUS M AVEZ BIEN LU ET JE LE RÉÉCRIS: une Banque ( troisième banque d' Espagne) qui présentait des bilans théoriquement bénéficiaires avait en réalité  un déficit de 24 milliards d' euros ( j' ai écrit milliards et pas millions !!!).

Notez au passage, que toutes ces émissions de preferentes se sont effectuées au nez et à la barbe des contrôleurs de la banque d'Espagne, dont on se demande bien ce qu' ils contrôlaient vu l' énormité de la fraude. Aujourd' hui on sait que certains inspecteurs avaient tiré la sonnette d' alarme et que leurs rapports ont été ignorés, enterrés par leurs supérieurs hiérarchiques...

Donc une telle escroquerie n' a pu se faire qu' en tissant un réseau dense de complicités, et il se trouve que hier, celui qui chapeautait tout le système s' est donné la mort, alors qu' il avait tellement de choses importantes à raconter pour le bien de la société, pour que de telles infamies ne se reproduisent plus jamais, pour que les citoyens comprennent vraiment comment fonctionnent certaines malversations bancaires.

Quel dommage !

L' affaire Blesa c' est aussi le procès de tout une mythologie dangereuse de l' argent facile qui a été propagée par les milieux libéraux dans les années 2000.

Il est très probable que Miguel Blesa quand il était au faîte de sa gloire, et qu' il connaissait déjà l' importance du gouffre financier qu' il avait créé,pensait qu' il retomberait sur ses pattes, que l' évolution du marché en perpétuelle croissance permettrait de masquer la situation réelle de son groupe.Il pensait s' en tirer par une éternelle fuite en avant.La crise financière internationale des subprimes en 2007  a tout fait voler en éclats. La bulle immobilière espagnole a explosé, et tout le monde est retombé sur terre et s' est rendu compte que nous avions été gouvernés par des irresponsables dilapidant des sommes folles et des richesses qui n' avaient jamais été créées.

Il ne restait plus qu' à faire appel en 2012 à un plan de sauvetage de la Banque centrale européenne et à faire payer aux contribuables les frais d' une mauvaise gestion délirante et d' une corruption systémique.Sur les 120 milliards que demandera l' Espagne à la BCE, 24 ont été destinés à renflouer BANKIA.

 

 

 

 

Suicide du banquier le plus detesté  d' Espagne...

PS: Rodrigo Rato, ex-directeur du FMI, qui fut le successeur de Blesa, et qui organisa l' entrée en bourse de BANKIA en présentant lui-aussi des faux bilans, est pour l' instant en liberté , et risque 4 ans et demi de prison pour son implication dans l' affaire des cartes black....mais moi, ça me fait sourire tristement.En effet, les cartes black c' est une centaine de millions d' euros déviés illégalement...C' est des cacahuètes à côté de l' énormité de la fraude commise en maquillant les comptes de BANKIA pour son entrée en bourse. Pas la peine d' être un grand expert en économie pour comprendre que 100 millions c' est pas grand-chose à côté de 24 milliards...On n' est plus du tout dans la même catégorie de malversation !

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 08:49

Bonjour les amis,

Encore une trame corrompue, et non des moindres, qui vient de tomber hier matin à Madrid.

Avant de lire mes commentaires personnels, voici un résumé de faits sur le lien ci-dessous

 

 

 

 

Arrestation d' Ignacio Gonzalez emmené par les forces de la Garde Civile

Arrestation d' Ignacio Gonzalez emmené par les forces de la Garde Civile

Alors là, c' est le pompon.On n' en peut plus !

Les affaires se succèdent aux affaires avec un rythme qui ne se dément pas.Le Parti Populaire espagnol reconduit au pouvoir, dans des conditions abracadabrantes grâce à une opposition fragmentée et divisée, et malgré les énormes trames de corruption qui avaient été révélées au grand public ( trames gurtel, punica,affaire Noos,Murcia, etc...) apparaît à chaque fois complètement rongé par la corruption de manière structurelle et jusqu' aux plus hauts échelons de sa hiérarchie.

Cette méga arrestation a eu lieu hier, alors que le chef du gouvernement Mariano Rajoy devra être entendu par le juge de l' audience nationale comme témoin dans l' affaire Gürtel qui se juge en ce moment.Les affaires judiciaires n' arrêtent pas de se télescoper sur les journaux télévisés espagnols.

Hier, la quasi intégralité des journaux télévisés en Espagne, était dédiée à la couverture de cette affaire du Canal Isabel II dans laquelle le public apprend de manière effarée qu' une institution publique de gestion des eaux ( payée par l' ensemble des contribuables madrilènes) a fait d' importantes opérations d' achats et de ventes de sociétés écran à l' étranger ( dont certaines n' avaient rien à voir avec l' industrie de l' eau) en passant par la Colombie, l' Uruguay et le Brésil pour pouvoir surfacturer certains services et ensuite répartir l' argent au sein d' une poignée de responsables corrompus, dont le chef pourrait être rien de moins que l' ex-président de la communauté de Madrid entre 2012 et 2015 Ignacio Gonzalez ( qui par ailleurs avait du donner d' autres explications à la justice sur d' autres affaires suspectes comme celle de sa villa de Marbella acquise de manière très douteuse à un prix très nettement inférieur à celui du marché).

Franchement les amis, je suis tellement écoeuré que je ne lirai même pas les détails de cette nouvelle affaire sordide qui me fait vomir.

Je prends acte du fait que la corruption qui a été au coeur des batailles électorales récentes n' a pas empêché le parti de droite qui en a été le plus touché de gouverner actuellement le pays.

Et là, je me pose une question sur la capacité de régénération de PODEMOS et de CIUTADAN'S qui sont les 2 forces de gauche et de droite qui ont fait irruption sur l' échiquier politique à cause de cette même corruption et pour lutter contre elle.

Le PP même s' il a été le plus voté lors des dernières élections législatives nationales n' avait pas de majorité absolue dans le pays.

Pourtant ce sont toujours les mêmes qui gouvernent, et ce, à cause des habituels clivages droite/gauche, gauche socialiste/gauche-anticapitaliste,  nationalistes/ séparatistes, qui ont fait qu' au bout du compte cette droite  pourrie jusqu' à la moelle continue de gouverner.

"Diviser pour mieux régner" dit la maxime.Ça s' applique parfaitement à l' Espagne où les oppositions multiples s' annulent entre elles et sont complètement incapables d' offrir une alternative concrète au citoyen sur le plan national.Il n' y a qu' au niveau local et des municipalités que la régénération s' est faite vraiment sentir avec des équipes rénovées à Madrid, Barcelone ou Valencia par exemple.

Mais au niveau national, les oppositions ont été finalement parfaitement inefficaces.

Tout le monde se plaint de la corruption, tout le monde...et ceux qui en ont été les principaux responsables ( que ce soit de manière préméditée ou par incompétence et manque de contrôle sérieux) détiennent aujourd' hui les clés du pouvoir !

Du coup votre serviteur est un peu las et saturé ...Je ressens un profond ras-le-bol et écoeurement.

Il y a quelques semaines, mon syndicat m' appelait à une grève générale de l' enseignement et je ne l' ai pas faite.

En effet, après être resté plus d' un an sans gouvernement en voyant les socialistes et ceux de Podemos et de Ciutadan's se déchirer pour finalement laisser Rajoy revenir au pouvoir, je ne peux qu' avoir mépris pour leur incapacité.Qu' ils aillent donc se faire f... ! Excusez ma vulgarité mais elle traduit exactement ce que je pense.

Pourquoi faire grève aujourd' hui alors que Rajoy qui a dû recourir à un plan de sauvetage de l' UE et qui est soumis au contrôle strict de Bruxelles ne va pas lâcher un seul euro ?...C' était l' année dernière qu' il fallait le virer...maintenant ça ne sert a rien de faire grève.C' est de l' agitation médiatique parfaitement inutile.

Vous l' avez compris:je suis en co-lè-re et j' en veux plus à ceux qui  ont empêché l' année dernière l' émergence d' un gouvernement de changement qu' à ceux qui nous ont plongé dans le marasme que nous connaissons actuellement...et je pense que finalement on a ce qu' on mérite !

 

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 10:54
Pasqual Maragall:  ex-président socialiste de la généralité de Catalogne 2003-2006

Pasqual Maragall: ex-président socialiste de la généralité de Catalogne 2003-2006

Bonjour les amis,

L' actuel président de la Catalogne Artur MAS n' a pu organiser un référendum sur le maintien de sa région au sein de l' Etat espagnol pour cause d' anticonstitutionnalité d' un tel scrutin.Il a donc décidé d' utiliser les institutions démocratiques de l' Etat en anticipant les élections régionales au 27 Septembre prochain avec pour seul et unique but d' engager un bras de fer avec le gouvernement central sur cette question de l' autonomie.

Tous les partis indépendantistes vont donc se présenter sur une liste unique JUNTS PEL SI ( ensemble pour le OUI) afin d' obliger l' Etat central à entamer des négociations sur ce thème.

Notons au passage que le président détourne la fonction de ces élections parlementaires afin de les transformer en plébiscite séparatiste.

Il faut savoir qu' en Catalogne la question identitaire brise la société en lignes indépendantes des clivages habituels droite/gauche.Il y a donc sur cette liste pour le OUI des partis de droite ( Convergencia d' artur MAS) mais aussi des partis de gauche comme ERC ( Esquerra Republicana de Catalunya).

En face, les partis qui ne sont pas d' accord se présenteront chacun pour soi sous leurs propres sigles.

La situation politique catalane est extrêmement compliquée pour les non-initiés et voici un article de LIBÉ qui fait un rappel historique des faits et un bref résumé simplificateur de la situation

Il faut vous préciser que le parti de gouvernement CIU ( convergencia i Unio) s' est scindé en deux partis différents à la suite du scrutin organisé par MAS.Convergencia le parti de MAS est souverainiste tandis que Unió préfère rester dans le giron de l' Etat espagnol.Vous le voyez cette question a donc résussi à créer des divisions au sein d' une même coalition politique.

La semaine dernière une opération judiciaire anti-corruption a été menée par la justice espagnole avec des perquisitions dans les locaux du parti d' Artur MAS au sujet des commissions irrégulières de 3% que touchait son parti pour avantager des entreprises dans l' attribution de marchés publics.

NB: aujourd' hui c' est 4% et plus....

Bien évidemment, de telles perquisitions à un mois des élections sont dénoncées par les partisans du OUI comme étant une manoeuvre de l' Etat central afin d ' éclabousser et de salir Artur MAS.Les indépendantistes prétendent que ces enquêtes sont des attaques contre la Catalogne ! Bin voyons !

Seulement voilà, cette histoire là ne date pas d' hier.Cela fait des années que l' on sait que le parti régionaliste touchait des commissions sur l' attribution de marchés publics ( les fameux 3 %).

Regardez cette scène vidéo très courte qui date de 2005 mes amis, ELLE EST TOUT SIMPLEMENT SURRÉALISTE.

Je vous l' explique en détail car elle en vaut la peine.

Les protagonistes parlent catalan et il y a des sous-titres en espagnols sur le clip.Il s' agit d' une session au parlement régional de Catalogne dirigée à l' époque par le socialiste Pasqual Maragall, un homme impeccable d' une moralité irréprochable.

Maragall ( malade aujourd' hui à cause de la maladie d' Alzheimer) était président à l' époque et MAS était dans l' opposition.Les deux responsables ont un accrochage vif, et à la fin, Maragall qui sait beaucoup de choses sur le parti de MAS qui a gouverné plus de 20 ans avant lui, n' y tient plus, et leur balance:

" Vostés tenen un problema i aquest problema es diu 3 %

" Vous avez un problème et vous le savez très bien....et ce problème s' appelle 3% !!! "

c' est à 46 secondes sur le document.

C' est une accusation ENORME de la part d' un président qui n' a pas pour habitude de parler à la légère.Ce qui est frappant c' est que MAS sait parfaitement ce à quoi Maragall fait référence.Il ne lui demande pas de s' expliquer sur le sens de sa phrase.Non, il lui répond immédiatement de manière indignée à 55 secondes:

"Vosté ha perdut completament els papers"

Ce qui veut dire littéralement: " Vous avez complètement perdu les papiers" ce qui en catalan signifie "vous avez complètement perdu la boule"

Mais le plus incroyable c' est ce qui va se produire ensuite.MAS intime Maragall de retirer ses accusations et de présenter formellement des excuses.

C' est à 1 minute 25 secondes sur le document suivant malheureusement non sous-titré...

Et là, voici la réponse de Maragall à 1 minute 38 secondes

" Honorables senyors diputats accedeixo a la seua demanda"

" messieurs les honorables députés... j' accède à sa demande"

Ce qui se passe est terrible, terrible, terrible.Il n' y a encore aucune décision judiciaire qui inculpe formellement le parti de MAS et donc Maragall sait qu' il a commis une gaffe et préfère donc battre en retraite et retirer ses graves accusations.La scène est hallucinante car à l' époque il est le PRESIDENT et on se dit qu' il ne peut avoir balancé un truc pareil sans en être absolument certain...seulement voila, dans un Etat de droit on n' accuse pas sans preuves.

Aujourd' hui, 10 ans plus tard, la justice donne raison à Maragall...bien évidemment il savait de quoi il retournait.Cette scène l' honore car pour la PREMIERE FOIS un responsable de haut niveau a brisé la loi du silence,la loi de l' omertà,au coeur de la plus haute assemblée représentative de la région.

Cette scène mes amis, les télèvisions espagnoles la repassent en boucle maintenant, plus de 10 ans plus tard.Elle explique en moins de 3 minutes tout le drame de la corruption, et comment certains responsables utilisent l' Etat de droit et ses garanties pour couvrir leurs agissements.

Heureusement la morale est sauve...la justice est lente mais elle est en train de mettre en évidence, une par une, toutes les malversations qui ont eu lieu durant plus de trois décennies.

Comment ne pas penser à cette chanson de l' ami Béart.

Le premier qui dit la vérité...il doit être éxécuté !

PS: un dernier détail qui ne trompe pas.Artur Mas qui devait bien se douter qu' il aurait de sérieux problèmes à défendre sa législature a préféré se mettre en numéro 4 sur la liste pour le OUI.

C' est lui qui a tout ourdi et tout organisé mais il n' ose pas figurer en tête (il a justifié tout ça avec des airs de fausse modestie à mourir de rire venant de la part d' un tel égolâtre)...C' est déjà en soi une forme de confession.Il savait qu' il n' était pas légitimement le mieux placé pour défendre son projet séparatiste...

Partager cet article
Repost0
10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 18:04

Bonjour les amis

Aujourd'hui je vous traduis quelques petites affiches espagnoles vues ici ou là sur les réseaux.La grande majorité d' entre elles n' est pas compréhensible si on ne connaît pas leur actualite et j' ai donc choisi certaines qui sont un peu plus traduisibles.

Commençons par cette affiche où apparaissent 3 personnalités politiques de ma région qui ont été soit condamnées pour corruption ou qui ont dû démissionner ( comme l' ex-président de région Francisco Camps à droite de la photo).Comme vous pourrez le constater ils sont impeccablement sapés dans des costards Armani (allusion à l' affaire des costumes cadeaux que recevaient ces élus).

Humour et dérision d' outre- pyrénées...

La question posée sur l' affiche est la suivante: " Qu' est ce qui est le plus important en politique ? L' éthique ou l' esthétique ? "

Et bien, ça aurait pu être un excellent sujet au bac philo de cette année.

Un sujet piège...moi-même j' aurais été très embarrassé pour y répondre !

Voici une autre affiche qui imite les sessions de thérapie de groupe chez les alcooliques anonymes...mais cette fois-ci la maladie n' est plus la même.

Humour et dérision d' outre- pyrénées...

Traduction du contenu de l' affiche:

"- Bonjour, je m' appelle Georges et je vote pour des corrompus

- Bonjour Georges

-Bonjour Georges

Le premier pas c' est de le reconnaître "

Et oui Jules-Edouard, cette affiche rappelle qu' il y aurait moins de corrompus si les gens ne votaient pas pour eux en parfaite connaissance de cause.Reconnaissons aussi qu' en 2015 les choses ont enfin changé !

Voici une affiche un peu plus longue à expliquer.Notre ministre d' éducation Wert a démissionné il y a quelques mois et est parti en voyage de noces à Miami avec sa secrétaire d' Etat.Bien qu' il ait été le ministre le plus critiqué du gouvernement à cause de sa réforme archaïque et très controversée Rajoy lui a offert en "cadeau de mariage" un parachute doré, un poste d' embassadeur de l' OCDE à Paris tout près d' où travaillera sa charmante épouse, elle même recasée également pas loin de son époux dans la même structure.Un appartement de fonction avenue Foch plus un salaire de 10 000 euros par mois.Le syndicat des diplomates s' est indigné en exprimant officiellement par voie écrite que ce genre de poste était destiné à des personnes ayant une expérience diplomatique et ne pouvait faire l' objet de "récompenses" pour services rendus.La gauche a réclamé une comparution de Rajoy au congrès mais celui-ci est en vacances.

Humour et dérision d' outre- pyrénées...

L' affiche est une parodie de celle du DERNIER TANGO A PARIS mais cette fois-ci c' est le dernier "TONGO" à Paris."Tongo" en espagnol veu dire magouille...Les photos sont celle de WERT( Marlon Brando) enlaçant Gomendio( Maria Schneider)

Continuons avec cette affiche qui parle du problème de l'émigration espagnole des jeunes gens qualifiés qui ne trouvent plus de boulot au pays:

Humour et dérision d' outre- pyrénées...

Traduction en haut de l' affiche : " Ceux qui restent" ( les participants désoeuvrés d' émissions de télé réalité débiles qui ne foutent rien de leurs dix doigts )

en bas de l' affiche: " Ceux qui partent" ( c' est à dire ceux qui ont réussi leurs études après un parcours scolaire brillant)

Continuons avec ce nouveau panneau de signalisation routière à l' approche d' une zone scolaire...Bin oui, le nouveau danger est là...bien palpable et j' en suis témoin tous les jours

Humour et dérision d' outre- pyrénées...

Il y a beaucoup d ' injonctions sur les réseaux sociaux à prendre la vie du bon côté, des injonctions à sourire...c' est bon pour la santé, ça fait travailler les muscles du visage,ça rend plus beau...etc..etc...

Mais celle-ci est plus originale

Humour et dérision d' outre- pyrénées...

Traduction: SOURIEZ...ÇA ENERVE L' ADVERSAIRE

ou alors SOURIEZ...ÇA ENERVE L' ENNEMI

Effectivement, moi qui suis trop bonne pomme, je n' avais jamais vu les choses sous cet angle là....utiliser son sourire comme une arme pour énerver l' adversaire.C' est particulièrement tordu et efficace.De même que ces personnes qui terminent toujours leurs phrases avec un sourire mécanique quelque soit le contenu de ce qu' elles vous ont balancé auparavant ( je ne pense à aucun chinois en écrivant cela si ce n' est Bruce Lee l' inventeur de ce procédé)...C' est particulièrement éneeervant !!! Comme dirait Obélix

C' est excessivement éneeeervant comme dirait un des personnages du film belge DIKKENEK

Voici une petite affiche qui remet un peu les pendules à l' heure:

Humour et dérision d' outre- pyrénées...

Traduction:- D' abord Dieu créa l' homme

- Ensuite il eut une meilleure idée...

Passons enfin au message typique mettant en garde contre les abus de l' alcool

Humour et dérision d' outre- pyrénées...

Traduction: "La consommation excessive de vin peut provoquer le risque de vous faire croire que vous chantez bien...."

Ce à quoi je répondrai que ce n' est pas si grave car l' excès d' alcool chez mes auditeurs fera que ceux-ci également croiront que je chante bien...L' alcool c' est un tout: c' est pour ça que ça marche super bien entre copains.

Allez ! Je vous laisse sur ces belles paroles et sur cette chanson de TRI YANN avec ces quelques vers pleins de bon sens.

"L'eau ne fait rien que pourrir le poumon
Boute, boute, boute, boute compagnon
Vide-nous ce verre et nous le remplirons"

Partager cet article
Repost0