Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 octobre 2022 1 31 /10 /octobre /2022 10:00

Bonjour les amis,

J'ai eu l'immense plaisir d'écouter dimanche dernier à l'église de Pedreguer le STABAT MATER de Karl Jenkins interprété par le choeur de la Rectoria sous la direction de Jaume Morell.

Mais qui est Karl Jenkins?

 

Karl Jenkins

Karl Jenkins

Sir Karl William Jenkins est un compositeur et musicien gallois né le 17 février 1944 sur la péninsule de Gower.Son père, instituteur, organiste et chef de chœur lui donne une première instruction musicale. Il étudie à la Gowerton Grammar School puis commence sa carrière musicale comme hautboïste à l’Orchestre national des jeunes du Pays de Galle. Il étudie ensuite la musique à l’Université de Cardiff puis à la Royale Academy of Music de Londres.Dans les années 70, il est membre de groupes de jazz et de rock. Il écrit ensuite des musiques publicitaires pour lesquelles il obtient plusieurs prix prestigieux.

Actuellement, Karl Jenkins est le musicien vivant le plus joué dans le monde. Ses oeuvres  » Adiemus  » et  » The Armed Man : une messe pour la paix  » connaissent tout particulièrement un succès planétaire.

En 2015, il devient le premier musicien gallois à être anobli.

Revenons au STABAT MATER. La première mondiale eut lieu le 15 mars 2008 à l'église anglicane de Liverpool.

L'oeuvre, basée sur le STABAT MATER datant du XIII ème siècle, possède une caractéristique importante.

Il s'agit d'une composition libre avec des textes latins du STABAT MATER ainsi que des textes en anglais, en hébreu, en araméen et en grec.

Voici l'oeuvre complète sur le lien youtube ci-dessous. J'ai préalablement indiqué à quel moment de la vidéo apparaissent chacune des 12 parties.

01:06 - Cantus lacrimosus

09:20 - Incantation

11:52 - Vidim Jesus in tormenti

18:10 - Lament

22:04 - Sancta Mater

28:25 - Now my life is only weeping

32:22 - And the mother did weep

38:20 - Virgo Virginum

42:03 - Are you lost out in the darkness?

47:15 - Ave verum

51:47 - Fac, ut portem Christi portem 

55:07 - Paradisi Gloria

 

 

 

A noter le SANCTA MATER particulièrement dynamique à 22 min 04 s. Celui-là on l'a entendu deux fois hier car il a été rechanté en bis.

Hier soir j'ai particulièrement apprécié le AND THE MOTHER DID WEEP à 32 min 22 s.

Le VIRGO VIRGINUM à 38 min 20 s avec les pizziccati des violons.

L'AVE VERUM à 47:15.

J'ai entendu pour la première fois la voix de Carla Mayer, la mezzo soprano. Une voix magnétique, avec un timbre prenant qui m'a électrisé notamment lors de l'INCANTATION (à 9 min 20 s), lors du début de l'AVE VERUM et aussi sur le ARE YOU LOST IN THE DARKNESS (à 42 min 03 s).

J'ai eu le plaisir d'aller la féliciter chaudement après le concert et de lui dire tout le bien que je pensais de sa prestation.

 

Carla Mayer, mezzo soprano

Carla Mayer, mezzo soprano

Et maintenant voici quelques photos du concert d'hier.

STABAT MATER de Karl Jenkins
STABAT MATER de Karl Jenkins
STABAT MATER de Karl Jenkins

Et ceux qui sont inscrits sur facebook pourront entendre 2 brefs extraits du SANCTA MATER sur ces liens.

Voila. Ça a été un magnifique concert. J'en attendais beaucoup. Je m'étais repassé l'oeuvre samedi et dimanche matin afin de m'en imprégner et je n'ai pas été déçu.

J'ai vraiment ressenti des vraies vibrations très agréables pendant tout le concert...et, à certains moments, j'étais en transe et à d'autres dans un état proche de la lévitation...mes pieds ne touchaient plus vraiment le sol.

La musique permet ça parfois. C'était le cas hier.

PS: on a eu droit au fameux ADIEMUS de Jenkins pour le premier bis (un bel hymne dédié à notre planète...que demander de plus?)...et ensuite le SANCTA MATER pour le 2 ème bis...

Partager cet article
Repost0
10 août 2022 3 10 /08 /août /2022 15:02

Bonjour les amis,

le 3 août 2019 nous étions allés avec mon groupe choral polyphonique CADENZA chanter une messe à Alacalá de la Jovada, une petite localité espagnole de l'arrière-pays valencien.

Je vous en avais parlé dans ce petit billet.

Depuis il y a eu la pandémie, une interruption de 2 ans, et cette année nous y sommes retournés pour chanter la messe de la sainte patronne de la localité.

Je vous mets en lien deux extraits de la messe sur notre page facebook:

D'abord THE LORD BLESS YOU AND KEEP YOU de John Rutter.

https://www.facebook.com/GRUP-POLIF%C3%92NIC-CADENZA-650865398435680/videos/1047459715942829

Et ensuite un extrait de l' ALLELUYA de Haendel.

https://www.facebook.com/650865398435680/videos/1719563235058878

On voit bien sur ces deux liens facebook que l'église est très petite et que nous sommes un peu entassés à droite de l'autel. Ceci étant dit, nous nous entendions très bien entre nous (très important pour le chant choral que les 4 cordes s'écoutent bien) et par ailleurs, vu la petite taille du lieu, nous percevions parfaitement aussi ce qu'entendait le public. Nous étions en parfaite prise directe avec nos auditeurs. Finalement, chanter dans une petite église peut se révéler assez savoureux et provoquer un plaisir quasi charnel !

Comme d'habitude, après la messe, nous attendait dans un petit restaurant en plein air près de la piscine municipale d' Alacalá, la traditionnelle paella de rigueur...car n'oubliez pas, chers amis, que la paella n'est pas espagnole, elle est valencienne! Le vrai savoir-faire est chez nous !

Chanter dans une petite église...
Chanter dans une petite église...

Le 16 août prochain nous irons chanter une messe à l'église de la Asunción de Denia en l'honneur de Saint Roch (qui, par ailleurs, était de Montpellier). C'est une église bien plus grande que celle d' Alcalá et dont le grand orgue vient d'être restauré.

Le choeur se situera en hauteur dans la partie antérieure de l'église (tout en haut du narthex), et de là, c'est plus difficile de savoir ce que le public entend en bas.

Il n'y a pas de retour. On sait ce qu'on chante mais on ne peut pas apprécier directement le rendu sonore pour les auditeurs de ce que nous produisons.

Souvent dans ces cas-là, à la fin de la messe, il nous arrive de poser aux amis qui sont dans le public des questions qui doivent leur paraître naïves, des questions du genre:

" Ça a été ? C'était bon? On entendait bien? Le son était équilibré ?"

 

Evidemment, pendant les répétitions, il y a toujours quelqu'un en bas de l'église pour nous donner des indications mais c'est quand même bizarre ce manque de retour. J'y ajouterai que quand l'église est grande il y a carrément un écho qui se produit donc le son nous revient mais avec un temps de retard, ce qui ne fait qu'accroître une fausse sensation de cacophonie pour nous, mais pas pour les auditeurs.

Par ailleurs, quand on chante juste à côté d'un grand orgue traditionnel, on a l'impression que celui-ci bouffe littéralement tout l'espace sonore. On peut même avoir la tentation de chanter plus fort (trop fort) pour compenser l'effet produit par l'orgue qui semble nous dévorer parfois, comme un ogre sonore.

On a l'impression qu'on ne nous entend plus mais cette impression est partiellement fausse.

Jeudi dernier je suis allé faire une répétition  dans cette église de Denia. J'ai tout de suite noté un déséquilibre entre le volume de l'orgue et celui de notre choeur. J'avais demandé à l'organiste si elle pouvait baisser un peu le volume de l'orgue mais elle m'a répondu que non, en tout cas, pas sur cet instrument-là.

Parfois, sur certains instruments, l'organiste peut régler le volume en ouvrant ou en fermant un certain nombre de tuyaux mais ce n'était pas le cas de l'instrument de cette église-là. Il fallait faire jeu égal avec son volume imposant et puis basta !

 Quand je suis rentré chez moi après notre répétition je me suis rendu compte que j'avais forcé la voix, que celle-ci était un peu cassée. Sans m'en rendre compte j'avais essayé de compenser l'omniprésence de l'orgue. Je retiens la leçon. Le 16 août je ne commettrai pas la même erreur. J'utiliserai davantage la technique vocale, la sustentation de la voix par le diaphragme, et j'éviterai de forcer au niveau de la gorge. En fait, il faut toujours éviter de forcer au niveau de la gorge...c'est le B-A-BA...

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2022 6 09 /07 /juillet /2022 14:44

Bonjour les amis,

Nous allons travailler bientôt avec mon groupe choral CADENZA un arrangement vocal à quatres voix de BECAUSE, la chanson des Beatles. C'est un arrangement qui va demander beaucoup de précision d'ajustement et de finesse entre nos 4 cordes (sopranos-contraltes-ténors- basses).

Je viens d'apprendre à ma surprise que Lennon s'était inspiré du premier mouvement de la Sonate au Clair de Lune de Beethoven pour écrire cette très belle chanson.

Commençons donc par écouter les deux pièces originales.

Alors, même si le thème mélodique n'est pas le même, vous aurez remarqué tout de suite une certaine similitude dans les arpèges d'accompagnement (piano pour Beethoven et clavecin Baldwin et guitare pour les Beatles).

Je vous mets ci-dessous une vidéo espagnole explicative.

Même si vous ne comprenez pas la langue de Cervantes, Cesar Muñoz illustre bien musicalement  au bout de 3 minutes comment le piano a été substitué par un clavecin et par le synthétiseur Moog par George Martin, et aussi par les arpèges de la guitarre de Lennon. George Martin était le producteur et était aussi considéré comme le  5ème Beatle. Son grand travail orchestral dans les compositions du groupe était volontairement occulté pour des raisons de marketing. Il fallait à tout prix que les Beatles soient et restent fondamentalement un groupe romantique de 4 jeunes garçons dans le vent, mais, aucun d'entre eux n'avait en réalité la formation musicale nécessaire ni les connaissances harmoniques pour composer les arrangements élaborés de cette chanson, notamment l'écriture des 3 voix.

Lennon et McCartney étaient d'excellents mélodistes et George Martin se chargeait du reste.

Martin a eu l'idée d'écrire ces 3 voix et de les multiplier chacune par trois pour donner un effet choral très réussi à la chanson.

Démonstration à 5 minutes sur la vidéo.

Lennon a fait la voix qui est dans le registre intermédiaire, Harrison la voix basse et McCartney celle du  registre aigü

Trois voix différentes donc répétées chacune 3 fois pour donner un aspect choral à la chanson. Démonstration à 5 minutes 58 secondes sur la vidéo.

CQFD !

 

Nous allons interpéter avec notre groupe choral cette chanson à cappella et ce sont nos voix qui prendront la place de certains instruments, et qui feront notamment ces fameux arpèges.

C'est donc une version arrangée par Roger Emerson que nous allons chanter.

La voici.

On attaquera les premières répétitions la semaine prochaine.

J'en salive déjà de plaisir...😋😀

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2021 1 11 /01 /janvier /2021 16:49

Bonjour les amis

Hier je vous ai parlé de LA NEVE de Bepi de Marzi.

http://alea-jacta-est-ex-posteur.over-blog.com/2021/01/la-neve.html

Aujourd'hui je vous propose une autre interprétation de toute beauté, qui nous démontre, si besoin en était, que ce n' est pas le nombre d'intervenants qui est important mais leur qualité.

Alors, en ces temps de confinements, la pratique du chant choral est devenue plus compliquée, et du coup on a vu fleurir sur la toile plein de choeurs virtuels.

Une excellente idée qui permet de maintenir la pratique de cet art collectif même quand le collectif ne peut plus se réunir physiquement.

Pour illustrer cette nouvelle pratique née de la pandémie et pour rester dans le répertoire de Bepi de Marzi, voici son fameux SIGNORE DELLE CIME interprété par un choeur madrilène.

Cette chanson, traduite en plus de 134 langues,  fut écrite en 1958 par Bepi de Marzi pour un camarade disparu en montagne.

Dio del cielo, Signore delle cime,

Un nostro amico hai chiesto alla montagna.

Ma ti preghiamo, ma ti preghiamo 

Su nel Paradiso, su nel paradiso

Lascialo andare per le tue montagne.

Santa Maria, Signora della neve,

Copri col bianco, soffice mantello,

Il nostro amico, il nostro fratello.

Su nel Paradiso, 

Lascialo andare per le tue montagne.

Dieu du ciel, Seigneur des cîmes,
Tu as demandé un de nos amis à la  Montagne
Mais nous te prions :
 Là-haut, au Paradis,
Laisse-le cheminer
Au travers de tes montagnes.
Sainte Marie, Notre-Dame des neiges,
Recouvre de ton manteau moelleux et blanc
Notre ami, notre frère.
Là-haut, au Paradis,
 Laisse-le cheminer
 Au travers de tes montagnes.
Partager cet article
Repost0
10 janvier 2021 7 10 /01 /janvier /2021 20:10

Bonjour les amis

L'Espagne où je vis vient d'enregistrer des chutes de neiges historiques.

Plus de 50 centimètres de neige à Madrid...Du jamais vu depuis plus de 70 ans !

Alors, ce matin mon amie Marily, membre de ma chorale et originaire de Suisse italienne, nous a envoyé une chanson italienne de circonstance. de Bepi de Marzi. interprétée par I CRODAIOLI qui est un groupe choral dans lequel elle a beaucoup d'amis.

 

 

I crodaioli

I crodaioli

Cette superbe oeuvre chorale intitulée LA NEVE (la neige), en forme de fugue, je la partage avec vous .

Vous pourrez suivre le texte que j'ai publié ci-dessous en écoutant cette très belle chanson sur le lien youtube.

La neve...
Partager cet article
Repost0
31 décembre 2020 4 31 /12 /décembre /2020 10:39

Bonjour les amis,

Cette année je vous adresse à tous mes meilleurs voeux de bonne santé d'une manière un peu facétieuse,comme quelqu'un qui se plairait à imaginer que la la vie se déroule comme s'il s'agissait de la lecture d'un livre.

 

 

The longest time...

À la question: " Êtes-vous bien sûr de vouloir supprimer l'année 2020 ? "

Je réponds OUI....

The longest time...

Permettez-moi également d'ajouter une dernière  recommandation.

The longest time...

Mais cessons de rêver, et revenons dans notre monde bien réel, avec l'espérance qu'on va bien négocier les défis à relever durant cette année 2021.

J'espère aussi  pour vous que l'amour, l'amitié, l'art, la musique, la poésie, la nature, la beauté du monde nourriront votre esprit, vous apporteront du bien-être, et aussi du sens à votre vie.

Je continuerai quant à moi de partager avec vous mes coups de coeur comme, par exemple, celui-ci : 

un groupe danois qui s'appelle C.O.Z.Y.

Ces trois jeunes forment un choeur virtuel et interprètent THE LONGEST TIME de Billy Joel.

A trois ils chantent 6 voix différentes, en formant des accords harmoniques somptueux.

Soprano et Alto: Lea-Marie Sørensen

Soliste et ténor : Rasmus Aldlund

Ténor et basse : Nikolaj Christoffersen

 

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2020 1 20 /01 /janvier /2020 18:58

Bonjour les amis,

Pour le concert de printemps de notre groupe polyphonique vocal CADENZA notre directrice a mis quelques pièces italiennes au programme : le fameux Funiculi, Funiculá de Luigi Tenza et aussi I GONDOLIERI de Gioacchino Rossini.

Ce titre fait partie d'une collection de 150 pièces intitulée LES PÊCHÉS DE VIEILLESSE.

Les pêchés de vieillesse sont un recueil de musique de salon, au caractère raffiné, destiné à être joué dans la maison de Rossini à Passy.

Comme toujours Rossini savait merveilleusement mettre en valeur la voix des chanteurs mais en ne négligeant jamais la qualité de l'accompagnement musical.

Voici une version en quatuor (soprano-contralto-tenor-basse) telle qu'a été composée cette oeuvre.

Voghiam sull'agil vela        voguons sous l'agile voile
Bello risplende il cielo           resplendissant est le ciel
La luna è senza velo         la lune est sans voile
Senza tempesta il mar       sans tempête la mer

Vogar, posar sul prato;        voguer, se reposer sur la prairie
Al gondoliere è dato           parmi tous les biens
Fra i beni, il ben maggior    le bien majeur est accordé au gondolier

Non cal se brilla il sole        peu importe si le soleil brille
O mesta appar la luna         ou si la lune mélancolique apparaît
Ognor sulla laguna              toujours sur la lagune
Il gondoliere è Re                   le gondolier est roi

Mais évidemment, et même si Rossini a écrit cette pièce pour quatuor, elle se prête parfaitement à une interprétation chorale. 

Voici une autre interprétation sur un tempo légèrement plus rapide.

L'année dernière on s'était régalé avec le CARNEVALE DI VENEZIA de Rossini et cette année on réédite avec ses gondoliers.

Bref, on continue avec Rossini ....et avec à Venise...

PS: pour ceux qui n' avaient pas lu mon billet sur le Carnevale, le voici sur ce lien...

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2020 7 19 /01 /janvier /2020 08:24

Bonjour les amis,

Nous avons déjà commencé la préparation de notre concert de printemps avec notre groupe vocal polyphonique CADENZA et cette année nous interpréterons des airs lyriques, et entre autres, le fameux Funiculì, funiculà de Luigi Tenza.

Cette chanson" publicitaire" qui a connu un succès international immédiat a été composée en 1880 pour inaugurer le premier funiculaire du Vésuve.

Funiculì, Funiculà

Les paroles ne sont pas en italien académique mais en Napolitain. En voici un extrait traduit :

Aieressera, oì nanninè, me ne sagliette,                                              
tu saie addò tu saie addò
Addò 'stu core 'ngrato cchiù dispietto farme nun pò!
Addò lo fuoco coce, ma si fuie
te lassa sta!
E nun te corre appriesso, nun te struie, 'ncielo a guardà!...
Jammo, jammo 'ncoppa, jammo jà,
funiculì, funiculà!

 

Hier soir, Annette, je suis monté
Devine où ?
Où ce cœur ingrat ne peut plus m'embêter!
Là où le feu brûle, mais si tu te sauves
Il te laisse tranquille
Et ne te poursuit pas, ni ne se lasse de contempler le ciel!
Allons, allons, au sommet allons-y !
Allons, allons, au sommet allons-y !

 

Il y a plein de versions sur youtube mais ma préférée est celle du grand Pavarotti.

Quand à nous, nous allons interpréter cet air de manière chorale et accompagnés au piano. 

Funiculì, Funiculà est un morceau plein d'entrain, de vigueur et de bonne humeur.

Je ne sais pas à quel moment du programme on va le chanter, mais j'imagine qu'on pourrait parfaitement conclure notre tour de chant avec cette pièce en forme de feux d'artifices et de bouquet final.

Quant à moi, ce sera difficile de chanter ça sans avoir une pensée émue pour mon papa qui adorait ce répertoire et, bien évidemment, dans mon esprit cette chanson lui sera dédiée...

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2020 6 11 /01 /janvier /2020 11:00

Bonjour les amis,

Cette après-midi je vais aller à la première répétition du concert coopératif qui aura lieu le 7 Juin 2020 avec orchestre et plus de 130 chanteurs. Ce sera un concert monographique John Rutter avec le TE DEUM, le GLORIA, etc...Je vous envoie en "bande-annonce" un chant de bénédiction que nous allons interpréter, intitulé THE LORD BLESS YOU AND KEEP YOU.

Ecoutez jusqu'au bout les subtilités harmoniques entre les différentes cordes de cette pièce moderne composée en 1981.

On va être "dans la main de Dieu" mes amis...Littéralement dans la main de Dieu... !!!

Pouvoir participer à un tel projet c'est un cadeau de la vie. L'année dernière le CARMINA BURANA en était un autre. Ce sont des expériences riches, denses, uniques et qui marquent...les répétitions aussi sont  enthousiasmantes. C'est donc une aventure de 6 mois qui commence aujourd'hui...

C'est une montée émotionnelle qui ira en crescendo. Au fur et à mesure que la date du concert approchera, au fur et à mesure qu'on peaufinera l'harmonie, on se mettra à vibrer littéralement...et une fois passé le point culminant que sera le concert tant attendu, tant espéré, on sera encore sur un petit nuage pendant deux ou trois jours...ou plus...

On va être dans la main de Dieu...

PS: je vous remets en prime une interprétation du LORD BLESS YOU AND KEEP YOU donnée lors du mariage de Megan et Harry...sous l'oeil connaisseur d'Elton John.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2019 1 16 /09 /septembre /2019 15:35

Bonjour les amis,

Il y a quelques semaines j'avais consacré un billet à NIÑO DIOS DE AMOR HERIDO de Francisco Guerrero.

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2019/06/nino-de-dios-herido.html

La semaine dernière Silvia, la directrice de chant de mon groupe choral CADENZA, m'a fait une bonne petite surprise. Elle savait que j'adorais ce morceau, que j'avais très envie qu'on le chante et elle l'a mis au programme de notre prochain concert. J'avais suggéré ce choix à maintes reprises et elle a finalement accédé à mon souhait. Je l'en remercie vivement.

Alors, avant d'aller plus loin, je vous invite à prendre juste 2 minutes pour réécouter attentivement ce petit joyau polyphonique de la Renaissance espagnole. 

En général quand j'aborde une oeuvre que je ne connais pas je m'attache dès le départ à ma partition basse, à ce qui va être mon texte et ma mélodie. Mais cette fois-ci il vous faut imaginer que ça fait des semaines que je me chantonne l'air de la chanson pour moi tout seul, c'est à dire une ligne mélodique qui ne sera pas la mienne et qui s' est solidement gravée dans mon esprit et dont il va falloir que je me "débarrasse"...

Écoutez la partition des basses  sur le lien ci-dessous. Ça n'a pratiquement rien à voir avec l'air que vous venez d'entendre. Nous, on va faire le contrepoint.

 

Donc il va falloir que je vide littéralement mon esprit, et que j'apprenne NIÑO DE AMOR HERIDO comme si c'était une nouvelle chanson.

NIÑO DE AMOR HERIDO c'est un bel exemple de comment on travaille le chant polyphonique.

Si vous avez de la curiosité pour le travail harmonique à 4 voix, voici les partitions des trois autres cordes.

 

Voici la partition des ténors.

Voici celle des contraltos.

Et maintenant pour terminer voici la partie chantée des sopranos, celle qui porte la mélodie que vous connaissez.

Voilà. J'ai donc tout désossé !

Alors, avouez que c'est quand même assez magique la polyphonie car quand on met les 4 cordes ensemble, ça donne ça...

Je sais lire la musique mais je ne suis pas musicologue et je n'ai pas étudié l'art de la composition donc quand je travaille avec mon groupe choral je suis comme un enfant qui assiste à l'assemblage de pièces apparemment différentes d'un puzzle musical, et qui constate avec émerveillement que le résultat final est harmonieux.

Je pourrais essayer d'approfondir, d'étudier la théorie de l'harmonie pour mieux comprendre les ressorts d'une oeuvre mais, finalement, mon ignorance ne me gêne pas vraiment car elle me permet aussi de garder un esprit d'enfant, et de préserver ce côté magique que représente pour moi le chant polyphonique.

Je suis comme un enfant qui ne va pas essayer de casser son jouet pour comprendre comment il marche de l'intérieur.

Finalement j'essaie de rester dans mon registre, celui du chant. Et rien que ça, ça demande pas mal de travail quand même : essayer de bien respecter la partition telle qu'elle est écrite avec toutes ses nuances... essayer de bien faire ça et le miracle aura lieu. C'est ça qui compte vraiment.

 

Partager cet article
Repost0