Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 août 2022 3 24 /08 /août /2022 08:19

Bonjour les amis,

Ce billet est la suite de celui que j'avais consacré à l'attentat qui a coûté la vie à la fille d'Alexandre Douguine.

Les services secrets russes ont très rapidement conclu l'enquête en livrant le nom d'un ex-combattante du bataillon Azov qui se serait introduite sur le territoire russe pour commettre l'attentat et fuir ensuite par l'Estonie. Vous trouverez l'essentiel de ces explications sur le lien ci-dessous.

On peut être surpris par la célérité des services russes qui donnent de nombreux détails et bien évidemment leurs conclusions sont très crédibles, c'est le moins qu'on puisse dire.

En face, et comme on pouvait s'y attendre, les services ukrainiens nient en bloc et accusent les russes d'être derrière ce complot afin de justifier des représailles ultérieures.

C'est donc une parfaite guerre d'intox à laquelle on assiste.

Notez au passage que plus personne ne parle pour l'instant de cette armée russe de libération anti-Poutine qui avait revendiqué l'attentat.

Dans cette guerre entre services secrets russes et ukrainiens il y a comme une triste ironie. En effet de nombreux membres de l'espionnage ukrainien ont été formés par les russes et ce sont un peu leurs élèves. Ils ont été formés dans le même moule (celui du FSB ex-KGB) et il se pourrait bien que l'élève ukrainien ait dépassé le maître russe au petit jeu des coups tordus.

L'élève ukrainien connaît par coeur les provocations dont sont capables les espions russes et sont capables de les payer de retour avec le même type de monnaie.

Cette guerre  est une bataille sanglante entre frères slaves, mais aussi entre frères espions.

J'ai écouté les mots prononcés par Alexandre Douguine lors des funérailles de sa fille, et je suis frappé mais pas surpris par son enfermement mental dans un appel impitoyable à une guerre qu'il faudrait à tout prix gagner.

Cette homme qui doit être dévasté par la mort de son être le plus cher, persiste et signe, et appelle à ce que la perte de sa fille se transforme en victoire, comme on peut apprécier sur cette vidéo ci-dessous.

Bien sûr il y a une logique dans la réaction d'Alexandre Douguine mais on peut dire aussi que Daria était totalement acquise à la cause de son père (une cause et une vision d'une Russie impériale et orthodoxe proche parfois du délire mystique) ...et c'est Daria qui paie de sa vie...de quoi plonger Douguine père dans les pires affres, dans la pire des tortures mentales. En ratant leur attentat les auteurs ont infligé le pire châtiment que puisse subir un père.

On atteint dans ce drame une dimension shakespearienne, quelquechose qui me touche et m'interpelle beaucoup et qui ressemble à la fin du PARRAIN nº3 de Coppola quand Pacino hurle de douleur en perdant sa fille alors que c'est lui qui était visé par le tueur. 

Sur cette même vidéo des funérailles  de Daria il y a ensuite une déclaration belliqueuse du député russe Serguei Mironov, qui frise l'hystérie.

Quand on entend les propos haineux et vengeurs de Mironov on se dit que cet assassinat de Daria pourrait parfaitement être un coup des russes. Peu probable mais pas impossible.

Eh oui, même dans les romans de John Le Carré on n'aboutit pas à des situations aussi troubles et ambigües.

 

Je terminerai en donnant la parole aux deux victimes, dont une qui ne pourra plus jamais défendre son point de vue (que je ne partage pas mais qui ne mérite certainement pas la peine de mort).

Commençons par Daria donc, très touchante, dans cette interview réalisée avant le déchainement de violence du 24 Février. Elle y est très touchante et très sincère.

Je la considère, pour ma part, 2 fois victime...d'abord victime de l'attentat qui a mis fin à sa vie, mais aussi victime de son engouement pour les théories très discutables de son papa qui justifie les violences faites au peuple ukrainien et qui nie l'existence même de l'Ukraine en tant que peuple souverain.

Passons maintenant à cette interview d'Alexandre Douguine datant de 2019 également. Sa philosophie est difficile à capter et à comprendre pour un occidental mais il exprime dans cette entrevue ce qui est  pour lui le MAL ABSOLU, à savoir le libéralisme. Douguine est un antimatérialiste (donc un anti soviétique) mais aussi un antilibéral profond. Il voit dans le libéralisme la pire des décadences, la fin de l'humanité ou de la civilisation.

C'est une vidéo instructive pour ceux qui veulent comprendre un certain nationalisme russe.

C'est Caius qui m'avait envoyé hier ces deux liens. Qu'il en soit remercié.

Partager cet article
Repost0
22 août 2022 1 22 /08 /août /2022 09:04

Bonjour les amis,

Daria Douguine, fille de l'idéologue fascisant Alexandre Douguine, est morte en Russie dans un attentat à la voiture piégée samedi dernier.

Comme elle conduisait la voiture de son père on peut penser que c'est Alexandre Douguine lui-même qui était visé. Cette thèse n'est pas certaine à 100% car la propre fille de Douguine était une journaliste militante qui appuyait les thèses criminelles de son père.

Dès l'attentat c'est l'Ukraine qui a été pointée du doigt, sauf que Mikhail Podolyak, conseiller du président Zelensky, a immédiatement démenti en déclarant :" Ce n’est pas nous, parce que, nous, nous ne sommes pas un État terroriste. Nous attaquons des cibles militaires, c’est tout... "

La suspicion contre l'Ukraine était légitime car certains collaborateurs des russes dans le Dombass ont été victimes d'attentats ciblés et, par ailleurs, cet Alexandre Douguine avait littéralement et de manière réitérée appellé à tuer tous les ukrainiens ne voulant pas être assimilés à la Russie.

Passons à la 2 ème hypothèse qui est apparue plus tard.

Selon The Guardian, un ancien membre de la Douma, Ilya Ponomarev, a déclaré dimanche soir sur sa propre chaîne de télévision qu'un groupe russe inconnu, l'Armée nationale républicaine, a revendiqué l'attaque contre Daria Douguine.  Ponomarev affirme que ce groupe l'a autorisé à faire une déclaration. "Nous (...) déclarons hors-la-loi les instigateurs de la guerre et ceux qui volent le peuple et l'oppriment", peut-on lire dans une déclaration transmise à l'ancien député. "Nous déclarons le président Poutine (...) un criminel de guerre qui a altéré la constitution, déclenché une guerre entre les peuples slaves et conduit les soldats russes à une mort certaine et insensée."

Bien évidemment cette piste est à prendre très au sérieux car l'opposition à Poutine est bien réelle en Russie (même si personne n'est capable de l'évaluer avec précision). Par ailleurs Poutine qui est protégé par plus de 30 000 agents serait une cible inaccessible pour ce groupe, ce qui n'est pas le cas de Douguine.Selon le communiqué de l'Armée nationale républicaine relayé par Ilya Ponomarev, Daria Douguine était "une cible légitime" car elle était une partisane bien connue de la guerre en Ukraine. 

Ponomarev a été le seul député russe à avoir voté contre l'annexion de la Crimée en 2014. À son retour des États-Unis, il s'est vu refuser l'entrée en Russie. En 2019, il est devenu un citoyen ukrainien. Après l'invasion de ce pays par la Russie, il a créé sa propre chaîne de télévision pour diffuser des informations sur les actions anti-guerre. Sa chaîne émet depuis Kiev.

D'autres pistes d'enquête ne sont pas à écarter, notamment la piste mafieuse.

Je n'imagine pas que ce soit les propres services russes qui aient monté le coup pour justifier à posteriori une dure répression contre l'Ukraine, un peu comme ça c'était passé en Tchétchénie il y a une vingtaine d'années maintenant.

La personnalité sulfureuse de Douguine ne fournit pas une excuse suffisante.

On a présenté  Douguine comme l'inspirateur de Poutine mais, tout comme Nicolas Tenzer dans l'article que j'ai mis en lien ci-dessus, on peut partiellement en douter. Ses thèses fascisantes servent les intérêts de Poutine qui sait ratisser large et s'allier toutes les forces qui lui sont favorables, ce qui va de la pire des extrême-droites hyper nationalistes jusqu'aux nostalgiques du stalinisme. Poutine les utilise tous. Mais les thèses de Douguine ne collent probablement pas au projet géopolitique réel de Poutine.

Si les services russes avient monté le coup ils auraient probablement choisi une cible civile comme lors des attentats de Moscou.

Par contre, on peut craindre que Poutine se serve de cet attentat pour mener des actions ponctuelles de représailles. L'avenir nous le dira très bientôt, d'autant plus que les ukrainiens s'apprêtent à célébrer leur fête de l'indépendance le 24 août prochain. 

Finalement cet attentat, et quelqu'en soient les auteurs, indiquerait pour la première que ceux qui en Russie font des appels au meutre ne sont pas à l'abri de subir eux-aussi le même sort que celui qu'ils souhaitent à leurs adversaires. Une histoire d'arroseur arrosé, en version gore et sanglante.

Celui qui sème le vent récolte la tempête...et celui qui sème la tempête risque de finir "éparpillé façon puzzle".

Je ne me réjouis pas de la mort de Daria. J'aurais préféré qu'elle soit jugée et j'espère que son père sera convoqué un jour devant un tribunal de justice mais, malheureusement, on est pour l'instant très loin d'aboutir à un tel dénouement.

Par ailleurs on attend aussi les résultats de l'enquête russe mais, bien évidemment, on prendra avec d'énormes pincettes les conclusions des services de la police de Poutine, surtout quand on sait comment se sont conclues les enquêtes précédentes menées sur les disparitions tragiques de ses opposants.

Partager cet article
Repost0
13 août 2022 6 13 /08 /août /2022 07:15

Bonjour les amis,

Comme tout le monde je suis très choqué par l'attentat dont a été victime Salman Rushdie plus de 30 ans après la fatwa de triste mémoire lancée par l'ayatollah Khomeiny.

Trés choqué, extrêmement attristé, mais pas surpris malheureusement vu tout ce que nous avons vécu depuis la première édition des versets sataniques (Charlie, Bataclan,etc...).

Hier, alors que nous partagions nos vives émotions sur les réseaux sociaux, un ami écrivain me conseilllait vivement la lecture des mémoires de Rushdie.

Salman Rushdie poignardé par un forcené...

Voici une des 900 pages de ce livre de mémoires.

Salman Rushdie poignardé par un forcené...

Voici une citation de cette page: 

« Un nouveau mot avait été inventé pour permettre aux aveugles de rester aveugles : “l’islamophobie”. »

A l'heure où j'écris ces quelques lignes je sais que Rushdie a été opéré et j'espère de tout mon coeur qu'il va s'en tirer.

Quoiqu'il advienne, je ne peux m'empêcher de penser en ce moment à cette phrase extraite d'une chanson chantée par Joan Baez.

" That agony will be your triumph !"

Pour l'instant la seule chose qu'a réussi le forcené c'est de me donner envie de lire Rushdie.

Qu'il en soit ainsi pour le plus grand nombre d'entre nous !

Les idées ne peuvent pas être poignardées.

Lisons Rushdie et transformons tous  l'agonie de ce grand auteur courageux qui paie très cher le prix de son indépendance en triomphe de la liberté et de la dignité humaine.

 

 

Salman Rushdie poignardé par un forcené...
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2020 6 17 /10 /octobre /2020 07:25

Bonjour les amis,

C'est peu de dire que je suis révolté par l'ignoble attentat dont a été victime un professeur d'histoire-géographie à Conflans-Sainte-Honorine. 

Mais certaines réactions politiques m'agacent au plus haut point, et notamment celle de Jean-Luc Mélenchon que voici:

Logique barbare et  meurtrière...

Je n'aime pas cette déclaration !

Mélenchon traite cette affaire comme s'il s'agissait d'un crime de droit commun éxécuté par un illuminé. Il s'attarde sur la main qui frappe mais surtout pas sur les forces puissantes qui la guident. Aucun commentaire de sa part sur la portée symbolique de ce crime odieux qui ne doit rien au hasard : ce professeur avait été pointé du doigt par "certains" parents d'élèves. Les maîtres et professeurs, forgerons de l'esprit républicain et défenseurs des libertés, doivent se taire ou mourir...Ils sont devenus la nouvelle cible.

Mélenchon nous pond une déclaration qui n'est tout simplement pas à la hauteur des circonstances, et feint d'ignorer la puissance du coup qui vient d'être porté à la République. Après les journalistes de CHARLIE ce sont maintenant les professeurs qui sont attaqués.

Tout cela est d'une terrible logique qu'il faut dénoncer sans la moindre concession.

Partager cet article
Repost0
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 08:39

Bonjour les amis,

Cette fois-ci je n' ai pas attendu 6 mois pour voir JACKIE le biopic de Pablo Larraín sur les 3 jours qui suivirent l' assassinat de JFK.

Ce fut, comme chacun sait, un attentat qui créa une vive commotion internationale et dont les répercussions marqueront pour très longtemps l' imaginaire collectif de la planète.

Larraín revient donc sur ces trois jours, et nous propose une reconstitution très minutieuse de cet épisode dramatique, vu à travers les yeux de Jackie.

Jackie qui saura faire des funérailles du président un moment-clé de notre histoire du XX ème siècle avec deux images fortes.

Elle-même accompagnant le cortège funèbre avec beaucoup de force, de courage, d' élégance et de dignité, et le salut de son fils devant la dépouille mortelle du père.

Deux moments, et deux images  qui vont parachever la naissance du Mythe des Kennedy dans l' imaginaire américain.

 

Le film commence quelques jours après l' attentat avec Jackie qui reçoit un journaliste pour lui raconter comment elle a vécu ces événements marquants qui ont secoué le Monde.

Alors qu' elle est encore traumatisée, on sent également chez elle une volonté de soigner l' héritage qui doit rester de son mari afin de l' installer dans l' histoire avec un grand H.Cette interview doit être aussi une possibilité pour elle de forger une image d' un JFK qui aurait pu devenir le Lincoln de sa génération. 

Alors, tout le monde sera d' accord pour dire que l' interprétation de Natalie Portman est impressionnante et extraordinaire.Le mimétisme avec son modèle est troublant.Elle est littéralement habitée par son rôle.

J' ai vu le film en version originale sous-titrée, et on peut apprécier le vrai travail que Portman a fait sur sa diction.

Jackie, à chaque fois qu' elle s' adresse à la télé ou aux journalistes, adopte un accent très affecté ( de la côte Est) presque doucereux.L' entendre parler de cette manière aujourd'hui  paraît exagéré mais quand on va voir les documents historiques, on se rend compte que cet accent excessivement glamour est bien fidèle à celui de son modèle.

Larraín nous montre une Jackie tourmentée,torturée mais a préféré ne pas égratigner le personnage , certainement plus complexe et ambigu que ne le montre le film, et s' attacher aux grandes qualités de son héroïne comme s' il voulait lui-aussi apporter sa contribution à l' élaboration du mythe des Kennedy.

C' est un point de vue qui est respectable mais parfois il pousse le bouchon un peu loin.Il y a un moment involontairement risible dans le film, quand Jackie dit au journaliste qu' elle aurait pu aussi rêver de devenir sténo ou vendeuse.Alors, sachez pour la petite histoire qu' elle faisait partie de la jet set,de l' " aristocratie américaine", que son père était un très riche agent de change à Wall Street, qu' elle est née le cul dans la soie et qu' elle ne risquait absolument pas de devenir ni vendeuse , ni sténo...lol !

Je terminerai en disant que le film de Larraín est un bon film, mais que ce n' est pas un film d' histoire, mais au contraire,qu' il raconte l' histoire d' une histoire... C' est un film qui nous raconte comment JACKIE a réussi à faire de son mari le personnage historique qu' il est devenu aujourd'hui, et comment elle a participé de manière très active à l' élaboration d' un mythe moderne.

 

Jackie...de Pablo Larraín

Notez dans ce film la dernière apparition de John Hurt ( décédé en ce 28 Janvier 2017) en prêtre confesseur de JACKIE, ce qui donne lieu à quelques bons dialogues. 

Jackie...de Pablo Larraín

Et puis, j' ai un petit souvenir personnel lié à ce film.

On entend dans un des salons de la Maison blanche le génial violoncelliste catalan Pau Casals interpréter devant le couple présidentiel EL CANT DELS OCELLS...le chant des oiseaux.

Jackie...de Pablo Larraín

Or, nous avons interprété également cette chanson  avec notre chorale en 2010...

Ne soyez pas surpris par la mauvaise qualité de l' éclairage: nous étions entrés un par un en chantant dans l' obscurité, éclairés par la seule lueur des bougies (et avec la caméra en pilotage automatique qui se perd complètement dans ses mises au point sauf à la fin du clip...par contre la bande son est correcte...et c' est ce qui est finalement le plus important).

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 07:54

Cette fois-ci il n' y a pas eu de logistique, ni de kalashnikovs mais simplement un camion loué 2 jours avant l' attentat.Le résultat est terrifiant avec plus de 80 victimes parmi lesquelles de nombreux enfants.
Marre des larmes et des messages de solidarité et de condoléances.Les larmes ne résolvent pas les problèmes.Tant qu' il y aura un Etat islamique nous ne connaîtrons pas la paix.Le seul objectif de Daesh est notre destruction...

L' hécatombe
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 04:58

Bonjour les amis,

Samedi dernier les espagnols ont rendu un vibrant hommage aux victimes des attentats de Paris lors du match Real Madrid-Barcelone avec deploiement d' un énorme drapeau français qui a couvert toute une partie des tribunes, et une interprétation recueillie de la Marseillaise.

Grand moment d' émotion et de communion.Aucune fausse note si ce n' est l' attitude de Benzéma qui ne montre à aucun moment le moindre signe d' émotion ni d' empathie avec les victimes ( c' est son droit),mais qui ne trouve rien de mieux que de cracher sur la pelouse à la fin de la Marseillaise....alors que toutes les caméras sont braquées sur lui.Quel symbole !

Voici ce que diront certains commentateurs

Pierre Ménès. “Benzema qui crache à la fin de la Marseillaise (il ne savait pas qu'il allait être filmé pauvre chou) il creuse encore?” Daniel Riolo, journaliste à RMC et autre grande gueule du sport, a interpellé un fan du Madrilène sur Twitter : “Voyons cessez de lui trouver des excuses en permanence !

Je ne veux pas nourrir d' arrière-pensées mais ce geste ne me paraît pas anodin.Je sais que Benzéma sur un terrain crache encore plus qu' un lama des Andes, et qu' à son niveau ,il le fait souvent plus par réflexe et sans même s' en rendre compte, mais là, il exagère quand même.

Non seulement on a l' impression qu' il n' est pas concerné pendant l' interprétation de l' hymne mais son crachat semble bien être l' expression de sa plus parfaite indifférence ( je dis indifférence et non mépris car je ne veux lui faire aucun procès d' intention).

Le clasico Real-Barça est suivi par des dizaines de millions de spectateurs à travers le monde.Comment Benzéma peut-il ne pas pressentir que ce geste va créer de vives polémiques en France, et surtout, comment peut-il ne pas pressentir le risque que ce crachat soit interprété comme un clin d' oeil de l' autre côté de la Méditerranée ?

Comment un membre de l' équipe de France issu des communautés, suspecté à tort ou à raison de manque de patriotisme bien avant les attentats peut-il ne pas saisir l' occasion de cet hommage aux victimes pour se remettre tout le monde dans la poche en adoptant la même attitude que tous ses collègues à travers le monde ?

Son attitude est d' autant plus étonnante qu' il paraitrait que Benzéma utilise les réseaux sociaux et notamment instagram pour soigner son image auprès des jeunes.Inutile de vous dire que son image va sérieusement morfler après sa prestation de samedi dernier.

Du coup je me pose une autre question: ce mec est-il vraiment con ou alors fait-il juste semblant ? Ou alors , ou alors , on va finir par penser que ses détracteurs n' ont pas complètement tort...3 options donc:A, B ou C , à vous de choisir...

Depuis l' affaire de la sextape de Valbuena je commence à avoir ma petite idée sur la question...J' aurais tendance à m' incliner pour un mélange d' option A ( largement prédominante) avec un peu d' option C en prime...L' option C, c' est celle du mec fidèle à sa communauté et à son quartier mais pas forcément à sa terre d' accueil...

NB:Pour ceux qui ne sont pas au courant de l' affaire de la sextape de Valbuena,sachez que le maitre-chanteur est un ami d' enfance de Benzéma et que Karim , au lieu de tenter de mettre un coup d' arrêt à cette sordide affaire de chantage a joué les intermédiaires en faveur de son ami délinquant...Benzéma pourrait bien perdre sa place au sein du Real Madrid si cette affaire se confirme car le Real est une équipe qui soigne son image .

PS:Hors-sujet: je profite de ce court billet pour démentir une fausse citation de Vladimir Poutine:

Depuis plusieurs jours, une citation de Vladimir Poutine circule sur les réseaux sociaux.

«Pardonner aux terroristes dépend de Dieu, mais les envoyer auprès de lui, cela dépend de moi.»

Donc cette citation assez géniale a été inventée, et elle n' est pas de lui...mais elle lui ressemble tellement !

Partager cet article
Repost0