Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2022 5 01 /04 /avril /2022 16:34

Bonjour les amis,

Je lis avec beaucoup d'intérêt tout ce qui peut me permettre de comprendre les intentions de l'agité du bocal qui a agressé de manière barbare l'Ukraine.

Depuis le début de la guerre contre l'Ukraine André Markowicz (écrivain et traducteur) écrit des chroniques quotidiennes d'un grand intérêt sur sa page facebook.

Donc je tiens avant toutes choses à vous communiquer le lien vers sa page et vous invite chaudement à la suivre :

https://www.facebook.com/search/top?q=andr%C3%A9%20markowicz

Les articles d'André Markowicz apportent souvent un contrepoint informatif qui complète les points de vue que je peux lire sur les médias plus habituels.

Voici un exemple, avec un extrait de sa chronique du jour.

" Sur le terrain, l'armée russe recule mais se renforce, et se concentre, comme annoncé, sur toute la partie est de l’Ukraine, et, là, les combats sont d’une intensité encore jamais atteinte. Il s'agit visiblement pour les troupes de Poutine de conquérir militairement non plus tout le pays, mais cette province du Donbass et d'élargir ainsi les enclaves sécessionnistes. Je ne sais pas, et je ne vais pas, commenter les combats. Disons juste ça : oui, ce sont des combats décisifs, absolument terribles, et les Russes mettent toute la puissance qu’ils ont dans la balance. Ils le font avec une énergie d'autant plus terrible qu’ils sont lancés dans une course contre la montre : d’ici un mois, deux mois, l'économie russe ne peut pas manquer de s’effondrer, et, là, Poutine ne pourra plus du tout apparaître comme vainqueur de quoi que ce soit. Il faut donc que ces terres soient conquises avant. Conquises, — et pas seulement conquises : vidées de la plupart de leurs habitants, parce que, dans l'idée de Poutine, il va s'agir de faire comme ce qui se passe pour l'Ossétie du Sud en ce moment, — par la voie d’un référendum « d'initiative populaire » d'intégrer ces territoires à la Russie. Or, la population, je le répète, russophone, de ces territoires, s’est dressée contre ses soi-disant libérateurs, et c’est sa résistance qui a permis de mettre en échec « l'opération spéciale » lancée par l’état-major russe. Et donc, d’une façon ou d’une autre, il faut que ces russophones-là disparaissent et les Russes les font disparaître, ils les jettent sur les routes, à défaut de pouvoir les tuer tous. Et oui, je le répète encore, nous assistons à un nettoyage ethnique d’une ampleur absolument inédite sur le territoire de l'Europe depuis la Deuxième guerre mondiale. J’ai l'impression que Poutine a un exemple en tête : Kœnigsberg, rasée en 1945, les habitants massacrés et chassés, et remplacés par des Russes. Et la ville devient Kaliningrad. Une ville totalement russe..."

Le Donbass est bien victime d'un nettoyage ethnique...

C'est quand même incroyable que ce diagnostic émis par un observateur non-professionnel de la politique internationale, je ne l'ai lu dans aucun article, aucun grand média.

En tout cas, je ne l'ai jamais lu exposé d'une manière aussi tragiquement lucide et clairvoyante.

Pour que Poutine puisse sauver son lot de consolation, en ramenant le Donbass en Russie, il lui faut préalablement procéder à un nettoyage ethnique. Ce n'est pas une guerre militaire, elle se dirige d'abord et avant tout contre les civils. C'est un énorme crime de guerre..Pour le tyran du Kremlin c'est une nécessité arithmétique. C'est ça l'horrible vérité...

 

Partager cet article
Repost0