Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2022 7 16 /01 /janvier /2022 18:18

Bonjour les amis,

Je vous avais fait part la semaine dernière de mon indignation face au comportement hautement irresponsable du nº 1 mondial de tennis Novak Djokovic, que certains surnomment déjà NoVAX JoeCOVID.

Alors, j'ai appris depuis cet article que Djokovic avait accordé une entrevue à un journaliste français (par ailleurs âgé) du journal l'EQUIPE au lieu d' être à l'isolement comme c'était son devoir pour ne pas mettre en danger la vie d'autrui.

Par ailleurs il est allé en Espagne fin décembre, à Marbella, alors qu'il n'en n'avait pas le droit s'il se savait positif.

Une enquête est ouverte en Espagne sur demande du gouvernement espagnol.

Il aurait également enfreint les normes de la Serbie durant cette période.

 

La justice australienne s'est définitivement prononcée aujourd'hui  en obligeant le joueur à quitter son terrritoire, ce qui est une sentence frappée au coin du bon sens. Nul n'est au dessus des lois, encore moins quand il s'agit de lois sensées protéger la santé publique, encore moins quand on parle de grands champions sportifs très suivis qui devraient donner le bon exemple au reste de la citoyenneté.

Je rappelle que l'objectif affiché de l'Austalie qui a plus d'expérience que les européens en matière de lutte contre les virus est d'éradiquer le covid. Un objectif qui exige d'appliquer les normes de protection avec une grande rigueur.

Finalement Djokovic, malgré le soutien très criticable, populiste et ridicule du président serbe (en effet le joueur risque des sanctions également en Serbie à cause de ses infractions), sort par la petite porte après avoir reconnu des "erreurs" dans les pièces qu'il a fournies aux autorités australiennes lors de son arrivée.

" Erreurs" étant dans le cas qui nous concerne un doux euphémisme pour ne pas reconnaître qu'il y a eu une volonté délibérée  de mentir de manière éhontée.

C'est d'ailleurs ce qu'a dit un journaliste télé australien qui a qualifié hors-antenne le joueur de "lyer" et de "asshole"...c'est à dire "menteur" et "trou du cul"...

Les antivax pensaient tenir un héros...finalement ce serait plutôt un zéro !

Djoko est un champion de tennis incontesté, mais comme citoyen, ce qu'il a fait est assez impardonnable.

Les règles étaient claires. Il avait le droit d'entrer en Autralie à condition d'être vacciné. L'Australie est un pays souverain et si ses règles ne lui convenaient pas Djoko n'avait qu'à rester chez lui et nous éviter ce long feuilleton pénible, ce bras de fer judiciaire pathétique, dans lequel il est tout, sauf une victime.

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2022 4 13 /01 /janvier /2022 09:20

Bonjour les amis,

Il y a quelques jours je vous expliquais tout le mal que je pense du WOKISME et de la CANCEL CULTURE dans cette article-ci.

Il se trouve que cette semaine je suis tombé sur une vidéo de Zhang Zhang, une violoniste sino-canadienne membre du philarmonique de Monte-Carlo, qui dénonce les conséquences néfastes de la cancel culture dans l'univers de la musique classique. Mais écoutez-là plutôt, ça dure 5 minutes.

Si vous ne pouvez accéder à sa vidéo sur le lien antérieur vous pouvez le faire sur ce lien-ci.

Ce que raconte Zhang Zhang est absolument édifiant, révoltant aussi.

14 musiciens de l'English Touring Opera sont licenciés après 20 ans de bons et loyaux services, simplement parce qu'ils n'ont pas la bonne couleur de peau. Ils ont le malheur d'être blancs.

Comme vous le voyez la discrimination positive inventée outre-Atlantique finit par devenir discrimination tout court.

L'antiracisme quand il est défendu par des faibles d'esprit se transforme en racisme, c'est à dire en ce qu'il était supposé combattre.

La politique des quotas c'est bon pour les vaches laitières mais appliquée à la culture ça peut devenir assez catastrophique !

Ibrahim Maalouf, trompettiste et compositeur, s'est plaint du fait que le philarmonique de Vienne manquait de diversité ethnique.Ça, ça me fait mourir de rire car quand on se balade en Autriche, on a plutôt tendance à voir beaucoup de blancs...🤣. Ne leur en voulez pas, ils sont nés comme ça...et comme disait Coluche, la plupart ne l'ont pas fait méchamment !

Viendrait-il à l'esprit de quelqu'un de reprocher à l'orchestre de Pékin d'être un peu trop asiatique?

Voici la réponse de Zhang Zhang à Maalouf:

" Le concours de recrutement des orchestres symphoniques professionnels se fait derrière un paravent. Le jury ne voit pas le candidat, il n’écoute que la qualité de la performance. Les artistes sont choisis par leur musique, pas par leur couleur de peau, leur sexe ou leur origine ethnique..."

Par ailleurs, on voit apparaître des formes de censures d'oeuvres géniales du patrimoine culturel classique par des nouveaux inquisiteurs, des Torquemadas des temps modernes,  qui trouvent pertinent de les "rejuger" avec les standards politiquement corrects de notre époque.

Peut-on être plus ignare? plus stupide?

Je vous invite à lire cet article sur la censure qui s'abat sur le CASSE-NOISETTE de TCHAÏKOVSKI.

Comme l'explique bien Zhang Zhang, on touche là au comble de l'absurde et du ridicule. Les wokistes anglo-saxons trouvent l'oeuvre du grand compositeur russe offensante pour les arabes, les espagnols et les chinois mais les compagnies chinoises la présentent régulièrement devant leur public, un public chinois qui ne s'offusque pas de certains stéréotypes qui étaient caractéristiques de leur époque.

 Danse chinoise dans CASSE-NOISETTE

Danse chinoise dans CASSE-NOISETTE

Alors, peut-être qu'un jour il faudra aller à Pékin pour voir une oeuvre occidentale non censurée dans sa véritable version originale, comme par exemple l'OTELLO de VERDI ? 

Franchement les amis, ce n'est pas que je hais ce siècle mais je commence à le trouver de plus en plus débile, répugnant de médiocrité imbécile. Houellebecq, au secours !

Je terminerai mon billet avec une note d'humour satirique sur l'évolution à travers les siècles de ce qui nous fait pleurer ...Tant qu'on peut encore rigoler du wokisme tout va bien !

Quand la CANCEL CULTURE s'attaque à la musique classique et aux ballets...
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2022 2 11 /01 /janvier /2022 09:39

Bonjour les amis,

J'ai pu voir la semaine dernière LE DERNIER DUEL,un film de Ridley Scott, réalisateur d' Alien et de Gladiator, Ridley Scott qui démontre qu'à l'aube de ses 87 ans il n'a rien perdu de son punch.

Voici le synopsis.
Basé sur des événements réels, le film dévoile d’anciennes hypothèses sur le dernier duel judiciaire connu en France - également nommé « Jugement de Dieu » - entre Jean de Carrouges et Jacques Le Gris, deux amis devenus au fil du temps des rivaux acharnés. Carrouges est un chevalier respecté, connu pour sa bravoure et son habileté sur le champ de bataille. Le Gris est un écuyer normand dont l'intelligence et l'éloquence font de lui l'un des nobles les plus admirés de la cour. Lorsque Marguerite, la femme de Carrouges, est violemment agressée par Le Gris - une accusation que ce dernier récuse - elle refuse de garder le silence, n’hésitant pas à dénoncer son agresseur et à s’imposer dans un acte de bravoure et de défi qui met sa vie en danger. L'épreuve de combat qui s'ensuit - un éprouvant duel à mort - place la destinée de chacun d’eux entre les mains de Dieu.

La semaine dernière j'avais dit à un bon ami que j'avais besoin de souffle épique, et avec ce film, je peux vous affirmer que j'ai été servi.

Sans atteindre la grandeur de GLADIATOR, ce film nous propose une plongée vertigineuse, farouche et sauvage dans la France du XIV ème siècle.

Voici ce que dit une internaute:

Ridley Scott réussit encore son coup avec « Le dernier duel », drame historique d'une grande puissance. L'histoire se divise en trois chapitres adoptant chacun le point de vue et la vision des trois protagonistes principaux (Jean de Carrouges, Jacques Le Gris et Marguerite de Thibouville), ce qui la rend particulièrement efficace.
Très bonne reconstitution historique, casting remarquable et sujet réel qui fait froid dans le dos. C'est l'histoire d'une femme victime de viol qui ne va pas se taire mais qui va tout faire pour obtenir justice, sur fond de rivalité entre son mari et son bourreau. Le film choque, répugne même, mais il est clair qu'il ne laissera pas indifférent et fait également écho à l'époque actuelle.
Captivant jusqu'à la dernière scène, barbare, violent, mais maitrisé de bout en bout, une réussite.

 
 
 

 
LE DERNIER DUEL...ou le grand retour de Ridley Scott.

J'adhère complètement au point de vue exprimé ci-dessus mais j'aimerais toutefois ajouter une toute petite et une très légère  réserve. Tous les films hollywoodiens historiques sont toujours un peu construits de la même manière, une manière qui est historiquement fausse.

On se situe dans un contexte historique donné, avec la mentalité des gens de l'époque, et il y a un personnage plus moderne, en avance sur son temps, qui pense "comme nous" et auquel le spectateur s'identifie.

Cette recette marche toujours très bien et a été appliquée dans d'innombrables films, sauf que c'est une situation historiquement impossible. Par exemple, vous ne pouvez pas mettre dans un film sur les pharaons un esclave qui pense comme Martin Luther King.

Dans le cas qui nous intéresse Marguerite de Thibouville fait quand même un peu penser aux femmes du mouvement #MeToo# puisqu'elle veut qu'éclate la vérité. Or, à cette époque-là, la victime n'est pas directement Marguerite mais plutôt son mari, le chevalier à qui elle appartient et dont on a abusé de sa "propriété".

Ridley Scott surfe donc un peu sur la vague du mouvement #Metoo# mais ne tombe pas non plus dans le piège de l'anachronisme grossier.

Par ailleurs Marguerite, excellement interprétée avec beaucoup de sensibilité par la très belle Jodie Comer, nous tient en haleine pendant tout le film. Jodie Comer distille parfaitement tout le charme et le mystère féminin. Tout tourne autour d'elle et un mystère trouble est savamment entretenu durant plus de 2 heures et 30 minutes.

 

LE DERNIER DUEL...ou le grand retour de Ridley Scott.

Il y a un 2 ème aspect du film qui est passionnant et qui concerne le jugement de Dieu. Mais là, je ne peux pas vous en parler sans révéler des éléments-clés du récit. Je n'en parlerai donc pas, mais simplement je puis vous assurer que les modalités de ce jugement de Dieu contiennent des éléments (historiquement vrais) qui sont assez vertigineux et troublants.

Je vous donne un exemple qui n'est pas dans le film pour vous orienter. Au moyen-âge, être témoin dans certains types de procés pouvait être assez dangereux. Par exemple si un témoin disait avoir vu telle personne voler un cheval, le voleur en question pouvait traiter le témoin de menteur, réclamer le jugement de Dieu et  l'invoquer en duel...et si le délinquant était plus fort aux armes que le malheureux témoin celui-ci risquait sa peau simplement pour avoir témoigné !

D'ailleurs, le Jugement de Dieu sera plus tard supprimé car il provoquait des situations terriblement absurdes.

Cette dimension et cette absurdité apparaîssent dans le film et elles sont historiquement véridiques car j'ai pris le soin de vérifier ce que disent les historiens du vrai procés de Jean de Carrouges ...Là, Ridley Scott n'invente absolument rien !

Parmi les points véridiques du film, je ne peux m'empêcher de vous raconter cette croyance réelle de l'époque. Les enquêteurs du procès considéraient  qu'une femme réellement violée ne pouvait pas tomber enceinte, car pour qu'il y ait fécondation il faut qu'il y ait orgasme de la femme...😲. pourtant ce n'est certainement pas les exemples contraires à cette croyance qui devaient manquer....Mais, dans un système patriarcal, vous pouvez retourner le problème dans tous les sens, à la fin des comptes, c'est toujours la faute de la femme, et ce depuis Eve !

Je terminerai mon billet en vous disant que le film est tiré d'un livre d'Eric Jager, spécialiste du Moyen-âge.

J'ai tellement aimé le film que je vais lire le livre...forcément !

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2022 1 10 /01 /janvier /2022 04:30

Bonjour les amis,

Un colloque a eu lieu en France les 7 et 8 Janvier sur le wokisme, ce mouvement né sur les campus américains mais qui prend racine chez des philosophes français comme Foucault ou Derrida, des philosophes qui n'auraient sans doute jamais imaginé que leur pensée puisse être interprétée de cette façon-là.

Pour mieux comprendre ce qu'est le mouvement Woke, son origine, ses objectifs, je vous invite à suivre cet exposé très didactique et très bien structuré de Pierre Valentin.

25 minutes très instructives qui se terminent par des exemples concrets qui illustrent très bien la profonde perversité négative et destructive de ce mouvement.

Alors, avant de connaître moi-même ce terme de WOKE, j'avais déjà lu auparavant des auteurs qui en avaient critiqué la perversité avant que le mot existe:

- Philip Roth dans son roman LA TACHE dans lequel un professeur d'université est mis à l'index pour avoir fait une blague détournée de son sens réel par des étudiants noirs.

- DISGRÂCE le roman du Nobel de Litterature JM Coetze dans lequel l'homme blanc ne peut plus être victime de rien puisqu'il est blanc...Le wokisme étant  une forme de racisme inversé.

Le wokisme finit par provoquer le contraire de ce qu'il prétend défendre puisqu'il instaure et installe les gens dans des rôles d'éternelles victimes et d'éternels oppresseurs. Le wokisme finit même par justifier la violence, tout en niant à ses victimes le statut de victime. Cette idéologie est une horreur dont l'application des principes si elle n'était pas freinée aboutirait à l'anéantissement de nos valeurs civilisationnelles et universalistes lentement construites à partir de l'esprit des Lumières.

Car le wokisme s'attaque à l'universel et considère pertinent de maintenir des catégories et de nous coller des étiquettes.

Le wokisme est aussi le triomphe de la médiocrité. Fini le culte de l'excellence. Celui qui gagne est devenu un oppresseur. Celui qui échoue à un concours par exemple est une victime.

Impossible de parler de wokisme, sans parler de l'université où ce mouvement est né, une université qui  crée des élites qui vont nous trahir. Le wokisme s'adresse aux enfants gâtés de la République qui ont vécu dans un cocon, des enfants qui seront parfaitement incapables de défendre courageusement le patrimoine moral, philosophique et culturel qu'ils ont hérité. Le wokisme est une forme de haine de soi, et aussi de lâcheté. C'est un truc parfait pour les chialeurs et pour les couilles molles. 

En France le wokisme a trouvé ses plus ardents adeptes chez les indigénistes dont le mouvement a profondément divisé et affaibli la gauche française. Le résultat est palpable. Aujourd'hui cette gauche a perdu depuis le quinquennat de Hollande plus de 12 points. La France s'est droitisée, et la pensée woke et  l'indigénisme ne sont  pas étrangers à ce déséquilibre.

En France aussi, il est impossible de ne pas voir dans le phénomène Zemmour (et indépendamment de ce qu'on pense de ses propositions) une contre-réaction historique, aussi prévisible que deux et deux font quatre, face aux dangers civilisationnels que représente la pensée woke.

Pierre Valentin montre bien que certains leaders politiques comme Sandrine Rousseau sont complètement en porte-à faux, se prennent les pieds dans le tapis, entre leurs discours publics prétendument républicains  et leur base militante qui les pousse dans le sens contraire. Le wokisme les pousse à la faute, et donc à  la perte.

Ecoutez cette vidéo édifiante dans laquelle la candidate (contraire à l'interdiction du voile dans les écoles) plonge à pieds joints dans l'incohérence la plus profonde. A aucun moment la candidate verte ne se préoccupe de la recrudescence inquiétante du voile en France. A aucun moment elle ne s'interroge sur la liberté réelle des femmes qui portent le voile. Elle ne semble pas se rendre compte qu'à vouloir déconstruire notre société occidentale "oppressante" elle renforce l'Islam radical et politique.

Mais ne lui dites surtout pas que c'est une islamo-gauchiste car elle risque de s'offenser !

D'après Pierre Valentin, Sandrine Rousseau est la première candidate en France à cocher toutes les croix du wokisme.

Alors, en France, on sent bien à gauche que la pensée woke a déconstruit une bonne partie de sa force, de son crédit moral. Cette pensée est encore très présente chez les insoumis dont certains leaders sont des indigénistes à peine "reconvertis", promoteurs, entre autres, de cette horreur qu'est le langage inclusif. Quant à Mélenchon il n'est pas précisément un wokiste pur et dur mais il doit jouer un exercice difficile d'équilibriste entre ses convictions républicaines personnelles et ce que lui demande une partie de sa base.

Par contre, on note un changement chez les communistes. Leur candidat Fabien Roussel sent bien le danger et prend ses distances avec le mouvement woke, porteur de déclin moral et de destruction.

 

La pensée woke s'adresse à toutes les minorités qu'elle prétend défendre (le mouvement MeToo, les féministes, la ligue LGTB, toutes les minorités ethniques sans exception, etc...).

Ceux qui font partie de ces minorités mais qui n'acceptent pas les thèses wokistes sont insultés, considérés comme des traîtres. Les noirs non-wokistes deviennent des nègres-blancs, des bounty, des oreo... j'en passe et des pires.

Les wokistes ont inventé cette horreur qu'est l'écriture inclusive, une écriture qui est une atteinte à l'esthétique et à la beauté de la langue, une écriture qui ne peut pas se lire oralement (donc qui porte atteinte à la la fonction communicante du langage...c'est le comble !), une écriture qui complique les règles d'accords grammaticaux, une écriture qui met en échec les élèves dyslexiques et donc une écriture qui devient excluante.

Voila résumé toutes les tares du wokisme...on prétend inclure mais on exclut ! De toutes les attaques qu'ont subies les langues l'écriture inclusive est la plus dangereuse, la plus insidieuse....la plus excluante aussi car elle disqualifiera ceux qui ne la pratiquent pas.

Je suis ravi qu'un colloque ait eu lieu en France sur le thème du wokisme. Je suis par nature optimiste et j'ai toujours l'espérance que le bien triomphera du mal, mais force est de constater que les dégâts sont déjà importants.

Le wokisme a déjà pénétré l'esprit de bon nombre de nos élites. La CANCEL CULTURE, cette culture de la censure est déjà omniprésente. Hollywood ne produit plus le moindre film qui pourrait choquer les tenants du wokisme. Le politiquement correct s'impose...La médiocrité s'installe...certaines transgressions artistiques deviennent impensables...Des auteurs sont mis à l'index.

J.K Rowling qui a rapporté des milliards à Hollywood avec ses Harry Potter est blacklistée pour avoir fait une déclaration jugée transphobe, une déclaration bien peu coupable qui ironisait sur la perte de notre bon sens qui nous pousse à avoir peur d'utiliser des mots comme "homme" ou "femme".

En France il nous reste Houellebecq qui arrive encore à écrire avec une certaine liberté. Si on n'y prend pas garde, bientôt on parlera de l'exception Houellebecq !

PS nº 2: Je suis très distrait et je viens de me rendre compte que j'ai terminé mon billet en oubliant de vous préciser que je n'aime pas la culture Woke...🤣🤣🤣.

Voila, maintenant c'est dit...😂

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2022 7 09 /01 /janvier /2022 09:13

Bonjour les amis,

Plus Djokovic essaie de se défendre vis-à-vis des autorités australiennes, et plus il s'enfonce, mettant à jour son comportement hautement irresponsable, un comportement qu'on pourrait qualifier de criminel.

Je vous explique. Djoko a essayé de contourner les normes d'entrée en Australie en faisant valoir une exemption qui serait dûe à sa "supposée" immunité.

Ses avocats affirment qu'il a été testé positif le 16 Décembre.

Alors, dans ce cas, pourquoi le champion de tennis ne s'est pas mis à l'isolement comme c'était son devoir?

Dans ce cas, Djoko démontre à toute la planète qu'il n'est qu'un dangereux irresponsable, doublé d'un imbécile...

Jetez donc un coup d'oeil sur cet article espagnol, un simple coup d'oeil sur les nombreuses photos du 17 Décembre dans lesquelles il apparaît en public entouré de pleins de gens. Qui plus est il ne porte pas de masque et il n' y a de sa part aucun geste barrière, alors qu'il est positif ET QU'IL LE SAIT !... C'est édifiant, consternant !...Ce n'est même pas la peine de lire l'article car les photos datées qui y apparaissent parlent à elles seules. !

Une des nombreuses photos prises le 17 Décembre

Une des nombreuses photos prises le 17 Décembre

A noter que les manifestations ultranationalistes serbes en faveur de Djoko animées par le père du joueur (comparant son fils au Christ) ne sont pas de nature à redorer l'image de la Serbie qui a été très détériorée par le fait que, dans le passé, ce pays a soutenu et protégé des criminels contre l'humanité de sinistre mémoire et qui ont été condamnés par la cour internationale de La Haye. 

Enfin, il est temps de rappeller que les normes sont les mêmes pour tout le monde. Si l' Australie faisait exception à ses propres règles ce serait un scandale majuscule pour tout le pays...Ce serait un affront pour tous les citoyens responsables qui appliquent les normes de protection.

 

PS : Je profite de cet article pour vous raconter aussi que les provocations de Macron contre les antivax ont fait le tour de la planète et ne sont pas passées inaperçues en Espagne. 

Hier soir j'écoutais une émission télé espagnole avec un plateau composé de nombreux épidémiologistes discutant entre eux des meilleures options possibles sur la façon de mener la politique vaccinale.

Ils ont évidemment tous été sidérés par la provocation stupide de Macron.

Il n' y a rien de pire que vos idées soient défendues par des incompétents...Cette provocation de Macron de vouloir "emmerder" les antivax restera sans doute l'idée politique la plus con de l'histoire de la V ème République. Il paie cash d'ailleurs puisqu'il a perdu 4 points de popularité en une semaine, et a provoqué hier des manifestations dont on se serait bien passé.

J'enrage, moi le provaccin, d'être aussi mal défendu.

Macron, en grand incompétent notoire, a réussi à ce que les antivax (qui sont réellement dangereux pour TOUT le collectif social) se posent en victimes....Plus incompétent, tu meurs !

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2022 5 07 /01 /janvier /2022 09:58

Bonjour les amis,

Il y a quelques jours je vous disais tout le bien que je pensais du film DON'T LOOK UP d' Adam McKay.

Certains dissertent sur le fait de savoir si ce film va changer des comportements. Difficile de répondre à cette question mais je pense sincèrement que si ça fait parler les gens, et c'est le cas de ce film qui se prolonge avec des discussions interminables entre amis, c'est déjà en soi un énorme objectif qui est atteint. Un réalisateur peut difficilement rêver plus ou mieux.

Je vous avais dit dans le billet consacré à ce film que dans DON'T LOOK UP la frontière entre la caricature et la réalité est de plus en plus ténue parfois, ce qui génère un réel et profond malaise.

Par exemple, l'un des personnages du film qui occupe une charge politique très importante a des ennuis pour avoir échangé sur son portable des photos à caractère érotique avec son amant...Or, vous savez parfaitement que l'un des ministres de Macron a dû démissionner réellement pour des motifs aussi grotesques.

Dans le film les deux protagonistes principaux sont exaspérés parce que les émissions télévisuelles ne prennent pas au sérieux leur cri d'alarme. Deux présentateurs interprétés par Cate Blanchett et Tyler Perry sont d'une insupportable frivolité. Pour eux, on peut faire peur au grand public mais pas trop car ce n'est pas dans le ton ni dans la ligne éditoriale de l'émission.

On peut être un peu  apocalyptique mais pas trop !

Ces deux présentateurs prennent tout avec dérision et ne sont réellement interessés que par leur chiffre d'audience.

 

DON'T LOOK UP ou les limites du rire...

Ça c'est le film mais, cette fois-ci, je partage avec vous une scène, bien réelle celle-là...

Voilà...Tout est dit....Une journaliste explique que c'est très grave...mais derrière ça rigole bien. Ne perdons surtout pas notre bonne humeur matinale.

Pourtant ne vous méprenez pas les amis.

Je fais partie des personnes qui aiment l'humour sans limites. Desproges disait, à juste titre, qu'on peut rire  pratiquement de tout. 

Le rire est profondément humain et il est sans doute salutaire. C'est une des meilleures manières d'échapper à la morosité, à un monde réel qui est parfois glauque,angoissant et déprimant. Le rire c'est aussi un mécanisme d'autodéfense.

Donc, où est le problème?

Et bien le problème c'est une question de dose. Vous connaissez tous dans votre entourage des personnes qui, à vouloir systématiquement être drôles, deviennent parfaitement insupportables.

Le problème c'est quand on n'est plus capable de traiter une situation grave que sous l'angle de l'humour.

Le problème c'est quand on a collectivement démissionné d'un grand défi dont il est de notre devoir de le relever et qu'on le transforme en une tarte à la crème qui va systématiquement provoquer des rigolades.

Je crois que c'est dans le film LA HAINE que l'un des personnages raconte l'histoire suivante.

DON'T LOOK UP ou les limites du rire...

PS: Le sujet que j'ai traité aujourd'hui n'est que l'un des nombreux thèmes du film qui est, par ailleurs, très dense, très riche...et bien évidemment, je vous le recommande vivement !

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2022 3 05 /01 /janvier /2022 07:08

Bonjour les amis

J'ai appris avec tristesse la disparition en moins d'une semaine des frères Bogdnoff, les deux jumeaux qui avaient animé l'émission TEMPS X dans les années 80.

VACCINS...la preuve par 2 !

Selon leur ami l'ancien ministre Luc Ferry, ils n'étaient pas antivax mais ne se sont pas vaccinés car ils croyaient que leur système immunitaire les protégerait davantage que celui des autres...Le covid s'est chargé de leur démontrer de manière définitive le contraire...Avec le virus certaines erreurs se paient cash...Finalement les jumeaux qui ont passé leur vie à faire de la divulgation scientifique disparaissent pour avoir commis une terrible erreur scientifique.

Difficile de ne pas penser que le destin, parfois, est terriblement et tragiquement ironique !

Les Bogdanoff n'étaient pas des antivaccins militants mais ce n'est pas le cas de la majorité des antivax que je cotoie, et que je  trouve de plus en plus hargneux et agressifs.

Les antivax sont très à cheval sur leurs droits alors que pour l'instant la vaccination n'est pas obligatoire...Les antivax ne veulent pas admettre ce que la science a déjà démontré, à savoir que le virus circule plus facilement  chez eux, et que donc ils mettent en danger la collectivité...Dans la vie il y a pour les citoyens des droits et des devoirs et les antivax adoptent une position facile, presque infantile en niant toute responsabilité dans la circulation du virus, comme cela a été démontré notamment en Allemagne durant les derniers mois...

À ces antivax agressifs et tapageurs je voudrais rappeller la phrase du Général de Gaulle: " La majorité est souvent silencieuse"....et dans le cas présent, ce serait plutôt l'immense majorité qui est silencieuse.

À ces antivax irresponsables, insolidaires et tapageurs, j'aimerais leur dire que ce sont NOUS les pro-vaccins qui allons leur permettre d'échapper à de nouveaux confinements et à une vaccination obligatoire, car il est probable que, grâce aux vaccinations de près de 90% de la population, les variants vont devenir de moins en moins mortels, de moins en moins dangereux...

Finalement, et c'est le comble du paradoxe, c'est grâce aux pro-vaccins que les antivax pourront continuer d'être antivax et de vivre dans leurs doux délires négationnistes.

PS: Afin d'éviter tout malentendu, ce petit billet ne prétend pas convaincre ceux qui ont décidé d'être sourds et aveugles mais, face à leur hargne et arrogance, je leur adresse une réponse ironique... 

NB: L'auteur de ce billet sait parfaitement que les vaccins actuels sont insuffisants puisque leur durée dans le temps est pour l'instant loin d'être satisfaisante. Mais ça, c'est la science qui va y remédier, pas les antivax...

 

VACCINS...la preuve par 2 !
Partager cet article
Repost0
3 janvier 2022 1 03 /01 /janvier /2022 21:09

Bonjour les amis

J'ai pu voir cette semaine sur Netflix DON'T LOOK UP d'Adam McKay, et autant vous le dire tout de suite: c'est le film qui m'a le plus marqué de cette année 2021.

Le thème de départ est très simple.

Deux astronomes inconnus du grand public s'embarquent dans une gigantesque tournée médiatique pour prévenir l'humanité qu'une comète se dirige vers la Terre et s'apprête à la détruire.
 
 

C' est une terrible fable que nous conte Adam Mc Kay dans laquelle la comète est une métaphore du changement climatique ou de la pandémie que nous traversons.

A travers les tentatives du duo Léonard di Caprio/Jennifer Lawrence d'alerter toute la planète nous avons droit à un portrait au vitriol de la société toute entière. 

- Politiciens populistes irresponsables obnubilés par leurs stratégies électorales et qui ne prennent pas sérieusement en compte la magnitude du danger. Ici on change le duo Donald Trump et sa fille pour Meryl Streep et son fils.

- Les lanceurs d'alertes qui sont détenus pour divulguer des infos qui bénéficient à toute l'humanité mais qui sont classées "Secret Défense".

- Gourous des grands lobbys GAFA qui profitent éhontément d'une crise planétaire pour tenter d'accroître leur emprise et leurs profits.

- Militaires prêts à jouer les héros dans la plus grande tradition hollywoodienne pour créer du sentiment patriotique.

- Influences néfastes d'internet et des réseaux sociaux qui alimentent les pires théories négationnistes et qui créent de la confusion.Internet qui permet de manière frivole et superficielle l'émergence d'influencers qui vont manipuler les masses....internet où on trouvera tout, et le contraire de tout.

- Influences des médias qui sont souvent (mais pas toujours) au service des lobbys. 

- Les rebelles qui doutent de tout et qui tentent d'échapper au contrôle et au diktat des médias et GAFA's.

Au départ il y a ceux qui croient au danger, ceux qui le nient, et puis aussi ceux qui vont tenter de tirer profit de la situation.

Le metteur en scène vilipende notre égocentrisme et notre frivolité face à une catastrophe annoncée, une frivolité qui est illustrée, entre autres, par un couple de présentateurs télé qui font de l'audience en prenant tout avec dérision.

Le film dure plus de 2 heures 30 minutes et il n' y a pas la moindre longueur. Chaque plan apporte du sens dans cette fable au vitriol. C'est aussi du cinéma à grand spectacle avec d'énormes moyens techniques. On en prend plein la vue...

Le scénario réserve de nombreuses surprises mais, bien évidemment, je vous laisse les découvrir.

Attention: il faut aller jusqu'au bout du film car après le générique de fin il y a 2 scènes fondamentales, pleines de symboles et de poésie.

Vraiment, je tire mon chapeau aux scénaristes qui ont été réellement très inspirés.

Je n'ai rien vu d'aussi puissant depuis DOCTEUR FOLAMOUR de Stanley Kubrik. A l'époque Kubrik fustigeait nos délires en temps de guerre froide.

Cette fois-ci ce sont nos délires actuels qui sont passés à la moulinette.

Il y a un casting de rêve avec Léonardo di Caprio, Meryl Streep, Jennifer Lawrence, Cate Blanchett, Ariana Grande qui s'autoparodie dans le film...

Et puis il y a un autre aspect dans ce film qui m'a marqué, et je m'en explique :

la caricature n'est finalement pas si caricaturale que ça car j'ai moi-même entendu certaines personnes de mon entourage l'année dernière me dire des énormités aussi monstrueuses que celles qu'on entend dans ce film qui me renvoie à des situations tendues que j'ai vécues. C'est troublant.

Le film est très fort car il nous interpelle tous...personne n'en sort indemne. DON'T LOOK UP est aussi une oeuvre chorale avec de très nombreux personnages et le spectateur s'identifiera à un ou à plusieurs d'entre eux...

Cette oeuvre en forme d'énorme farce tragi-comique est un terrible portrait de ce que nous sommes devenus en ce début de XXI ème siècle: une civilisation oú le simple bon sens semble s'être dissous, une civilisation en manque de repères dans laquelle les gens ne peuvent plus s'accrocher à la moindre vérité tangible, une civilisation où certaines valeurs humaines fondamentales semblent s'être inversées.

 

 

 

 

PS: Notez que sur cette chanson très romantique d' Ariana Grande, avec de grands airs à la Céline Dion dans TITANIC, sont glissées ici ou là des paroles assez crues qui sont en décalage avec cette belle musique et avec le reste du texte.

Par exemple, elle balance à un moment donné " On a vraiment merdé !" ...We really fucked it up,fucked it up this time...

 Elle dit aussi : Turn off that SHIT FOX News...etc...

Mais le plus ridicule, c'est qu'elle met en parallèle et sur le même plan ses problèmes sentimentaux d'adolescente fleur bleue avec ceux provoqués par la fin du monde...Plus ridicule, tu meurs !

 

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2021 5 31 /12 /décembre /2021 12:08

Bonjour les amis,

Je viens de tomber sur un dessin qui résume parfaitement les pièges à éviter afin de ne pas plomber votre soirée de la Saint-Sylvestre.

Dernières recommandations avant Minuit !

A l'heure d'abandonner une année calamiteuse, on a tous les motifs de rester prudent...

Dernières recommandations avant Minuit !

Alors, au moment de vous souhaiter la meilleure année possible, et avec toutes les précautions qui s'imposent, je partage avec vous une chanson des années 50.

Je vous envoie ce clin d'oeil nostalgique, au charme merveilleusement désuet, avec le secret désir que les jeunes générations pourront rêver en 2022  tout autant que celle de leurs parents et grands-parents.

Bonne année 2022 à vous toutes et à vous tous.

https://www.youtube.com/watch?v=29hCGSCjKqs

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2021 6 25 /12 /décembre /2021 17:21

Bonjour les amis

En cette période de Noël, un de mes amis,  après avoir reçu sur les réseaux sociaux de nombreux voeux affectueux de son entourage, leur a répondu:

" No me va a quedar más remedio que ser felíz !" que je vous traduis ci-dessous:

 " Il ne va plus me rester d'autre choix que d'être heureux ! "

Alors que je méditais encore la boutade de mon bon ami, j'ai découvert par hasard Paulo Martelli, un artiste qui interprète  des oeuvres de JS Bach qui est mon compositeur préféré.

Bach m'accompagne toujours, mais pendant les fêtes de Noël c'est le compositeur qui m'inspire le plus.

Voici donc une pièce de Bach merveilleusement interprétée par Paulo Martelli.

https://www.youtube.com/watch?v=LkB7t8cXKRo

Une pièce qui est très adaptée pour les fêtes de Noël. Une gavotte, une oeuvre pleine de joie, d'allégresse mais aussi de simplicité, de modestie.

Et à la fin de l'interprétation on ne peut que se sentir plus heureux. Tout simplement.

JOYEUX  NOËL À TOUTES ET À TOUS

Partager cet article
Repost0