Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 22:41

Les récentes élections en Italie sont tout à fait passionnantes à décrypter, et l' émergence du mouvement "5 étoiles" de Beppe Grillo à de quoi interpeller tous les démocrates.

La stratégie de Grillo qui est de redonner une voix au citoyen lambda écoeuré par la crise morale et institutionnelle qui secoue le pays est en soi louable et jusque là , il n' y a rien à redire et je serais presque tenté d' y ajouter que j' y adhère moi-même ... L' Italie, comme tous les pays européens touchés par la crise a sans doute besoin de redéfinir les règles de son jeu démocratique et de bousculer la routine stérile de son establishment.

Par contre, quand on lit le programme de Grillo,on ne peut être qu' inquiet par sa volonté de court-circuiter les partis et d' ériger INTERNET comme courroie de transmission privilégiée entre les citoyens et les députés.Le mouvement 5 étoiles ne veut pas entrer dans une logique de pacte de coalition avec les forces traditionnelles, et il y a dans cette attitude un peu facile et très démagogue,sans doute un manque profond de responsabilité politique.

On ne peut pas laisser croire que l' on peut gouverner un grand pays comme l' Italie, sans un sérieux programme préétabli qu' il faudra ensuite défendre et assumer devant la citoyenneté, ni laisser croire que l' on peut se cantonner dans une simple stratégie de soutien ponctuel au parlement au coup par coup, sans aucune perspective à long terme qui garantisse un minimum de cohérence et de gouvernabilté, sous peine d' avoir une crise institutionnelle toutes les 2 semaines.

Utiliser INTERNET pour vouloir supprimer la courroie de transmission que sont les partis politiques n' est pas risques pour la démocratie.

Je ne prendrai qu' un seul point du programme de Grillo : il propose de supprimer tout simplement le financement public des partis politiques.

Et bien cela veut donc dire que ceux-ci vont se financer exclusivement à partir de fonds privés, et là je vous laisse imaginer l' aubaine que ce sera pour les forces du grand capital.Cette mesure va tout simplement laminer les petits partis qui n' auront pas des liens étroits avec le monde des affaires et de la finance.Cette mesure populiste de Grillo pourrait se révéler complètement toxique pour la bonne santé démocratique du pays.

Penser qu' on peut gouverner à partir d' internet est un leurre.Internet est un formidable outil, mais il n' est qu' un outil qui à lui seul ne peut se substituer au travail réalisé par les formations politiques et par leurs militants.On risque de voir l' émergence en moins de 24 heures de leaders charismatiques qui pourraient surfer sur la vague de ce que désire l' opinion publique sans aucun sens du devoir ni de la responsabilité politique.On risque de voir des espèces de "turbodéputés" jetables au bout de 4 ans qui ne travailleront ni dans la continuité, ni sur le long terme.Ça risque de devenir le triomphe des histrions, des comédiens, des beaux-parleurs...je vous concède que ça l' était déjà avec Silvio Cétoileplubo mais là, la tendance risque de s' accentuer.

J' espère me tromper en écrivant cet article et j' aimerais pouvoir me dire que ce qui vient de se produire est très sain et d' une certaine manière salutaire, mais l' Italie d' où je suis originaire m' a trop longtemps habitué à ses excès, et parfois à son manque de discernement.Je n' aimerais pas que le pays de mes parents se transforme en laboratoire européen des erreurs qu' ils ne faut pas commettre.

Affaire à suivre donc...avec beaucoup de circonspection et à la loupe...

 

Beppe-Grillo-co.jpg









Partager cet article
Repost0

commentaires

T
<br /> Le remède risque d'être pire que le mal. Entre le surmoi de Grillo, un gourou énigmatique, et les propos parfois inquiétants de Bepe, sur le fait que le sida n'existerait pas, on a, avec le<br /> comique, la figure d'un populisme grimaçant qui pourrait dériver vers des rives inquiétantes.<br />
Répondre
G
<br /> "" Il Bidone""!!! une escroquerie facilitée par une crédulité bien Italienne ! Le "fanfaron" lui avec son klaxon italien s'est contenté de le mettre en un autre "ton"... je retiendrai une<br /> seule année... 1971 ! la sortie du film d'Elio Petri :  http://youtu.be/qy3q-xhKS5I..... et rien n'a vraiment changé !!! @mitiés !!!<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Merci pour ce rappel Geka.Je me souviens du thème de ce film mais je ne l' ai jamais vu. c' etait juste avant l' avènement des brigades rouges je crois, bande a Baader en Allemagne, et action<br /> directe en France...Chabrol avait fait un film assez jouissif intitulé nada.<br /> <br /> <br /> Avant cette époque,il y avait eu un film que j' aimais bien pour les nostalgiques comme moi de la lutte des classes: les "camarades" de Monicelli avec Mastroianni en anar proche du souvarine de<br /> germinal, et Blier génial en patron paternaliste...<br /> <br /> <br /> Bonne soirée l' ami<br /> <br /> <br /> <br />
R
<br /> L'Europe est en train de craquer : partout la rigueur est la seule perspective envisagée, et en France le nouveau gouvernement socialiste se révèle incapable d'envisager d'autres<br /> solutions même si quelques mesures vont dans le bon sens...<br /> <br /> <br /> Je suis inquiète pour la suite et la situation de l'Italie risque de nous entraîner encore un peu plus au bord du gouffre...<br /> <br /> <br /> Bonne soirée AJE<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Tout cela ressemble à " chronique d' une mort annoncée" avec 2 inconnues qui sont quand et où.L' Italie pourrait bien être le point de départ d' une nouvelle ère secouée par de fortes<br /> turbulences.Nous nous trouvons peut-être comme l' aristocratie du XVIII ème siècle qui n' a pas pressenti la fin de la noblesse et l' avènement de la bourgeoisie.Ce qui me trouble sur Agora c'<br /> est l' enthousiasme des internautes pour qui tout ce qui brille est de l' or alors que nous sommes peut-être au bord du gouffre sans le savoir.<br /> <br /> <br /> Par ailleurs ceux qui disent qu'il n' y a rien à perdre m' inquiètent beaucoup car ils peuvent créer un vrai chaos.Qui plus est ce raisonnement est faux car malheureusement ça peut toujours être<br /> pire.<br /> <br /> <br /> L' Italie a malheureusement donné jour au fascisme, à la loge P2, aux brigades rouges, à Forza Italia,à la mafia,etc..et donc l' Italie inquiète quand elle est prête à basculer et à jeter le bébé<br /> avec l' eau du bain.<br /> <br /> <br /> Quelque part la volonté de Grillo de liquider les partis fait peur...le risque de créer une société sans garde-fous...<br /> <br /> <br /> bonne fin de journée Rosemar<br /> <br /> <br /> <br />
F
<br /> Je ne sais pas ce qu'on disait dans les grands médias espagnols, mais en France lorsqu'on parlait de Mario Monti, la pensée unique ultra-libérale nous disait que c'était l'homme qu'il fallait à<br /> l'Italie, qu'il réussissait à faire passer des réformes essentielles, et tout le bla bla bla de la pensée unique .<br /> <br /> <br /> Résultat final, les italiens n'ont pas vu la même chose, et les fanfarons(même pas volontaire la référence cinématograpique) sont là en force .<br /> <br /> <br /> J'ai vu que ça chauffait aussi au Portugal .<br /> <br /> <br /> L'Europe est probablement au bord de sa rupture . Mais que va-t-il se produire après ?<br /> <br /> <br /> Bonne soirée AJE<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Disons que Monti qui est quelqu' un de " présentable" qui succédait à l' histrion Silvio qui lui ne l' est pas, et que les marchés pensaient que ça sufffirait pour redonner de la stabilité<br /> mais la situation sociale en Italie étant ce qu' elle est, ça n' a évidemment pas suffi.Effectivement ça chauffe beaucoup au Portugal...c' est toute l' Europe qui s' embrase peu à peu.<br /> <br /> <br /> Sur Agora j' ai été surpris par la Beppomania qui règne sur les réactions à mon article...ça me laisse pensif tout ça.<br /> <br /> <br /> Par ailleurs j¡' ai essayé de devenir moderateur mais il y a un message d' erreur 404 qui m' en empeche.<br /> <br /> <br /> Bonne fin de soirée Fatizo<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> Terrible le populisme, qui voit le jour sur les échecs des partis institutionnels...<br /> <br /> <br /> On a vu ça au Venezuela en 1998 !<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Bonjour LH.<br /> <br /> <br /> La classe politique italienne  traditionnelle vient de prendre une terrible claque qui est plus que méritée.<br /> <br /> <br /> Grillo a voulu jouer les troublions et il a réussi au-delà de toute espérance.Maintenant, et qu' il le veuille ou pas, il se trouve en face d' une énorme responsabilité..fini les meetings<br /> enflammés, il faut revenir à la politique réelle ..celle qui met en jeu le destin de millions de personnes.<br /> <br /> <br /> Grillo, s' il n' est pas un aventurier dangereux, devra aller au charbon et apprendre à négocier avec d' autres forces car il n' est pas tout seul.Personne n' a la majorité absolue, ce qui<br /> est normal et même souhaitable parfois en démocratie pour éviter les dérives absolutistes.<br /> <br /> <br /> Bonne fin d' après-midi<br /> <br /> <br /> PS: si tu vas voir les réactions à mon article su Agora tu verras à quel point il y a une euphorie un peu naïve des internautes...comme si Grillo était le Robespierre des temps modernes.On<br /> me répond comme si j' étais un rabat-joie alors que je ne fais qu' émettre des doutes somme toute très modérés sur la volonté de Beppe de "griller" tous les partis quels qu' ils soient.<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> salut AJE, ce qui se passe en italie risque fort de ce reproduire aux prochaines échéances électorales de bien des pays de l union .<br /> <br /> <br /> http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/03/04/au-royaume-uni-le-parti-antieuropeen-ukip-confirme-sa-percee_1842315_3214.html<br /> <br /> <br /> nos politiques feraient bien de se poser la question ," a qui la faute de ce désastre annonce "   ? a l Europe ou bien a nous qui ne  pensons qu a nos carrières...<br /> <br /> <br /> nous qui cédons aux lobbyistes des pans entiers des services public etc etc ..<br /> <br /> <br /> bonne soiree a toi<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Oui Lino<br /> <br /> <br /> je suis bien placé en Espagne pour confirmer tes présages.Si les politiques ne prennent pas la mesure de leur profonde inefficacité ils pourraient très vite se retrouver débordés face à des<br /> situations franchement ingérables ou ingouvernables.<br /> <br /> <br /> Pour ma part, je plaide en faveur d' un sursaut citoyen mais de manière responsable afin d' éviter le chaos.<br /> <br /> <br /> Bonne fin d' après-midi l' ami<br /> <br /> <br /> <br />