Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2022 5 18 /03 /mars /2022 15:15

Bonjour les amis,

Je vous avais indiqué dès le début du conflit ukrainien que, près de chez moi en Espagne, des ressortissants russes s'étaient solidarisés avec leurs frères ukrainiens contre la guerre.

Cette solidarité qu'on peut observer dans tout l'occident  ne pouvait que faire grincer des dents le maître du Kremlin.

 

En pleine réunion gouvernementale rediffusée en direct à la télévision, Vladimir Poutine a souhaité adresser un message à l'Occident et à tous les Russes habitant dans cette région. Le président a accusé les Russes vivant en Europe ou aux États-Unis d'être des traîtres. Il a affirmé que l'Occident tentait de les utiliser comme une "cinquième colonne" pour détruire la Russie.

"Tout peuple, et en particulier le peuple russe, sera toujours capable de distinguer les vrais patriotes de la racaille et des traîtres, et de les recracher comme un moucheron qui a accidentellement atterri dans leur bouche (...) L'Occident veut diviser notre société, provoquer une confrontation civile en Russie et utiliser la cinquième colonne pour atteindre son objectif. Et il n'y a qu'un seul objectif, la destruction de la Russie. Mais ils n'y parviendront pas", a-t-il déclaré.

Vladimir Poutine a poursuivi en affirmant que ces Russes pointés du doigt sont bien plus connectés à l'Occident qu'à leur pays."Je suis convaincu que cette auto-purification naturelle et nécessaire à la société ne fera que renforcer notre pays, notre solidarité, notre cohésion et notre capacité à relever n'importe quel défi" , a-t-il conclu. 

 

Quand Poutine s'attaque également aux russes vivant à l'étranger...

Cela ressemble déjà à un discours de dirigeant aux abois.

Bien évidemment tous les russes vivant à l'étranger ne sont pas des oligarques corrompus, ni des faux-frères vendus à l'occident. Beaucoup sont de simples et d'honnêtes travailleurs qui sont effrondrés, horrifiés de se voir en guerre contre leurs frères ukrainiens. Poutine les insulte, les qualifie de "traîtres", de "racaille"...Pas de chance pour lui, sa censure ne peut atteindre ces ressortissants qui ne sont pas dupes. J'espère que l'histoire leur donnera un jour la possibilité de faire ravaler ses insultes au tyran...

Un tyran qui, pour l'instant perd ses nerfs, à qui rien ne réussit, qui n'arrive même pas à convaincre les siens, qui s'enfonce dans son propre délire et qui en appelle maintenant à la "purification" du peuple russe. En politique , quand on utilise le mot de purification, on sait ce à quoi cela conduit.

NB: En ce qui concerne les oligarques, c'est effectivement de la racaille, mais de la racaille corrompue alimentée par le propre système installé par Poutine.

Je vous donne juste un petit exemple: un yacht russe saisi à Barcelone par le gouvernement espagnol...valeur estimée 400 millions de dollars (et je ne parle que du yacht...vous pouvez imaginer la fortune du proprio...). Ce sont en général d'énormes fortunes illégalement acquises (dont celle, entre autres, du propre Poutine) pendant que le petit peuple souffrait en Russie. Des exemples comme ça il y en a des milliers. Donc Poutine n'est pas seulement un criminel qui a éxécuté un plan monstrueux patiemment planifié, c'est aussi un dirigeant qui n' a pas su (ou ni même voulu) transformer son pays en une grande démocratie libérale, et qui va occulter cet échec par un retour impérialiste en tentant une main-mise sur les matières premières d'autres pays, comme par exemple l'uranium ukrainien.L'économie russe était fragilisée ces dernières années, car dépendante essentiellement du commerce de ses matières premières Est-ce au monde de payer cet échec par la guerre?

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Pourquoi suis-je en train de penser au film "La chute" sur la fin d'Hitler? Enfin, on peut toujours rêver...
Répondre
A
Pour l'instant on a droit à des images, comme celles d'hier avec le despote qui se fait acclamer dans un stade face à un public acquis à sa cause....Un arrière-goût de Nuremberg. J'étais en train de penser que ceux qui sont allés l'applaudir seront peut-être amenés un jour à cacher cet épisode honteux de leur vie à leurs enfants ou petits-enfants.<br /> J'ai vraiment l'impression de vivre un livre d'histoire au présent. Je vois un dictateur qui s'est entouré d'une cour dans laquelle plus personne n'ose le contredire, un dictateur qui en fait est seul, déconnecté d'une réalité qu'il n' admet pas et enfermé dans un piège dont il ne peut plus sortir indemne.<br /> Poutine peut encore négocier une paix qu'il fera passer auprès des russes comme une victoire mais ce sera une victoire à la Pyrrhus où les pertes économiques sont incommensurables. <br /> Et puis, on peut imaginer que des généraux commencent sérieusement à douter de la lucidité de leur président...et rêver d'une révolution de palais. C'est plutôt comme ça que ça se passe les "chutes" en Russie.Seule l'élimination politique de Poutine peut vraiment ramener une normalité des relations internationales. Tant qu'il est au pouvoir le monde est incertain et dangereux.<br /> Poutine n' a pas mesuré qu'il a définitivement perdu le respect international dû à son rang. C'est un criminel de guerre à mettre à côté de Milosevic...Il n' y a plus de retour en arrière possible.
R
Terrifiant ce terme d'auto-purification ! Certains l'ont traduit par le mot : "épuration" : un mot qui rappelle de tristes souvenirs et des heures sombres. Poutine pratique une politique de la terreur, dans tous les domaines. On assiste aussi à une guerre de propagande où tous les coups sont permis.<br /> Le discours de Poutine est inquiétant, mais c'est une stratégie ?<br /> <br /> <br /> Belle soirée, AJE
Répondre
R
Merci pour ton commentaire Rosemar bises Rosy ( soeur d'aléa jacta est ...
A
"Le discours de Poutine est inquiétant, mais c'est une stratégie ?"<br /> Oui, je pense que c'est une stratégie, celle de la terreur. Tous ces russes ont de la famille au pays, donc ils restent prudents. Quand ils se confient à toi ils te disent que Poutine a carrément pété un câble, que son entreprise est une folie barbare...ils sont effondrés.<br /> Donc on est quand même pris de vertige par la capacité de Poutine à inspirer la peur même hors de ses frontières...mais, en même temps, c'est aussi un extraordinaire aveu de faiblesse. On voit bien qu'il y a des failles partout. Ces ressortissants russes parlent et échangent avec leur famille en Russie...la vérité filtre irrémédiablement. <br /> Par ailleurs le fait que son armée n'avance pas fait que Poutine d'un point de vue strictement militaire montre également d'énormes faiblesses. En attaquant il découvre son jeu, un jeu qui a de grosses failles. Son plan A a raté et l'oblige à surenchérir...C'est une logique effrayante. Poutine est maître du jeu tant qu'il pratique la guerre.<br /> Seul petit espoir, cette possible négociation du Donbass qui lui éviterait une humiliation.<br /> Bonne fin de soirée l'amie<br /> PS: tu as vu la photo du yacht saisi dans l'article que j'ai mis en lien?...il semble sorti d'un film de james Bond !
L
Lorsque la Serbie a voulu purifier le Kosovo elle a été bombardée. Heureusement la Serbie n'avait pas la bombe atomique et la Russie qui l'avait n'est pas intervenue. Moi qui suis proamericain je m'étais réjouis que les USA frappent un pays chrétien pour venir en aide à un peuple musulman d'Europe. <br /> Aujourd'hui les rôles s'inversent, l'Ukraine qui a plusieurs centrales nucléaires civiles et vétustes, est attaquée, et l'Occident ne peut pas non plus intervenir de peur de déclencher une guerre nucléaire. Quoi faire de plus dans ce cas de figure que l'envoie d'armes légères au compte-gouttes et l'accueil des réfugiés ?
Répondre
A
Il y a un élément déterminant, c'est la résistance héroïque du peuple ukrainien. Pour que Poutine réussisse son coup, il fallait que la campagne militaire soit rapide, avant que les sanctions économiques ne produisent leurs effets. ...Par ailleurs, l'armée russe commet des exactions contre les civils. Poutine à ce jour coche toutes les cases qui permettent de le traduire devant une cour internationale pour crimes contre l'humanité...Sa dernière possibilité est de négocier le retour en Russie des 2 régions de Lougank et Donesk, et vendre ça comme une victoire pour son peuple. Comme dirigeant il est définitivement disqualifié...il devient un pestiféré, avec qui il faudra traiter peut-être, mais un pestiféré...C'est une situation vraiment vertigineuse car il s'agit du président de la 2 ème puissance militaire mondiale. On arrive à imaginer un plan de paix, mais impossible de rétablir des relations internationales normales de confiance. Seule la chute de Poutine permettrait de dégager un peu l'horizon...