Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2022 2 11 /01 /janvier /2022 09:39

Bonjour les amis,

J'ai pu voir la semaine dernière LE DERNIER DUEL,un film de Ridley Scott, réalisateur d' Alien et de Gladiator, Ridley Scott qui démontre qu'à l'aube de ses 87 ans il n'a rien perdu de son punch.

Voici le synopsis.
Basé sur des événements réels, le film dévoile d’anciennes hypothèses sur le dernier duel judiciaire connu en France - également nommé « Jugement de Dieu » - entre Jean de Carrouges et Jacques Le Gris, deux amis devenus au fil du temps des rivaux acharnés. Carrouges est un chevalier respecté, connu pour sa bravoure et son habileté sur le champ de bataille. Le Gris est un écuyer normand dont l'intelligence et l'éloquence font de lui l'un des nobles les plus admirés de la cour. Lorsque Marguerite, la femme de Carrouges, est violemment agressée par Le Gris - une accusation que ce dernier récuse - elle refuse de garder le silence, n’hésitant pas à dénoncer son agresseur et à s’imposer dans un acte de bravoure et de défi qui met sa vie en danger. L'épreuve de combat qui s'ensuit - un éprouvant duel à mort - place la destinée de chacun d’eux entre les mains de Dieu.

La semaine dernière j'avais dit à un bon ami que j'avais besoin de souffle épique, et avec ce film, je peux vous affirmer que j'ai été servi.

Sans atteindre la grandeur de GLADIATOR, ce film nous propose une plongée vertigineuse, farouche et sauvage dans la France du XIV ème siècle.

Voici ce que dit une internaute:

Ridley Scott réussit encore son coup avec « Le dernier duel », drame historique d'une grande puissance. L'histoire se divise en trois chapitres adoptant chacun le point de vue et la vision des trois protagonistes principaux (Jean de Carrouges, Jacques Le Gris et Marguerite de Thibouville), ce qui la rend particulièrement efficace.
Très bonne reconstitution historique, casting remarquable et sujet réel qui fait froid dans le dos. C'est l'histoire d'une femme victime de viol qui ne va pas se taire mais qui va tout faire pour obtenir justice, sur fond de rivalité entre son mari et son bourreau. Le film choque, répugne même, mais il est clair qu'il ne laissera pas indifférent et fait également écho à l'époque actuelle.
Captivant jusqu'à la dernière scène, barbare, violent, mais maitrisé de bout en bout, une réussite.

 
 
 

 
LE DERNIER DUEL...ou le grand retour de Ridley Scott.

J'adhère complètement au point de vue exprimé ci-dessus mais j'aimerais toutefois ajouter une toute petite et une très légère  réserve. Tous les films hollywoodiens historiques sont toujours un peu construits de la même manière, une manière qui est historiquement fausse.

On se situe dans un contexte historique donné, avec la mentalité des gens de l'époque, et il y a un personnage plus moderne, en avance sur son temps, qui pense "comme nous" et auquel le spectateur s'identifie.

Cette recette marche toujours très bien et a été appliquée dans d'innombrables films, sauf que c'est une situation historiquement impossible. Par exemple, vous ne pouvez pas mettre dans un film sur les pharaons un esclave qui pense comme Martin Luther King.

Dans le cas qui nous intéresse Marguerite de Thibouville fait quand même un peu penser aux femmes du mouvement #MeToo# puisqu'elle veut qu'éclate la vérité. Or, à cette époque-là, la victime n'est pas directement Marguerite mais plutôt son mari, le chevalier à qui elle appartient et dont on a abusé de sa "propriété".

Ridley Scott surfe donc un peu sur la vague du mouvement #Metoo# mais ne tombe pas non plus dans le piège de l'anachronisme grossier.

Par ailleurs Marguerite, excellement interprétée avec beaucoup de sensibilité par la très belle Jodie Comer, nous tient en haleine pendant tout le film. Jodie Comer distille parfaitement tout le charme et le mystère féminin. Tout tourne autour d'elle et un mystère trouble est savamment entretenu durant plus de 2 heures et 30 minutes.

 

LE DERNIER DUEL...ou le grand retour de Ridley Scott.

Il y a un 2 ème aspect du film qui est passionnant et qui concerne le jugement de Dieu. Mais là, je ne peux pas vous en parler sans révéler des éléments-clés du récit. Je n'en parlerai donc pas, mais simplement je puis vous assurer que les modalités de ce jugement de Dieu contiennent des éléments (historiquement vrais) qui sont assez vertigineux et troublants.

Je vous donne un exemple qui n'est pas dans le film pour vous orienter. Au moyen-âge, être témoin dans certains types de procés pouvait être assez dangereux. Par exemple si un témoin disait avoir vu telle personne voler un cheval, le voleur en question pouvait traiter le témoin de menteur, réclamer le jugement de Dieu et  l'invoquer en duel...et si le délinquant était plus fort aux armes que le malheureux témoin celui-ci risquait sa peau simplement pour avoir témoigné !

D'ailleurs, le Jugement de Dieu sera plus tard supprimé car il provoquait des situations terriblement absurdes.

Cette dimension et cette absurdité apparaîssent dans le film et elles sont historiquement véridiques car j'ai pris le soin de vérifier ce que disent les historiens du vrai procés de Jean de Carrouges ...Là, Ridley Scott n'invente absolument rien !

Parmi les points véridiques du film, je ne peux m'empêcher de vous raconter cette croyance réelle de l'époque. Les enquêteurs du procès considéraient  qu'une femme réellement violée ne pouvait pas tomber enceinte, car pour qu'il y ait fécondation il faut qu'il y ait orgasme de la femme...😲. pourtant ce n'est certainement pas les exemples contraires à cette croyance qui devaient manquer....Mais, dans un système patriarcal, vous pouvez retourner le problème dans tous les sens, à la fin des comptes, c'est toujours la faute de la femme, et ce depuis Eve !

Je terminerai mon billet en vous disant que le film est tiré d'un livre d'Eric Jager, spécialiste du Moyen-âge.

J'ai tellement aimé le film que je vais lire le livre...forcément !

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Moi aussi j'ai un message film sur grand écran. je vais essayer de lire le livre qui l'a inspiré, comme toi...<br /> Bonne journée l'ami.
Répondre
A
C'est sûr qu'un tel film à grand spectacle mérite le grand écran pour qu'on l'apprécie pleinement. Par ailleurs j'a i vérifié les points-clés du récit qui sont tous reéls, du coup ça donne envie de lire le bouquin d' Eric Jager...pour en savoir plus sur ce procés, sur les mentalités de l'époque.
L
Je veux dire que j'ai aimé le film sur grand écran...
M
Je le regarderai avec plaisir quand j'en aurai l'occasion...
Répondre
A
Je le recommande vivement. Qui plus est, en cinéma épique pour adultes, on n'a pas grand chose à se mettre sous la dent...Du coup, je ne fais vraiment pas la fine bouche ! Matt Damon, il crève l'écran (il peut jouer tous les rôles, je l'adore)...Ben Affleck est très drôle à contre-emploi. Le jeune acteur anglais qui joue le rôle du roi Charles VI qui semble un peu niais et très immature est impayable.<br /> Ce qui est cocasse aussi, c'est que ce film sur notre histoire se base sur le livre d' Eric Jager qui est un spécialiste américain du Moyen-âge et qui est venu faire de longues recherches en France, et notamment en Normandie. C'est pas banal que ce soit des étrangers qui nous apprennent sur notre propre histoire.<br /> Bonne journée l'amie
R
Apparemment, une magnifique reconstitution historique qui a des échos avec notre monde contemporain et l'actualité : "La vérité n'a aucune importance... seul le pouvoir des hommes compte..." et c'est une femme qui le dit. Terrible ! Et dans certains pays, c'est encore le patriarcat qui s'impose....<br /> <br /> <br /> Belle soirée, AJE
Répondre
A
Oui, seul le pouvoir des hommes compte...Au moment où Marguerite épouse Jean de Carrouges celui-ci a perdu sa première épouse et le fils qu'il avait eu avec elle. Quand Jean veut prendre pour épouse en second mariage Marguerite celle-ci a une fonction première et impérative. Elle doit à tout prix donner une descendance mâle à Carrouges sinon son nom va se perdre...Or, durant les premières années de mariage Marguerite ne tombe pas enceinte, ce qu'elle vit de manière dramatique et cruelle ( cet aspect là aussi du film est véridique). Cette histoire est extraordinaire. Jean de Carrouges sait parfaitement que s'il demande au tribunal royal de juger son cas il perdra car le Roi est cousin du seigneur qui soutient son ennemi. Du coup Jean anticipe un futur échec prévisible et demande au Roi de lui accorder la possibilité de s'en remettre au jugement de Dieu, ce que le Roi peut difficilement lui refuser....mais dans ce jugement de Dieu il joue plus que sa propre vie (je n'en dis pas plus mais cette partie du récit interpelle d'autant plus qu'elle est historiquement vraie).<br /> Par ailleurs le fait que l'histoire nous est contée 3 fois apporte de la subtilité au film. On revoit les mêmes scènes mais les différences sont dans les détails...mais des détails qui troublent et entretiennent le mystère sur le caractère réel des 3 protagonistes....<br /> Franchement ce film c'est du caviar !<br /> Bonne fin de soirée l'amie