Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2020 6 07 /03 /mars /2020 11:48

Bonjour les amis

Je vous présente aujourd'hui un truc curieux qu'on vient de m'envoyer. Dans plusieurs langues européennes le mot NUIT est formé de la lettre N suivie du chiffre 8. Exemples:
Portugais : NOITE = N+ oite (8)
Espagnol: NOCHE= N+ ocho (8)
Anglais: NIGHT= N+eight (8)
Allemand: NACHT=N+acht (8)
Italien: NOTTE= N+otto (8)
Français: NUIT=N+huit (8)
Suédois:NATT= N+atta (8)
Latin: NOCTIS= N+octis qui veut dire 8 fois en latin

Voyage au bout de la nuit...

Mais ça ne marche pas avec le basque:

Nuit= gauean   huit=zortzi...

Le basque n'est donc pas une langue européenne....CQFD.... 😂

Par ailleurs la curiosité dont je vous fais part ci-dessus n'est pas une vraie explication étymologique.

NUIT vient du grec NYX (Déesse de la nuit, du néant, issue du chaos primordial) qui a dérivé en latin avec NOX, avec entre autres le mot équinoxe...

En fait tous les exemples cités ci-dessus proviennent de langues modernes de moins de 600 ans et donc sont plus ou moins copiés sur le latin.

Pour en savoir un peu plus sur l'étymologie du mot NUIT, vous pouvez lire cet article sur le lien ci-dessous, éventuellement avec l'aide du traducteur google si vous n'êtes pas familiarisé avec la lange espagnole...

Et pour illustrer musicalement cette curiosité étonnante qui ajoute encore un peu plus de caractère mystérieux et magique à la nuit , je vous laisse avec les choristes...

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
et en breton c'est noz
Répondre
A
La règle du 8 ne marche pas en breton mais noz est très proche du latin NOX...
R
Un voyage étrange et intéressant : des coïncidences, sans doute et en même temps, cette union de deux infinis, c'est bien en harmonie avec la nuit... encore une étrangeté mathématique...<br /> <br /> Belle soirée, AJE
Répondre
A
Quand j'ai reçu ça je me suis frotté les yeux en me demandant si je n'avais pas la berlue...-) et c' est moi qui ait terminé la liste en rajoutant le latin à la fin car tout semble venir de là. Tout pourrait donc venir d'une fausse interprétation du latin, et comme dit un de mes amis de manière rigolarde: " Qu' est ce qui s'est passé ?...Y'en a un qui s' est trompé, et tous les autres ont copié ?...-)". Certains veulent voir dans cette coïncidence l'explication suivante : N serait un nombre grand et fini et le 8 couché représente l'infini, donc la nuit serait cette union entre deux univers...explication que rien ne corrobore mais qui est très poétique et qui ajoute un peu de caractère magique, ésotérique et sacré à la NUIT....<br /> Bonne journée l' amie
M
C'est bien étrange...
Répondre
A
Oui c' est étrange. Dans un roman policier espagnol dont j'ai oublié le nom l'inspecteur de police dit: " A partir de 3 coïncidences ce n'est plus une coïncidence...." Apparemment tout dérive du latin quand même...c' est la seule explication qui tienne la route...
L
Salut aje,<br /> J'ai lu aussi le billet que tu proposes en lien... C'est vrai que l'Égypte est plus proche géographiquement de la Grèce et de Rome, mais le fait de connaître les sons d'une langue morte et disparue comme l'égyptien m'intrigue, sachant que cette langue a été remplacée par l'arabe. Nuit en arabe se dit Laïl, d'où le prenom Layla...
Répondre
A
Par ailleurs, tu sais que j'ai une prédilection toute particulière pour le prénom Leïla...-))). Un prénom que je trouve plein de poésie et qui veut dire nuit en arabe...
A
Je pense que la réponse que fait Diego Guillen est très intéressante car elle ne s' arrête pas au monde gréco-romain mais tente de trouver des pistes antérieures dans d'autres civilisations. Bien évidemment, plus on remonte dans le temps et moins on aura de certitudes, notamment sur la prononciation. Malgré tout cette déesse égyptienne du firmament qui se nomme NOUT a de quoi interpeller, même si on ne sait pas avec exactitude comment prononçait les égyptiens....Disons que c'est une des pistes plausibles.<br /> https://fr.wikipedia.org/wiki/Nout