Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2019 4 21 /11 /novembre /2019 15:22

Bonjour les amis,

Il y a quelques jour je vous parlais de mon enfance dans la cité minière de Wallers-Arenberg dans le Nord de la France. La ville possédait dans les années soixante un cinéma qui s'appelait l'Alhambra.

Et parfois, il nous arrivait d'y aller en classe pour voir un film, ou alors la version filmée d'une pièce de théatre. J'avais gardé un grand souvenir d'une projection du BOURGEOIS GENTILHOMME avec notamment la marche pour la cérémonie des turcs, composée par Jean-Baptiste Lully,compositeur du Roi de France, et qu'on entend à 5 minutes dans cette vidéo.

https://www.youtube.com/watch?v=J9nrQ1glm7M

Et il se trouve que cette semaine, un bon ami m'a envoyé une version datant de 2009 de cette pièce musicale, interprétée dans un palais à Florence, avec instruments anciens, sous la direction d'un spécialiste de la musique de la Renaissance,  Federico Maria Sardelli.

La musique commence après la présentation du locuteur François de Rudder, qui déclame avec une prononciation d'époque faite de R roulés...

Alors j'adore cette version, et particulièrement la direction pleine d'entrain et de vivacité  de Federico Sardelli qui marque le tempo avec un bâton...

Et en parlant de bâton, ça ne vous rappelle rien l'histoire du bâton ?

Et bien sachez qu'en pleine répétition du TE DEUM qu'il préparait pour le roi Louis XIV, Giovanni Battisti Lulli, plus connu en France sous le nom de Jean-Baptiste Lully, s'emporte contre ses musiciens et frappe un peu trop fort avec son bâton involontairement sur son orteil. L'orteil s'infectera, puis la jambe se gangrènera et finira par emporter le grand compositeur italien le 22 Mars 1687.

Alors quand on voit de quelle manière énergique Federico Sardelli dirige cette marche turque et marque le tempo, on ne peut s'empêcher de penser :

" Attention le pied !...".... 😉

 

Attention le pied !

PS: Je vous mets en prime un petit lien sur la biographie de Lully.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Ah oui, ce nest pas un petit bâton habituel qu'utilisent les directeurs d'orquestra, mais un bâton de pélerin, d'évêque... Je comprends maintenant que Lully ait pu se blesser au pied...
Répondre
A
Effectivement le bâton s' est transformé ensuite en baguette, mais à la base il s' agissait bien de marquer le tempo de cette manière. D'ailleurs en espagnol le mot "batuta" qui désigne la baguette du chef d' orchestre vient bien du latin Battuere (battre, donner des coups).
R
La célèbre cérémonie du Mamamouchi... la très cérémonieuse marche des Turcs... une très jolie version, en effet.<br /> <br /> En voici une autre plus "orientalisante" : je l'ai enregistrée récemment au cours d'un concert :<br /> <br /> https://youtu.be/uy36wr74pEw<br /> <br /> <br /> Belle soirée, AJE
Répondre
A
Merci pour le lien avec cette belle et originale proposition artistique qui tend des ponts entre différentes cultures musicales. <br /> Quant à Sardelli, je le trouve très charismatique. Il est à la fois très expressif et très précis. Les musiciens ne peuvent être qu'inspirés quand ils sont dirigés de telle manière!<br /> Bonne journée l' amie
M
Bonsoir,<br /> je savais pour Lully... Dommage pour ce compositeur qui aurait sans doute pu créer d'autres œuvres...<br /> Bonne soirée<br /> Mo
Répondre
A
Sa mort est complètement improbable mais elle intervient quand même à un certain âge qui lui a permis d'imposer son génie dans toute l'Europe. J' aime beaucoup l'interprétation de Sardelli qui retrouve complètement l' esprit du baroque....rien à voir avec la version vieillotte quand on entend dans l' extrait du film avec Louis Seigner.<br /> Bonne fin de soirée Mo