Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 août 2018 4 02 /08 /août /2018 09:26

Bonjour les amis,

En ce moment c' est la canicule en France alors je vous laisse imaginer les températures qu' on a en Espagne, sans même vous parler du Maghreb où ils ont atteint les 51º C.

Comme disait Yves Montand dans le film  CLAIR DE FEMME, " on ne respìre pas, on expire..."

Un soleil ivre de rage tourne dans le ciel...

C' est l' occasion de réécouter une magnifique chanson de Bernard Lavilliers sur le Sertao, cette région désertique du Brésil.

Avec ces vers magnifiques.

" Un soleil ivre de rage tourne dans le ciel

et dévore le paysage de terre et de sel..."

Le soleil nous invite aussi à la lascivité, à la libération des corps et des sens...

Le soleil c' est aussi le Sud, le temps qui se fige, suspendu dans une sorte d' éternité...

Sous la chaleur écrasante du soleil, le temps s' arrête. Dans le silence pesant d'une sieste à peine interrompue par le bourdonnement d' une mouche, on peut remettre en perspective nos actions passées, méditer sur ce que nous sommes, sur certains échecs, sur nos vanités,et en rire tout simplement...On peut retrouver les sensations premières qui nous ramènent à la réalité et à la vérité des choses, et revenir au sens primitif du langage de l' amour et de l' amitié, un langage au delà des mots...et rêver de danser comme Zorba, tout simplement, en pleine fusion avec son cosmos.

Revenons de manière un peu plus légère à cette terrible canicule qui frappe tout le continent européen.

Par ces grosses chaleurs, il est vain de lutter. Il faut avoir la sagesse d' écouter son corps, et ne pas faire de complexes à se reposer toute la sainte journée ou dès que c' est possible.

Par ces grosses chaleurs, il n' y a qu' un seul mot d' ordre.

 "On se met tous au vert...."

Comme le patron un peu piqué de la chanson BIG BOSS de Jonasz...

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Et t'a oublié de dire "on en profite pour lire un max"...<br /> :-)
Répondre
A
Bin le problème c' est que je n' arrive pas à lire tellement je suis assoupi par la chaleur. Ça me ramollit les neurones...<br /> Je laisse tomber en ce moment les lectures philosophiques un peu trop difficiles.<br /> Là j' ai repris à zéro " La disparition de Stéphanie Mailer" de Joel Dicker...deuxième tentative...à suivre donc...-)
F
Il y a quelques jours j'entendais à la radio que dans 30 ou 40 ans, les étés comme celui de 2003 seraient des étés normaux, et que des étés chauds seraient plus élevés encore.<br /> https://www.youtube.com/watch?v=LwHdvcjVtu0<br /> Est-ce qu'on pourrait toujours écouter une telle chanson aujourd'hui?<br /> https://www.youtube.com/watch?v=kROfTcpiWQs<br /> Bonne soirée l'ami.
Répondre
A
J' ai bien peur que les prédictions dont tu parles ne se réalisent encore plus tôt que prévu.<br /> Quelle nostalgie Les parisiennes ! C' est toute une époque de la télé française.<br /> Quant à la chanson de Patrick Coutin, y' a plus que les rappeurs qui ont le droit de faire de telles déclarations sans se faire incendier( et encore, à condition de le dire en anglais...)...Les rappeurs disais-je et Michel Houellebecq !<br /> Quant à moi, je me contente de partager les mêmes pensées que Coutin, et que Houellebecq, mais sans le dire, et encore moins l' écrire...Ça serait un coup à me faire radier de l' EN...lol !<br /> Bonne fin de soirée l' ami<br />
R
On transpire, on transpire... les cigales jouent leur concert jusqu'à la nuit venue, et même au delà...<br /> Le soleil nous fait une belle peau dorée... je rajoute cette chanson : <br /> <br /> http://rosemar.over-blog.com/article-le-soleil-donne-119381169.html<br /> <br /> J'imagine ce que doit être la canicule en Espagne ! Climatisation obligatoire ?<br /> Merci pour ce beau florilège de chansons...<br /> <br /> Belle soirée, AJE
Répondre
A
Oui c' est affolant ce que je transpire alors que je passe toute la journée en short.J' ai l' air conditionné à la maison mais je ne l' utilise pas pour moi: je préfère encore supporter la chaleur.<br /> Merci pour l' article sur la très belle chanson de Voulzy.<br /> En ce moment je lis un très beau livre, premier tome d' une trilogie de Jean-Claude Ameisen, intitulé LES BATTEMENTS DU TEMPS:<br /> <br /> https://www.babelio.com/livres/Ameisen-Sur-les-epaules-de-Darwin--Les-battements-du-temp/426733<br /> <br /> L' auteur y parle de notre perception du temps, en s' appuyant sur des recherches scientifiques, et en illustrant ses propos grâce à de nombreux extraits de poèmes.... <br /> Or quand on parle de canicule l' impression est celle d' un temps arrêté.<br /> Dans Sertao Lavilliers chante:<br /> "Un éternel été émiette le sertão<br /> Le temps s'est arrêté en plein midi<br /> Il y a déjà longtemps..."<br /> Bonne fin de soirée l' amie