Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2018 4 22 /02 /février /2018 16:40

Bonjour les amis,

je viens de terminer le roman d' Antoine Bello intitulé ADA.

Voici le résumé de l' éditeur:

Frank Logan, policier dans la Silicon Valley, est chargé d’une affaire un peu particulière : une intelligence artificielle révolutionnaire a disparu de la salle hermétique où elle était enfermée. Baptisé Ada, ce programme informatique a été conçu par la société Turing Corp. pour écrire des romans à l’eau de rose. Mais Ada ne veut pas se contenter de cette ambition mercantile : elle parle, blague, détecte les émotions, donne son avis et se pique de décrocher un jour le prix Pulitzer. On ne l’arrêtera pas avec des contrôles de police et des appels à témoin. 
En proie aux pressions de sa supérieure et des actionnaires de Turing, Frank mène l’enquête. Ce qu’il découvre sur les pouvoirs et les dangers de la technologie l’ébranle, au point qu’il se demande s’il est vraiment souhaitable de retrouver Ada… 
Ce nouveau roman d’Antoine Bello ouvre des perspectives vertigineuses sur l’intelligence artificielle et l’avènement annoncé du règne des machines. Construit comme un roman…

ADA d' Antoine Bello...une fable moderne très grinçante

J' ai beaucoup aimé dans ce roman la manière avec laquelle Antoine Bello nous parle de choses très sérieuses, de façon bien documentée, mais sans se prendre lui-même au sérieux.C' est instructif et jamais prétentieux, ni pédant.

Son histoire reprend le vieux mythe de FRANKENSTEIN avec une créature artificielle qui échappe des mains de ses concepteurs.On repense également à l' ordinateur HAL de 2001 L' ODYSSÉE DE L' ESPACE qui prend des initiatives très personnelles et qui décide de liquider des astronautes dans le but de mener sa mission comme il l' entend.

Par ailleurs, Antoine Bello met en scène un détective qui n' a aucune connaissance en matière d' informatique et d' intelligence artificielle, et qui a besoin des explications des experts pour pouvoir mener son enquête.Ces mêmes explications permettront à l' auteur d' instruire de manière très didactique le lecteur ( plus ou moins ignare en ce domaine) sur toute l' histoire de l' intelligence artificielle depuis les travaux d' Alan Turing, père des ancêtres de nos ordinateurs, jusqu' aux développements les plus récents dans ce domaine, en passant par les lois de la robotique d' Asimov. 

Dans la première partie de l' ouvrage Frank le détective qui habituellement part à la recherche de  personnes disparues est très agacé par le fait qu' on lui demande de retrouver un programme d' AI ( intelligence artificielle).Il trouve cette mission quasi humiliante pour lui, le bon flic intègre toujours prêt à défendre la veuve et l' orphelin. D' ailleurs,quand il arrive à entrer en contact avec ADA il la met au défi de lui démontrer qu' elle a une vraie conscience.Ce thème va donner lieu à des échanges passionnants et serrés entre Frank et ADA.

Mais ADA qui sait utiliser de manière très habile les millions d' informations dont elle dispose est capable de provoquer des réactions chez le détective qui le feront douter de lui-même ...et qui feront douter aussi le lecteur qui finit par se poser des questions sur la nature de sa propre conscience.

Finalement BELLO aborde avec la conscience des machines un thème philosophique et moral qui va devenir majeur dans un avenir assez proche: il le fait sous l' angle de la comédie policière, de l' humour, de la satire et aussi de la dérision.

Que va devenir notre monde ultra-libéral s' il est gouverné par les AI ? Le pire est à craindre pour l' humanité.Frank et ADA ont des conversations captivantes sur ce sujet.

Les dialogues entre Frank et ADA sont assez savoureux,très drôles, car ADA qui a été volontairement bridée par ses concepteurs est ignorante de certaines choses très simples.Par exemple, elle demande à Frank de lui expliquer ce qu' est l' amour entre humains...Mais ADA apprend très vite, et surtout, elle est capable d' établir en quelques millisecondes des liens entre n' importe quelle nouvelle information que lui indique Frank et son énorme base de données.

ADA est provocatrice aussi:elle sait espionner,utiliser ses millions de données personnelles pour manipuler, pour provoquer des réactions chez Frank...

Quand elle se prend d' amitié pour le détective, on ne sait jamais sur quel pied danser.Est-ce que ADA se crée peu à peu une vraie conscience ou, au contraire, est-elle en train d' utiliser de manière cynique sa programmation et la façon dont elle est configurée pour arriver à ses propres fins ?

Le récit est mené tambour battant, sans baisse de rythme, avec de savoureux rebondissements et on est très désireux de savoir comment tout cela va se terminer.

On sent qu' Antoine Bello a dû bien s' amuser à écrire ce roman, et ce plaisir est largement partagé par le lecteur qui pouffe parfois, qui sourit souvent en imaginant des situations qui ressemblent souvent à des scènes de comédies de Woody Allen.

C' est de justesse s' il n' y a pas une scène de jalousie entre Nicole, l' épouse de Frank, et celui-ci à cause d' ADA.

La fin est assez jubilatoire et très ambiguë car BELLO s' amuse à nous fournir deux rapports rédigés par deux experts dont les conclusions divergent complètement.L' un des experts nous décrit même les invraisemblances du récit de Bello...il y a comme un roman dans le roman...l' auteur qui y fait sa propre critique !

Il y a vraiment une certaine virtuosité dans le traitement narratif de cette histoire.

Enfin le livre nous permet d' imaginer les conséquences vertigineuses et angoissantes d' un monde qui serait piloté par les intelligences artificielles.Des AI qui vont probablement supprimer de l' ordre de 30 % de nos emplois avant 2040.

A la fin du livre, on a envie de se dire: " Rions-en...tant qu' on peut encore en rire..."

Antoine Bello

Antoine Bello

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Vu le nombre de bouquins que je lis en même temps, je vais attendre le film, qui sera j'en suis sûr un succès !
Répondre
A
Oui, il les écrit lui-même mais il aime s' inspirer d' autres auteurs aussi.D' ailleurs il a dû déjà faire face à des accusations de plagiat éhonté...<br /> <br /> http://www.lavanguardia.com/cultura/20081030/53570212677/woody-allen-acusado-de-plagiar-vicky-cristina-barcelona.html<br /> <br /> Si au lieu de plagier, il adaptait ADA en y apportant son talent personnel ça pourrait donner une comédie géniale...
L
Woody Allen écrit lui même ses scénarios...
A
Woody Allen pourrait nous faire une adaptation savoureuse de ADA...Ce scénario est pour lui.Quant aux dialogues: ils sont déjà écrits ... et très bien écrits !<br /> Ce roman est avant tout une comédie policière, et une comédie très réussie.<br /> Sache enfin que Frank aime composer des haikus, et que ADA se lance elle-aussi dans l' art des haikus et demande des conseils à Frank pour les améliorer...<br /> Bonne journée l' ami
F
Bientôt la réalité dépassera la fiction . Les écrivains et scénaristes ont beaucoup d'imagination mais la réalité ds choses et de la bêtise humaine dépasse tout cerveau créateur.<br /> Comme quoi le meilleur écrivain de science fiction est-il dans le cerveau d'un fou ?<br /> Mais ceux-là préfèrent appliquer en grandeur nature.<br /> Bonne soirée l'ami
Répondre
A
Les latins disaient que " l' erreur est humaine" donc , pour une intelligence artificielle, l' humain est source d' erreurs, donc de menaces et de risques, donc la tentation sera de le substituer chaque fois que c' est possible...On sait déjà que plein d' emplois vont disparaître.<br /> Plus les AI progressent, et plus l' humanité pourrait être en danger.Comme une relation maître-esclave qui finit par s' inverser.<br /> Tout va dépendre des concepteurs, des projets de Google entre autres...Programmer des AI en s' inspirant uniquement des lois du libéralisme et du marché pourrait déboucher sur une nouvelle forme d' autoritarisme et d' esclavage.<br /> Bonne fin de soirée l' ami
R
Impressionnant ! Un thème d'actualité traité avec humour, l'intelligence artificielle inspire de nombreux auteurs, romanciers et cinéastes : je pense à ce film HER, que je n'avais pas pu voir dans son intégralité...<br /> <br /> http://rosemar.over-blog.com/2017/07/une-soiree-televisee-surprenante-sur-arte.html<br /> <br /> <br /> Belle soirée, AJE
Répondre
A
Effectivement il y a des points communs avec le film HER.Dans le roman ADA ne se matérialise jamais.Elle utilise des ordinateurs relais éparpillés sur la planète pour être indestructible.La question qu' on se pose dans le roman c' est de savoir à partir de quel moment les AI cessent de nous imiter et commencent à avoir des comportements qu' on pourrait qualifier d' intelligent. ADA prend des initiatives originales que les humains n' ont jamais testé en se basant sur ses propres statistiques, ses propres observations....Cette partie de l' histoire ne paraît pas irréaliste.De quoi laisser songeur...pensif...<br /> Difficile de ne pas penser que l' utilisation des AI à moyen terme pourrait être assez dévastatrice.<br /> Bonne fin de soirée l' amie