Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 21:45

Mon cher Vito, ça fait maintenant presque un an que tu es parti.On savait tous que ton absence laisserait un vide immense...et , effectivement, c' est exactement comme ça que ça s' est passé pour ceux qui t' aiment. Chacun d'entre nous porte ton départ comme une plaie vive et béante qui ne se referme pas...D' ailleurs, entre nous, on préfère ne même pas en parler...tellement c' est évident que nous ressentons la même douleur et la même rancune amère envers le destin.Pas besoin de mots entre nous...juste quelques regards...On sait ce qui nous unit.

Chaque matin, quand je me lève et que je vois ton portrait avec ton sourire apaisant, serein et un peu narquois, c' est toujours la même incompréhension et incrédulité qui me saisissent.

Comment peux-tu ne plus être ?

Aujourd' hui Vito, ça a été une magnifique journée dans ma région.C' est vrai, j' te le jure...Un beau ciel bleu transparent avec un soleil resplendissant.Je faisais mes courses au supermarché, en pensant au retour du printemps, en pensant que cette fois-ci, il se ferait sans toi...J' étais perdu dans mes pensées quand d' un seul coup j'ai entendu dans le magazin la voix de Céline Dion s' élever et chanter en anglais ma chanson préférée...Puisque tu pars...

J' ai continué de pousser péniblement mon chariot en me perdant dans les allées et avec la vue brouillée par les larmes.J' avais juste envie d' aller m' asseoir dans un coin et de pleurer comme un enfant inconsolable...La chanson de Céline continuait de remplir tout l' espace jusqu' à ce que ce soit les jeunes choristes, avec leurs voix fraîches, qui reprennent tous ensemble le refrain.Comment ne pas penser aux générations d' élèves qui sont passés entre tes mains et ne pas entendre dans ce dernier couplet un bel hommage à ce que tu as été.

Ces belles paroles d' amour Vito, je te les offre aujourd' hui, pour toi, mon cousin, mon frère, qui nous manque tant...

Everywhere I go
Partout où je vais
All the places that I've been
Partout où je suis allée
Every smile is new horizon
Chaque sourire est un nouvel horizon
On a land I've never seen
Sur une terre que je n'ai jamais vu

There are people around the world
Il y a des gens autour du monde
Different faces, different names
Différents visages, différents noms
There's one true emotion
Il y a une vrai émotion
That reminds me we're all the same
Qui me rappelle que nous sommes tous les mêmes

Let's talk about the love
Parlons d'amour

From the laughter of a child
Du rire d'un enfant
To the tear of a grown man
Aux larmes d'un homme
There's a thread that runs right through us
Il est un fil qui passe juste à travers nous
And helps us understand
Et nous aide à comprendre

As subtle as a breeze
Aussi subtile qu'une brise
That fans a flicker to a flame
Qui fait naître une flamme d'une lueur tremblotante
From the very first sweet melody
De la toute première mélodie
To the very last refrain
Jusqu'au tout dernier refrain

[Chorus]
[Refrain]
Let's talk about love
Parlons d'amour
Let's talk about us
Parlons de nous
Let's talk about life
Parlons de la vie
Let's talk about trust
Parlons de la confiance
Let's talk about love
Parlons d'amour

It's athe king of all who live
C'est le roi de tout ce qui vit
And the queen of all good hearts
Et la reine de tous les bons coeurs
It's the ace you may keep up you sleeve
C'est l'as que tu peux garder dans ta manche
Til the name is all but lost
Jusqu'à ce que le nom soit véritablement trouvé

As deep as any sea
Aussi profond que tout océan
With the rage of any storm
Avec la fureur de tout orage
But as gentle as a falling leaf on any autumn motn...
Mais aussi doux qu'une feuille d'automne qui tombe un matin...

[Chorus]
[Refrain]

It's all we're needin'
C'est tout ce dont nous avons besoin
It's the air we're breathin'
C'est l'air que nous respirons
I wanna show you
Je veux te le montrer

Let's talk about love...
Parlons d'amour...

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Les paroles de la chanson de Goldman semblent se prêter plus à ton article que la version anglaise de la chanson...<br /> http://www.metrolyrics.com/puisque-tu-pars-lyrics-goldman-jeanjacques.html
Répondre
A
Bonjour L' hatem,<br /> Les 2 versions s' adaptent bien, et de manière différente, à mon propos, mais c' est Céline Dion ( et sa voix divine) que j' ai entendu dans le magazin et qui a provoqué cette crise de cafard.<br /> Par ailleurs, la version anglaise parle aussi de l' amour d' une manière universelle et intemporelle..." Parlons d' amour, parlons de nous"...c' est exactement les mots que je voulais offrir à mon cousin...Et puis, ces voix d' enfants à la fin de la chanson m' émeuvent également car, tout comme moi, Vito était prof...Le lycée c' était sa vie...<br /> Bon dimanche l' ami
R
Les chansons, la musique parlent à notre sensibilité, à nos émotions. Les saisons, aussi, nous accompagnent et rythment nos vies, elles rappellent des souvenirs, des moments intenses qu'on a pu vivre avec des êtres chers, et aussi le temps qui passe.<br /> Un bel hommage à ton cousin.<br /> <br /> Bonne journée, AJE
Répondre
A
Bonjour Rosemar,<br /> depuis le départ de mon cousin ma vie a changé mais, bien évidemment je ne vais pas en parler tous les jours, et comme je le dis dans mon billet, on n' en parle même pas avec les proches car c' est tellement évident que cette absence pèse lourd.C' est vrai aussi que les changements de saison affectent notre sensibilité....Il faut savoir vivre en harmonie aussi avec notre univers, avec les vivants et avec l' esprit de ceux qu' on a aimé...Et parfois, une simple chanson ( en l' ocurrence une chanson sublime) suffit pour nous plonger dans ce dialogue que nous aimerions établir avec la personne disparue.La musique est le langage de l' âme, et va au delà....<br /> Bon dimanche l' amie
F
La chanson a ceci de merveilleux qu'elle nous renvoie toujours à des moments de notre vie, joyeux ou plus pénible. Comme le disait Michel Delech, les chansons sont de petits cailloux semer tout au long de notre vie. Je trouve la formule tout à fait parfaite.<br /> C'est aussi dans cet esprit là que je suis allé voir Salvatore Adamo hier soir à l'Olympia, lui qui dont je me souviens si bien des chansons lors de mes années d'enfance.<br /> Bientôt un article sur le sujet (suis de plus en plus lent, voir un peu fainéant ).<br /> Pour ton cousin Vito, qui était aussi un ami...<br /> https://www.youtube.com/watch?v=RYmDSRyIoLk<br /> Bonne soirée l'ami.
Répondre
A
Bonjour Fatizo,<br /> Merci pour ce très beau texte d' Adamo sur l' amitié, et qui colle si bien à mon cousin qui, comme dit la chanson, " me rirait au nez" s' il lisait mes quelques mots maladroits.<br /> Tu sais, j' essaie d' être philosophe, de ne pas entretenir ma douleur de manière malsaine.La vie continue avec ses hauts et ses bas,et l' esprit de mon cousin m' accompagne de manière quotidienne, bienveillante et sereine.Simplement certaines chansons ont un fort impact émotionnel.<br /> Alors quand, comme hier, je pense à lui, au poids de son absence, et qu' au même moment j' entends cette chanson de Céline, et bien ça me met ponctuellement dans un drôle d' état.Les chansons ont parfois un pouvoir extraordinaire, qui va au delà des mots.<br /> Bon dimanche l' ami...Prends ton temps mais n' oublie de rédiger ce papier que nous attendons sur la prestation de l' ami Salvatore.