Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2016 5 26 /02 /février /2016 21:58

Bonjour les amis,

ce petit article n' a pas la prétention de vous faire un point complet sur la situation politique espagnole ( extraordinairement complexe) mais est plutôt à prendre comme un simple billet d' humeur.

Mariano Rajoy a de quoi avoir un petit coup de blues.

D' une part l' actualité judiciaire bat son plein, et une bonne partie des journaux télévisés est consacrée au suivi des affaires de corruption qui éclaboussent son parti...ça n' arrête pas.Un vrai cauchemar...Lui-même le reconnaît.

Pour vous donner une idée du climat qui règne, la semaine dernière un des barons régionaux de son parti au pays basque lui a dit en réunion publique qu' il en avait plein les c....des afffaires de corruption.

En effet, au pays basque, le PP n' est sali par aucune affaire et donc on peut comprendre l' exaspération des militants face aux nombreux scandales qui secouent le reste du pays.

C' est ici sur la vidéo....Impressionnant !

Rajoy obligé de répondre à son ami président du PP de Vizcaya que lui aussi en a marre !

Secondo, aucune force politique ne veut s' allier avec lui pour former un gouvernement et donc tout ce qu' il espère c' est que le socialiste Pedro Sanchez échoue également de manière à ce qu' il y ait de nouvelles élections le 26 Juin prochain...Il y a quand même un petit problème car le secrétaire général du PSOE Pedro Sanchez, chargé par le Roi de former un gouvernement, vient de signer un premier accord avec Ciutadan's le parti libéral d' Albert Rivera.Même si les conditions d' un accord avec PODEMOS sont extrêmement difficiles ( PODEMOS vient de rompre les négociations), Sanchez, s' il est suffisemment habile, peut malgré tout arriver à former une coalition de gouvernement...ce qui provoquerait probablement la fin politique de Mariano !

Enfin, même si le scénario désiré par Mariano se réalise et qu' on aille vers de nouvelles élections, Rajoy va devoir affronter une fronde au sein de son propre parti car nombreux sont ceux qui pensent, à juste titre, que les résultats du PP seront bien meilleurs si l' actuel chef du gouvernement laisse la place à son numéro 2, la vice-présidente Soraya Saenz de Santamaria qui n' est directement impliquée dans aucune affaire.

Enfin, cerise sur le gâteau sans aucune importance mais quand même assez symbolique,la ville de Pontevedra vient de le déclarer persona non grata car le ministre de l' écologie a permis un prolongement de 60 ans à une activité industrielle chimique contaminante pour les rias gallegues qui produisent de nombreux fruits de mer de qualité.

Mariano Rajoy est originaire de Galice, et le voila persona non grata dans sa propre ville !

J' ai trouvé cet article en français qui vous relate les faits.

La journaliste Susana Griso a demandé au chef du gouvernement si cette mesure, somme toute symbolique, l' avait touché, et Mariano a répondu dans un élan de sincérité que ça l' avait profondément agacé.

Il a même ajouté: " NI Hitler, ni Staline n' ont reçu un tel traitement à Pontevedra..." pour souligner l' ingratitude de ses concitoyens.

Reconnaissons qu' il est peu habituel qu' une ville fasse voter en conseil municipal que le chef du gouvernement soit considéré persona non grata ...Avouez que ça surprend quand même et que ce n' est pas banal...Essayez d' imaginer chers amis que, par exemple, François Hollande soit déclaré persona non grata à Tulle !

Pas complètement idiot celui qui a dit que nul n' est prophète en son pays...

Dans la suite de l' interview, Mariano qui a l' habitude de commettre des petits lapsus a fait une inversion rigolote et étonnante, et il a dit:

"Nous sommes des sentiments et nous avons des êtres humains" au lieu de dire que nous sommes des êtres humains et que nous avons des sentiments.

C' est ici:

Je ne vais pas jouer les psychanalistes et vous faire une interprétation de ce lapsus mais il semble bien que cette erreur trahisse un drôle d' état émotionnel chez Mariano...

je le comprends...cette ville qui le déclare persona non grata....du jamais vu !

Il doit se dire: " Mais qu' est-ce que j' ai fait au bon Dieu ? Tout retombe systématiquement sur moi..."

C' est vrai .Tout retombe sur lui depuis 4 ans mais c' est un peu normal quand même.

Il a été le secrétaire général du PP depuis 2004.La stratégie qui a consisté a affirmer que la corruption n' est pas sytémique mais qu' elle était l' affaire de personnes isolées a pris l' eau depuis bien longtemps.Plus personne n' y croit.Toutes les affaires qui se jugent en ce moment comme Punica, Gurtel, Barcenas, etc...montrent l' existence de trames bien organisées qui drainaient l' argent de manière frauduleuse et systématique.

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
La corruption semble faire partie de la culture de nos élites : elle existe partout, semble-t-il, mais elle atteint des proportions inouies en Espagne, le plus terrible, c'est que ces phénomènes se reproduisent et qu'on ne sait pas les arrêter : l'impunité dont bénéficient ces gens y est pour beaucoup. Triste constat !<br /> <br /> Belle journée, AJE
Répondre
A
Le moteur de tous ces délits c' est le financement illégal des partis.Ça commence souvent comme ça pour ensuite dériver rapidement sur l' enrichissement personnel.Des mecs comme Barcenas ont fait d' une pierre deux coups...Je draine de l' argent pour le parti , et je me sucre au passage.Le Francisco Granados de la trame PUNICA s' est enrichi dans des proportions inouies qui n' ont rien à voir avec des affaires comme Cahuzac.Je me répète mais Cahuzac c' est vraiment du petit lait à côté des trames corrompues révélées en Espagne.Des systèmes bien rodés avec une chaine délinquante organisée.Des dizaines de personnes sont tombées.Il n' est pas exagéré de parler de système mafieux.Ça l' était...( je suis optimiste et je parle à l' imparfait...).Je suis optimiste aussi parce que l' Espagne est en train de se doter de garde-fous pour éviter ces dérives mafieuses.Il y aura encore de la corruption bien sûr mais ça va être beaucoup plus difficile maintenant.<br /> Quand même assez surréaliste l' intervention du président du PP de Vizcaya.T' as vu la tête de Rajoy quand son ami lui dit qu' il en a plein les c.....de la corruption.Tout un poème ! Sur la vidéo on ne voit pàs la réponse de Rajoy mais il lui dit que lui aussi est saturé.<br /> Enfin, que penses-tu de Mariano déclaré NON GRATA dans son fief ? Cocasse, non ????<br /> Bonne journée l' amie