Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 19:59

Bonjour les amis,

Je vous emmène aujourd' hui en Sicile pour écouter VITTI 'NA CROZZA ( J' ai vu un crâne), l' une des ballades les plus populaires de l' île que tout sicilien digne de ce nom connait par coeur.Cette chanson anonyme qui remonte au XIX ème siècle est née dans des conditions confuses, sans doute à l' époque de Garibaldi.

Elle est devenue ensuite une des chansons italiennes les plus emblématiques contre la guerre en général.

Je vous mets d' abord les paroles en dialecte sicilien, accompagnées ensuite d' une traduction française.

C'è nu giardinu ammenzu di lu mari tuttu 'ntissutu d'aranci e ciuri, tutti l'aceddi ci vannu a cantari, puru li pisci ci fannu l'amuri. Senti li trona di lu Mungibeddu chi ghietta focu e fiammi di tutti i lati ; oh Bedda Matri, Matri addulurata, sarva la vita mia e d' 'a mia amata. Vitti na crozza supra nu cannuni, fui curiusu e ci vosi spiari. Idda m'arrispunniu cu gran duluri : "Murivi senza toccu di campani". Sinni eru, sinni eru li me anni chiangennu sinni eru, cun gran duluri... ca' si putissi ancora chiuù nun vurria, cchiù nun vurria muriri chi pi amuri. ...Ah si putissi ancora, chiuù nun vurria, cchiù nun vurria muriri chi pi amuri.

Je connais un jardin au milieu de la mer

qui déborde de fruits et de fleurs,

tous les oiseaux vont y chanter,

et les poissons vont y faire l'amour.

J'entends tonner le Mongibello

qui répand le feu et les flammes ;

oh Sainte Vierge, Mère des Douleurs,

sauve-moi, avec celle que j'aime.

J'ai vu un crâne au sommet d'une tour,

par curiosité, je l'ai interrogé.

Et tristement, il m'a répondu :

"Je suis mort sans que pour moi sonne le glas."

Elles s'en vont, elles s'en vont mes années

tristement, elles s'en vont dans la douleur...

et si c'était encore possible, je ne voudrais,

je ne voudrais mourir que par amour...

Voici pour commencer une version populaire de référence de Domenico Modugno

Le protagoniste de la chanson est 'na Crozza, ou un crâne. Le crâne, à travers son histoire, est l'organisateur d'une forte critique sociale, dirigée principalement contre certaines pratiques de l'Eglise catholique du passé. "La plupart des gens ont toujours cru que le fameux canon «Cannuni 'où repose le crâne, dans la chanson, était une pièce d' artillerie utilisée à des fins militaires, et que la chanson fait référence à un événement tragique de la guerre. Mais il n' en est rien"...écrit le professeur Francesco Meli de l' Université de Milan. L'histoire retrace les conditions d' exploitation très dures imposées par l'Eglise aux mineurs dans les solfatares.Des conditions de travail inhumaines qui ne cesseront que vers 1940. Les dépouilles mortelles des mineurs étaient non seulement souvent restées enfouies à jamais dans l'obscurité éternelle de ces mines, mais également exclues de toutes funérailles et n' étaient même pas honorées, insiste le crâne de la chanson, d' un simple son de cloche ! Le glas ne sonnait pas pour eux !

La chanson a connu ensuite de multiples interprétations et évoque de manière générale la souffrance et parfois le martyre du peuple sicilien.

Il y a eu plein de versions, dont celle-ci

Laura Pausini aussi

La reine du Fado Amalia Rodrigues en a fait une version également

On l' entend aussi dans le film de Pietro Germi de 1950 il cammino della speranza...le "chemin de l' espoir" qui raconte les grèves de l' après-guerre dans les mines de Sicile.

Cette chanson , les amis, je l' ai entendu des dizaines de fois dans ma petite enfance sur le tourne-disques familial...et bien évidemment, mon père calabrais la connaissait par coeur.Cette simple ritournelle, s' est tout simplement convertie peu à peu en l' hymne des damnés de la terre...

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Comment le latin a pu donner l'italien, le sicilien, etc... ou bien les dialectes sont antérieurs au latin ?<br /> <br /> Donc l'église exploitait elle même des mines...<br /> Hier j'ai vu Spotlight, film qui parle des abus des prêtres sur enfants...<br /> <br /> Bon dimanche à toi
Répondre
A
Il y a beaucoup mojns de sang que dans DJANGO...ma collègue de mathématiques regrettait presque qu' il y ait moins d' hémoglobine que dans ses autres films.Elle adore ce côté KITSCH du grand maître....Sur les 2 heures 42 min il n' y a presque rien...par contre la progression dramatique est géniale !!!
L
Je viens de voir tarantino n° 8... que de sang ! :-)
A
Le sicilien est un dialecte que je comprends assez bien car il est très proche du calabrais parlé par mes parents.Il vient du latin qui a dérivé de mille manières autour du berceau méditerranéen.Le corse est une autre dérive aussi...
A
Et oui, L' Hatem.L' Eglise est très riche en Italie...Elle avait des privilèges énormes.En Espagne aussi.Par exemple elle ne paie pas d' impôts locaux.La restauratuion des monuments est à la charge de l' Etat mais les recettes vont remplir les caisses de l' Eglise, etc...<br /> SPOTLIGHT parle du grand méga scandale de l' Eglise.Il aura fallu attendre le pape François pour remettre un peu d' ordre dans la maison.Il agit de manière impeccabe, sans concessions.Il est intervenu directement en faveur de victimes l' année dernière sur une affaire dans la région de Grenade en Andalousie.<br /> Bonne journée l' ami<br /> PS: n' oublie pas le Tarantino, tu ne le regretteras pas...
R
Une chanson assez énigmatique, elle doit se prêter à diverses interprétations, sans doute ? Ce jardin, au milieu de la mer, décrit comme un paradis, c'est la Sicile, bien sûr... Les grecs l'appelaient l'île aux 3 pointes, la Trinacrie, associée au dieu Soleil, Hélios, c'est bien l'image d'un lieu idyllique.<br /> <br /> Belle soirée, AJE
Répondre
A
La chanson parle d' un thème qui date de la culture grecque antique.Le droit à une sépulture digne pour chaque mortel.Voir l' Antigone de Sophocle...<br /> C' est un thème d' actualité en Espagne avec des millers de familles qui réclament les restes de leurs parents enfouis dans des fosses communes du franquisme.Je ferai peut-être un petit billet là dessus...
A
Au fait Rosemar,<br /> <br /> Tu dois te douter que ce billet est né de ma réponse au sujet de ton billet sur la chanson de Tino.<br /> <br /> Associations de pensées:Contrebandier----sicile---ritournelle-----viti 'na crozza...
A
Bonsoir Rosemar,<br /> Merci pour ces références grecques au sujet de cette île.<br /> Non seulement le texte est ambigü mais en plus il y a au moins trois versions différentes avec des strophes ajoutées...On peut imaginer qu' à l' époque le texte ne pouvait être trop explicite...il fallait donc être elliptique...<br /> Malgré tout cette chanson qui parle de souffrance, de misère et de douleur a fini par s' imposer comme un hymne, comme un cri de ralliement.Destinée curieuse de cette chanson qui cristallise en elle toute l' âme d' un peuple sans qu' on puisse finalement dire avec précision en quoi elle incarne justement ce peuple.Cette chanson fait partie de la mémoire collective italienne.Tout le monde la connait, sans exception...Elle est aussi connue que l' internationale...<br /> Bonne fin de soirée l' amie