Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 octobre 2015 6 31 /10 /octobre /2015 07:55

Bonjour les amis,

Un bon copain vient de m' envoyer le lien d'un document youtube assez hilarant que je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous

Il s' agit d el l' évolution du HAKA à travers les âges.Vous savez le HAKA c' est, entre autres, une forme de danse que les guerriers maoris éxécutaient pour impressionner leurs adversaires et qui a été reprise de manière symbolique par les all blacks néo-zélandais lors des rencontres internationales de rugby.

Voici ce que dit mademoiselle wiki:

Haka est un nom générique pour toutes les danses maori. Étymologiquement, le mot haka signifie « faire ». Et ce type de danse se pratiquait dans toute l' Océanie polynésienne. Il n'était pas rare de trouver dans les paroles des haka des mots crus, et des insultes à destination de l'ennemi. Aujourd’hui, le haka est défini comme la partie du répertoire de danse où les hommes sont à l’avant et les femmes à l'arrière pour le support vocal. La plupart des haka présentés aujourd’hui sont des haka taparahi ou haka sans armes.

Plus que tout autre aspect de la culture māori, cette danse complexe est une expression de la passion, de la vigueur et de l'identité de ce peuple. Le haka, plus qu'un passe-temps, était une coutume d'importance, particulièrement au moment de souhaiter la bienvenue lors de rencontres sociales. La réputation des tribus reposait en partie sur leur habileté à faire le haka (hamana mahuika).

Et bien allons voir ce document avec des images d' archives dont certaines qui valent leur pesant de cacahuètes.

Tout commence avec des images qui montrent une première choréographie assez gentillette et ludique du genre de celles qu' on apprend dans nos colonies de vacances.

Voici ce que dit mon ami dit du 2 ème document qu' on voit à partir de la 33 ème seconde du clip:

Celui des année 70 est à se tordre de rire avec les mecs qui ont l’air de faire un truc pour l’anniversaire à Popol avec une ou 2 répètes avant et qui se regardent pour savoir où ils en sont.

Ils faisaient tout de même moins peur à l’époque , faut le dire !!

Effectivement c' est assez hilarant de voir le manque de synchronisation entre les joueurs qui se regardent...c' est à mi-chemin entre le "waka waka" de Shakira et la " pêche aux moules" de l' équipe du petit rapporteur de Jacques Martin...

Les documents suivants montrent une choréographie qui devient de mieux en mieux rodée, avec le désir d' impressionner l' adversaire qui se fait de plus en plus sentir...Notez au passage à 2 minutes 22 secondes la tête et l' expression de Sébastien Chabal qui semble les défier et leur répondre du regard....C' est tout un poème.

Il semble leur dire de manière ironique: " Arrêtez !...Vous me faites peur !..."

A 3 min 02 secondes on a même l' impression qu' il leur répond avec une expression du visage et des mouvements de mâchoires qui semblent indiquer qu' il est prêt à " bouffer" du all black...

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Toutes mes excuses à Rosemar, Fatizo et à L' Hatem car en voulant éliminer les rééditions intempestives de cet article vos commentaires sont passés à la trappe et je n' ai pu les récupérer...
Répondre
L
Résolu... je vois que c'est résolu...
L
Salut AJE... je me demandais si Chabal a bouffé du All Black ce jour là...<br /> <br /> Au sujet de tes articles surnuméraires, je les ai effacés mais en commençant par le premier au lieu de commencer par le dernier... ce qui fait que j'ai supprimé avec les comms de Fatizo et le mien.<br /> Bonne soirée l'ami.<br /> Cnabum aussi avait un article répété plusieurs fois.
Répondre
A
Je n' ai pas vérifié mais je crois bien qu' à l' époque les bleus étaient la bête noire des ALL BLACKS...L' expression de Chabal en dit long...Quel défi dans le regard !<br /> <br /> En ce qui concerne les répétitions le problème n' est pas encore réglé vu qu' il y a 2 articles sur ma page alors que je n' ai édité qu' un seul...Je verrai demain si les choses s' arrangent un peu...<br /> <br /> Bonne fin de soirée l' ami