Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 10:54
Pasqual Maragall:  ex-président socialiste de la généralité de Catalogne 2003-2006

Pasqual Maragall: ex-président socialiste de la généralité de Catalogne 2003-2006

Bonjour les amis,

L' actuel président de la Catalogne Artur MAS n' a pu organiser un référendum sur le maintien de sa région au sein de l' Etat espagnol pour cause d' anticonstitutionnalité d' un tel scrutin.Il a donc décidé d' utiliser les institutions démocratiques de l' Etat en anticipant les élections régionales au 27 Septembre prochain avec pour seul et unique but d' engager un bras de fer avec le gouvernement central sur cette question de l' autonomie.

Tous les partis indépendantistes vont donc se présenter sur une liste unique JUNTS PEL SI ( ensemble pour le OUI) afin d' obliger l' Etat central à entamer des négociations sur ce thème.

Notons au passage que le président détourne la fonction de ces élections parlementaires afin de les transformer en plébiscite séparatiste.

Il faut savoir qu' en Catalogne la question identitaire brise la société en lignes indépendantes des clivages habituels droite/gauche.Il y a donc sur cette liste pour le OUI des partis de droite ( Convergencia d' artur MAS) mais aussi des partis de gauche comme ERC ( Esquerra Republicana de Catalunya).

En face, les partis qui ne sont pas d' accord se présenteront chacun pour soi sous leurs propres sigles.

La situation politique catalane est extrêmement compliquée pour les non-initiés et voici un article de LIBÉ qui fait un rappel historique des faits et un bref résumé simplificateur de la situation

Il faut vous préciser que le parti de gouvernement CIU ( convergencia i Unio) s' est scindé en deux partis différents à la suite du scrutin organisé par MAS.Convergencia le parti de MAS est souverainiste tandis que Unió préfère rester dans le giron de l' Etat espagnol.Vous le voyez cette question a donc résussi à créer des divisions au sein d' une même coalition politique.

La semaine dernière une opération judiciaire anti-corruption a été menée par la justice espagnole avec des perquisitions dans les locaux du parti d' Artur MAS au sujet des commissions irrégulières de 3% que touchait son parti pour avantager des entreprises dans l' attribution de marchés publics.

NB: aujourd' hui c' est 4% et plus....

Bien évidemment, de telles perquisitions à un mois des élections sont dénoncées par les partisans du OUI comme étant une manoeuvre de l' Etat central afin d ' éclabousser et de salir Artur MAS.Les indépendantistes prétendent que ces enquêtes sont des attaques contre la Catalogne ! Bin voyons !

Seulement voilà, cette histoire là ne date pas d' hier.Cela fait des années que l' on sait que le parti régionaliste touchait des commissions sur l' attribution de marchés publics ( les fameux 3 %).

Regardez cette scène vidéo très courte qui date de 2005 mes amis, ELLE EST TOUT SIMPLEMENT SURRÉALISTE.

Je vous l' explique en détail car elle en vaut la peine.

Les protagonistes parlent catalan et il y a des sous-titres en espagnols sur le clip.Il s' agit d' une session au parlement régional de Catalogne dirigée à l' époque par le socialiste Pasqual Maragall, un homme impeccable d' une moralité irréprochable.

Maragall ( malade aujourd' hui à cause de la maladie d' Alzheimer) était président à l' époque et MAS était dans l' opposition.Les deux responsables ont un accrochage vif, et à la fin, Maragall qui sait beaucoup de choses sur le parti de MAS qui a gouverné plus de 20 ans avant lui, n' y tient plus, et leur balance:

" Vostés tenen un problema i aquest problema es diu 3 %

" Vous avez un problème et vous le savez très bien....et ce problème s' appelle 3% !!! "

c' est à 46 secondes sur le document.

C' est une accusation ENORME de la part d' un président qui n' a pas pour habitude de parler à la légère.Ce qui est frappant c' est que MAS sait parfaitement ce à quoi Maragall fait référence.Il ne lui demande pas de s' expliquer sur le sens de sa phrase.Non, il lui répond immédiatement de manière indignée à 55 secondes:

"Vosté ha perdut completament els papers"

Ce qui veut dire littéralement: " Vous avez complètement perdu les papiers" ce qui en catalan signifie "vous avez complètement perdu la boule"

Mais le plus incroyable c' est ce qui va se produire ensuite.MAS intime Maragall de retirer ses accusations et de présenter formellement des excuses.

C' est à 1 minute 25 secondes sur le document suivant malheureusement non sous-titré...

Et là, voici la réponse de Maragall à 1 minute 38 secondes

" Honorables senyors diputats accedeixo a la seua demanda"

" messieurs les honorables députés... j' accède à sa demande"

Ce qui se passe est terrible, terrible, terrible.Il n' y a encore aucune décision judiciaire qui inculpe formellement le parti de MAS et donc Maragall sait qu' il a commis une gaffe et préfère donc battre en retraite et retirer ses graves accusations.La scène est hallucinante car à l' époque il est le PRESIDENT et on se dit qu' il ne peut avoir balancé un truc pareil sans en être absolument certain...seulement voila, dans un Etat de droit on n' accuse pas sans preuves.

Aujourd' hui, 10 ans plus tard, la justice donne raison à Maragall...bien évidemment il savait de quoi il retournait.Cette scène l' honore car pour la PREMIERE FOIS un responsable de haut niveau a brisé la loi du silence,la loi de l' omertà,au coeur de la plus haute assemblée représentative de la région.

Cette scène mes amis, les télèvisions espagnoles la repassent en boucle maintenant, plus de 10 ans plus tard.Elle explique en moins de 3 minutes tout le drame de la corruption, et comment certains responsables utilisent l' Etat de droit et ses garanties pour couvrir leurs agissements.

Heureusement la morale est sauve...la justice est lente mais elle est en train de mettre en évidence, une par une, toutes les malversations qui ont eu lieu durant plus de trois décennies.

Comment ne pas penser à cette chanson de l' ami Béart.

Le premier qui dit la vérité...il doit être éxécuté !

PS: un dernier détail qui ne trompe pas.Artur Mas qui devait bien se douter qu' il aurait de sérieux problèmes à défendre sa législature a préféré se mettre en numéro 4 sur la liste pour le OUI.

C' est lui qui a tout ourdi et tout organisé mais il n' ose pas figurer en tête (il a justifié tout ça avec des airs de fausse modestie à mourir de rire venant de la part d' un tel égolâtre)...C' est déjà en soi une forme de confession.Il savait qu' il n' était pas légitimement le mieux placé pour défendre son projet séparatiste...

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
Pour La France on pense au journaliste Denis Robert, qui lui aussi a eu raison avant tout le monde.<br /> Tu dois te souvenir qu'à l'époque j'avais fait un billet sur le film qui a été tiré de son histoire.<br /> http://fatizo.over-blog.com/2015/02/l-enquete-de-vincent-garenq-une-reussite.html<br /> Comme tu le dis, celui qui dit la vérité....<br /> Pour ce MAS, il me fait penser à Sarkozy. S'il a des ennuis avec la justice, c'est parcequ'on veut empêcher le retour du sauveur.<br /> Bonne soirée l'ami.
Répondre
A
Oui je me souviens de ton papier.Par ailleurs effectivement le talent des grands menteurs c' est de déplacer le problème et de faire croire qu' ils sont victimes de complots...toujours la même rengaine mais ça passe, jusqu' aui jour où la justice ne laisse plus aucun doute...Cet Artur Mas est tout simplement maquiavélique, terriblement intelligent et manipulateur.J' espère que le 27 septembre sera le jour de sa "fin" politique.Il a fait suffisemment de mal comme ça ! A suivre donc...<br /> Bonne fin de soirée
L
L'Europe est composée aujourd'hui de 27 nations... Si chacune se divise en 2 ou plus... combien de petites nations aura l'Europe ? 51 comme les USA ? Je ne suis pas pour !<br /> Bonne soirée l'ami
Répondre
A
Felipe Gonzalez a fait une magnifique lettre ouverte aux catalans qui abonde dans ton sens dans EL PAIS.<br /> La voici, toi qui comprend l' espagnol.Elle est très intelligemment argumentée<br /> http://elpais.com/elpais/2015/08/29/opinion/1440863481_811526.html
R
Effectivement, un moment plein d'intensité qui montre que les hommes politiques se sentent à l'abri, et ont un aplomb à toute épreuve...<br /> Bravo à celui qui dit la vérité, la plupart des hommes politiques étant des menteurs invétérés...<br /> <br /> Belle soirée, AJE
Répondre
A
Je trouve cette scène entre les 2 présidents époustouflante.Maragall qui sait des choses qu' il ne peut démontrer et qui finit par respect des formes démocratiques par battre en retraite.A ce moment là Artur Mas croit encore que rien ne pourra être démontré et qu' il va pouvoir s' en tirer.Malheureusement pour lui, 10 ans plus tard l' histoire le rattrappe.L' étau se resserre sur son parti, et on revoit cette scène avec un autre oeil.Ce clip a été abondamment rediffusé sur les chaines TV cette semaine .<br /> Les compagnons de liste d' artur Mas lui demandent des explications publiques mais ça fait sourire car tout le monde était au courant.<br /> En tout cas aujourd' hui Maragall apparait comme le premier qui en Catalogne a osé briser la loi du silence.Bravo...<br /> J' ai toujours eu beaucoup de respect pour lui mais là, il démontre qu' il avait la stature d' un homme d' Etat.<br /> Bonne fin de soirée l' amie