Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 19:46

Bonjour les amis,

Dimanche dernier, on avait un petit concert avec mon ensemble choral dans un auditorium et, comme toujours dans ces cas-là, nous sommes allés une heure avant la représentation pour chauffer nos voix, et aussi pour nous habituer à l' acoustique de la salle et faire les petites mises au point nécessaires pour être sûr de bien nous entendre entre nous et de trouver la meilleure position sur scène pour bien projeter dans toute la salle jusqu' au dernier rang.

Comme je suis arrivé le premier et en avance, j' ai pu profiter de l' auditorium pour moi tout seul pendant un bon petit quart d' heure.

Toujours intéressant d' être tout seul sur scène devant un public imaginaire , dans une belle salle, et d pouvoir déclamer tout ce qu' on veut...réciter à voix haute des vers de Corneille, faire un numéro de claquettes, etc...

J' ai donc fermé les yeux et imaginé que j' allais interpréter cette terrible scène-là:

La scène finale de la statue du commandeur qui vient régler ses comptes avec Don Giovanni.

" Tu m' as invité et je suis venu"

LA STATUA
Don Giovanni a cenar teco
m'invitasti e son venuto!

LA STATUE

Don Giovanni, à souper avec toi
tu m'as invité et je suis venu !

Voici ce que dit de cette scène un critique d' art lyrique.

Attention, chef d’oeuvre absolu de l’opéra, qui me laisse toujours frissonnant. Le finale de l’oeuvre que Richard Wagner (qui s’y connaissait) surnommait « l’opéra des opéras » prend aux tripes tant est palpable la tension entre le libertin Don Giovanne et le Commandeur, venu du Ciel pour l’adjurer de se repentir.

Cette scène intervient alors que Donna Elvira, jeune femme délaissée par Don Giovanni, est venue aussi le supplier de prendre conscience de ses fautes et de s’en repentir. Après cette demande amoureuse, l’ultime envoyé est une créature céleste qui effraie Leporello le valet, et Don Giovanni lui-même. Mais celui-ci, dans son orgueil, refuse absolument de se laisser impressionner et traite le Commandeur comme un égal, refusant à la fin d’exprimer le moindre remords, ce qui cause sa perte et le propulse droit en Enfer.

Admirez comment Mozart crée la tension: La scène commence par 2 accords mineurs bien assénés par tout l’orchestre à l’unisson, percussions comprises. Bien des phrases sont chantées sur 2 ou 3 tons répétés avec insistance (dans une tonalité mineure bien entendu et parfois dissonante), et le dialogue entre le Commandeur et Don Giovanni atteint un paroxysme dans leur échange de Si et de No (à partir de 5:10). Les chanteurs crient parfois autant qu’ils chantent… et les violons mettent le feu à tout cela avec des montées-descentes angoissantes…

Vous touverez sur ce lien le texte original complet ainsi que la traduction en Français:

http://www.murashev.com/opera/Don_Giovanni_libretto_Italian_French

Figurez-vous les amis que j' ai atteint un àge, et acquis une tessiture de voix et un physique qui me permettent d' aborder ce répertoire.Franchement, je me trouve très crédible en commendatore courroucé qui revient d' entre les morts avec le désir de châtier de manière impitoyable...J' arrive facilement à prendre le regard foudroyant d' un Zeus plein d' ire et de fureur.Bref, je sens bien que ce rôle est pour moi...Je m' essaie donc tout seul dans le théâtre en prenant une voix grave, profonde, venue d' outre-tombe et qui emplit tout l' espace.

Je lance puissament mon : DON GIOVAAAAANNI....A CENAR TECA

M' INVITASTI E SON VENUTO !

Je me fais presque peur à moi-même en chantant ça...!

Dans l' auditorium, je sens que mon public imaginaire est cloué de terreur sur son fauteuil...D' ailleurs. on aurait pu entendre une mouche voler...

Donc voilà, je n' en dirai pas plus. Je suis à la disposition de tout metteur en scène, directeur de théâtre ou d' Opéra prêt à m' offrir un rôle de commandeur durant les vacances scolaires espagnoles ( sauf les lundis car j' amène mon fiston chez la kyné).

PS: Après avoir fait ce bref essai concluant, j' ai pris une autre décision qui m' engage publiquement devant vous ( sachez que AJE n' est pas du genre à se dégonfler quand il fait une promesse).

Si Mariano Rajoy venait à m' inviter à souper, j' accepterais...

PS nº2: Je viens de me rappeller d' une annonce un peu semblable à la mienne d' un chanteur d' opéra au chômage qui voulait travailler l' après-midi et qui m' avait bien fait marrer

Remember !

NB:Un bon ami, me glisse dans mon oreillette que la version youtube n' est pas visible en France, alors je retente l' édition de ce sketch génial avec daily motion

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Je serai à ta première... promis, juré, craché... pour t'applaudir !!!<br /> Envoie tes CV vidéo...<br /> Le succès aidant tu feras l'Europe entière... et tu seras suffisamment riche pour payer quelqu'un qui emmenerait ton fils chez le kiné... toi tu seras toujours pris ailleurs !!!<br /> Où peut-on apprécier déjà tes qualités vocales ???
Répondre
A
Merci L' Hatem.<br /> Tu seras mon premier fan...grâce à toi je pourrai déjà parler de MON PUBLIC !<br /> Quand à ma voix, elle était très bonne dans mon enfance puisque le directrice de chant de mon village m' avait choisi comme soliste( je chantai des trucs du genre...le petit tambour)<br /> Plus tard j' ai eu des problèmes et ma voix s' est étouffée, j' ai été opéré en 95 et j' ai pas mal perdu ( un peu comme Yves Mourousi ou Renaud en ce moment...incapable de chanter ne serait-ce que Frères Jacques).Quand j' ai pris contact avec ma professeure de chant ce n' était pas vraiment pour chanter mais plutôt pour rééduquer ma voix...essayer de réélargir le registre qui était devenu étroit.Grâce au travail, on a regagné deux ou trois tons ce qui est déjà énorme, et maintenant je continue pour travailler la technique.Je suis très limité dans les aigus, mais par contre , dans mon registre j' ai une bonne puissance de projection ( d' ailleurs dans le choeur, je me limite tout le temps pour ne pas "écraser" les sopranos...).<br /> Là je reviens de ma classe, et on a travaillé un peu le passage de DON GIOVANNI...je te raconterai la suite mais ça va, j' ai pas besoin de forcer mais plutôt de bien appliquer la technique du diaphragme...Ça doit venir d' en bas, et SURTOUT PAS DE LA GORGE !!!<br /> Bonne fin de soirée l' ami.
F
Nous avons tous nos rêves d'enfants qui continuent de vivre en nous.<br /> Personnellement j'aurai pu être un chanteur de rock qui aurait écrit des morceaux aussi géniaux que celui-ci...<br /> https://www.youtube.com/watch?v=9Q7Vr3yQYWQ<br /> <br /> Jeune remplaçant lors du Mondial 1982, je serais rentré comme remplaçant contre la RFA et aurait marqué le but du 4-3 dans les prolongations, évitant ainsi les tir au but. Et en finale on aurait battu l'Italie bien sur. <br /> Bonne soirée l'ami.
Répondre
A
Oui bien sûr.On a tous rêvé d' être Robert Plant, ou Freddy Mercury, mais la différence c' est que là c' est un rôle qui est faisable ( dans mon registre), même si bien évidemment le chanteur qui apparaît sur le clip est un grandissime professionnel avec une voix à la fois très puissante mais aussi avec un timbre clair et profond, et sa technique est impeccable.<br /> Non là, je me suis amusé tout seul dans cet auditorieum, et bonne surprise ma voix occupait bien l' espace sonore...c' est déjà pas si mal ! J' étais tout content, il ne m' en faut pas plus...<br /> Bonne fin de soirée l' ami
R
Un beau rôle, en effet : le commandeur, représentant de Dieu sur la terre, venu pour punir le libertin qu'est Dom Juan, un rôle impressionnant et majestueux ! Mais un rôle écrasant, en même temps, te sens-tu vraiment à la hauteur, AJE ?? Représenter la justice divine sur scène !!<br /> <br /> Belle soirée, AJE
Répondre
A
Bonsoir Rosemar,<br /> Non,je ne doute absolument pas une seconde.C' est un rôle écrasant mais j' ai atteint l' âge et la maturité pour le tenir.Et dans ce registre là, je projette suffisemment sans besoin de micro pour emplir un théâtre...pas de problème.Il faut rappeller que dans les opéras , tous les beaux rôles et les plus beaux airs sont donnés aux ténors et aux barytons, alors Merci Mozart de nous offrir un vrai rôle à nous les basses.<br /> J' ai ajouté une vidéo que j' aime bien des Deschiens car mon annonce aurait plutôt sa place dans leur rubrique...<br /> Bonne fin de soirée l' amie<br /> PS: mon pseudo alea jacta est n' est pas choisi par hasard et indique aussi que je porte en moi toute la force du destin qui vient frapper à la porte !!!