Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 10:21

Bonjour les amis,

Vous savez que je fais partie des personnes très agacées (euphémisme) par la cancel culture et par le wokisme. J'y ai déjà consacré 2 articles.

Or, je viens de lire un brillant essai sur ce sujet écrit par Natacha Polony et Jean-Michel Quatrepoint.

 

Délivrez-nous du bien !...

Commençons par le titre que je trouve génial: DELIVREZ-NOUS DU BIEN !

Une phrase qui prend le contrepied de la fameuse prière, le Notre Père des catholiques, qui termine de cette manière:

"Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés
et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du mal.
Amen."

Ce titre du livre, ce DELIVREZ- NOUS DU BIEN, résume parfaitement le propos des deux auteurs. C'est bien de cela qu'il s'agit car le livre traite de l'avènement de ces nouveaux inquisiteurs venus d'Outre-Atlantique qui exercent, de manière particulièrement perverse, le MAL au nom du BIEN, tels des intégristes d'un nouvel âge.

Voici la présentation du livre qu'en fait l'éditeur suivie de la table des matières:

L’atmosphère est lourde. Les phrases, les situations qui semblaient autrefois anodines deviennent des crimes. Nous sommes tous coupables, et les inquisiteurs nous guettent.
Coupables d’avoir bu un verre, d’avoir blagué sur les femmes, de manger de la viande, d’avoir offensé une minorité quelconque. Coupables d’avoir été du côté des « dominants ». Chaque jour, un citoyen qui se croyait, non pas un héros, mais un type à peu près bien, se retrouve cloué au pilori, sommé d’expier ses crimes et de faire repentance. 
Derrière cette traque aux dérapages et ces entreprises de rééducation, un mécanisme : la tyrannie de minorités qui instrumentalisent des combats essentiels, pour les transformer en croisade contre une supposée majorité, contre les « dominants ». Au nom du Bien, on modifie le vocabulaire, on nie le plaisir, on criminalise le désir, on réécrit l’histoire. Ces nouveaux bigots, qui détestent l’Homme tel qu’il est et le rêvent selon leurs diktats, sont les idiots utiles d’un néolibéralisme qui atomise les sociétés et fragilise les structures traditionnelles pour mieux imposer sa vision manichéenne du monde.

Délivrez-nous du bien !...

Alors j'ai adoré ce livre qui, sans vouloir dénigrer les préoccupations à priori légitimes des wokistes, dénonce leurs procédés qui vulnèrent bien souvent des principes fondamentaux d'égalité et de justice. Les auteurs donnent des exemples très précis qui illustrent parfaitement leurs propos.

Le premier chapitre est vraiment saignant. On voit comment on est passé rapidement du #me too# au #too much#, notamment avec la campagne française puante " Balance ton porc".

Alors , si par malheur vous êtres blanc, mâle, hétérosexuel, ayant plus de 50 ans, ne vous avisez pas de draguer qui que ce soit de manière un peu  maladroite car il pourrait vous en coûter très cher. Vous vous retrouveriez vite catalogué dans la catégorie des "porcs". Je vous conseille de faire signer à la belle de votre choix une attestation en 3 pages confirmant qu'elle est consentante avant d'avoir le moindre rapport un peu étroit avec elle.

Vous trouvez sans doute que je force le trait, et que j'en rajoute...Et bien, lisez les exemples cités dans ce livre, et on en reparlera.

En ce qui concerne les graves dérives racialistes et minoritaristes, j'ai pris connaissance grâce à ce livre d'un épisode tout à fait édifiant et dont je ne savais rien. L'affaire Rotherham qui s'est produite en Grande-Bretagne et dont je vous livre un extrait.

"Première affaire : celle de Rotherham, dans le Yorkshire. En 2015, éclate un scandale de pédophilie. Mille cinq cents enfants, des petites filles blanches de 11 à 16 ans, ont été victimes de viols à répétition entre 1997 et 2013. Ces adolescentes, issues de milieux défavorisés, avaient été en quelque sorte esclavagisées par un gang qui les prostituait. Avec, à l’appui, drogues et menaces de mort sur elles et leurs familles. Les plaintes et dénonciations de certaines d’entre elles avaient été classées sans suite par la police et les services sociaux. Pourquoi ? Parce que les autorités ne croyaient pas aux récits de ces white trash, ces filles de classes défavorisées. Mais aussi et surtout parce que le gang et les « consommateurs » étaient d’origine pakistanaise. Il ne fallait pas ostraciser cette minorité. Un des journalistes qui enquêtait sur cette affaire a même été contraint de suivre un stage de « sensibilisation à la diversité »"

Alors là, on atteint le summum de l'ignominie. Au nom d'un antiracisme mal compris et mal assimilé on tolère des abus sexuels criminels simplement parce que les victimes étaient blanches.

Car c'est bien de cela qu'il s'agit avec les wokistes. Les culpabilités sont préétablies et le blanc est dépossédé de son statut d'éventuelle victime.

Par ailleurs le bouquin passe en revue toutes les formes de wokisme (le meetoo, le minoritarisme racial, les minoritarismes sexuels et de genres, le véganisme, la lutte contre la prostitution, toutes les formes de handicaps physiques et mentaux, la diabolisation du vin et de la voiture, etc...).

Il ne me reste plus qu'à remercier les auteurs pour le panorama très complet qu'ils dressent, et aussi pour les éléments de réflexion qu'ils apportent car ils ne se contentent pas de dénoncer mais proposent aussi d'autres voies qui permettent de prendre en compte les exigeances des minorités, mais dans le respect de la justice et de l'ordre républicain.

Enfin j'aime beaucoup ce livre car en Espagne (où je vis) la gauche est très silencieuse sur les excés du wokisme. Elle a tellement peur des procès d'intention qu'elle reste muette et laisse les militants de PODEMOS (équivalent des insoumis français) occuper le terrain. Du coup, en Espagne, c'est la droite et l'extrême-droite qui osent attaquer les tenants du wokisme. Or c'est une grande erreur, une énorme erreur, car c'est en vertu des grands principes républicains de justice et de liberté qu'il faut pourfendre ces nouvelles inquisitions venues d' Outre-Atlantique. C'est aussi en les prenant de face qu'on ne laissera pas l'extrême-droite occuper le terrain. Aux Etats-Unis il n'y avait que Trump pour les attaquer, donc il ne faut pas s'étonner ensuite du succés électoral qu'il a obtenu. La France, de ce point de vue-là, me rassure davantage: elle n'abdique pas sous les injonctions bien-pensantes des nouvelles ligues de vertu.

Partager cet article
Repost0
20 mai 2022 5 20 /05 /mai /2022 07:15

Bonjour les amis,

C'est avec tristesse que j'ai appris que le compositeur grec Evángelos Odysséas Papathanassiou, dit VANGELIS, grand pionnier de la musique électronique, nous a quitté cette semaine à l'âge de 79 ans, suite à des complications liées au Covid.

Je ne vais pas vous proposer une rétrospective complète d'une très longue carrière mais partager avec vous certains moments qui m'ont marqué.

Tout a commencé en 1969 avec IT'S FIVE  O' CLOCK,  un hit international dans lequel on découvre pour la première fois Vangélis aux claviers du groupe les Aphrodite's child.

Peu après, il s'inspirera de la suite harmonique du Canon de Pachelbel, pour nous proposer RAIN AND TEARS. A l'époque les groupes sont très inspìrés par l'orgue de  Procol Harum dans son fameux Whiter shade of pale.

Mais rapidement Vangélis va entamer une carrière solo, et il fera partie des compositeurs qui vont utiliser les nouvelles possibilités musicales offertes par les synthétiseurs. Tout comme Richard Wright des Pink Floyd, Vangélis va travailler sur des nouveaux matériaux, en nous proposant des sonorités nouvelles, des timbres originaux qui vont enrichir sa musique.

Il le fera toujours avec bon goût, sans jamais tomber dans la vulgarité, ni la facilité.

Il mélangera à la fois des timbres acoustiques très naturels à des sons de synthèse.

Premier exemple avec un extrait de la bande sonore de L' APOCALYPSE DES ANIMAUX datant de 1973.

Un bel arpège à la guitare classique et le synthé qui égrène des notes cotonneuses qui invitent au voyage et à faire de doux rêves.

Voici le générique très connu l'oeuvre de Frédéric Rossif...très percussif !

Voici PULSTAR un autre thème très connu composé en 1976...très dynamique avec des explosions pleines d'énergie. 

Vangélis va composer d'innombrables musiques de films. Commençons par un thème devenu universel, celui des CHARIOTS DE FEU.

On continue avec la bande sonore de BLADE RUNNER, un film culte. La musique très omniprésente est un personnage du film à part entière.

Dans BLADE RUNNER Vangélis mêle des éléments à fois futuristes mais aussi nostalgiques comme la trompette qu'on entend dans l'extrait suivant...une trompette qui suggère les lointaines réminiscences du passé de Rachael.

Dans THE BOUNTY la musique de Vangélis installe une ambiance lourde, moite, grave, pesante tout en adjoignant des éléments exotiques inspirés par la nature sauvage.

Le thème de 1492...La découverte de l'Amérique...très lyrique. Christophe Colomb qui prolonge le mythe d'Ulysse cher au compositeur grec.

Pour boucler la boucle musicale, je terminerai mon billet avec un extrait de ROSETTA, une musique consacrée à la sonde qui est allée se poser sur une comète aux confins de l'univers.

Comme dit un internaute:

 

"His music reflects the Ancient Greek spirit and culture in a modern technologically advanced time of history his music is timeless.

Sa musique reflète l'esprit et la culture de la Grèce antique à une époque moderne et technologiquement avancée. Sa musique est intemporelle."

La musique de ce compositeur fait maintenant partie de notre mémoire collective universelle.

Vangélis  nous a émerveillé pendant de longues années et a fini la semaine dernière son périple musical odysséen...Qu'il soit accueilli comme il le mérite dans l'Olympe des grands créateurs.

VANGELIS s'est définitivement envolé vers son Olympe...
VANGELIS s'est définitivement envolé vers son Olympe...
Partager cet article
Repost0
15 mai 2022 7 15 /05 /mai /2022 11:27

Bonjour les amis

Impressionnante la prestation de Chanel hier soir lors du concours de l'Eurovision...Une choréographie millimétrée, qui avait beaucoup de punch, brillament éxécutée, avec maîtrise et précision. Une choréographie exigeante qui ne l' a pas empêché de très bien chanter (contrairement à une certaine Madonna). ...Vraiment, Chanel a assuré un max et a montré qu'elle n'avait rien à envier aux plus grandes artistes américaines et internationales.

A part ça j'ai beaucoup aimé le chanteur polonais, la chanson serbe un peu décalée, la chanteuse grecque, le rock folklo des moldaves très sympa, et le Saudade tout en délicatesse de la chanteuse portugaise Maro...

Je ne cite pas tous les artistes mais ça a été une soirée très agréable avec, de manière générale, beaucoup de qualités et de talent chez les interprètes...

 

EUROVISION 2022: Chanel m'a bluffé...
Partager cet article
Repost0
26 avril 2022 2 26 /04 /avril /2022 09:07

Bonjour les amis,

La guerre en Ukraine est traumatisante pour ses millions de victimes, mais aussi pour les millions de citoyens à travers le monde qui n'acceptent pas d'assister, de manière impuissante, au triomphe du Mal dans sa plus abjecte expression.

Ce matin je suis tombé sur un article profondément choquant, mais illustratif de l'horreur de cette guerre, que je mets en lien ci-dessous.

Cet article édifiant, un de plus,  ne fait que confirmer des centaines, des milliers de témoignages sur les exactions de l'armée russe. Qu'on ne vienne pas me dire qu'il s'agit d'une fake news..Ce couple a été parfaitement tracé, identifié grâce à leurs portables...Par ailleurs, les milliers de viols qui ont été commis par l'armée russe ne peuvent nous faire douter de la réalité de ces monstruosités.

André Markowicz les dénonce sans arrêt sur sa page facebook. Les soldats de l'armée russe massacrent, violent, pillent et leurs familles en sont informées car elles acceptent les butins des pillages de leurs fils. Peut-on être plus misérable ?

Oui, ces familles acceptent qu'on leur envoie de la lingerie intime, des vêtements, des machines à laver, tout ce qui peut tomber sous la main de leurs fils transformés en soudards.

Le viol est considéré dans la convention de Genève comme un crime de guerre, mais les soldats russes s'en moquent d'autant plus qu'ils bénéficient d'un sentiment de parfaite impunité, qu'ils se sentent protégés par la complicité active de leur Etat-Major.

Cette conversation d'une jeune russe autorisant son mari à violer des ukrainiennes à condition qu'il se "protège" nous fait toucher du doigt le comble de l'abjection humaine.Là, c'est le pompon ! Tout le monde devient complice, y compris les femmes de soldats !...à gerber...C'est la nausée.

La nausée...
La nausée...

Hier je passais une journée agréable avec des amis, une journée ensoleillée et sereine. Nous avions pris notre repas sous la pergola du jardin et, pendant un moment, j'ai plissé les yeux et  imaginé qu'un cinglé à l'autre bout de la planète avait décidé de nous anéantir, de nous balancer des missiles sur la tronche...

J'ai imaginé un truc insensé, un truc de dingues, complètement irréel pour nous (mais pas pour les ukrainiens) et qui me rappelle la chanson LE SUD de NIno Ferrer...Écoutez-là jusqu'au bout...

"Un jour ou l'autre il faudra qu'il y ait la guerre
On le sait bien
On n'aime pas ça, mais on ne sait pas quoi faire
On dit, "c'est le destin"
Tant pis pour le Sud
C'était pourtant bien
On aurait pu vivre
Plus d'un million d'années
Et toujours en été..."

 

Voilà les amis...Le temps s'est arrêté pour moi le 24 Février 2022. J'essaie de partager un certain sentiment avec vous. Je ne suis pas vraiment surpris par l'émergence du Mal.

J'ai simplement peur qu'on s'y habitue, qu'on ne se creuse pas la tête pour l'éradiquer, qu'on oublie d'en faire une priorité.

J'ai peur qu'on retombe dans nos frivolités.

Pour sauver notre âme, il nous faut sauver l'Ukraine...et si nous n'en sommes pas capables, nous serons définitivement damnés.

 

Je terminerai mon billet du jour avec une simple image qui me touche, moi qui possède deux chats. C'est une image poétique, angoissante et tragique à la fois...une vision post-apocalyptique et mélancolique d'un chat livré à lui-même sur une balance abandonnée...Où sont passé les humains ? Le temps s'est arrêté pour le chat aussi...

Partager cet article
Repost0
22 avril 2022 5 22 /04 /avril /2022 12:51

Bonjour les amis,

A l'heure où je sens à gauche une partie de l'électorat prête à jouer avec le feu en mettant dimanche prochain un bulletin blanc ou un bulletin en faveur de Marine Le Pen, ou en s'abstenant d'aller voter, j'aimerais simplement leur résumer mon opinion sur ce panneau ci-dessous.

Certains insoumis vivent-ils dans une réalité parallèle ?

C'est une opinion personnelle et pas une injonction. Je ne suis pas là pour expliquer à mes aimables lecteurs ce qu'ils doivent penser.

Je note sur les réseaux sociaux que mon opinion provoque un tollé, notamment chez de nombreux enseignants (pas tous bien sûr) qui se refusent à glisser le bulletin MACRON dans l'urne.

Alors, ils font un déni arithmétique car tout autre bulletin que celui de MACRON favorise la candidate du rassemblement national.

Libre à eux de voter pour une candidate qui se déclare amie de Viktor Orban, qui est contre certaines sanctions économiques de l'UE contre la Russie, une candidate qui pourrait créer un front de division très inopportun, voire dangereux, à un moment de notre histoire où se joue la paix dans le monde et où une nouvelle peste fascisante prétend s'imposer..

Moi, je ne prendrais jamais un tel risque si je devais voter.

L'un de ces enseignants m'a répondu qu'il fallait que MLP soit élue car elle ne pourrait pas gouverner et qu'ensuite en Juin elle serait obligée de prendre Mélenchon comme premier ministre. Ce à quoi je lui ai répondu:

" Quand vous dites que MLP ne pourra pas gouverner, qu'est-ce que vous en savez? avec un électorat à 70% à droite...Mélenchon est arrivé 3ème au premier tour en siphonnant les voix de gauche, grâce au vote utile. Pas la peine de sortir les calculettes pour savoir qu'il a autant de chances de devenir premier ministre que moi d'obtenir le BALLON D'OR en 2022..."

Certains militants de France insoumise vivent-ils dans une réalité parallèle? C'est à se le demander...

Enfin, j'aimerais revenir sur le contenu de mon panneau. En cas de victoire  MLP bénéficierait d'un effet de souffle en Juin car elle n'a jamais gouverné et obtiendrait partiellement le soutien qu'elle demanderait à l'électorat. Son parti a largement les moyens de devenir le premier parti de France (si je compte l'appoint de Zemmour). Par contre, Macron ne peut bénéficier du même effet de souffle en 2022 comme en 2017. Un quinquennat est passé par là, et il serait plus facilement contrable pour l'opposition...

Partager cet article
Repost0
17 avril 2022 7 17 /04 /avril /2022 12:56

Bonjour les amis,

Nous en sommes au 53 ème jour de la guerre contre l'Ukraine et je suis témoin du fait que sur les réseaux sociaux, et dans certains journaux digitaux, la propagande russe continue de nous inonder de ses infox.

La majorité des trolls ne fait que relayer des fausses explications concoctées directement en Russie.

D'autres, comme par exemple le jeune "philosophe" italien Diego Fusaro, se dédient corps et âmes à nous expliquer que la cause de tous nos grands malheurs serait l'expansion de l'Otan, et notre soumission à l'impérialisme américain. Un discours simpliste et manichéen complètement repris par les extrêmes-gauches et les extrêmes-droites en Occident.

A tous ceux qui croient que la monstrueuse attaque barbare contre l'Ukraine serait le fruit de l'expansionnisme de l'otan, Françoise Thom rappelle sur cette vidéo youtube à 51 min 30 secondes que les experts militaires russes eux-mêmes n'ont jamais considéré que les forces de l'otan représentaient un réel danger....Non! Le problème de l'otan pour le maître du Kremlin c'est que les pays qui y entraient se sentaient définitivement libérés de l'emprise russe. LIBRES ENFIN ! Comme par exemple la Lituanie qui vient de fermer le robinet de gaz et de renvoyer l'embassadeur russe....La liberté des pays limitrophes européens c'est ça qui était insupportable pour Poutine soucieux de restituer son influence sur ce qu'il considère sa zone hégémonique !

 

 

Un peu plus loin dans cette vidéo du 9 mars, l'un des intervenants pose la question à Françoise Thom sur le danger d'une escalade dans l'actuel conflit. Et sa réponse fait froid dans le dos.

Dans  son exposé (qui dure environ les premières 40 minutes de la vidéo youtube) , elle nous dépeint Poutine comme un dirigeant d'un autre siècle, très rusé certes, mais pas vraiment intelligent. La nuance est importante.

C'est un dirigeant arrogant envers tous les "petits pays", un autocrate stéroïdé assez ringard, qui obéit à des codes historiques désuets qui nous feraient mourir de rire si le sujet n'était aussi dramatique.

Dans son exposé Françoise Thom nous explique que les soviétiques s'étaient contentés de réviser l'histoire à leur profit, par contre Poutine veut la rejouer, la reprendre à l'époque de leur dernière grande victoire, celle contre les nazis, d'où le fait incroyablement surrréaliste d'accuser les ukrainiens de nazisme.

C'est un dirigeant qui, pour qu'il revienne à une certaine rationnalité, ne doit pas se sentir humilié.

Or, pour ne pas se sentir humilié, il doit ramener au moins une partie de l'Ukraine en Russie.

Il est donc à craindre qu'aucun moyen n'est à priori écarté de sa part pour arriver à ses fins (y compris l'usage d'armes nucléaires à courte portée).

Il y a là, pour nous occidentaux, une équation impossible à résoudre.

A l'heure où, en France, une certaine Marine Le Pen appelle de ses voeux une reprise des relations normales avec Poutine dès que la guerre en Ukraine "serait terminée", Françoise Thom, elle, nous explique que tant que Poutine est au pouvoir, tant que le régime russe n'est pas dépoutinisé, le monde devient terriblement dangereux et incertain, que la normalité n'est plus possible.

La chute de Poutine est une condition préalable à toute reprise de relations vraiment normales. C'est ce que suggère Boris Johnson (et pour une fois je suis d'accord avec lui), et c'est aussi ce que sous-entend Joe Biden.

Par contre, on sent en Europe qu'il y a des des responsables comme Marine Le Pen qui n'hésiteraient pas, à l'avenir,  à "normaliser" les relations avec le boucher de l'Ukraine, pareil pour Viktor Orban récemment réélu...MLP en appelle aux "intérêts" de la France et se situe déjà dans une hypothétique après-guerre dont personne ne peut savoir à quoi elle ressemblerait. Ce sont des propos qui me paraissent d'une incroyable indécence à un moment où chaque jour nous apporte son lot de charniers en Ukraine. Les ukrainiens se font massacrer de manière barbare et MLP nous parle des intérêts de la France ! Bonjour la solidarité !

Par ailleurs MPL donne à entendre qu'elle serait prête à lever des sanctions contre la Russie sans même savoir ni connaître quelles seraient les conditions de la paix future. C'est pour le moins frivole (euphémisme), et indigne d'une Présidente de la République.

Si je devais voter en France au 2ème tour je ne douterais pas une seule milliseconde et ferait barrage à sa candidature en glissant dans l'urne, en me mouchant le nez, le bulletin d'Emmanuel Macron.

Poutine a perdu le respect de ses homologues internationaux. Il ne fait plus vraiment partie du "jeu mondial".

Seule la menace permanente à laquelle il tente de nous soumettre lui donne du protagonisme.

Le lemme de Poutine est devenu: "Je menace donc je suis! ". Un jour ce sera: " J'aboie donc je suis ! "

En fait Poutine est déjà définitivement humilié, hors-jeu, car les dirigeants des démocraties occidentales dignes de ce nom n'iront plus jamais serrer la main de ce criminel contre l'humanité.

Ce terrible constat fait de lui un personnage historique qui est devenu hautement dangereux.

Même si on peut espérer que sa raison n'est pas encore défaillante et que Poutine n'est pas un fou, sa logique l'enferme dans un piège qu'il s'est lui-même tendu et qui ne peut amener que des folies meurtrières.

J'ai parlé d'équation impossible. En fait les seules solutions à cette équation sont malheureusement improbables à l'heure où j'écris ces lignes. Les seules vraies solutions seraient la révolution de palais ou des manifestations gigantesques en Russie contre la guerre...

J'appelle de tous mes voeux l'émergence d'une rébellion russe. Pour aussi improbable qu'elle puisse paraître il ne faut jamais désespérer. L'histoire n'est jamais écrite d'avance.

 

 

 

L'équation impossible de Poutine...

Je terminerai mon billet avec un conseil de lecture, avec l'ouvrage que Françoise Thom a consacré à Poutine.

Partager cet article
Repost0
13 avril 2022 3 13 /04 /avril /2022 08:49

Bonjour les amis,

Dans son article du 13/04/2022 sur facebook André Markowicz affirme qu'à la télé russe un général a évoqué sans aucun complexe la future utilisation d'armes chimiques...Voici un extrait de son article.
" Et là, alors que Marioupol est en train de tomber, — mais tient encore, — on a vu une interview sur la première chaîne de la télé russe, donc celle qui a la plus grande écoute. C'était un militaire (de pacotille, mais quand même), Edouard Bassourine, des troupes pro-russes du Donbass qui expliquait que, bientôt, ils pourraient passer la main aux « troupes chimiques pour enfumer les nazillons ». Et oui, visiblement, ces « troupes chimiques » (dont ce n’est pas clair de savoir qui elles sont précisément) sont passées à l’action.Le fait que ce soit dit comme ça, ouvertement, est en soi un signe qu’il faut prendre comme tel. Pour le monde occidental, les attaques chimiques ont toujours été une ligne rouge. Poutine se fiche des lignes rouges, parce qu’il se sait, finalement, impuni."
Rien que le fait de revendiquer à la télé l'intention d'avoir prochainement recours à de telles horreurs est absolument affolant, terrifiant...On imagine ce que de telles déclarations susciteraient de tollés et d'indignations dans n'importe quelle démocratie occidentale. En Russie, ça passe à la télé...no problem...L'opposition est muselée...Les gens sont préparés pour trouver ça normal, justifié...
Si ce général est autorisé à parler sur la première chaîne russe dans de tels termes, ça veut dire que les résistants ukrainiens deviennent pour Poutine l'équivalent de ce qu'étaient les juifs pour Hitler...des rats qu'on peut gazer...ils n'ont plus droit au statut d'être humain.
C'est du nazisme pur et dur !...Qui plus est, c'est du nazisme de la part de quelqu'un qui prétendait "dénazifier".
Edouard Bassourine

Edouard Bassourine

Par ailleurs, les troupes ukrainiennes qui résistent dans Marioupol affirment que des drones russes ont déjà déversé des armes chimiques sur la ville. Ces fortes suspicions n'ont pas été confirmées pour l'instant mais une enquête est ouverte.

 

Grosses suspicions prises très au sérieux, mais non confirmées pour l'instant...L'affaire est à suivre donc.

Mais j'aimerais revenir sur le thème très spécifique de mon court billet.

Rien que le fait qu'un énorme pays de 140 millions d'habitants soit préparé pour accepter l'emploi d'armes barbares et inhumaines, qu'il soit conditionné pour accepter que, très prochainement, des combattants seront gazés comme des rats, nous plonge dans le pire des cauchemars que l'humanité ait jamais vécu.

..." Gazés"...La même horreur que les nazis ont imposé à leurs victimes.

Je ne suis pas naïf et pas surpris que d'horribles crimes soient commis au XXIème siècle. Par contre, je n'aurais jamais imaginé qu'à l'époque d'internet et de l'interconnexion un président puisse être capable un jour de conditionner un pays grand comme un continent afin de lui faire accepter l'idée d'un recours à des armes génocidaires. Mon imagination n'est jamais allée aussi loin dans l'horreur.

Et qu'on ne m'accuse pas de procés d'intentions dans mon article. Ce n'est pas moi qui ait inventé les terribles propos du général qui se bat en ce moment dans le Donbass. 

Partager cet article
Repost0
11 avril 2022 1 11 /04 /avril /2022 08:54

Chers amis gaulois,

Ça fait maintenant 33 ans que je ne vis plus en France et c'est surtout grâce aux journaux et à internet que je me tiens informé de la réalité sociale et politique de votre pays.

Je laisse les grands éditorialistes commenter avec finesse et pertinence tous les nombreux enseignements des résultats du premier tour d'hier qui montrent  une société de plus en plus "clivée", même si le fait de se retrouver avec la même tête d'affiche qu'il y a 5 ans peut avoir un effet trompeur.

 

Moi, c'est en tant qu'observateur qui regarde son pays natal de l'étranger que j'aimerais vous faire quelques remarques.

Ça fait 33 ans que je ne vis plus en France, et je n'ai jamais entendu les français autant se plaindre que durant les 5 dernières années. Je ne vous ferai pas l'affront de vous rappeller des grands mouvements sociaux comme les gilets jaunes, la gestion aléatoire très discutable de la pandémie, la détériotation des services de santé, la future retraite à 65 ans, la scandaleuse affaire McKinsley, etc...

Pourtant la réalité est là sous mes yeux, difficilement intelligible...Macron fait encore mieux qu'il y a 5 ans...

Mes amis m'offrent des explications qui ne me convainquent que très partiellement. Je m'en remets donc à la phrase du général de Gaulle. La majorité est souvent silencieuse...et moi, de l'autre côté des Pyrénées je ne l'entends plus car elle ne se manifeste pas même si elle existe bien, au point d'être la première force du pays. Non, les sondages n'étaient pas truqués...

Jupiter et le mystère gaulois...

Je ne peux m'empêcher de penser à l'affaire Pénélope qui a mis hors course en 2017 le candidat Fillon. Cette affaire  était, toutes proportions gardées, infiniment moins grave que le scandale McKinsley. Pourtant les résultats sont là. Macron a amélioré son score personnel.

Il y a là un mystère qui me fait me demander, en forme de boutade, si les français ne sont pas victimes d'un syndrome de Stockholm.

Je pense que cette résilience du candidat Macron pourra être étudiée un jour dans les écoles de Sciences Politiques comme exemple d'un président sortant qui a surmonté, contre vents et marées, des campagnes qui semblaient devoir le laminer.

 

Par ailleurs voir la candidate socialiste arriver en 10 ème position avec 1,7% des voix fait de la France une grande exception européenne. C'est du délire...Les socialistes ont eu 5 ans pour se retaper après le mandat de François Hollande et, là ils sont au bord de l'extinction, à se demander si les militants socialistes ont voté pour leur candidate. Le parti socialiste a été grosso modo pendant un siècle le premier ou deuxième parti de France, le troisième dans le pire des cas...Hier Hidalgo a fait moins de 2% et se place 10 ème.

Jeudi prochain je dois justement chanter un Requiem avec mon groupe choral...J'aurai une pensée pour les socialistes français.

Pareil, mais dans une moindre mesure, pour Fabien Roussel.  Candidat d'un parti fortement implanté dans tout l'hexagone et qui arrive derrière un brave béarnais qui a fait une campagne sur son seul nom, sans vraie structure militante pour l'appuyer...Roussel qui fait 2,3%...moins de la moitié de la barre des 5% . Du délire !....Cherchez l'erreur, ou l'explication.

Alors, évidemment, il y a quand même une grande explication à ces résultats qui sont dûs à ce type de scrutin à deux tours. L'effet "vote utile"...

L'effet "vote utile" a été cette fois-ci poussé à son paroxysme.

On attendra les législatives de Juin pour savoir quel est le poids réel de chaque formation.

 

Je terminerai mon billet d'humeur avec les 2 autres "miraculés" de ce premier tour.

Marine Le Pen aurait dû en toute logique payer ses accointances avec Poutine devenu depuis le 24 Février le bourreau sanguinaire de l'Ukraine. Elle a fait par le passé un voyage au Kremlin. Elle a cherché des financements chez les russes. Dernièrement elle s'est opposée aux sanctions économiques européennes contre la Russie.

Et bien, non....cela ne semble pas avoir influé son électorat. Moi, ça me troue le c...

Pareil pour Mélenchon qui aurait dû souffrir de ses positions anti-otan et poutinophiles, de ses réserves sur l'envoi d'armes à l'Ukraine pour la défendre de la sauvage agression de Poutine...et bien, non...Il améliore lui aussi son résultat d'il y a 5 ans.

Voila.Peuple gaulois.

Vous êtes très mystérieux depuis 5 ans, et assez imprévisibles aussi...

PS: Voici un extrait de ce Requiem de Karl Jenkins que nous chanterons le 14 avril prochain au théâtre-Auditorium de Denia et que je dédie aux socialistes français.

Partager cet article
Repost0
10 avril 2022 7 10 /04 /avril /2022 07:23

Bonjour les amis,

Tout indique que dans les prochains jours on va assister à un tournant dans la guerre contre l'Ukraine. 

Il y a des signes très inquiétants.

D'abord la date butoir du 9 Mai, jour de la fête militaire la plus importante de Russie, pour laquelle Poutine doit absolument présenter une victoire à son peuple.

Par ailleurs le Kremlin admet désormais que son armée a subi des pertes et que celles-ci sont considérables. «Nous avons subi des pertes militaires importantes», a déclaré Dmitri Peskov, le porte-parole de la présidence russe, lors d’une interview jeudi soir à la chaîne britannique Sky News. «C’est une immense tragédie pour nous», a ajouté M. Peskov, qui n’a pas donné des chiffres. 

Le fait que le porte-parole russe soit sorti  du langage de la propagande triomphante habituelle et qu'il reconnaisse des pertes importantes a sans doute pour objectif de justifier une riposte guerrière dont on peut craindre l'extrême brutalité. Cette demi-confession de ce responsable est sans doute le prélude à une nouvelle tragédie froidement préméditée.

Enfin, le Kremlin vient de désigner un nouveau commandant en chef, Aleksander Dvornikov, un homme dont le rôle-clé joué en Syrie n'augure rien de bon.

Voila ! Nous sommes prévenus. Poutine est tragiquement prévisible.

Il nous envoie son Terminator.

On connaît le nom du nouveau TERMINATOR chargé de liquider le Donbass...

A l'heure où se discutent à Bruxelles de nouveaux paquets de sanctions économiques contre la Russie, on voit bien que la priorité est ailleurs. Les sanctions tardent beaucoup de temps à produire leurs effets....Le temps qu'elles le fassent le Donbass sera largement liquidé.

C'est donc l'envoi d'armes offensives qui urge terriblement et on comprend l'éxaspération de Zelensky. Son armée doit être en mesure de rendre les coups, y compris de prendre des initiatives car, si tel n'était pas le cas, vous pouvez faire confiance à Dvornikov pour réduire le Donbass à un tas de cendres.

L'Union européenne, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis vont apporter des armes bien plus puissantes et sophistiquées (missiles Patriot, missiles S-300, drones kamikazes,missiles anti-aérien Stinger,etc...) pour aider l'armée ukrainienne.

Il est évident que l'usage de ces armes nécessitera l'envoi d'instructeurs pour les rendre opérationnelles.

Et c'est là qu'on peut se douter de la future réaction de Poutine. Il va accuser l'Otan de participer à ce conflit, ce qui lui donnera l'excuse pour justifier des réactions brutales et prévisibles comme, par exemple:

-  attaquer un pays de l'Otan.

- employer en Ukraine des armes non-conventionnelles bactériologiques ou chimiques comme en Syrie

Je fais confiance aux services d'intelligence occidentaux pour lire correctement les intentions du tyran russe.

Une course contre la montre est engagée.

Le conflit ukrainien pourrait durer des années selon certains experts mais on peut aussi se dire que les jours et semaines prochaines vont être déterminantes.  

PS: les sondages officiels indiquent que 80% du peuple russe est derrière Poutine mais, bien évidemment, ces chiffres, au royaume de la propagande et de la censure, n'ont aucune valeur.

Je vois à la télévision espagnole que la situation en Russie n'est pas désespérée. Sur leurs réseaux sociaux de nombreux internautes mettent en doute les explications officielles au sujet des tueries de ces dernières semaines.

On y apprend aussi que de très nombreux militaires se refusent à partir en Ukraine et préfèrent " être démissionnés"....La vérité est en train de filtrer. C'est un grand signe d'espoir. Le temps ne joue pas en faveur du Tyran...tic-tac...tic-tac...

Partager cet article
Repost0
7 avril 2022 4 07 /04 /avril /2022 17:06

Bonjour les amis,

La guerre en Ukraine serait probablement déjà finie ou en voie de résolution  si le peuple russe avait accés aux informations internationales. Une censure de plomb, accompagnée de lourdes peines de prison, permet à Poutine de mener une guerre sanguinaire sans rencontrer de réelle opposition dans un pays de 140 millions d'âmes.

Notre tendance naturelle est donc de ne pas associer directement le peuple russe aux atrocités qui se commettent actuellement en Ukraine.

Jonathan Littell nuance cette vision très simpliste et a écrit une lettre ouverte à ses amis russes "intellos" dans laquelle il les interpelle un peu vertement, en les mettant, eux-aussi, face à leurs responsabilités.

Cette longue lettre n'est malheureusement disponible intégralement que pour les abonnés, et c'est bien dommage. Elle repasse les dernières 30 années de la Russie et je ne reprendrai que certains éléments de cette lettre très instructive.

Jonathan Littell explique bien de quelle manière ses amis russes n'ont pas su défendre leur démocratie tant qu'ils avaient encore le droit de prendre la parole.

Il les accuse d'avoir été bien silencieux, apathiques, quand des journalistes ou des opposants au régime mouraient empoisonnés ou assassinés.

Plus tard, quand la démocratie a été séquestrée par le duo Medvedev-Poutine avec une facilité déconcertante qui permet aujourd'hui à Poutine de rester au pouvoir jusqu'en 2036, Littell interpelle ses amis: " Comment avez-vous pu être si passifs?". Et oui, c'est à se le demander...

Dans cette lettre Littell raconte que lorsqu'il témoignait à Moscou des atrocités commises en Tchétchénie par les troupes russes, ses amis lui répondaient: " Laisse -nous un peu avec ta Tchétchénie". Ce à quoi Littell répondait: " Mais c'est Votre Tchétchénie. ce sont VOS massacres...moi, je ne suis qu'un observateur étranger".

Littell raconte aussi comment il a perdu des amis en Russie parmi ceux qui ont fini par devenir, tout en s'en défendant, de plus en plus complices de ce régime.

A la fin de sa lettre Jonathan Littell appelle ceux qui font encore partie de ses amis à s'insurger, à prendre exemple sur les manifestations de Maïdan qui ont réussi à réinstaurer la démocratie en Ukraine et à faire fuir le président fantoche installé par les russes..

Il dit à ses amis. " C'est l'heure de votre Maïdan. Soyez perspicaces, stratégiques. Trouvez un moyen d'y arriver. Les ukrainiens y sont parvenus".

Effectivement la police de Moscou peut contrôler une manifestation de 10 000 personnes voire de 100 000 mais à 300 000 elle serait débordée.

Mais Littell ne se fait pas d'illusions sur ses amis intellos qui ne seront finalement pas les vrais acteurs de cette histoire. Il leur dit qu'ils ne servent à rien (ou pratiquement à rien), que si la révolte gronde un jour , elle viendra non pas des villes mais des campagnes quand le peuple souffrira des conséquences économiques de cette guerre.
 

 

Cette longue lettre m'a interpellé à plusieurs niveaux.

Quand les premiers signes d'autoritarisme criminel sont apparus la réaction sociale n'a pas été suffisante.Tout cela ressemble à la chronique d'une mort annoncée. Si on ne réagit pas dès les premiers signes de durcissement, tout devient ensuite bien plus compliqué une fois que le pouvoir a mis en place des mesures "légales" de répression.

Cette lettre nous ouvre aussi les yeux sur les responsabilités de tout un chacun. On ne peut pas dédouaner toute la population russe de cette tragédie. Trop simple. Trop facile.

Il y a ceux qui savent et qui voulaient ça (les vrais salauds et fachos sur lesquels je ne m'étendrai pas), il y a les nostalgiques soviético-ringards, ignorants, manipulés, à côté de la plaque, qui croient que la grandeur de leur pays se mesure au nombre de kilomètres carrés, il y a le peuple d'en bas maintenu dans l'ignorance et donc pas coupable mais qui pourrait bien finir par mettre en danger le pouvoir absolu, et puis il y a les intellos qui ont raté leur rendez-vous avec l'histoire et qui n'ont pas été capables d'organiser une rébellion démocratique, d'indiquer une 3 ème voie. Entre le saccage du pays organisé par les oligarques de Yeltsine et le retour à un autoritarisme mafieux proposé par Poutine, il fallait tenter la voie démocratique...Bin, c'est raté...

Partager cet article
Repost0